Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BRM 400 04/10 Grenoble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2548
Âge : 43
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: BRM 400 04/10 Grenoble   Ven 26 Sep 2014, 19:34

Voilà, c'est le même brevet que celui du mois de juillet qui avait été annulé pour cause de mauvais temps.
Je me suis inscrit et aujourd'hui j'ai fait mon dernier entraînement, d'autres candidats?
Voici mon entraînement du jour:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5626
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Ven 26 Sep 2014, 22:11

Impressionnant.
J'y ai pensé en juillet, mais je pense que c'est hors de portée pour moi. Je te souhaite de bonnes conditions de route.
Et pis ça tombe avec le WE CLM Paladru Vipérine. Dommage. A moins que tu n'enchaîne dans l'élan...Avec un tel entraînement.

Sur ce BRM, la dénivelée est concentré sur 2 énormes montées (Galibier et Iseran) et ça se passe à haute altitude (>2600m). Un gros défi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2548
Âge : 43
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Ven 26 Sep 2014, 22:26

Dommage! Mais je n'ai pas envie non plus de te détourner de la Vipérine. Et pour moi la Vipérine sera en trop (et surtout ce n'est pas trop mon truc de donner tout dans un court laps de temps.)
Donc si tout va bien (que j'arrive dans un délai raisonnable) je partirai simplement à la maison en vélo après ce brevet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 629
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Sam 27 Sep 2014, 07:18

super et re bienvenue !
jean-philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1861
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Sam 27 Sep 2014, 09:34

Bravo Bison Couché.
A étudier ce BRM, c'est vraiment tout ce que j'aime, mais je ne m'en sens pas le courage… J'ai encore mal au coup de pied droit suite au 1000 ou j'ai sans doute dû forcer un peu.
Moi qui n'ai toujours pas fait l'Iseran, il fait parti des cols qui m'attirent.
Puis partir à 4h, c'est le coup de grâce confused

Je croise tous les doigts de pieds et de main pour toi, mais ce 400 est vraiment tentant…


Dernière édition par Pimprenelle le Sam 27 Sep 2014, 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2548
Âge : 43
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Sam 27 Sep 2014, 15:19

Citation :
J'ai encore mal au coup de pied droit suite au 1000 ou j'ai sans doute dû forcer un peu.
Non, sans blague ;-)

Tu fais sûrement bien de ne pas participer. Jusqu'à là j'ai vraiment de la chance mais je me dis qu'une douleur persistante mérite d'être écouté et est une raison tout à fait suffisante pour rester au calme.

Citation :
Je croise tous les doigts de pieds et de main pour toi...
J'apprécie le geste mais je ne suis pas sûr que ça t'aidera à te débarrasser de la douleur susmentionnée ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 629
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Lun 29 Sep 2014, 14:24

salut Pimprenelle

tu peux venir si tu veux, car ce brevet risque d'etre un tout petit moins dur que celui prévu au depart !
A suivre
jean-philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5626
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Dim 05 Oct 2014, 21:05

Rencontré Jean Philippe ce matin alors que j'étais en partance pour la Vipérine. Il avait des cernes sous les yeux.
Des nouvelles de Bison futé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 629
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Dim 05 Oct 2014, 21:43

salut Alexandre !

c'est normal pour les cernes, j'ai dormi 20 minutes !
Bison futé a tres bien roulé, je ne l'ai jamais vu apres le Rivier d'allemont
Quand on m'a demandé :
- le vélo couché, il a abandonné car on ne le voit plus ?

j'ai répondu :
- bah non , il est devant bientot arrivé !!!!!!!!

génial !

compte rendu à suivre

Bon , allez, bonne nuit
jean-philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2548
Âge : 43
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Lun 06 Oct 2014, 22:41

Ouf, enfin un peu de temps pour faire un petit compte rendu de ce weekend.

Tout d'abord merci à Jean-Philippe qui a organisé un brevet super. Les autres participants (une trentaine) étaient hyper sympas, le parcours était exceptionnel et la météo (je ne sais pas comment il a fait jpba) merveilleuse.

J'avais peu roulé la semaine précédente, du coup je suis parti vendredi après-midi en vélo depuis Genève et j'ai bien fait, 150 km de grosses routes mais avec une circulation plus qu'acceptable, c'était vraiment ce qu'il me fallait. Je remercie encore Denis qui m'a accompagné jusqu'à Ruffieux.

J'avais hésité longtemps entre contourner la Chartreuse par l'ouest ou encore par l'est et finalement, feignant comme je suis (je gagnais 10 km ainsi), j'ai tiré tout droit à partir de Chambéry pour traverser la Chartreuse par la D1006, puis descente par le col de la placette avant d'arriver à Grenoble. Jolie route que je ne connaissait pas!

Arrivé à l'hôtel et rencontre avec quelques cyclistes sympas qui était là pour ce même brevet. D'ailleurs, Jean-Philippe fait vraiment bien de recommander cet endroit. On y est hyper bien accueilli par le patron -cycliste lui-même- qui nous a même fait un petit dèj à 2 heures et demi du matin!

Samedi-matin, ou plutôt la nuit, petit inquiétude: il fait 19°C. Presque trop chaud. Nous sommes tous là pour faire un brevet automnal dont une partie se déroule à plus de 2000 mètres d'altitude et cette t° nous laissait présager une difficulté supplémentaire de gestion vestimentaire. Du coup je suis parti habillé léger. Collant cycliste court, short de vtt par dessus, pull manches longues avec couche coupe-vent sur le devant, et gilet fluorescent (afv!;-)) Manchettes, jambières, veste coupe-vent, k-way (veste et pantalon) et gants d'hiver sont resté dans la sacoche!

Pour le reste -au vue des difficultés annoncées de s'approvisionner en route sur une bonne partie du parcours- je suis parti dans l'idée d'une autonomie alimentaire complète. Il fallait quand-même trouver de l'eau en route bien-sûr. Au pire du jus de bouquetin ou encore de l'elixir de marmotte ferait l'affaire (puis finalement j'ai trouvé de l'eau quand il le fallait, ce qui n'était peut-être pas plus mal au vue des lois rigoureuses contre le dopage.)

Samedi-matin 03.30 place machin à Grenoble. Une bonne partie des cyclistes étaient déjà arrivé, une trentaine si j'ai bien compris, dont une ou deux femmes seulement et 1 vc :-(

J'étais rassuré par l'idée de partir ensemble de Grenoble, surtout après avoir vu qu'au parcours, que j'avais découpé en 5 morceaux pour mon gps, manquait le premier tronçon. Cad de Grenoble à Albiez (premier point de contrôle) Mon Gps était donc -au moins pour un petit moment- totally useless!

Le but était de rouler jusqu'au Pont-de-Claix en groupe mais visiblement je n'étais pas le seul qui avait paumé un de ces fichiers car beaucoup sont restés en groupe au moins jusqu'au premiers montées après Séchilienne. Certains semblaient déjà en plein effort. Et d'autres se moquaient gentiment des prétendus défauts de vélo-couché en montagne (j'y reviendrais;-)

Mon grand plan de la journée était de faire la première moitié du parcours (jusqu'au sommet de l'Iseran) aussi rapidement que possible (enfin, plutôt de prendre aussi peu de pauses que possible) pour ensuite trouver du repos en fonction du besoin après la descente de l'Iseran, à partir de Bourg-St-Maurice.
De cette façon j'espérais éviter toute surprise de mauvais temps en haut, coup de fatigue ou encore terminer la dernière montée après la nuit tombée. Pas que ça me fasse peur de monter des cols la nuit mais je ne passe quand-même pas tous les jours là-bas, alors devoir monter sans même pouvoir profiter du paysage ... je me serais senti trompé sur la marchandise.

Me voilà donc lancé vers le sommet du premier col, Allemont dernier village, quelques cyclistes y font halte. Parallèlement le jour se lève, chouette! Je continue à pédaler sans cesse. Le groupe s'effile, je dépasse, je me fait dépasser, presque toujours les mêmes personnes. Je me sens bien, il fait beau, les paysages sont magnifiques, déjà.

Arrivé au col de la croix de fer je ne m'y attarde pas vraiment. Quelques cyclistes y font une petite pause, d'autres arrivent juste après-moi. J'y reste cinq minutes pour m'habiller un peu plus (je mets ma veste coupe-vent et puis c'est tout), je mange un petit sandwich (pain de sils salé et viande séché des Grisons, parfait dans ce monde de petits en-cas sucrés) et puis c'est partie! Parfait, j'ai la descente pour moi tout seul! La route n'est pas top mais j'ai l'habitude et je descend à bonne allure.

Ensuite quelques villages s'enchaînent et j'arrive rapidement, tout en rattrapant un des cyclistes qui auparavant manifestait ses doutes quand au capacités grimpeuses d'un vc, au pied du col du mollard. Et là c'est une autre pair de manches! Pas que le col était difficile (ne me demander pas le pourcentage, j'en ai pas le moindre idée) mais la route était plus que pourrie: Sur quelques kilomètres des largeurs entières de la route - ou du moins presque impossible à éviter- étaient rafistolées avec une simple couche de gravier posé librement par-dessus. En combinaison avec l'inclinaison ça donnait parfois des patinages de la roue arrière difficiles à gérer. Vraiment pas aimé cette route. Mais ça aurait été bien pire de devoir la descendre!

Col du Mollard et descente vers Albiez-le-jeune! J'étais tout content car c'était le premier point de contrôle ce qui voulait aussi dire que j'allais enfin pouvoir charger mon prochain bout de route dans mon gps jusqu'à Aussois!

S'en suit une très belle descente -d'Albiez-le-Jeune à la vallée de la Maurienne- avec ses 526 lacets (je sais, j'exagère à peine)

Puis me voilà enfin en bas, et bien seul cette fois-ci. Il fallait donc commencer à remonter la petite trentaine de kilomètres qui séparent Saint-Julien-Mont-Denis de Modane. Bon, on m'a dit après que cette vallée est en réalité bien plus longue que ça mais ça m'a largement suffit. Une vallée confinée où l'on partage la seule route disponible (l'autre est une autoroute) avec l'entier de la circulation qui dois passer par là, il y a plus agréable. Puis ça monte, 300 mètres environs sur 30 km est très peu mais suffisamment pour t'empêcher d'aller vite!

Je salue un randonneur qui mange un sandwich sur le pas d'une porte. Puis je n'ai plus d'eau. 2 minutes après je passe une petite pompe à eau (une de ces vertes là que l'on tourne pour faire remonter l'eau depuis je ne sais pas où) freinage, remplissage et repartiage!
Modane, je ne m'y attarde pas, enfin si, je cherchais une épicerie pour acheter quelques fruits mais rien était ouvert. Je ne m'y attarde donc pas. Au contraire de 3 autres randonneurs que je venais de rattraper qui décident d'y manger.

Montée vers Aussois. Grand soleil. Il fait 25-26°C, je suis content de ne pas avoir mis les jambières. 2-ième point de contrôle.

Je file en direction de Lanslebourg, je me suis dit que si je n'y trouve rien, que j'abandonnerai cette idée loufoque de manger des fruits.
Quelques instants plus tard c'était chose faite, je parle de l'abandon de l'idée.

Je continue, ça descend, ça monte (col de la madeleine) environs 8% pour 4 km, pas très compliqué. Et hop en direction de Bonneval et là, juste avant de m'engager sur le premier laçet de l'Iseran, je sens que mon pneu arrière me joue des tours.
Il faut savoir que je n'aime pas gaspiller des trucs. Un pneu ça doit avoir une durée de vie minimale avant de s'en débarrasser. Et celui-là ça ne faisait même pas un mois que je roulais avec -et je viens de vérifier- seulement 1200 km. C'est vrai qu'il y avait beaucoup de grimpette qui avait été faite avec. Et donc beaucoup de descente. Sur des routes toutes pourries en plus. Et qu'à certains moments lors de certains descentes j'avais l'impression que plus aucune roue ne touchait par terre, tellement ça tapait. Et que depuis que j'ai changé les gaines sur mon meta la bête freine vraiment bien -de façon fiable. Bref. Je suis nulle. C'était ma troisième crevaison avec ce pneu. La dernière pas plus tard que le jour avant en venant vers Grenoble. J'aurais du le changer avant de venir. Heureusement que j'avais prévu un pneu de remplacement. Me voilà donc en train de changer un pneu et sa chambre. 5 autres randonneurs passent et me demandent s'il me faut de l'aide. Pas de soucis, je me débrouille et m'encambouis.

Et me voilà lancé à l'assaut de l'Iseran (lisez bien ce que j'écris parce que phonétiquement, être lançé à lasso de l'Iseran, c'est tout autre chose et sûrement très douloureux). Je redépasse 1 premier cycliste, il était visiblement dans une grande souffrance, je l'ai encouragé mais tout son visage était tiré de l'effort. Ou de douleur. Ou les deux. Puis un 2-ième puis un 3-ième cycliste. Je me demande ce qu'il avait mangé ce pneu avant de rouler.
Au même moment l'inquiétude me gagne: Je sens mon genou droit de plus en plus et il a l'air de vouloir me dire qu'il n'est plus d'accord. Je ne suis pas surpris. Depuis mon retour de vacances de cet été, après 3 semaines d'arrêt total de vélo, il me fait ça de temps en temps, pas fortement mais juste ce qu'il faut pour me pousser à faire attention. Et ce brm semble être le genre d'attention dont il se serait passé.
Bref, je continue en soulageant tant bien que mal ma jambe droite. J'essaye de voir si ça se manifeste plus en poussant ou en tirant mais il y a franchement peu de différence. Et petit à petit ça commence à faire franchement froid. Et mes jambières se trouvent dans ma sacoche. Si depuis quelques temps je sais bien sortir un petit sandwich d'une de mes sacoches latérales, pour ensuite le déballer et le manger, même sur du 10%, il en va tout autrement pour sortir des jambières d'un sacoche arrière pour les mettre tout en roulant. Et je n'aime pas m'arrêter sur une montée de col. Bref je continue.
Quelques instants plus tard je recroise le cycliste de ce matin, celui qui ne croyais pas trop dans les vélos-couchés et que j'avais aussi croisé avant la montée du Mollard-cycliste qui était pour le reste tout à fait sympa. En le dépassant il me lance:" mes respects, et tout ça avec un vélo couché" A part le remercier je ne savais pas trop quoi lui répondre.
Il fallait que je tienne bon, plus que 6 km, puis 5. Je ne souffrais pas de la hauteur, au moins ça. Je réduis l'allure au maximum, mon coeur bat à 110 - 115 battements. Ma vitesse est de 5.5 - 6 km/h. Je voulais arriver au sommet à 18h. Et j'y arrive!
Voilà la libellule dans son élément:


Très content je suis. Je me rends vite compte que le vent est très fort. Et la température est de 2 degrées seulement. Il me semble que je suis un peu sous-habillé.
J'enfile vite mes jambières. Ma veste de K-way. Ma veste coupe-vent. Mon gilet orange afv. Et je vais me mettre à l'abri dans la porte d'un bâtiment là-haut pour vite y manger quelque-chose. Une vieille dame me propose une petite grappe de raisin.

Puis j'enfile mes gants d'hiver et je me lance dans la descente. Nous sommes 3 à partir au même temps.

J'avais envie d'y aller vite pour rattraper un peu le temps perdu avec le changement de pneu et aussi pour profiter pleinement des capacités de mon meta sur route descendante, sans oublié le froid qui n'allait sûrement pas me suivre en bas. La descente est glaciale. Toute la pente est balayé par le vent qui arrive en fin de vallée et je tremble de tout mon corps. Si fort même que mon guidon tremble littéralement avec. Rapidement je ne vois plus les 2 autres dans le retro. Je laisse filer en freinant un minimum. C'est vrai que dans la descente côté Val d'Isère beaucoup de virages sont en enfilade et nécessitent relativement peu de freinage (heureusement d'ailleurs car en changeant mon pneu avant la montée je m'étais dis qu'il fallait que j'y vais un peu plus doucement en descente si je voulais pas en changer toutes les quelques semaines et je sens que la promesse n'aurais pas tenu longtemps)
J'arrive à Val-d'Isère. Zut, limité à 50. Je continue. Feux rouge au tunnel, puis un deuxième après. Je continue (enfin, j'attends le vert quand-même). Route mouillée, il a plu ici. Puis rapidement j'arrive sur route sèche de nouveau. Je fait une petite pointe de 83 km/h entre le lac et Sainte-Foy. Mon plateau de 53 me manque.
Et voilà l'arrivée à Bourg-Saint-Maurice. 70 minutes, pas mal. A peine 3 coups de pédale.

J'y rejoins 3 autres cyclistes que j'avais déjà croisé quelques fois et qui visiblement venait d'arriver. Ils ont envie de boire un café et de trouver un endroit pour y manger leur sandwich. Dans un bar-restaurant ils acceptent que l'on y mange nos choses à titre exceptionnel, à condition que l'on consomme bien-sûr. C'est ma première vrai pause et je décide de faire honneur à leur cuisine ont y mangeant une belle assiette de pâtes au pesto accompagné de 2 oranginas. La serveuse s'étonne que tout le monde commande 2 boissons ;-)

Dehors la nuit tombe. On reste un bon moment. Un café est commandé aussi et on décide de faire un comparatif vélo-droit vélo couché sur le bout de route qui nous reste à faire. Quelques minutes après c'est reparti. Je roule de nouveau avec mon simple pull et mon gilet. J'ai gardé mes jambières. Il fait au moins 15 degrés.

Bg-St-Maurice - Moutiers: 45 minutes, 25km, pente descendante moyenne de 1,5 degrées (mais un peu accidentée en réalité), bah, je suis resté derrière. A chaque faux plat descendant je prenais de la vitesse tandis que leur vitesse stagnait s'ils ne bourrinaient pas. Arrive Moutiers. On était parti sans refaire le plein d'eau de Bg-St-Maurice. Du coup on est bien obligé de faire le plein ici. On ne trouve pas de fontaine mais un peu plus loin des villageois sont en train de faire la fête dans une espèce de salle communale. Bien sûr qu'ils veulent bien nous donner de l'eau! Ils nous convient d'ailleurs à rester et boire un coup. Ce que l'on refuse poliment. Deux villageois qui ne s'aimaient visiblement pas trop mais aimaient presque aussi visiblement le vin avaient commencé à se battre. On décide de partir, c'est le moment.

La route devient en peu tortueuse. Elle fait une espèce de tricot avec la grosse départementale qui -elle- est interdit aux vélos. La navigation demande beaucoup de concentration par moments sans oublier qu'il y fait noir de chez noir. La circulation par contre est totalement absente. Depuis Moutiers d'ailleurs un autre cycliste nous a rejoint mais un de nous, enfin un des trois cyclistes que j'avais rejoint au préalable, n'en peut plus et s'est couché dans le fossé pour dormir. Non, pas besoin de l'attendre, il se débrouillera.
Je me sens fit et je suis très content de pouvoir rouler à plusieurs. En se relayant à la tête de notre petit groupe on peut se permettre de simplement suivre ceux de devant sans faire attention à grande-chose. Une fois j'ai failli tous nous envoyé dans le décor en se fiant aux indications d'une piste cyclable qui débouchait sur un espèce de truc bizarre avec une grosse bordure. Heureusement on a tous su se dégager sans se rouler dessus!

Le finale était une grosse route. Albertville - Pontcharra d'abord. Puis Pontcharra - Grenoble. Un peu ennuyeuse mais qui nous a permis de (relativement) rapidement regagner Grenoble. Les derniers quelque dizaines de km par contre étaient constamment entrecoupé par des feux de circulation (des dizaines) à capteur dont la couleur par défaut était le rouge... assez chiant je dois dire.

Nous voilà donc arrivé à 3 heures à Grenoble. Puis à 3,5 heures à l'hôtel (ma carte dans mon gps n'est visiblement pas à jour)

Je m'étais dis avant le brevet que si j'étais assez frais et tôt à l'arrivé, que j'allais simplement prendre mes affaires à l'hôtel pour rentrer illico à Genève. Or la douleur de mon genou, la perspective de passer la Chartreuse (je pensais simplement faire le chemin inverse) par le col de la placette, et le souvenir d'un vieux bulletin météo (datant de vendredi) qui annonçait de la pluie dimanche, m'ont fait renoncer. Une prochaine fois?

Quelques conclusions:
- Je ne comprends pas, quand je pars faire des grosses virées, je prends toujours trop de nourriture avec moi. Pourtant j'essaye de tout calculer mais visiblement ça ne marche pas. C'est à dire en roulant à un tempo de brevet je consomme beaucoup moins de calories que les 200 à l'heure sur lesquelles je m'étais basé. (enfin c'est un peu plus subtil que ça, puisque j'ai perdu 2 kilos, mais voilà, c'est difficile de compenser activement.)
- J'adore l'effet accordéon sur un brevet où, à partir d'une certaine distance on dépasse, pour ensuite être redépassé, etc la plus part du temps en prenant le temps d'échanger quelques mots, de papoter un peu,...
- J'étais très agréablement surpris par la circulation, aussi bien de jour que de nuit, aucune voiture m'a frolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5626
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mar 07 Oct 2014, 07:51


Et merci pour ce retour; On croirait presque c'est facile. Mais je suis sûr que c'est un sacré chalenge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcel
Accro du forum
avatar

Messages : 3781
Âge : 58
Localisation : grenoble
VPH : Reynolds T bone+ trike ICE QNT electrisé+ Catrike road+ Vendetta cruzbike Velomobile Quest carbone
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mar 07 Oct 2014, 09:48

Comme le dit Alex on a l'impression que ce brevet était vraiment facile alors que....

en tout cas chapeau bas pour ce brevet et bravo d'être venu la veille a vélo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maflaux.wix.com/marcel-velo-couche
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1861
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mar 07 Oct 2014, 10:03

Félicitation à la Libellule qui semblait être en pleine forme et à son Maître qui l'a menée à la réussite. Celui-ci me plait vraiment, de brevet. Et l'Iseran waooouuuhh, j'aime.
Grand merci pour ton compte-rendu, tu as aussi montré que nous sommes capable de faire des temps corrects sur des parcours montagneux se rapprochant des vélodroits… nous sommes moins forts mais avec de la volonté et des jambes et une belle libellule tu as vaincu. Yep !
Le Meta est quand même l'un des vélos idéal pour ces parcours. Longue vie à la Libellule Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 629
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mar 07 Oct 2014, 15:49

Bravo Laurent pour ce compte rendu que j'ai pris le temps de lire, comme le temps que j'ai pris à faire ce brevet avec vous

j'ai vraiment aimé la tete du vélo droit quand il m'a demandé si le VC avait abandonné car on le voyait plus et où il avait abandonné. quand je lui ai dit qu'il était devant, il s'est meme arreté de pédaler ! Ca aurait mérité d'etre filmé !

Bon, Alexandre et Marcel, ce qui m'a usé, c'est le retour depuis Albertville. Mais avec vos entrainements, je suis sur que vous pourriez aussi l'apprécier. Des gens de Grenoble ne sont pas venus car ils ont pensé que c'était trop dur. Finalement, les étrangers sont venus et ont réussi. L'an prochain, venez vous si je le mets à une autre date que la viperine ?

A+
jean-philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5626
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mar 07 Oct 2014, 15:55

Mon objectif 2015 sera PBP. Donc toute la série de brevet pour se qualifier, dont un 400. Et j'avoue que c'est la distance qui m'inquiète le plus (mauvaise expérience en 2011).
Je ne sais pas dans quel état (d'esprit et physique) je serai en septembre octobre (donc après PBP). Je crois que je l'envisagerais plutôt en juin-juillet pour préparer PBP (mais en plus d'un 400 plus conventionnel).

J'avoue en outre que les section Grenoble-Rochetaillée (dans une moindre mesure car très tôt), vallée de la Maurienne (que je ne connais pas à vélo) mais surtout Tarentaise (notamment entre Bourg St Maurice et Moutiers) m'inquiètent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcel
Accro du forum
avatar

Messages : 3781
Âge : 58
Localisation : grenoble
VPH : Reynolds T bone+ trike ICE QNT electrisé+ Catrike road+ Vendetta cruzbike Velomobile Quest carbone
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mar 07 Oct 2014, 16:16

impossible de savoir si je participerai ou pas j'en ai l'envie mais après il faut le temps , la météo , la motivation .....
A voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maflaux.wix.com/marcel-velo-couche
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2548
Âge : 43
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mar 07 Oct 2014, 17:01

@ Alex & Marcel: Merci beaucoup, le côté facile qui transperce de mon compte rendu vient simplement du fait que j'ai eu énormément de plaisir à faire ce brevet. J'étais dans la joie un peu toute la journée et même quand j'étais mis en difficulté sur la partie finale de l'Iseran, il me restait suffisamment de ressources de ce côté pour quand-même en profiter.

Je mentirai si je disais que je ne me suis jamais posé la question de la faisabilité de ce brevet (pour moi) et que je n'avais jamais angoissé à l'idée de ma participation mais si j'étais là c'était bien pour faire un truc que j'adore faire, pas pour faire quelque chose de difficile ou de me faire peur.

jeanpba a écrit:
...comme le temps que j'ai pris à faire ce brevet avec vous
Merci à toi, c'était très plaisant de t'avoir à nos côtés.

jeanpba a écrit:
Bon, Alexandre et Marcel, ce qui m'a usé, c'est le retour depuis Albertville...
Comme tu avais dis dans le descriptif, c'est une section à endurance. Nocturne qui plus est. J'étais très content de pouvoir la rouler à plusieurs.

ALagrange (Alex) a écrit:
J'avoue en outre que les section Grenoble-Rochetaillée (dans une moindre mesure car très tôt), vallée de la Maurienne (que je ne connais pas à vélo) mais surtout Tarentaise (notamment entre Bourg St Maurice et Moutiers) m'inquiètent.
La première section on roulait encore en groupe et on a du ressembler à un sapin de noël géant depuis des kilomètres à la ronde.
La Maurienne il fait plein jour et les routes sont vraiment larges, puis le tracé original ne fait que la moitié de la distance dans cette vallée.
Puis la dernière section que tu nommes était aussi ma grande inquiétude mais après y avoir roulé de nuit je dois avouer que la crainte n'était pas toute à fait justifié. Les voitures peuvent aisément dépasser et ont tous fait très attention. J'ai failli croire qu'ils avaient l'habitude des randonneurs. Puis la circulation n'était pas si dense. Dans le tunnel p.ex. nous n'avons été dépassé par aucune voiture. Sans oublier que la route est en descente et la vitesse relativement élevée.

Pimprenelle a écrit:
Félicitation à la Libellule qui semblait être en pleine forme et à son Maître qui l'a menée à la réussite
Merci beaucoup, la libellule est en train de rougir dans son box.

Pimprenelle a écrit:
Le Meta est quand même l'un des vélos idéal pour ces parcours.
Ca j'ai clairement vu vers la fin, quand les cyclos avec qui je roulais commençaient à se plaindre de douleurs et devaient se mettre en danseuse dès la moindre petite bosse.

D'ailleurs, un de l'équipé de 3 auquel je m'avais joint te connaissait de la Trirhéna. Il venait de Lyon mais j'ai oublié sans nom.


Bon, avec tout ce que je n'ai pas mangé, j'avais de la nourriture en suffisance pour faire au moins un 600 en autonomie. Je ne sais pas ce que je dois en conclure.

Et puis Jean-Philippe, tu parles de la réorganiser l'automne prochain mais quand est-il de l'édition du mois de juillet? Elle m'intéresse beaucoup celle-là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe 74
Posteur d'argent
avatar

Messages : 355
Âge : 52
Localisation : Neydens (en France voisine)
VPH : Bacchetta Corsa et Fend la bise
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mar 07 Oct 2014, 20:40

Bravo Bison couché pour ce brevet et merci pour ce compte rendu très intéressant. J'espère un jour être en mesure de faire de même. J'y travaille.
Encore bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2548
Âge : 43
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mar 07 Oct 2014, 21:37

Merci Christophe, ce qui est très chouette quand on commence des brevets -tu as du le constater toi-même j'imagine- c'est qu'à chaque fois on peut tirer plein d'enseignements de ce que l'on vient de faire.

Ce brevet était à l'origine planifié au mois de juillet et je pensais donc pouvoir le faire dans la continuité du bcmf des aravis. Or, la météo en avait décidé autrement...

Du coup je me suis réinscrit pour cette édition et puisqu'il y avait entre-temps eu l'été -avec assez peu de vélo pour moi- et mes vacances -sans vélo du tout- j'ai eu l'impression d'avoir du commencer l'entraînement un peu de zéro pour ce brevet et j'ai du coup un regard assez clair sur ce qu'il me faut comme préparation.

Disons que en gros quelques entraînements sur la demi-distance m'ont suffit comme préparation. En combinaison avec mes km hebdomadaires habituels bien-sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kigagne71
Nouveau / nouvelle


Messages : 1
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: brm 400   Mer 08 Oct 2014, 00:07

bravo pour ce beau C.R bison couché, je suis le cyclo du jura qui vous a rejoins en haut de l'ice-ran ,heu l'iseran ,je me suis rendu compte que les velo couché grimpaient tres bien quand il y a de bons cyclos dessus,et ta demonstration m'a donné l'envie d'essayer un jour

a une prochaine fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 629
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mer 08 Oct 2014, 15:04

je rejoins ce que dit Bison couché sur les routes.

sur la D1091 tot en octobre : personne
sur la D1091 tot en juillet : du monde car les gens vont en montagne

sur la D1006 en maurienne, entre saint michel et modane en octobre: dépassé par 10 voitures
en juillet, c'était infernal avec les touristes qui allaient soit en italie, soit à l'iseran

Quant à l'Iseran, un de mes 7 reperages m'y a ammené le 14/07/2013 ! infernal! obligé de poser pied à terre
tellement il y avait de voitures entre le pont de l'ouiletta et le tunnel de l'iseran ! j'ai donc décidé de ne jamais
remettre ce BRM un week end d'été, trop de risques

Trop de risques également pour modifier l'heure de depart. 4h00 est la seule heure qui permet de passer les
deux grands cols de jours. Ensuite, ce n'est plus raisonnable, comme les randonneurs de cette fois ci qui y sont
passé en pleine nuit à 22h00 !

je pars donc pour vous le reproposer vers le 10/10/2015, apres la vipérine pour ne pas faire concurrence et vous
inciter à venir. Si certains sont venus d'australie, de Cuneo et de Suisse pour le faire , les voisins de Grenoble
pourront bien venir ! Aller Aller...

jean-philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2548
Âge : 43
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mer 08 Oct 2014, 20:45

@kigange Quel plaisir de te lire ici! Tu sauras où aller quand tu penses que le moment est venu d'essayer un vélo couché!

@jeanpba Zut alors, mais ce n'est pas grave. C'est vrai que dans ces conditions-là il faut mieux laisser tomber.
Si jamais l'envie soudain te prend d'organiser un 400 (ou eventuellement un 600) de montagne au mois de juillet, je serais preneur ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 629
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Jeu 09 Oct 2014, 09:35

salut bison couché
il y aura un 400 de montagne au début du mois de juin mais là, avec 6200m d'elevation , specialement prévu pour PBP
Pas de haute montagne, mais de belles routes avec de beaux virages
le parcours est en cours d'homologation, réponse vers la fin octobre 2014
à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
Fredhot64
*
avatar

Messages : 37
Âge : 52
Localisation : Genève
VPH : M5 CHR, Bike E AT, Cycle Genius, et anciennement Optima Stinger, Optima Baron, M5 Low Racer, Flevobike TD
Date d'inscription : 31/08/2014

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mer 15 Oct 2014, 20:33

Bravo pour ton BRM Bison Couché. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ton compte-rendu. A te lire, ça avait l'air presque facile. Et quand tu racontes que tu finis l'Iseran au ralenti à 115 bpm, ça met un petit coup au moral, moi, rien que de faire l'effort de m´installer sur le vélo, je suis déjà au dessus. Histoire de constitution et d'entrainement sans doute.
Est ce toi que j'ai croisé cet après-midi, sur ton Thys, entre Chouly et Peissy ? J'étais en VD. Mon salut était sommaire, par défaut je t'ai appelé Thys ;-) La prochaine fois je m'arrêterai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2548
Âge : 43
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   Mer 15 Oct 2014, 21:32

Salut Fred,

Citation :
Histoire de constitution et d'entrainement sans doute.
Constitution, ça je ne le pense pas. En tant qu'asthmatique et diforme y a bien mieux. (j'exagère beaucoup en disant diforme mais j'ai des jambes vraiment courtes par apport à mon tronc, du coup pour le cyclisme ce n'est pas top)

Entraînement si par contre. Les 28 jours précédent le brevet, brevet inclus, j'étais à 2500 km et 35.000 mètres de dénivelé. Beaucoup de vélotaf mais surtout 5 sorties de + de 150 km (jusqu'à 200 km), avec des d+ entre 3000 et 4500 mètres, et les 150 km pour arriver à Grenoble bien sûr.

Ensuite il y a aussi la façon de réagir du corps à ces longues distances, je ne sais pas si c'est général mais chez moi j'ai comme l'impression que le système cardiovasculaire se met au ralenti. Je ne pourrai pas facilement faire un sprint p.ex. quand je suis dans ce dynamisme là. Ma fréquence cardiaque la plus élevé de la journée était de 159, c'était en tirant la bourre avec les vd sur la montée juste avant d'arriver dans le tunnel de Siaix, mais durant toute la journée je n'ai pas dépassé les 145 battements plus que 20 minutes.

Et oui, c'était bien moi en rameur. Je m'excuse mais je ne t'ai même pas entendu m'appeler. La prochaine fois tu hurleras 'Laurent' et je m'arrêterai, promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BRM 400 04/10 Grenoble   

Revenir en haut Aller en bas
 
BRM 400 04/10 Grenoble
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pontcharra - Grenoble - Vallée du Grésivaudan vers la route du Sud
» Infos Grenoble (2010-2011)
» [Cross des enfants malades du CHU de Grenoble]CR de nicnic38
» Plutôt urgent: itinéraire Grenoble - Marseille (ou la mer)
» téléthon mens (grenoble 38)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Longue Distance :: Paris-Brest-Paris & BRM-
Sauter vers: