Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Samural
Pilier du forum
avatar

Messages : 955
Âge : 49
Localisation : Namur, Belgique
VPH : WAW 169, Metaphysic 2x700, Dahon Jetstream P8, Velocipède Michaux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Lun 25 Aoû 2014, 14:13

Avis aux sportifs purs et durs: ne lisez pas la suite, ma "performance" vous semblera ridicule. Ce récit est plutôt destiné à ceux qui, comme moi, ont une condition moyenne et hésiteraient à tenter l'ascension du Ventoux

Voilà ça y est, j'ai vaincu il y a 2 semaines le Ventoux avec mon Metabikes.
Passant 2 semaines de vacances dans un gîte à Malaucène et bien chauffé auparavant par mes collègues, je ne pouvais pas passer à côté de l'occasion de grimper le géant de Provence.

Préparation: 800 km en WAW depuis mi-juin sur un parcours légèrement vallonné, et sur place, des balades de 2 heures totalisant 145 km.

Reconnaissances: faites 2 jours avant en bagnole. La route est large depuis Malaucène jusqu'au Mont Serein mais est vachement plus étroite après. Il s'agira de ne pas trop louvoyer à basse vitesse.
A cette heure avancée (il est bientôt midi), le sommet est quasi impraticable: une série de voitures et de camping cars est garée sur le bord de la route empêchant ainsi la double circulation, provoquant embouteillage et coups de claxons et obligeant les cyclistes à parcourir les derniers 200m à pied en se faufilant entre les véhicules à l'arrêt. scratch
Cela confirme mon intention de partir très tôt.

Matos: Metaphysic 105, 2x700, développement mini 1,97 m, sacoche Radical Design contenant coupe vent, appareil photo, gel énergétique, outillage et chambre à air, 2 bidons avec boisson isotonique maison. Pas vraiment léger mais je préfère ne pas prendre de risque.  Pour garder un souvenir de mon ascension, je porte une paire de lunettes avec camera HD intégrée, achetée moins de 40 Eur sur le net.

L'ascension: Arrivée vers 7h30 à Malaucène, la météo annonce un vent de 22 km/h avec des rafales jusqu'à 55 km/h à partir de 9h. Je me doute qu'en haut le vent soufflera bien plus fort. De plus une masse de nuages gris reste accrochée au sommet. Je ne le sens pas trop du coup. Je serai déjà satisfait si j'atteins le Mont Serein.
Je me lance donc, mais les premiers kilomètres s'égrainent très lentement, puis la routine finit par s'installer car j'ai trouvé mon rythme. Un VD est en vue, je le rattrape très lentement puis je l'entends s'arrêter, mais dans la ligne droite de 3 km à plus de 10%  je dois m'arrêter également. Je n'arrive pas à maintenir une vitesse suffisante (6km/h) et manque de perdre l'équilibre. Une pause de quelques minutes suffit pour reprendre mon souffle et c'est reparti. Je m'arrêterai ainsi encore à 4 reprises avant le sommet. Lors d'une de ces pauses, je fais causette avec un cycliste de 66 ans qui prétend ne plus être monté sur un vélo depuis 3 ans  Shocked  

Ce qui est marrant c'est que les portions à 5% suivant celles à 9-11% semblent presque des descentes tant elles s'avalent facilement!

J'arrive donc lentement mais sûrement au Mont Serein, et me sentant bien, je décide de poursuivre jusqu'au sommet. La route se rétrécit et grimpe soudainement: oufti, si c'est comme ça jusqu'en haut je n'y arriverai pas.
Mais finalement, en me concentrant sur la route qui se déroule devant ma roue, je monte mètre après mètre en louvoyant un peu. Dans les derniers kilomètres, lorsque le sommet se fait apparent, le vent se met à souffler. VH oblige, il n'influe pas trop ma progression, ni positivement, ni négativement.
Ca y est, j'aperçois les photographes emmitouflés dans leur parka, et à la vue d'un vélo qui sort de l'ordinaire, ils font crépiter leurs appareils puis me refilent leur carte. Les derniers 100 mètres sont délicats car le vent souffle fort et de côté mais j'atteins sans trop de problème le sommet après 2h50 (2h30 sans les arrêts).
A ce moment là, j'avoue que l'émotion m'a submergé. C'est une petite victoire sur moi-même, car n'ayant jamais été très sportif ni considéré comme tel (65kg pour 1m81), je suis quand même arrivé au sommet!  

La descente: Après avoir envoyé un texto pour rassurer mon épouse, j'enfile rapidement mon coupe vent car la température de 9°C combinée aux rafales de vent a tôt fait de me refroidir. Après quelques photos, je me décide à redescendre par Malaucène en non par Bédoin car mon épouse m'attend pour faire une excursion avec les enfants. Les premiers 100 m sont parcourus à pied, tant les rafales de vent sont fortes. La descente sera finalement moins amusante que la montée: frigorifié, je suis cramponé au guidon et tremble comme une feuille. Difficile de battre des records de vitesse dans ces conditions (66 km/h maxi). Mais le pire est à venir, après 2 arrêts pour essayer de me réchauffer, je dois soudain freiner pile car une crampe a foudroyé ma jambe gauche. Il me faut plusieurs minutes avant de pouvoir remonter sur le Meta tant la douleur est vive. (Deux jours après, un énorme hématome apparaîtra sur tout l'intérieur de la cuisse et jusqu'au dessus du mollet. Il y a une déchirure musculaire et donc repos et séances de kiné à la clé.   )
Durant la descente je constate que le nombre de grimpeurs et de voitures suiveuses est bien plus important que lors de mon ascension. Je remarque aussi que certains poussent déjà leur vélo après moins de 5 km d'ascension. Où est le plaisir dans ces conditions?

En conclusion: Si je séjourne à nouveau dans le coin, c'est sûr je referai l'ascension, mais peut-être par Bédoin cette fois. Et puis il faudra que je développe plus de puissance et d'endurance pour ne plus devoir m'arrêter en cours de route. Je veillerai à boire plus, à faire des étirements et à me réchauffer pour éviter les crampes, avant d'entreprendre la descente.

De manière générale, j'ai énormément apprécié circuler sur les petites routes de la région (col de la Madeleine, col de Suzette, vallée du Toulourenc,..). Les routes sont très bien entretenues et le revêtement est excellent: si seulement les travaux publics belges pouvaient s'en inspirer...

Enfin, le Metabike s'est merveilleusement comporté et a prouvé qu'il se prêtait vraiment bien à ce genre d'exercice.

Une dernière remarque: pourquoi les VD ont tous l'air de tirer la gueule quand on les croise? Est-ce une manifestation de leur fierté ou de leur dédain pour les VC, un signe de souffrance due à leur position inconfortable? Moi, je n'ai pas arrêté de sourire et de prendre mon pied pendant mes balades!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Lun 25 Aoû 2014, 15:16

Malaucène est a m'on avis la route la plus adaptée par beau temps pour se faire plaisir en descente. Very Happy

Par Bédoin , ce sera plus difficile!

car la route, est plus étroite et moins bonne.

Même par beau temps, il ne faut pas s'attendre à des gros record de descentes (en ce qui me concerne, en pointe maxi 75km/h)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2479
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Lun 25 Aoû 2014, 17:50

Félicitations pour ton exploit. Le Ventoux se mérite quand on ne dispose pas d'un moteur. L'affluence là-haut en été est à fuir. Mais en hiver c'est encore plus dur!

Si les VD font la g***** c'est effectivement parce qu'ils souffrent. Je n'aurai pas la méchanceté de croire qu'ils nous dédaignent, simplement leur visage crispé ne peut pas rapidement changer en sourire pendant le temps très court où on les croise. Laughing

Et là tu as l'explication pourquoi l'UCI ne veut pas de VC dans ses courses sur route. Les gars qui souffrent c'est du spectacle dramatique qui attire les téléspectateurs. Les gars qui appuient tellement fort sur les pédales de leur VC qu'ils se font des déchirures, tout en souriant, on les prend pour des touristes, inintéressant! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier33
Modo
avatar

Messages : 7888
Âge : 58
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Lun 25 Aoû 2014, 19:03

Félicitations! Bienvenu au club de ceusses qui ont grimpé le Ventoux en vélo.
Moi, je l'ai fait en trike, avec de super performances d'escargot de compèt Laughing (4 h 00 de montée) mais en trike c'est nettement plus facile.
En meta, j'aurais souffert, si tant est que je sois arrivé au bout...

__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jmarc
Débutant(e)
avatar

Messages : 17
Âge : 54
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/08/2014

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mar 26 Aoû 2014, 21:51

je suis encore très loin de cette perf...cela me laisse pantois!

"dans l'immédiat", j'aimerai connaitre le rendu de tes lunettes/caméra... gadget ou vidéo de bonne qualité?

jmarc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samural
Pilier du forum
avatar

Messages : 955
Âge : 49
Localisation : Namur, Belgique
VPH : WAW 169, Metaphysic 2x700, Dahon Jetstream P8, Velocipède Michaux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mar 26 Aoû 2014, 22:01

Tout comme moi, tu y arriveras un jour. Un minimum d'entraînement et puis il faut se lancer.

Concernant mes lunettes/caméra, c'est sûr ce n'est pas une GoPro, mais je trouve la qualité des images pas mal, vu la taille de la caméra et son prix.
Elle est surtout facile à manipuler puisqu'il ne faut pas s'arrêter pour la mettre en marche, en plus elle est discrète et elle suit mon regard Wink
Une fois que j'aurai monté une vidéo, je la posterai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Berniche
Accro du forum
avatar

Messages : 1662
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: un vélo qui sort de l'ordinaire   Mar 26 Aoû 2014, 22:34

T’y lancerais-tu sur un Michaux Exclamation Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samural
Pilier du forum
avatar

Messages : 955
Âge : 49
Localisation : Namur, Belgique
VPH : WAW 169, Metaphysic 2x700, Dahon Jetstream P8, Velocipède Michaux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mar 26 Aoû 2014, 23:11

Hé hé...non bien trop peur d'abimer les roues Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lolo39
Pilier du forum
avatar

Messages : 922
Âge : 47
Localisation : Haut-Jura
VPH : VTT converti en TD (Agenda auparavant)
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 08:01

Bravo samural et merci pour ton témoignage.
Je n'ai jamais grimpé le mont chauve (ni aucune autre ascension difficile d'ailleurs). Les gros pourcentages sont un sujet d'inquiétude pour moi en velo couche. Mais je constate qu'avec un entraînement correct et de la volonté on peut le faire. Pas cool la déchirure musculaire en revanche...a méditer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 08:37

Sans cherché à démériter personne,  Very Happy

je trouve qu'on en fait tout un monde de ce ventoux!

Il n'est pas si difficile que ça a grimper à partir du moment qu'on y va tranquille sans chercher forcément la performance.

En comparaison , j'ai trouvé le col d'Allos plus pénible à grimper car beaucoup plus exposé au soleil.

Colle D'Allos

Altitude :2247 m

% Moyen :6.33%%

Maximal :11.0%

Pour moi le Ventoux doit plus sa réputation à son climat changeant que a ca difficulté.

D'autres montagnes peut-être moins médiatisé sont bien plus difficiles.

Pour répondre à la question des VD,

la différence c'est que eux il cherche la performance alors forcément, sa crispe les maxillaires

PS... moi aussi je suis curieux de voir le résultat du  rendu de tes lunettes/caméra Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samural
Pilier du forum
avatar

Messages : 955
Âge : 49
Localisation : Namur, Belgique
VPH : WAW 169, Metaphysic 2x700, Dahon Jetstream P8, Velocipède Michaux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 09:04

@Lolo39: Avant le Ventoux, je n'avais jamais grimpé que des pentes de 10% maxi et sur 500m maximum. La grosse côte de 12% (sur 700m) à coté de chez moi m'a toujours fait peur et je n'ai jamais osé l'affronter! Embarassed

Mais au Ventoux c'est différent: comme la route est assez large (du moins en partant de Malaucène), la pente parait moins importante, du coup tu te dis que c'est faisable. Mais ce sont tes jambes et les bornes kilométriques mentionnant la pente qui te rappellent que ça grimpe grave  

Donc cette expérience m'a donné confiance en moi et je ne vais plus hésiter à grimper les grosses côtes près de chez moi, du moins en Meta, car en WAW, le développement mini (1,81m) est encore trop grand en regard de ma puissance.

@Mille-pattes: je suis d'accord avec toi, mais c'était ma première expérience de la montagne et vu la réputation (injustifiée?) du Ventoux, il me faisait peur. Mais quand on voit le nombre de cyclistes en tous genres (de 7 à 77 ans) avec des montures très variées (VD, VTT, tandem, VD+remorque,...) qui grimpent le Ventoux, cela montre bien que c'est faisable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 09:22

C'est normal on passe tous par là! Wink

la première montée nous impressionne toujours. Shocked

Au début on tire la langue puis par la suite on prend une cadence et le cardio s'améliore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 09:39

Samural a écrit:


@Mille-pattes: jMais quand on voit le nombre de cyclistes en tous genres (de 7 à 77 ans) avec des montures très variées (VD, VTT, tandem, VD+remorque,...) qui grimpent le Ventoux, cela montre bien que c'est faisable.

Entièrement d'accord. Very Happy

Ma femme roule occasionnellement avec son trike et ne fait pas d'entraînement spécifique sinon quelques balades ensemble!
Et pourtant, elle a monter avec moi les trois faces du ventoux dans la semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel à Digne
Posteur d'or
avatar

Messages : 557
Âge : 72
Localisation : Digne les Bains
VPH : Catrike Speed
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 10:23

Voici quelques années de ça, un de mes amis en âge d'être mon fils, avait relaté (avec peut être trop d'admiration à mon égard) une ascension du Ventoux que nous avions faite au départ de L'Isle sur la Sorgue... Il s'était fait vertement remettre en place par des forumeurs (expérimentés) sous prétexte que cette ascension était des plus banales et ne méritait pas une communication sur notre cher forum jaune... EH OUI!

Je suis donc ravi de constater aujourd'hui le changement de ton à propos de ce qui reste "un exploit personnel"

A chacun son Everest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 11:09

Daniel à Digne a écrit:

A chacun son Everest

ça c'est bien vrai Very Happy  chaque ascension est avant tout une victoire avec soit même.

Et le ventoux même s'il est faisable, il faut quand même ce le farcir

Du côté bédoin dans la montée je me suis fait doubler par un coureur à pied  Shocked

Bon par un VD ce n'est pas un problème mais, par un Coureur (j'ai eu quand même du mal a le digérer! scratch)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velosteph
Accro du forum
avatar

Messages : 2388
Localisation : Bruxelles
VPH : Ice QNT 20 depuis le 27/11/2009 - le JLP , Ice Sprint FS depuis le 05/10/2012 - Akhar - Azub Tricon Kantar depuis le 16/3/2017
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 12:12

Bravo Samurai Smile
Et Mille pattes console toi : moi ce sont 2 dames hollandaises en marchant qui m'ont ... rattrapé et dépassé a proximité du monument Simpson Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferrosteph.net
Teuienne
***
avatar

Messages : 147
Localisation : Montpellier
VPH : VTT 16ans d'age ; Baron bleu
Date d'inscription : 18/03/2013

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 13:02

Haha ! Elle m'intéresse beaucoup cette discussion !

Le groupe SUB24 Montpellier a posté sa prochaine excursion et ils dérogent cette fois ci à la règle de la rando accessible pour se faire le Ventoux de nuit en partant d'Avignon.

Millepatte, tu me rassures en disant que ta femme n'est pas spécialement sportive et qu'elle l'a fait sans souci particulier.
Je me considère pas non plus comme un fou furieux du vélo j'ai pour l'instant peu d'expérience en montagne (ou elle remonte à loin...) mais c'est un objectif qui me tente bien. Quitte à échouer, c'est pas bien grave j'aurais au moins eu le plaisir d'essayer.

Je me tâte donc beaucoup à tenter l'aventure avec mon nouveau Meta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 14:14

Salut Teuienne  Very Happy

l'excursion est prévu par quel versant ?
Malaucène, Bédoin ou sault ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 14:29

Velosteph a écrit:
Bravo Samurai Smile
Et Mille pattes console toi : moi ce sont 2 dames hollandaises en marchant qui m'ont ... rattrapé et dépassé a proximité du monument Simpson Sad

Mince en plus tu etais pas très loin de l'arrivée.

C'est ce qu'on appelle se faire coiffer au poteau lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier33
Modo
avatar

Messages : 7888
Âge : 58
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 14:49

Moi, c'est Lara Croft qui m'a dépassé à pied, dans ces eaux là aussi Laughing
Non, je n'avais pas bu drunken C'était une jolie sportive habillée presque pareil
J'ai même fait une vidéo Wink

__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 14:52

[quote="Teuienne"Quitte à échouer, c'est pas bien grave j'aurais au moins eu le plaisir d'essayer.

.[/quote]

Moi je suis sur que tu vas y arriver!  

Tu sais on en voit de toutes les couleurs avec ce ventoux.

J'ai même vue des cyclistes,

ce faire déposer en voiture juste avant le chalet reynard et après,

brandir fièrement au sommet leur VD pour la pause photos!






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samural
Pilier du forum
avatar

Messages : 955
Âge : 49
Localisation : Namur, Belgique
VPH : WAW 169, Metaphysic 2x700, Dahon Jetstream P8, Velocipède Michaux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 14:57

Moi, à quelques kilomètres du sommet, j'ai vu un VTT sortir des bois comme une balle, me dépasser (pas difficile), puis poursuivre à vive allure jusqu'au sommet. J'ai cru un moment qu'il avait une assistance électrique... mais non.

Le Ventoux par les bois ça doit être bien pire, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 15:09

Par les bois je ne connais pas.

Mais, ce serais intéressant de savoir le tracé + dénivelé Very Happy

Houps! je corrige j'ai trouvé ça

Circuit VTT Ventoux - Bedoin

Un circuit facile Tracé vert : 12 km et dénivelé + de 270 m.
Un circuit Tracé rouge : 21 km et dénivelé + de 650 m.
Une variante sportive Tracé noir : 39 km et dénivelé + de 1040 m avec option tracé rouge bis « Chalet Reynard » rajoutez 15 km et 450 m de dénivelé positif au tracé rouge.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velosteph
Accro du forum
avatar

Messages : 2388
Localisation : Bruxelles
VPH : Ice QNT 20 depuis le 27/11/2009 - le JLP , Ice Sprint FS depuis le 05/10/2012 - Akhar - Azub Tricon Kantar depuis le 16/3/2017
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 15:27

Mille-pattes a écrit:

faire déposer en voiture juste avant le chalet reynard
j'ai vu pire (en tout cas à mes yeux) : le gars monte - on était par Malaucène - et madame en voiture le supporte tout au long de la montée (on a joué a cache cache au fur et à mesure de nos arrets). Monsieur monte tout seul à la tour,et Madame s'installe (comme moi) au café du Mont Serein. XX minutes après, monsieur arrive, madame attrape le vélo, le mets sur le porte vélo et tout le monde part : le type n'a fait que monter !! Il n'est pas descendu Smile C'est pourtant le plus beau... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferrosteph.net
Samural
Pilier du forum
avatar

Messages : 955
Âge : 49
Localisation : Namur, Belgique
VPH : WAW 169, Metaphysic 2x700, Dahon Jetstream P8, Velocipède Michaux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   Mer 27 Aoû 2014, 15:30

Moi j'ai trouvé ce circuit-ci. Au moment où il croise la D974, cela correspond à l'endroit où j'ai vu débouler le VTT, qui lui a poursuivi par la route jusqu'au sommet. Soit 22,8 km et 1586m de dénivelé. Ah, oui j'oubliais: le gars avait un gros sac à dos (j'ai retrouvé sa photo sur le site du photographe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Ventoux, ma première et modeste expérience de la montagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Première sortie en torrent de montagne
» La Swift en première voiture, est ce un bon choix ?
» Ma première compétition :-) (long)
» Moyeu BWR = ascension du ventoux sans équipement ?
» Pneus en première monte?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Régions-
Sauter vers: