Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 mon velo couché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
sushi35000
Débutant(e)


Messages : 13
Âge : 48
Localisation : rennes
VPH : construction amateur
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: mon velo couché   Jeu 24 Oct 2013, 09:00

Fan de vélo, curieux de nature (et accessoirement un peu bricoleur), je me suis intéressé aux vélos couchés, mais le prix de ces derniers a refroidi mon ardeur.
Surtout que chez moi, le vélo est un péché mignon. Pratiquant assidu, j'ai déjà un vélo de course et un vtt, les deux sont de très bonnes factures.
Et puis quelques centaines d’euro, pour satisfaire ma curiosité pour un vélo dont je ne suis pas certain d’avoir l’utilité est de toute évidence excessif.
La solution  pour ne pas me ruiner est de le fabriquer mais  je ne connais rien à la métallerie. Mon seul outil pour travailler la ferraille est une scie à métaux.
De plus, si je veux être cohérent avec l’idée que cela ne doit pas me coûter, il ne faut pas que j’achète de pièces neuves  comme le siège, dérailleur…  car au bout du compte cela risque de me revenir aussi chère qu’un vélo neuf.

Le challenge est donc double : le fabriquer et le fabriquer pour rien.
Ce principe du cout 0 fait partie intégrante de mon projet.


Pour commencer, il faut construire un châssis,  mais j’en suis bien incapable.

Le temps passe, et c'est en observant  les "Velolib" rennais (je suis rennais) que j’entrevois une perspective de solution.



En effet, ces derniers ont une configuration particulière : la partie avant est basse avec une petite roue et le tube "diagonal" se prolonge d'une dizaine de cm,  au-delà de l'axe de la fourche pour accueillir une griffe destinée à l'accrochage des vélos aux stations.
Ils sont en aluminium, ce qui me plait bien, pour une question de poids et l’alu ne rouille pas.

Transformer ce vélo en vélo couché me semble réalisable.

L'idée est de prolonger le tube avant et d'adapter un boitier de pédalier au bout de ce "prolongement".

Petit coup de pouce du destin au moment où germe mon idée : la Ville de Rennes change de prestataire pour la location des vélos.
Le nouveau prestataire à son propre parc de vélos dont la géométrie n'a d’ailleurs rien à voir avec le précédent.

Je contacte l'ex prestataire qui accepte de me donner gracieusement  2 vélos accidentés (le restant devant partir en Afrique ou à la ferraille).

J’ai le châssis, mon affaire commence à prendre forme et avoir deux cadres va bien la simplifier.



Sur l’un des deux cadres, je fais le grand ménage avec ma scie à métaux : je conserve uniquement une partie du tube diagonale et  la partie sur laquelle on installe le boitier de pédalier. Je conserve aussi un morceau du tube de selle ce qui me permettra de poser le dérailleur des plateaux.
Je manchonne de l'intérieur ce morceau  au cadre restant. J’ai mis beaucoup de temps à trouver un tube aluminium du bon diamètre.  Je finis par dégoter un morceau de tube de support de panneau de signalisation.  Ce dernier n’avait pas le bon diamètre mais était suffisamment épais pour être passé au tour et être amené à la bonne dimension. Cela m’a couté  10 € chez un petit métallier du coin. Quelques rivets pop pour l’assemblage et le tour est joué.
La position du pédalier est arrêtée, je peux attaquer le siège, sa forme, son inclinaison.



Je réalise un premier siège avec un contre-plaqué souple que je cintre à la forme souhaitée avec une matrice en bois massif que j’ai fabriqué et je recouvre le contre-plaqué de fibre de verre.
Malgré le soin et le temps passez à cette opération,  la forme est compétemment loupée, il est inconfortable au possible.
Finalement,  j’achète une tôle alu de 2 mm d’épaisseur (20 €) que je plie comme il faut.
Là aussi je me loupe un peu : l’assise est plate : je manque de me gameller à plusieurs reprises en passant sur des nids de poules : Sous l’effet du choc,  je rebondis sur le fauteuil et me retrouve, à l’atterrissage,  avec une fesse dans le vide.
Je revoie ma copie, je rachète une nouvelle tôle et réalise une forme baquet. Quelques soudures sont nécessaires.
À présent il faut trouver une solution pour fixer le siège au cadre.
Plusieurs appuis sur le cadre sont possibles.
Je veux éviter les soudures car c’est un collègue de travail qui les réalise et il n’a pas que ça à faire !
Par ailleurs, les soudures sont plus ou moins définitives et si je me loupe dans la position des fixations, ça va être galère. Les retours en arrière sont délicats, couper ce qui vient d’être soudé, puis ressoudé, tout cela fragilise l’alu et marque durablement le cadre.
Il faut donc trouver un système qui se démonte et qui me permette de procéder à des réglages.
Pour l’un des appuis, le mobilier de signalisation va encore me sauver la mise : cette fois-ci, j’utilise les colliers de fixation des panneaux dont la dimension correspond au diamètre du tube diagonale (10 cm).
Petit détail, j’ai posé des cylindres bloc entre le siège et les appuis (4x5€).
Je compte sur eux pour servir d’amortisseur et améliorer le confort.
Le siège prend place sur le cadre.
Ces vélos sont équipés de frein à tambour  à l’arrière et de vitesse dans le moyeu (3 vitesses).
3 vitesses, ce n’est pas suffisant à mon goût. Je décide de changer de roue et d’installer un dérailleur classique. Une patte de dérailleur fera l’affaire pour le fixer et la patte tiendra avec le serrage de roue.
Pour le coup, plus de frein à tambours sur la roue.
Il faut installer des freins à patin.
Là, je n’échappe pas à des travaux de soudures.
Je récupère des tassauts sur un vélo que je fais souder.
Passons au guidon.
Il me faut une potence de 40 cm de long et un grand guidon avec une forme en U.
Je coupe la potence en 2 que je rallonge avec un guidon. Le tout est assemblé avec des rivets pops.
Le guidon  est composé de 3 guidons de vtt, assemblés avec des colliers de prolongateur de guidon de triathlon (acheté sur le Bon coin : 20€).

La transmission avec le chemin de la chaine entre le pédalier et la roue arrière qui touche plusieurs parties du cadre est certainement la partie sur laquelle j’ai le plus passé de temps.
Avec quel type de galet détourner la chaine ?.
Je fabrique des usines à gaz avec des galets de dérailleur, des poulies de bateau qui n’ont même pas fonctionné une demi-seconde.



Finalement ce sont des roues de roller et de trottinette qui me serviront.
Il suffit de creuser une gorge pour la chaine dans la gomme de la bande de roulement.
Je me suis rendu compte plus tard que je n’avais rien inventé. Cette astuce avait déjà été mise en œuvre par d’autres bricoleurs.
J’ai également évité les soudures pour installer ces galets.
Ils sont fixés avec des colliers ou boulonnés à des supports existants.
Cette solution fonctionne très bien mais je pense que ces galets sont à l’origine d’une perte de rendement.



Voilà en résumé, l’histoire de ma modeste construction.
Je pense avoir passez une 100 d’heures sur une période de 1 an à le construire, Je ne compte pas le temps passé à cogiter ou à la recherche de pièce (tube, collier…).
Durant la construction j’ai récupéré une bonne dizaine de vélos en déchetterie sur lesquels j’ai prélevé les pièces qui m’intéressaient.
Je suis souvent parti pour des essais sur le vélo et rentré le vélo sur le dos.
Je le trouve très complet, il décrit toutes les configurations possibles (transmission, guidon, siège…).

Aujourd’hui, J’ai parcouru environ 3 000 km. Il est fiable pour de longues sorties.

Concernant le vélo couché proprement dit, je trouve que c’est un vélo idéal pour se balader,  pour flâner.
La position hyper confortable est pour moi, antinomique avec la notion de performance sportive et rouler en peloton parmi des vélos droits, à vive allure, ne me parait pas raisonnable mais je n’ai jamais essayé.

Nous avons la chance à Rennes d’avoir le canal  l’Ille et Rance et son chemin de halage, parfaitement entretenu.
C’est un site idéal pour le vélo couché, plat, un vrai billard et surtout sans voiture.
Le canal traverse une nature verdoyante
Le vélo couché se prête remarquablement à la découverte de ces paysages.
Une sonnette est indispensable pour prévenir les marcheurs.

J’espère que ce récit vous aura intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALagrange (Alex)
Accro du forum


Messages : 5592
Âge : 47
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: mon velo couché   Jeu 24 Oct 2013, 09:05

Bienvenu et bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gex
**


Messages : 73
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: mon velo couché   Jeu 24 Oct 2013, 09:17

Belle transformation Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum


Messages : 5001
Âge : 55
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: mon velo couché   Jeu 24 Oct 2013, 09:45

Ouah!
épatant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sleibt
Admin


Messages : 3179
Âge : 43
Localisation : Rennes
VPH : Stee (Strada 92) / Saki / Incognito / Junior
Date d'inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: mon velo couché   Jeu 24 Oct 2013, 10:05

sushi35000 a écrit:
La transmission avec le chemin de la chaine entre le pédalier et la roue arrière qui touche plusieurs parties du cadre est certainement la partie sur laquelle j’ai le plus passé de temps.
Avec quel type de galet détourner la chaine ?.
Je fabrique des usines à gaz avec des galets de dérailleur, des poulies de bateau qui n’ont même pas fonctionné une demi-seconde.


Le vrai soucis, c'est que le brin tendu de la chaine (celui du haut) passe dans ton tendeur... Avec la grosse poulie en haut et le tendeur en bas, ca aurait ete mieux; mais tu le sais puisque tu as en definitive adopte une ligne de chaine comme on en trouve sur la plupart des velos couches a roue arriere motrice :-)

Beau bricolage en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jagut
Modo


Messages : 1379
Âge : 59
Localisation : nord Corrèze
VPH : trike à venir
Date d'inscription : 28/08/2010

MessageSujet: Re: mon velo couché   Jeu 24 Oct 2013, 22:16

Bravo, belle réalisation à base de récup.
Je vais jouer le ch-ant de service : combien il pèse? Même si ce n'est pas très important puisque c'est un vélo de promenade mais ça peut donner des idées à d'autres. Sinon steibt n'a rien dit mais il serait bien que tu passes pas la case "présentation".

Encore bravo!

__________________________________
Pour de belles balades à pied ou à VTT :
http://ladordognedevillagesenbarrages.e-monsite.com/
https://www.facebook.com/LaDordogneDeVillagesEnBarrages

Ouvrier, il te faut baisser la tête pour manger la soupe, certes, mais pas plus bas que la table.
En retraite on travaille 24h/24.....Bon, euh, souvent on passe 22 h à réfléchir!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cebd
Accro du forum


Messages : 1811
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: mon velo couché   Sam 26 Oct 2013, 07:48

Bonjour,
Félicitation pour cette belle réalisation !!!
Ce qui me plaît le plus ce sont les hésitations et les idées personnelles sans recopier un engin existant....
Et aussi la réutilisation  de formes existantes bien adaptées à un besoin....

PS: En fin de compte j aime aussi le côté créatif et récréatif....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wizzz.fr/danv
sushi35000
Débutant(e)


Messages : 13
Âge : 48
Localisation : rennes
VPH : construction amateur
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: petit complement   Lun 28 Oct 2013, 21:17

Bonjour,
Je vous remercie pour vos commentaires
Concernant le poid du vélo,  je ne l'ai jamais pesé et mon pèse personne n'a plus de pile.
Il faudra attendre pour avoir une idée précise.
Je pense qu'il atteint  au moins les 15,00 kg..
Comparer a mon vélo de route et mon vtt, il me semble très lourd.
Aussi je m’interroge sur les performances de ce vélo et celle de celui quel supporte.
En effet,  la différence entre ma vitesse moyenne sur route en vélo droit 26 km/h  et celle avec mon vélo couche sur du plat, 20 km/h, est loin d’être anodine
Entre juillet et août, j'ai roulé 1500 km en vélo couché et ma vitesse moyenne a progressé que de 2 km/h ( de 18 a 20)
Avec ce vélo, tenir le 27 km/h plus de 10 mn me demande un effort insurmontable alors qu'en vélo droit il m'est arrivé tenir le 2 h a des moyennes supérieurs.
Certes, il a de gros pneus, le sablé du chemin de hallage n'a pas le même rendement qu'un goudron....Mais il est plat, et le poids du vélo n a pas trop d'importance sur le plat.
Bref, Je me pose bien des questions.
Cette perte de rendement pourrait provenir des trois galets!!!?
Si vous avez une idée ??
Autrement, il est vrai que je ne me suis pas présenté.
Même pas bonjour !
Je n'ai pas toujours été passionné de vélo
c' était pour moi le moyen de déplacement le plus pénible et le plus fatigant de la terre.
Je ne trouvait aucun intérêt au cyclisme.
Mais l’avènement du vtt dans les années 90 a changé mon regard sur les bicyclettes.
Le cotes ludiques et  la  proximité de la nature mon réconcilié avec le vélo.
J’ai ainsi écumé pendant  15 ans toute les randos vtt d’iles et vilaine et même au delà.
Il y a 6 ans, entraîné par un pote, je suis passé  au goudron.
Séduit par l’ambiance d’un peloton, j’ai maintenant une Licence a la ffct, j’ai  participé à quelques cyclo sportive et traversé deux fois la France ( Rennes Béziers).
Le vélo est aussi en bonne équation avec mes convictions… écologiques.
Vous l’aurez compris,  je suis aujourd’hui un inconditionnel du vélo en tout genre.
Et j’aime bien bricoler, surtout quand ce n’est pas urgent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jagut
Modo


Messages : 1379
Âge : 59
Localisation : nord Corrèze
VPH : trike à venir
Date d'inscription : 28/08/2010

MessageSujet: Re: mon velo couché   Lun 28 Oct 2013, 22:11

Un test pour savoir si tu as des pertes dans la transmission : tu lèves l'arrière du vélo et tu fais tourner à la main la roue à l'envers. Si ça s'arrête assez vite c'est que tu as des pertes. Mais de toutes façon d'après mes lectures sur ce forum il faut pas mal de km pour égaler ses performances VD > VC.

__________________________________
Pour de belles balades à pied ou à VTT :
http://ladordognedevillagesenbarrages.e-monsite.com/
https://www.facebook.com/LaDordogneDeVillagesEnBarrages

Ouvrier, il te faut baisser la tête pour manger la soupe, certes, mais pas plus bas que la table.
En retraite on travaille 24h/24.....Bon, euh, souvent on passe 22 h à réfléchir!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zythum
Accro du forum


Messages : 1398
Âge : 52
Localisation : Bordeaux
VPH : HPV Street Machine GTe
Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: mon velo couché   Mar 29 Oct 2013, 00:14

Compare d'abord ce qui est comparable donc, à ton vélo de route, rajoutes des garde-boues, une sacoche, une béquille, un porte-bagages, des rétros, tu verras, tu iras moins vite Razz 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sushi35000
Débutant(e)


Messages : 13
Âge : 48
Localisation : rennes
VPH : construction amateur
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: mon velo couché   Mar 29 Oct 2013, 08:30

Le poid du velo, son aerodinamisme ont forcement une incidence, vous avez raison.
Mais, pensez vous que les galets puissent etre a l'origine d'une grosse perte de rendement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siliconmollet
Accro du forum


Messages : 4154
Âge : 54
Localisation : cestas 33
VPH : meta . vélomobile Phantom , Milan sl MK3 n° 004
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: mon velo couché   Mar 29 Oct 2013, 08:33

enlèves les et roules sans scratch  , ensuite tu les remets un par un et tu vois ce qui te freine le plus
celui du haut ne te freine en rien, par contre ton tendeur de chaine sur le brin " tirant" : lui doit te bouffer un max scratch . limite les angles de ta chaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velomobile-phantom.eklablog.com/accueil-c25263806
yffig
Pilier du forum


Messages : 932
Âge : 42
Localisation : Chantepie
VPH : Baron xs,Vae droit Cybien et remorque Bob yak, velo de ville, vtt raleigh
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Sushi35000   Mar 29 Oct 2013, 10:48

Bonjour Sushi35000.

Bravo pour ta réalisation   .
Si tu veux comparer avec un baron xs.
Sur voie non goudronnée je roule en vtc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolorizon
Pilier du forum


Messages : 860
Âge : 49
Localisation : St Médard en Jalles
VPH : Performer Titane
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: mon velo couché   Mar 29 Oct 2013, 13:48

Bonjour et félicitations pour cette belle réalisation.

Je m'y suis lancé moi aussi à mes débuts et puis j'avais beaucoup trop de travail de réglage sur les roues de renvoi. Finalement, pressé de jouir de toutes les formidables sensations que propose ce vélo, j'ai acheté une occase à ne pas louper , un Métabike en alu pesant 13 kgs environ.

Tout d'abord, je dois t'assurer que très logiquement, tes performances doivent être supérieures sur le plat à un vélo droit. Attention, un vélo non chargé à l'extrême...
Sur mon Métabike, j'ai battu, sans forcer, les temps que je faisais sur mon trajet travail: parcours assez plat de 14 kms amélioré de plus d'une minute: c'est pas rien...

Après un peu d'expériences, après avoir vu des constructions de pro et des belles constructions amateurs, je comprends mieux les choses et je me permets une petite remarque par rapport à ce que tu dis de ton rendement moins bon ( ce qui est anormal)

L'option roues de rollers est très bonne mais je pense qu'il y a des frotements dûs à plusieurs paramètres:

-Je pense que ta roulette haute est trop près de la roue libre, elle serait mieux un peu à l'avant sous l'avant du siège, ce qui t'obligerait à relever un peu le siège. Ainsi, ça laisserait de l'angulation et de la liberté latérale à ta chaîne. regarde sur les vélos du commerce, elle se trouve environ à mi chemin entre les plateaux et la roue libre.
-Ensuite, tu pourrais enlever une des deux roulettes basses et en replaçant la roulette habilement pour que la chaîne passe dessus celle-ci. Tu verrai ta chaîne descendre un peu sur ta fourche mais cela serait-il un problème.

-Ensuite, as-tu évidé tes roulettes suffisamment en V (surtout celle du brin traction en haut) et celles-ci ne sont-elles pas trop molles ?
La roulette basse de mon vélo est mobile en largeur, elle est libre et navigue de Droite à Gauche sur 1 cm et demi afin de suivre le positionnement de la chaîne sur la roue libre.
Si tu veux optimiser encore, je te conseille d'investir dans une paire de roulettes de vélo couché: une de traction et une de retour, ce n'est pas un gros investissement je pense.

Je compte me remettre les mains dans le cambouis très prochainement pour la construction d'un Tandem...mais chut, je n'ai rien dis ...
LL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beaulivre.over-blog.com/
Lolorizon
Pilier du forum


Messages : 860
Âge : 49
Localisation : St Médard en Jalles
VPH : Performer Titane
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: mon velo couché   Mar 29 Oct 2013, 13:59

Pour ce qui est de ton parcours avec le vélo, je pense que beaucoup de personnes ont eu le même ressenti et c'est comme ça que certains ont rapidement remisé le vélo au clou en argant que c'est trop difficile alors que c'est un sport magnifique mais qui demande de se pencher sur la position avec précision pour un vélo droit. Pour un vélo couché, c'est le temps qui fait son affaire , il n'y a pas de positionnement prédestiné , je pense que les ergonomes spécialisés ne ce sont jamais penchés sur la position couchée.

J'ai bénéficié d'une position André Armel(ergonome spécialisé dans la position des cyclistes) après 17 ans de vélo droit mal posé et je dois dire que cela a été une révélation pour moi, le rendement amélioré et les douleurs envolées.
Les gens disent souvent que le vélo c'est difficile mais quand on voit comment ils sont posés , on comprend.
Et puis une petite formation ne serait pas de trop pour apprendre à se servir des braquets et comme disait je ne sais plus quel philosophe du vélo:
"Il n'y a pas de côtes difficiles, il n'y a que des braquets inadaptés"

LL

PS: Je suis preneur pour toutes études de positions, de consommations et tout autres paramètres physiologiques concernant le vélo couché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beaulivre.over-blog.com/
ferias77
Posteur d'or


Messages : 645
Âge : 31
Localisation : Saint Germain du Puch (33)
VPH : Cobra Tw Bents
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Re: mon velo couché   Mar 29 Oct 2013, 17:51

Bien vue, cette réalisation, bravo !  

Pour ce qui est de ton impression de te trainer avec ton VC : j'avais la même impression sur mon premier VC, autocontruit à part d'un vélo pliant du commerce. Je forçais pour tenir le 30 km/h. Avec mon nouveau VC, un Cobra Tw Bents, sur le plat je tiens sans soucis le 35 km/h, et en forçant un peu je suis à 40 km/h. Pas vrai Lolorizon, en rentrant de la randonnée du mascaret ?   

Comme toi, sur mon VC autoconstruit, ma ligne de chaine était quasi droite sur le brin tendu. Je ne pense pas que le problème vienne de là. Par contre, la grande différence entre les 2 vélos, c'est la rigidité du cadre, vraiment béton sur le Cobra. De plus, il est en traction indirecte donc la ligne de chaine est plus directe.
Sens tu que le cadre fléchit lorsque tu appuies sur les pédales, freins bloqués ? Le dérailleur arrière bouge-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://2roueselectriques.e-monsite.com/
Lolorizon
Pilier du forum


Messages : 860
Âge : 49
Localisation : St Médard en Jalles
VPH : Performer Titane
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: mon velo couché   Mar 29 Oct 2013, 18:52

Tu peux écouter les conseils avisés et très pros de Férias77, il en connait un rayon sur la technique, les forces, les résistances...

Oui Féria77, on a fait un retour sur Bordeaux l'autre fois qui était assez vif, c'était sympa ...

LL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beaulivre.over-blog.com/
durbin
Modo


Messages : 1045
Âge : 46
Localisation : lyon
VPH : Ice B1, Seiran SL, Hopper, Radius RP, Brompton, trike Challenge
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: mon velo couché   Mer 30 Oct 2013, 10:27

Félicitations pour tout le travail accompli.
Ces 2 vélos reçus furent vraiment providentiels. Il faudrait en trouver un stock pour de futurs constructeurs.
D'ailleurs dans le forum tu trouveras plusieurs autres créateurs qui sont partis sur le même cahier des charges que toi.

A propos de ton questionnement sur la vitesse, il ne faut malheureusement pas se leurrer, tu n'as pas construis un vélo couché de course, mais un vélo couché de ballade (ce qui n'est pas péjoratif).
A titre de comparaison : qui s'étonnerait qu'un vtt ou un vélo hollandais (excellent pour la ballade) aillent moins vite qu'un vélo classique de course ?
Si tu fais des sorties en vtt à plus de 30km/h pendant plusieurs heures, alors effectivement tu es en droit de te poser des questions.
Ce n'est pas parce qu'on est couché que ça va forcement vite.

Dans mon cas, sur le même circuit d'une centaine de km, quasiment plat, je roule en VC de course (seiran sl) généralement à 33km/h de moyenne, alors qu'avec le vc de ville (radius red pepper) il me faut environ 1 heure de plus pour le même trajet ce qui correspond à environ 25 km/h (pas de compteur dessus, ce serait une aberration).
Le problème n'est ici pas dans la roulette, au contraire, car le seiran en a une, mais pas le radius. Il n'est pas dans la rigidité non plus, le tube du red pepper est bien plus rigide que celui du seiran. Par contre, les pneus et l'aero sont incomparables.

En premier lieu il serait souhaitable de faire un test de résistance aero+roulement par des mesures dans une descente (voir cebd).

(ps: a propos du poids, je parierai plutôt sur 20 kg)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sushi35000
Débutant(e)


Messages : 13
Âge : 48
Localisation : rennes
VPH : construction amateur
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: mon velo couché   Mer 30 Oct 2013, 12:05

Bonjour et merci pour vos commentaires qui me donne a reflechir :
Je peux envisagé de suprimer le gallet avant (voir frottement avec la fourche) mais les 2 gallets arrieres détournent la chaine du cadre.
Je ne peux donc pas les suprimer ou changer leur position.
Autrement, j'ai creusé la partie molle des roues de roller jusqu'à la jante, qui est en plastique dur.
Le fond de la gorge est plat et large.
Rien a gagner en rendement de ce cotés
Les gallet sont montés sur des axes (5 a 6 cm), ils peuvent suivre la chaine tranversalement.
Donc, pas de perte de ce cotées.
Quand a la rigidité du cadre, c'est pas facile de voir s'il se déforme quand on est dessus.
Dans tout les cas je n'ai rien remarqué a ce sujet.
En faite,ce gros manque rendement resulte surement de l'addition de plein de petit manque de rendement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolorizon
Pilier du forum


Messages : 860
Âge : 49
Localisation : St Médard en Jalles
VPH : Performer Titane
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: mon velo couché   Mer 30 Oct 2013, 20:47

Perso, je ne suis pas persuadé que la souplesse du cadre (toute proportion gardée) te faire perdre autant de vitesse.
J'ai un Titane que je considère très souple et il est vrai que lorsque j'attaque une côte ou lorsque je démarre avec un braquet trop gros, le rendement semble être moindre et la force dépensé semble se perdre dans la souplesse de la baume. Mais une fois lancé et en tournant les jambes assez souple, la souplesse du cadre se fait bien moins ressentir, le vélo est même nerveux...Je n'ai jamais testé un carbone pour le moment, je pense que cela doit être bien plus nerveux mais mon titane est très confortable ...
Cela ne viendrait-il pas du poids ? Quelle chaussures utilises-tu ? Quelles pédales utilises-tu ? On oublie trop souvent qu'il y a des pertes sur cette partie de transmission ultra importante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beaulivre.over-blog.com/
Gex
**


Messages : 73
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: mon velo couché   Mer 30 Oct 2013, 23:30

Beaucoup de choses peuvent expliquer le fait que tu ailles moins vite, en vrac :

Le manque de pratique (différence de sollicitation des groupes musculaires, pédalage moins efficace du fait de changement de géométrie), l'aérodynamisme (si tu as déjà, fait un parcours identique été et hiver avec le coupe vent, tu peux te rendre compte de la perte due rien qu'au coupe vent !!!), différence de qualité de certains composants comme les moyeux, taille des pneus, développement...
Un simple changement de réglage de selle peut faire baisser la moyenne sur un VD par exemple.

Pour ce qui est de la rigidité moindre, je rejoins l'avis de Lolorizon, une fois lancé et en pédalant rond, c'est minime (à condition que le vélo ne soit pas un morceau de chewing-gum non plus ou de tirer trop gros)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolorizon
Pilier du forum


Messages : 860
Âge : 49
Localisation : St Médard en Jalles
VPH : Performer Titane
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: mon velo couché   Jeu 31 Oct 2013, 08:37

Exact GEX, j'ai oublié ce foutu entrainement des groupes musculaires sollicités différemment (j'y suis encore en plein dedans) et aussi la taille des pneus (et je rajouterai leur gonflage) et la qualité des moyeux et roulements (ce n'est pas rien aussi)...

Là aussi, petit rajout de ma part. J'entends souvent des gens se plaindre que le vélo c'est dur et patati et patata ...En dehors de la position qui laisse souvent à désirer, il y a dans 90 % des cas un sous gonflage des pneus ...(aucune allusion envers toi Sushi35000, je ne te connais pas et je pense qu'au vu de ta magnifique réalisation, tu as dû contrôler la pression des pneus)

J'insiste encore une fois sur la transmission de la force musculaire qui passe uniquement par le groupe Chaussures/Pédales

Tiens, j'en profite aussi pour demander aux anciens et férus de construction, s'il existe quelque chose sur la construction Tandem et particulièrement sur les subtilités de transmission par les plateaux, les chaînes et les divers moyens de faire roue libre pour l'un ou l'autre des cyclistes.

Merci

LL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beaulivre.over-blog.com/
sushi35000
Débutant(e)


Messages : 13
Âge : 48
Localisation : rennes
VPH : construction amateur
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: mon velo couché   Jeu 31 Oct 2013, 16:26

Suivant les conseils de certain, j'ai démonté le gallet avant.
Mais il pleut et je ne peux pas faire d'essais.
Dans tout les cas, la chaine frotte contre la fourche.
Elle est aussi a racourssir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gex
**


Messages : 73
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: mon velo couché   Jeu 31 Oct 2013, 16:47

En regardant les photos avant/après enlèvement du galet, je ne crois pas que tu vas sentir de différence (ta fourche si pale )
Si je devais enlever un galet ce serai le deuxième (le galet de retour le plus en arrière)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sushi35000
Débutant(e)


Messages : 13
Âge : 48
Localisation : rennes
VPH : construction amateur
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: mon velo couché   Jeu 31 Oct 2013, 17:30

Impossible de supprimer celle la !
Sans elle, la chaîne touche le cadre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mon velo couché   Aujourd'hui à 09:35

Revenir en haut Aller en bas
 
mon velo couché
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Championnat national FFC velo couché pour 2013
» mon velo couché
» Projet de velo couché en sandwich bois/polystyrene
» velo couché en midi-pyrénées
» velo couché convertible en droit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Le Coin du Constructeur amateur-
Sauter vers: