Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eurotrip - le compte-rendu!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guiguinou
***
avatar

Messages : 177
Âge : 31
Localisation : Marmande
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Eurotrip - le compte-rendu!   Dim 28 Juil 2013 - 20:52

J'ouvre ce post pour partager le voyage que je viens de terminer en Europe.
2195km en 29 jours, départ du sud de Waterloo pour arriver à Zagreb, en Croatie.

Le blog du voyage: http://guigznews.blogspot.com

Je posterai ici mes impressions sur le matériel, le parcours, et les pays traversés.
Je le dis tout de suite, il s'agissait avant tout de pédaler, et ensuite de faire un peu de tourisme.

Prochain post: le matériel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme d'Happy
Accro du forum


Messages : 1045
Âge : 45
Localisation : 38500
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: Eurotrip - le compte-rendu!   Lun 29 Juil 2013 - 12:40

ah ben puisque tu vas parler matos, je suis surpris que tu pédales sans cales...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guiguinou
***
avatar

Messages : 177
Âge : 31
Localisation : Marmande
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Eurotrip - le compte-rendu!   Lun 29 Juil 2013 - 14:17

Histoire de ne pas vous faire attendre trop longtemps, je vais donc commencer par une revue générale. Et en premier lieu, le vélo:

Il s'agit d'un Raptobike midracer, équipé de la manière suivante:

  • Freins à disques Avid BB7
  • Roues mavic Crossride 26"
  • pédales VTT sans cales et avec un max de gros picots
  • dérailleur pignons: vieux shimano XT, 10 ans d'age
  • Dérailleur plateaux: shimano XT neuf
  • pédalier Stronglight 30-42-52
  • cassette shimano "àpacher" 9 vitesses 11-32
  • poignées tournantes Sram Centera
  • guidon relevable, angle 90°
  • poulies standards
  • mousse de siège ventisit confort
  • pneu avant: Schwalbe BigApple 2.10
  • pneu arrière: Schwalbe Kojak 2.0


Sur ce dernier, j'ai adapté un appuie-tête de fabrication maison:





Un porte-bagages très standard, mais monté à l'envers, pour pouvoir avoir les sacoches le plus à l'intérieur possible:




Et le vélo complet:


J'ai choisi de ne pas prendre de pédales auto pour plusieurs raisons:
D'abord, je n'en avais jamais eu. J'ai reçu le vélo assez tard, trop tard pour faire des essais de pédales et chaussures auto. Je ne voulais aussi emporter qu'une seule paire de chaussures, pour être plus léger et moins encombré. J'ai trouvé mon bonheur avec des Asolo Shiver GoreTex: semelles plates, look passe-partout, mais semelle vibram assez rigide, et pouvant servir de chaussures de marche. Enfin, je ne savais pas trop quel crédit fiabilité accorder à ce type de pédales, et je ne voulais pas me retrouver en rade au milieu de la république tchèque avec une pédale en vrac.

Les pneus:
Après avoir testé des Schwalbe marathons plus, absoluments increvables, mais aussi très lourds, et surtout pas dutout confortables pour un vélo sans suspensions, j'e suis passé avec un mix Big Apple/kojak, pour tester un peu les deux. J'ai mis le big apple cranté devant, vu que je suis en traction avant. Le big Apple me semblait aussi un peu plus résistant, et je ne voulais surtout pas de crevaison à l'avant, pour pas perdre le contrôle de l'engin. Au niveau confort et roulabilité, honnetement, les deux se valent (j'avais inversé au début, histoire de voir). Le tout gonflé à 5 bars. Résultat après 2000 bornes: L'usure générale est peu visible, reste encore plein de gomme. En revanche, les pneus sont marqués par de nombreuses petites (ou plus grandes) coupures sur la bande de roulement, liées aux débris de verres, de fers, de silexs etc etc, que je retirai régulièrement. Je ne compte qu'une seule crevaison sur le kojak, suite à la rencontre malencontreuse avec un clou très fin et particulièrement effilé qui est passé à travers le kevlar. Positif donc sur la resistance de ces pneus.

Les jantes:
Je le dis, je me suis vraiment préparé à l'arrache. J'ai piraté ces jantes sur mon vtt, parcequ'elles étaient plus légères que les autres que j'avais à disposition. Réputées solides dans le domaine du VTT, je craignais tout de même de péter quelques rayons, qui ne sont pas standards, et de me retrouver dans la panade. Mais malgré les routes défoncées et le vélo chargé, les rayons ont tous resistés. Je note également le fait, déjà remarqué sur le VTT, que ces jantes ne sont pas très rigides. Celà a sans doute contribué à gagner un peu de confort. Aucun soucis du coté des jantes pendant le voyage, même pas voilées.

Les freins:
Rien à dire, fonctionnent aussi bien sous la pluie que dans la boue. Les plaquettes arrières accusent le coup après 2000km, mais il reste encore de la matière. Un petit coup de resserage des vis de réglages, et c'est reparti pour un tour.

La transmission:
Pas de problèmes de ce coté là non plus. Eventuellement, une chtite incompatibilité entre le derailleur et les plateaux, qui fait que dans certains cas improbables incluant une secousse au mauvais moment, un changement de plateau hésitant et un manque de lubrification, provoque le coinçage de la chaine coté interieur du vélo lors du passage du petit au moyen plateau.
J'ai également tordu la pate du derailleur (qui est solidaire de la fourche grrrr) lors d'une chute. J'ai redressé avec un tournevis pour faire levier, et je n'ai plus eu de problèmes.

La traction avant:
Oui, il y a des moments où le pneu (surtout un big Apple) touche la chaine en tournant. Pas plus de soucis que ça, et le pneu ne s'est pas usé outre mesure. Il y a encore de quoi venir, probablement jusqu'à usure de la bande de roulement.

Le Raptobike:
Réglé en position assez incliné. Ce n'est pas le vélo de touring par excellence, ce n'est pas assez confortable; Et puis la fiabilité incertaine de la poulie avant, soulevée dans le post du Raptobike, font que je ne tenterai pas un tour du monde avec. Par contre, c'est un super vélo pour cartonner de la longue distance à vitesse élevée, même contre le vent. C'est mon premier trekk à vélo couché, et après une semaine d'adaptation, je moyennais en déplacement à 19 km/h sans forcer, 24 sur un bon revêtement, et 28 km/h avec le vent dans le dos. Avec le vent de face, je tournais à 17 km/h en poussant un peu sur les pédales., mais sans fatiguer. Sur la fin du voyage, je carburais à 23 de moyenne de déplacement (sur du plat hein) sans forcer sur revêtement moyen, et 27 sur bon bitume. Et ce sur 100km.

le vélo chargé:

Deux sacoches de 25L derrière, un sac à dos de 35l en travers avec le materiel électronique, un matelas en travers, et un sac-tube sous le cadre avec le matériel lourd: chaine et cadenas, 1l d'eau de secours, 500g de riz, un paquet de nouilles, la trousse à outils, et une chambre à air. Le repartition des masses etait assez équilibrée, et donnait un vélo agréable à conduire, stable à haute vitesse en descente, et qui ne balotait pas pendant les côtes. Avoir un sac à dos permettait d'avoir le necessaire à portée de main (papiers, appareil photo, veste de pluie, poche à eau), et d'emporter les choses de valeurs avec moi lorsque j'accrochais le vélo dans la rue pour faire une course rapide. Idem, lorsque je faisais du tourisme en ville, j'avais un sac pour transporter le necessaire de la journée. Pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
discoveur700
Admin
avatar

Messages : 6687
Âge : 39
Localisation : Bayeux
VPH : Baron clowné en avatar, méta700 lightisé, catrike expédition électrifié, catrike speed (Challenge mistral USS, Orca Optima, Agenda performer jadis...)
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Eurotrip - le compte-rendu!   Lun 29 Juil 2013 - 16:21

Le panneau solaire, quel modèle s'il te plait? Il a été utile?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/discoveur1000
guiguinou
***
avatar

Messages : 177
Âge : 31
Localisation : Marmande
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Eurotrip - le compte-rendu!   Lun 29 Juil 2013 - 16:43

yep, j'y viens :-)

l'électricité:
J'ai alterné pendant le voyage le couchsurfing, le camping (sauvage ou pas), et les hotels. Je n'avais donc pas vraiment de source régulière d'électricité, et j'avais décidé de limiter au max la quantité de batteries, piles etc, afin de gagner du poids.
J'avais besoin de charger:
  • Le téléphone
  • Le GPS (2 bâtons AA, tous les 2 jours)
  • les batteries de l'appareil photo compact et du reflex
  • La frontale (3 bâtons AA, suivant utilisation)
  • La batterie de la lampe du vélo


Je me suis donc dis qu'un panneau solaire pouvait être utile, restait à savoir comment organiser tous ça à moindre coût. La solution Goal Zero est évidemment la plus séduisante, mais hors d'atteinte de mon budget.
J'ai donc opté pour une séparation des élements, en commençant par un panneau solaire Powerfilm 5w.
J'y ai adjoint un chargeur universel Pixo C2+, qui permet de charger le telephone (via une prise usb), 2 bâtons AA ou AAA, et les batteries d'appareils photos. Seulement, ça ne permettait pas de charger la batterie de la lampe, et en dehors du plein soleil de midi, le chargeur pompait trop pour le panneau solaire, et coupait lors des zones d'ombres, logique. J'ai donc ajouté au systeme une batterie de démarrage 12V LiFePo4 Skyrich, le plus petit modèle, d'une capacité supposée de 3Ah. Sauf que ma lampe de vélo, une lampe chinoise avec une led 10w, tourne avec une source de 4.2V. J'ai donc également ajouté un chtit convertisseur de tension qui me sortait du 4.5V à partir du 12V. Je pense que ce dernier n'était pas ultra-efficace, ou alors c'est la batterie qui ne tiens pas ses promesses, car je n'avais qu'une autonomie de 2h avec la lampe réglée sur 5w. Mais bon, c'était suffisant.

Donc pour résumer, je chargeai la batterie skyrich en la branchant directement sur le panneau solaire, et en checkant le voltage pour détecter sommairement la fin de charge. Le soir, je branchais le chargeur pixo pour recharger en premier les piles du GPS, et ensuite ce que j'avais déchargé pendant la journée, ou la veille.
Ce système s'est révélé très efficace en ce qui concerne la recharge des différentes batteries. La batterie skyrich fournissait ainsi une reserve d'énergie tampon pour les jours où il faisait moche.
Pour l'eclairage, le bordel à mettre en place et l'autonomie limitée au vu de l'encombrement en font plutot une solution d'appoint qu'une solution vraiment exploitable. Il faudrait voir à utiliser un transfo plus efficace, ou remplacer la skyrich par une batterie de plus grande capacité, mais pour laquelle il faudra soigner plus la charge, et donc trouver un regulateur à coller au panneau solaire. Autre solution: trouver un eclairage à brancher en direct en 12V, ce que je compte essayer de bricoler cette année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eurotrip - le compte-rendu!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eurotrip - le compte-rendu!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMPTE RENDU du TELETHON à SERRIERES en CHAUTAGNE
» MetaBike : compte rendu
» compte rendu stage lavorato dans le 85
» Compte-rendu Diagonale Hendaye-Menton
» Compte rendu du meeting de Raulhac (15) du 14 Juillet 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Forum du Voyage-
Sauter vers: