Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
reflets de vert
Pilier du forum


Messages : 776
Âge : 34
Localisation : Strasbourg
VPH : Baron vert, Rainbow Longo jaune, courses Peugeot, Centurion Cross Line 700 trafiqué
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos   Mer 20 Mar 2013, 14:40

Salut,

Je n'ai pas encore fini d'écrire l'histoire du voyage, donc je commence par le point matos. C'est important aussi, je me suis rendu compte de certains trucs.

Je commence par les habits.

Les chaussures. Ce sont des Carnac Antares. De la grosse merde, comme 99% des chaussures de vélo (je vais finir par en faire fabriquer des solides par des artisans, en matériaux écologiques, parce que j'en ai vraiment plus que marre… qu'on paye 20 ou 140 euros on se fait toujours entuber).
Elles sont très peu durables. Les coutures lâchent déjà, avant un an d'utilisation. Il y a des systèmes pour changer les semelles, avec des vis. Très bon système, mais inutile, parce que les filetages sont mal faits, les chaussures sèment les vis… j'en ai perdu une bonne quinzaine, que je remplaçais au fur et à mesure. J'ai fini par flinguer un filetage en serrant une vis un peu fort, et donc fini par coller la semelle à l'araldite… juste avant mon voyage… j'ai bien fait… mais j'ai quand même emmené des vis de rechange…!
Ces chaussures sont pas assez chaudes… même avec les sur-chaussures c'est pas suffisant.

Les sur-chaussures: des Louis Garneau en Nylon et Néoprène, avec semelle en-dessous, qu'on enfile comme des chaussures, avec une tirette pour fermer derrière.
De la merde aussi, comme 99% des sur-chaussures. Quand on marche elles s'ouvrent et la neige rentre dedans. Mouillées elles sont pas assez chaudes. Il y a déjà des trous sur les points de friction, et elles n'ont qu'un hiver!
Il faut des sur-chaussures en feutre de laine épais, renforcées avec du cuir sur les points de friction.

Les chaussettes. Quand on a des mauvaises chaussures on peut mettre autant de couches qu'on veut, et des très bonnes, ça sert à rien. Ça étrangle même le pied, le serre trop dans la chaussure, et le sang ne circule plus aussi bien. Je m'en suis tiré avec des engelures aux gros orteils, j'ai eu de la chance.

J'ai utilisé des chaussettes en laine, en coton… bon j'aurais pu tester des trucs plus radicaux… Les chaussettes en laine épaisse qui montent jusqu'aux genoux sont très bien.

Les caleçons longs. J'en ai un en laine et soie, et un en coton. C'est efficace.
Les pantalons. J'ai pris un pantalon léger qui sèche vite. Le jeans est à éviter!

Pour les T-shirt, j'avais des t-shirt en laine mérinos (3), en coton. Pour les pulls, plein de pulls en laine, qui m'ont bien aidé. Et ma veste en feutre, qui marche toujours très bien par la neige et la pluie. J'ai pris un K-Way au cas où il tombait des seaux d'eau.
Pour les gants, mes gants d'alpinisme en laine avec des picots en caoutchouc ont bien fonctionné… mais ils sont trop fragiles. Il faudrait des doublures, et des renforts en cuir en cas de chutes (et j'en ai fait pas mal sur la neige).

J'avais pas de bonnet, mais un bandeau, et le casque par-dessus. Ça a suffit.

Matos divers:

L'éclairage. J'avais une sigma micro à l'avant (ça flashe fort, et on se demande si un jour la pile se vide…!), et deux lumières rouges à l'arrière (une rav-x rechargeable par usb… pas fan, pas assez d'autonomie, et une autre plus classique, avec des LR03, un peu mieux). Je pense que pour l'arrière il faut les Hope. Je trouve qu'il faut que ça éclaire fort aussi à l'arrière.
J'avais en plus, pour voir, une lampe trois LED très très puissante, avec deux batteries. Très bien, très puissant, mais j'ai pas pris des batteries assez puissantes pour avoir une bonne autonomie. On voit bien la nuit, mais il faut trouver un bon endroit où fixer la lampe… avec le type de vélo à guidon bas c'est pas évident.

La boussole. C'est ce type-là, en métal. Ça m'a coûté 8€.

Pas fan. Il y a encore des parties en plastique. On sent que c'est mauvais, et fragile.
Mais elle a été très utile. Je lui préférerai quand même une bonne vieille boussole en laiton, ou un modèle soviétique, ou autre truc indestructible (une Zeiss Ikon, par exemple Smile. Ou sinon une boussole de ce type, tant qu'à faire ! ( https://en.wikipedia.org/wiki/Brunton_compass )

Le réveil matin JAZ mécanique. Je l'ai pas emmené, et je l'ai regretté. Ça fait tic-tac… donc ça aide à s'endormir Il faut le protéger de la pluie. Il réveille bien, parce qu'il sonne fort. Et ça n'utilise pas d'électricité.

Les couteaux. Un Opinel effilé 12cm, et le couteau-scie Opinel. Très bien.

L'appareil photo. J'ai emmené un Nikon FM. C'est costaud, c'est très bon, ça a un vrai viseur, et ça n'a pas besoin de batteries pour fonctionner.

La couverture de survie. Pas assez large pour s'envelopper dedans. Pas pratique, il en faut une meilleure, et plus isolante, ou autre chose de mieux.
Pas de matelas gonflable. Ça sert à rien pour moi, je peux dormir sur tous les revêtements.

Le sac de couchage. J'ai emmené un sac de couchage militaire. Pas très chaud, mais j'ai pu dormir à des températures négatives. J'avais quand même bien froid. Peut-être en combinant avec une couverture, ou un système. J'avais dormi avec tous mes habits, à certains moments c'était très juste…
Ce sac est très solide, c'est très appréciable.

Il est équipé d'une sorte de bâche plastique étanche et épaisse sur le bas pour protéger de l'humidité. Il y a une sorte de capuche qui fait housse. Elle est très pratique, parce qu'on peut presque entièrement se recouvrir et fermer le sac. Ça m'a permis de dormir sous la pluie un matin. Il y a aussi une sangle pour serrer le haut, au-dessus des épaules, pour garder le chaud. J'ai pas pensé à m'en servir, je m'en suis rendu compte tard. Je pense que je peux améliorer mon utilisation de ce sac.

Si c'était à refaire, j'emmènerai une tente d'alpinisme méga-chère la plus chaude possible. Pour pas stresser à cause du froid.

J'ai emmené une montre électronique Casio pourrie. Je préfère les montres mécaniques, j'en ai une très bien, mais je ne suis pas sûr de son étanchéité…

Le vélo.

https://secure.flickr.com/photos/refletsdevert/8519909157/in/photostream
C'est Rainbow Longo. Avec le recul du voyage, je trouve que c'est un très bon vélo. Avec le baron j'aurais fini par prendre le train, dégoûté par la neige et les routes défoncées belges.

C'est un vélo acier un peu long wheel base, lourd, avec deux roues de 20 pouces, une suspension arrière. Il y a des marathon plus en 1.75 pouces dessus.
Les freins, les BB7, sont très bien, mais il faut être carré et les suivre de près, et souvent régler pour rattraper l'usure.

Le centre de gravité est à l'arrière. Ça a un avantage pour bouffer les nids de poule, et pour rouler sur les chemins de terre. Par contre ça accroche moins la route. Donc le frein avant n'est souvent qu'un ralentisseur, la roue avant dérape vite. Et en virage par terrain humide et bosselé, ou pavé… je suis pas toujours rassuré.
Le baron par comparaison est un rail, mais ne supporte pas les nids de poule. Et la roue arrière n'a pas assez de poids, donc ça peut patiner en côte sur terrain glissant.

Le porte-bagages bricolé avec du bois, pour mettre des sacoches plus grandes, a très bien tenu.

Le guidon bas monobloc est, je trouve, l'une des pires conneries qui a été inventée pour le vélo couché.

En tour du monde il faut deux remorques. Une parce qu'on a besoin de mettre un peu plus d'affaires. Et l'autre pour y mettre tous les cintres de rechange.

Le vélo est tombé plusieurs fois. À l'arrêt, mais aussi sur la neige. À chaque chute, les leviers de freins, les gaines, le guidon… prennent… (heureusement que j'avais les bar-end shifters… qui eux sont à l'abri).
Le guidon s'est tordu. J'ai dû le détordre, mais j'ai pas pu le détordre entièrement (et j'avais peur de le casser).
Il faudrait un système de guidon bas en trois parties, avec des systèmes comme les potences, avec des vis. Si le vélo tombe le guidon se tord en coulissant dans des colliers. On dévisse, on redresse, on resserre… bien plus simple!
Les leviers de frein ont beaucoup souffert. L'un a eu la gâchette tordue (je l'ai redressée… c'est de l'alu…), l'autre les vis de réglage de tension de câble, dont les filetages ont en partie été flingués.

La transmission est très bien conçue sur ce vélo. Il n'y a qu'une poulie. J'ai dû fixer un peu mieux les tubes avec des bouts de chambre à air (ils avaient tendance à partir de leurs colliers). Les tubes sont guidés par des pattes en alu. Elles se sont tordues un peu, la transmission faisait du bruit. Je les ai redressées, et c'était de nouveau nickel.

Le dérailleur est un dérailleur stupide. Il frôle quasiment la terre, est très exposé aux chocs. La vis de fixation à la patte de dérailleur est trop proéminente, en cas de chute on tord la patte de dérailleur. Je l'ai détordu déjà une fois à cause de ça.
Au cours de mon voyage la chape s'est tordue également. J'ai dû la détordre dimanche 10. Après, la transmission était de nouveau nickel.

Un dérailleur XT Shadow serait mieux, mais avec toujours l'inconvénient de cette idiotie de chape trop longue… pour du 20 pouces c'est vraiment nul. Si on peut changer les chapes sur les Shadow XTR, ce serait chouette d'y mettre une petite chape maison à trois galets…

Ce qui serait ultime, c'est un dérailleur de ce type:

Avec un protège-dérailleur. Tout simplement. Là, c'est 20 pouces friendly. (mais le trajet de chaîne est prévu pour un tube droit de retour au dérailleur, donc un dérailleur qui frôle par terre…)

La neige et la glace ne font pas de cadeau au vélo:
- l'espace entre le garde-boue et le pneu est trop fin, mes roues se sont bloquées parce que la glace s'est accumulée
- la cassette s'est remplie de glace, je n'avais plus que le plus grand pignon
- le dérailleur s'est gelé, il ne réagissait plus, et restait sur le plus haut pignon
- les freins BB7 ont gelé. On peut freiner, mais pour arrêter de freiner il faut s'arrêter, et tirer le bras à la main
- les Valves Schrader n'aiment pas ce traitement neige + merde + glace. J'avais pas de capuchon de valve, j'ai eu une crevaison lente à cause de ça… j'ai dû changer de chambre à air

Le mardi je me suis arrêté deux fois pour verser des seaux d'eau chaude sur le vélo pour le dégeler…

Le vélo aurait été très bon avec des pneus cloutés de 20 pouces… mais bon j'en avais pas… (sinon il me fallait, pour mardi, un Kettwiesel avec différentiel et trois pneus cloutés… là les automobilistes auraient toujours pu essayer de jouer avec moi )

Les pédales Shimano M520 sont très bonnes il faut l'avouer. Si ça clippe pas à cause de la neige, je balance deux trois coups de pieds sur les pédales pour évacuer un peu la neige, et ça clippe.

J'ai emmené une remorque Y-frame. Très bon rien à redire.
Les Big Apple de la remorque sont un peu justes au niveau protection anti-crevaison. Il faudrait des Big Apple plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyot
Posteur d'argent
avatar

Messages : 498
Âge : 36
Localisation : Chantilly (60)
VPH : Azub 5
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos   Mer 20 Mar 2013, 15:33

Sympa ce compte-rendu ! Surtout par les conditions que tu as eues

Qques remarques :
- pour le froid aux pieds, qques soient les godasses, tu auras froid si le pied est serré. As-tu essayé la combinaison sandales + chaussettes en laine + chaussettes imperméables si besoin ?
- pour la tente, un modèle d'alpinisme ne t'apportera pas bcp de chaleur en plus. Il te faut un sac plus chaud.
- pour la boussole, j' ai une Silva à plaquette tout en plastique. Je vois pas comment la détruire à part en roulant dessus
- pour la montre, que lui reproches-tu ? Une montre électronique fait réveil en plus. En voyage, je laisse ma mécanique dans le tiroir et prend une timex pas chère mais plus fonctionnelle.
- pour le dérailleur, la longue chape n'est-elle pas inévitable si tu as une cassette VTT ? Il me semble que les chapes courtes ne conviennent que pour les cassettes routes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.partirlespiedsdevant.com
reflets de vert
Pilier du forum


Messages : 776
Âge : 34
Localisation : Strasbourg
VPH : Baron vert, Rainbow Longo jaune, courses Peugeot, Centurion Cross Line 700 trafiqué
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos   Mer 20 Mar 2013, 16:52

Pour le froid aux pieds, j'avais pensé à des chaussures montantes hiver… mais bon encore une fois je suis sceptique quant à la durabilité… et quelque soit la marque. Du coup la solution des sandales a l'air sympa et intéressante! Il faut pas que les pieds soient serrés c'est clair! Il faudra que je teste!

Ok pour le sac, je continue à tester encore un peu mon sac, et si ça suffit pas je prendrais un bon sac pour les grands froids.

Pour la boussole j'ai l'impression qu'il faut prendre simple et costaud. La mienne est tombée par terre quelques fois pendant que je roulais, et a quand même tenu. C'est déjà pas mal!

Pour la montre, je lui reproche de pas être durable (j'avais une équivalente qui m'a claqué… avec un usage normal). Je l'ai pris parce qu'elle a un chrono et qu'elle a une étanchéité sûre. Pour l'alarme ce n'est pas le monopole des montres électroniques ou à Quartz… J'ai une Poljot Alarm que j'ai pas payé très cher (50€) et qui est réputée costaude et très qualitative… (elle est en révision en ce moment)… sa sonnerie est vraiment pas mal. Mais tout ça, électronique ou non, ne suffit pas à me réveiller. Il faut du plus gros calibre… :^) J'ai utilisé le téléphone portable comme réveil. C'est moins efficace qu'un réveil Jaz, mais ça marche!

Les dérailleurs trois galets permettent d'avoir une chape plus courte, mais avec assez de longueur de chaîne pour des grosses différences de ratios. Mais il y a le souci du trajet de chaîne du Rainbow. Je vais donc devoir rester sur un dérailleur assez classique (du coup un XT Shadow, déjà moins exposé aux chocs, sera déjà mieux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastien
Accro du forum
avatar

Messages : 8505
Localisation : Laval
VPH : Eu...Lynx, Agenda, A-traction, Tandem M5, Leiba Record Ai...Sokol, TD Zockra, Milan Sl
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos   Mer 20 Mar 2013, 22:24

Freyot a écrit:
...Une montre électronique fait réveil en plus. En voyage, je laisse ma mécanique dans le tiroir et prend une timex pas chère mais plus fonctionnelle.

Une montre en voyage...mais pour quoi faire... il est temps de laisser le temps aux gens pressés... il est temps de s'abandonner au temps, en voyage !
Ce serait gâcher de prendre une montre en voyage, je vous le dit les futurs voyageurs Surprised

Pour revenir au sujet des chaussures, j'ai eu des shima 1er prix et des second prix actuellement, ça fait plus de deux ans et j'ai rien à redire... je roule toutes les saisons avec et ne suis pas vraiment un maniaque. Donc 99 % chaussures ne sont pas de la m....
Pour les sur-chaussures, elles souffrent inévitablement l'hiver car elles sont soumises à l'épreuve des... chaussures. Elles tiennent difficilement 2 ans par ici ;

Pour la couverture de survie, j'en ai trouvé une à Go Spo... épaisse, solide et peu bruyante et, une fois scotchée, un vrai sac de couchage supplémentaire.

Pour la tenue de route, c'est vrai que j’appréhenderai ton biclou sur la neige... et ces guidons dessous, je n'ai jamais pu, également, comprendre leur intérêt quelque soit le vélo utilisé.

En tous cas sacré périple avec ce temps !


Dernière édition par sebastien le Mar 26 Mar 2013, 10:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afvelocouche.fr
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11351
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos   Jeu 21 Mar 2013, 14:51

Pour les chaussures, j'utilise depuis 3 ans des NorthWaves montantes gortex qui m'ont couté un bras mais dont je suis très satisfait.
Au départ, c'était pour faire mes trajets en trike à la mauvaise saison et maintenant, je les utilise en VM.
Les seules qui restaient étaient une demi pointure trop grande alors j'ai ajouté une semelle (c'est bon pour les odeurs et l'isolation).
De toutes façons, au bout de plusieurs heures je finis toujours par avoir froid/des fourmillements aux pieds (même en Milan tout fermé).
Je pense que c'est surtout lié à la position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Freyot
Posteur d'argent
avatar

Messages : 498
Âge : 36
Localisation : Chantilly (60)
VPH : Azub 5
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos   Jeu 21 Mar 2013, 15:35

sebastien a écrit:
Freyot a écrit:
...Une montre électronique fait réveil en plus. En voyage, je laisse ma mécanique dans le tiroir et prend une timex pas chère mais plus fonctionnelle.

Une montre en voyage...mais pour quoi faire... il est temps de laisser le temps aux gens pressés... il est temps de s'abandonner ua temps, en voyage !
Ce serait gâcher de prendre une montre en voyage, je vous le dit les futurs voyageurs Surprised


t’inquiètes, elle restera dans la sacoche et servira que 3 jours, les 3 fois ou on prendra l'avion Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.partirlespiedsdevant.com
denisfes
Posteur de bronze


Messages : 284
Âge : 57
Localisation : festubert ,30 km ouest lille ds le 62
VPH : trike ice , hr performer saki, azub 6
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos   Jeu 21 Mar 2013, 19:19

Reflet vert ,
En conditions climatiques et routes de qualités normales ,la baron avec la remorque ne seraient ils pas préférable au longo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bourel.c@orange.fr
reflets de vert
Pilier du forum


Messages : 776
Âge : 34
Localisation : Strasbourg
VPH : Baron vert, Rainbow Longo jaune, courses Peugeot, Centurion Cross Line 700 trafiqué
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos   Mar 26 Mar 2013, 03:10

En conditions normales et sur des vraies routes ça aurait été bien mieux c'est clair! Ça aurait été le pied, même.

Mais je suis tombé sur des conditions catastrophiques (tempête de neige, vent, etc…), et des mauvaises routes (les routes et pistes cyclables belges principalement, catastrophiques la majeure partie du temps… les nids de poule profonds sont courants…).

En pleine descente avec le Longo, et vers 60 km/h, j'ai heurté un bout de bois… le choc a été important. Mais le Longo a très bien tenu, avec ses gros pneus de 1,75 pouces, sa géométrie, et sa suspension arrière.

Je ne raconte pas l'accident grave que j'aurais eu avec un baron plus sensible, avec le poids sur la roue avant et le kojak en 1,35 super gonflé… et encore plus rapide dans la même descente…!

Si je veux retourner à Courtrai beaucoup plus vite que j'ai fait, par exemple pour acheter du fromage, bavarder et revenir, je peux prendre le baron. Mais en passant uniquement par la France…

Je testerai bien une remorque extra-wheel sur le baron. Ça doit faire une bonne combinaison!

Le Longo est pour moi plutôt une sorte d'étrange vélo de cyclo-cross couché (mais j'ai pas trouvé de pneus cyclo-cross en 20 pouces… snif…).
Le baron est pour moi un vélo de course, mais encore beaucoup plus rapide, et infiniment plus confortable.

En parlant de matos, je me suis pas mal renseigné sur les boussoles. J'ai trouvé de jolies boussoles en métal, avec plein de fonctions, mais apparemment pour mon usage les transparentes sont les meilleures. Ça s'utilise sur les cartes, ça marche quelque soit l'hémisphère… Pour une fois le plastique est utile!!
J'ai trouvé l'argumentaire sympa de quelqu'un contre le GPS. J'adore!!!!

http://www.randonner-malin.com/9-raisons-de-ne-pas-acheter-un-gps-de-randonnee-si-vous-etes-debutants/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage Strasbourg - Courtrai - Cadzand - Strasbourg, point matos
» Flèche Paris-Strasbourg en VK2
» 1958 Strasbourg-PARIS
» STRASBOURG-PARIS
» Strasbourg - Vichy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Forum du Voyage-
Sauter vers: