Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une petite histoire des dérailleurs…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
reflets de vert
Pilier du forum


Messages : 776
Âge : 34
Localisation : Strasbourg
VPH : Baron vert, Rainbow Longo jaune, courses Peugeot, Centurion Cross Line 700 trafiqué
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Une petite histoire des dérailleurs…   Mar 02 Oct 2012, 14:32

http://www.disraeligears.co.uk/Site/Home.html

On y apprend des choses très intéressantes sur les vieux dérailleurs, et sur les différentes conceptions qu'il y a eu. Il n'a pas tout dans sa collection, j'imagine… mais déjà pas mal de choses très intéressantes…

On y apprend notamment que le Campagnolo Super Record tout carbone actuel est juste une enclume, que Shimano n'a rien inventé, qu'il y avait des dérailleurs entièrement démontables, des dérailleurs sans système de parallélogramme, des dérailleurs sacrément solides, etc… ça fait du bien d'avoir du recul historique, pour avoir un oeil un peu plus critique… et de voir qu'il y a de la régression technologique actuellement… (mais ça coûte moins cher aux monopolistes actuels du dérailleur)

Dérailleurs solides:
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Resilion_derailleur.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Simplex_Juy_Export_61_derailleur.html

Dérailleurs ultra-légers:
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Walter_derailleur.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Huret_Jubilee_derailleur_%282248%29.html

Dérailleurs délirants:
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Simplex_Selematic_5_derailleur.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/SunTour_Superbe_Tech_GTL_derailleur_%285400%29.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/AutoBike_SmartShift_2000_derailleur.html (vitesses automatiques pour un dérailleur, mais il faut adapter sa cadence de pédalage pour pas être entre deux vitesses, et en descente freiner pour la même raison hi hi hi)
(entre autres…)

Simplicité de conception:
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Sanko_Procyon_PV-I_derailleur.html

http://www.disraeligears.co.uk/Site/Tectoron_KS-01_black_derailleur.html un truc soviétique bien massif
http://www.disraeligears.co.uk/Site/White_Industries_LMDS_derailleur.html système alternatif au parallélogramme
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Shimano_Crane_derailleur_%28DR-101%29.html un dérailleur qui a marqué
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Shimano_Deore_XT_derailleur_%28M700_1st_style%29.html le tout vieux deore xt
http://www.disraeligears.co.uk/Site/SunTour_MounTech_derailleur_%284900%29.html le premier dérailleur VTT
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Shimano_Airlines_derailleur_%28AR01%29.html un truc bien déjanté
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Shimano_Light_Action_derailleur_%28L525_SS%29.html une idée intéressante
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Sugino_75_derailleur.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/SunTour_Superbe_derailleur_%285300%29.html deux trucs de très haut de gamme, 100% démontables avec des clés allen!


un autre dérailleur 100% démontable fait par mavic


http://www.disraeligears.co.uk/Site/SunTour_Iwai_Wide_derailleur_%281st_style%29.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Suwe_Cortina_derailleur.html un design très particulier
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Resilion_derailleur.html un dérailleur indestructible et simple
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Simplex_Champion_du_Monde_Extra-Leger_derailleur.html 10g de plus que le Campagnolo tout carbone mais en 1935:)
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Precision_Billet_Proshift_purple_derailleur_%282nd_style%29.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Joes_derailleur.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/SunTour_Gran-Prix_derailleur.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/SunTour_V_GT_derailleur_%284900%29.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Huret_Super_Success_derailleur_%282470_S%29.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/GB_Altenburger_derailleur.html un dérailleur très novateur pour l'époque
http://www.disraeligears.co.uk/Site/Cyclo_Standard_derailleur.html un dérailleur qui a permi de populariser le dérailleur
http://www.disraeligears.co.uk/Site/SunTour_Superbe_Tech_GTL_derailleur_%285400%29.html
http://www.disraeligears.co.uk/Site/SunTour_XC_derailleur_%283_pulley_system%29.html 3 galets de dérailleur!!

Bon, ça donne envie de fabriquer son propre dérailleur, tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   Mar 02 Oct 2012, 15:59

oui,....
mais l'indexation,c'est bien aussi?!

Par le passé on se fatiguait vite les menottes à changer de vitesse:les ressorts de rappel étaient costauds!
Les mécanismes par friction demandaient souvent de les serrer fortement,et pourtant ça se déserrait régulièrement (très irritant).
Il fallait se pencher vers la bas pour atteindre les manettes,ce qui était fatiguant en fin de sortie.
Et les gaines de câbles de dérailleur ....n'étaient pas aussi rigides que maintenant.

Au fil du temps,on oublie sans doute la force nécessaire pour changer de vitesse ou de plateau (j'ai connu le Simplex).
La douceur relative de nos jours est tout de même très plaisante.
Et je ne parle pas des dérailleurs électriques!

Ensuite,c'est du marketing pour faire toujours du "nouveau".
Il est difficile de gagner encore plus de poids ,tout en améliorant l'indexation et et la fiabilité.


Dernière édition par el sombrero le Mar 02 Oct 2012, 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reflets de vert
Pilier du forum


Messages : 776
Âge : 34
Localisation : Strasbourg
VPH : Baron vert, Rainbow Longo jaune, courses Peugeot, Centurion Cross Line 700 trafiqué
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   Mar 02 Oct 2012, 16:34

L'indexation ne complique pas les dérailleurs, et n'apporte pas de contrainte particulière. Le mavic sur la photo est indexé pour 8 vitesses… ça ne l'empêche pas d'être entièrement démontable… donc nettoyable…

Je ne crois pas que l'indexation apporte tant de contraintes que ça alourdit tellement, ou oblige les fabricants à faire quelque chose de fragile ou de non-démontable…

Ensuite, même si je préfère l'indexation, ne pas avoir d'indexation ne me dérange pas tellement, à condition de ne pas avoir trop de vitesses.

Sur un de mes vélos droit, le vitus, j'ai 7 vitesses non indexées sur un dérailleur prévu pour être indexé (shimano rx100). Ça ne me gêne pas du tout, on s'y fait vite. J'ai mis en place une manette de vitesse Sachs/Huret non indexée sur le prolongateur.
Même les vitesses au cadre ne me dérangent pas.

Ce qui me dérange, c'est ce que les fabricants actuels de dérailleurs font, de la m*****de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hbourj
Accro du forum
avatar

Messages : 1752
Âge : 58
Localisation : Eragny, Cergy-Pontoise (95)
VPH : je n'en ai plus
Date d'inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   Mar 02 Oct 2012, 19:00

C'est quand on a connu ces vieux dérailleurs aux plages étroites (5 vitesses tout au plus), souvent durs à manoeuvrer (ou lourds), non indexés, dont la commande se desserre, qu'on apprécie la qualité de fonctionnement des dérailleurs modernes.

Depuis 20 ans je n'ai jamais eu à changer un dérailleur, sauf lorsque par accident lui ou son support a pris un gros pet ce qui l'a fait partir dans les rayons.

Les gaines de câble ont aussi fait des progrès, la commande n'est plus aussi caoutchouteuse.

Certes mon grand-père a acheté dans les années 1930 un vélo 3 vitesses dont le dérailleur était indestructible (chaînette qui déplaçait latéralement les pignons), les freins aussi (à tambour), la selle extra, mais le tout pesaitun âne mort.

On ne peut pas avoir toujours plus de légèreté et de plage de fonctionnement et une fiabilité parfaite.

Pour la fiabilité et l'insensibilité aux chocs, il y a le rohloff. Supprimer le dérailleur pour avoir un vrai changement de vitesse à satellites, et plus de problème ! Sauf le poids et le prix.

C'est une manie de critiquer les fournisseurs des cyclistes. Ce qu'ils font n'est pas parfait et ne le sera jamais. Mais si un concurrent fait mieux et pas plus cher, il rafle le marché. Puis on le critique lui aussi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henri.bourjade.perso.sfr.fr/Bourjade/
l'auvergnat
Accro du forum
avatar

Messages : 1757
Âge : 69
Localisation : Clermont-Ferrand
VPH : Zockra HR700, Baron
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   Mar 02 Oct 2012, 19:33

Je n'ai jamais eu besoin de démonter mes dérailleurs pour les maintenir en parfait état de fonctionnement pendant quelques dizaines de milliers de kilomètres.

Les parties les plus fragiles étant les manettes qui gèrent l'indexation et non les dérailleurs qui sont de la mécanique vraiment basique.

Le site sur les dérailleurs est toutefois bien intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reflets de vert
Pilier du forum


Messages : 776
Âge : 34
Localisation : Strasbourg
VPH : Baron vert, Rainbow Longo jaune, courses Peugeot, Centurion Cross Line 700 trafiqué
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   Mar 02 Oct 2012, 21:42

Quand je roule sous la pluie il y a de la terre et tout qui se met partout… je roule vraiment tout le temps et par tous les temps… donc de pouvoir démonter le dérailleur de temps à autre pour mieux nettoyer, je trouve que c'est plutôt une bonne chose, et je maintiens qu'il y a actuellement une régression technologique (qui est facile quand au niveau des dérailleurs il y a trois entreprises en situation de quasi-monopole).

Pour la légèreté je ne cours pas après, mais ça me fait bien rire que le Huret Jubilee soit très bien apprécié un peu partout sur les forums… n'a pas la réputation d'être si fragile ou imprécis à condition que la transmission soit bien entretenue… du coup par rapport aux dérailleurs actuels… (et je ne parle pas du dérailleur Walter de mon lien, vraiment bien coté…).

C'est un peu comme dans la photo, des fabricants croient réinventer le monde avec ça ( http://www.cameraquest.com/voigtl_bessa_iii.htm ), alors qu'à mon avis cet appareil plus ancien ( http://www.certo6.com/cameras/certo-6 ) est 10 fois mieux… histoire de monopole… c'est facile de faire n'importe quoi quand les clients n'ont ni le choix ni le regard historique, et qu'on croit trop souvent que ce qui est récent est forcément mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sparv
Accro du forum
avatar

Messages : 2414
Âge : 31
Localisation : Tarbes
VPH : Performer High Racer; Zockra HR700 n°21; VD utilitaire; VTT; VD route; (avant: Nazca Pioneer)
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   Mar 02 Oct 2012, 22:25

Il y a de cela quelques mois, à la fin d'une sortie en VTT avec un pote son dérailleur arrière commença à merdouiller. Le vélo avait auparavant été plus ou moins jeté dans une flaque de boue, et le dérailleur arrière était engoncé dans une gangue de terre et de cailloux. Mon pote n'avait plus d'eau; en rigolant je lui ait conseillé de pisser sur le dérailleur. C'est ce qu'il a fait, et le dérailleur a recommencé à fonctionner.
J'ai aussi monté pour ma frangine un vélo à partir de plusieurs vielles machines. le dérailleur arrière est un Huret en bon état et plutôt haut de gamme vu le vélo sur lequel il était monté. Ce truc est vraiment une merde comparé au bijoux actuels.
Les dérailleurs modernes sont très tolérants aux saletés, aux chaines sèches, au croisements de chaine, aux changements de vitesse sous charge et aux chutes. Pour les nettoyer il suffit de prendre quelquechose capable de projeter de l'eau savonneuse (pas besoin de pression, juste pouvoir lancer de l'eau vers le haut). Après cela hop un coup d'eau propre, deux coups de lubrifiant en bombe sur les pivots (pas du WD-40), et c'est bon pour quelques années.
C'est beau le progrès.
La démontabilité n'a aucun intérêt; je préfère un dérailleur précis et sans jeu, où la saleté aura du mal à s'infiltrer entre les pièces mobiles. Ce genre d'ajustement entre pièces rend le remontage difficile.
Reflets de vert, garde ton Huret, je garde mes Rival, XT et 105.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reflets de vert
Pilier du forum


Messages : 776
Âge : 34
Localisation : Strasbourg
VPH : Baron vert, Rainbow Longo jaune, courses Peugeot, Centurion Cross Line 700 trafiqué
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   Mar 02 Oct 2012, 23:21

Je ne parle pas de ce genre de dérailleur Huret


Mais bien de celui-ci


C'est pas comparable, pas mal de gens en disent du bien. Et c'est plus du tout la même précision au niveau des pivots, ça se voit bien.

Quoi que le modèle de base ne soit pas trop mauvais. Je l'ai déjà testé en 7 vitesses et ça se débrouille pas trop mal.

Sur mon vieux Peugeot j'ai un dérailleur Simplex qui a fini dans les rayons (parce que j'avais la chaîne et les galets crades, et que j'avais déraillé pas de la bonne manière). Je l'ai remplacé par ce modèle



qui à mon avis n'est pas si loin d'un Shimano 105 en qualité… en plus il y a des parties en acier, des vis de réglage plus pratiques… ce sera sûrement plus solide pour seulement 40g de plus, et bien moins cher :^)
Et avec des bons galets en alu, ça améliorera encore ses performances…

Ensuite, entre un dérailleur dura-ace actuel et ça



Je préfère le suntour. Non seulement je pourrais pisser dessus pour enlever la boue. Mais après j'aurais juste à le démonter avec les clés allen pour le nettoyer correctement.
À mon avis la non-démontabilité actuelle c'est plus pour des raisons financières qui font gratter sur la qualité que pour des vraies raisons techniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zapilon
Modo sortant
avatar

Messages : 3626
Âge : 82
Localisation : Flandre F
VPH : Sokol rohloffisé, VK2, A4-AE Schlumpfé, Scorpion FX BionXé
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   Mer 03 Oct 2012, 11:45

Merci de me rajeunir

J'ai roulé adolescent avec ce dérailleur Simplex (1949), à translation du train de galets, donc sans parallèlogramme, sur 4 dentures (14 16 18 20) et 1 plateau (49), équipement courant en course amateur



Ensuite, après plus de 15 ans sans vélo j'ai repris avec un Huret Jubilée sur 5 dentures, puis plus tard sur 6
Je n'ai jamais eu à critiquer ce dérailleur à l'aspect pourtant fragile (voir image de reflets de vert), à l'époque les bases étaient plus longues et sur 5 dentures la dérailleur passait facilement la chaine d'une denture à l'autre

Puis il y a eu les Mavic, Campa et pour moi récemment les Shim et Sram

Mais vive le rohloff

nb: la butée d'appui sur la patte de cadre des anciens dérailleurs était plus en avant et sans vis de règlage

__________________________________
Tout sur le PBP 2019 et mes VC TR et VM successifs http://zapilon.pbp.pagesperso-orange.fr/
Le beau temps, la bonne santé sont des états précaires qui ne présagent rien de bon.
QUA HORA NON PUTATIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zapilon.pbp.pagesperso-orange.fr/
NP
***


Messages : 135
VPH : Top gun 406 (autoconstruit)
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   Mer 03 Oct 2012, 13:53

Ci dessous, un dérailleur particulièrement simple :

[img][/img]

NP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reflets de vert
Pilier du forum


Messages : 776
Âge : 34
Localisation : Strasbourg
VPH : Baron vert, Rainbow Longo jaune, courses Peugeot, Centurion Cross Line 700 trafiqué
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   Sam 03 Nov 2012, 14:47

Punaise en effet!

Je suis curieux de voir comment ça marche (j'arrive pas à lire la vidéo, problème de compatibilité… et sur mon linux pourtant superbement à jour ça passe pas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reflets de vert
Pilier du forum


Messages : 776
Âge : 34
Localisation : Strasbourg
VPH : Baron vert, Rainbow Longo jaune, courses Peugeot, Centurion Cross Line 700 trafiqué
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   Dim 04 Nov 2012, 18:23

Un lien intéressant, sur un des premiers dérailleurs!
À l'époque les chaînes n'avaient pas la même tête!

http://infovelo.docvelo.com/prderail.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite histoire des dérailleurs…   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite histoire des dérailleurs…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La petite Histoire d'un Rennes Brest Rennes en vélo couché.
» comme c'est la veillée, une petite histoire...
» Une petite histoire.
» petite histoire alsacienne!!!
» La petite histoire d"une '65 ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Forum du Matos-
Sauter vers: