Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Papymobile est-il un vélomobile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 19:19

Il y a un an, j’avais l’esprit qui commençait à s’embrumer et les mains à s’engourdir. Cela faisait un petit moment qu’avec les amis – ils se reconnaîtront – nos conversations tournaient beaucoup autour de ce qui semble être une des formes du cycle du futur : « le vélomobile ».

A notre niveau, l’intérêt du vélomobile ne se situe pas dans le gain de vitesse qu’il parait réellement amener, mais, avant tout, à la protection qu’il apporte, à lire les comptes rendus qui se sont d’ailleurs, depuis cette époque, multipliés, pour la pluie et le froid. Nos vieux os n’appréciant ni d’être délavés ni gelés, une protection à ce niveau, en nous permettant de sortir (presque) par tous les temps, ou tout au moins sans craindre une température très fraiche ou une averse impromptue, nous semble amener un plus notable.

Cependant, sans nullement jeter la pierre à ceux qui en ont fait le sacrifice financier important, et qui, manifestement, ne le regrettent pas, je trouvais que les prix annoncés de ces merveilles atteignaient un montant « un peu » trop élevé. D’autant plus, qu’ayant eu l’occasion d’entrer à deux ou trois reprises dans un de ces engins, je ne m’y trouvais pas du tout à mon aise, enserré dans une carrosserie étroite et bruyante avec une vue restreinte vers l’avant. Point de vue très personnel, bien entendu.

Une photo, trouvée sur internet quelque temps auparavant, réalisation personnelle d’un vélomobile sous forme d’une coque auto porteuse en contreplaqué de très faible épaisseur, fit jaillir la lumière. Ce qui me plaisait c’était la forme et il me semblait que l’on devait, grâce à elle, être beaucoup plus à son aise à l’intérieur. Pour moi, il ne s’agissait pas de refaire la même chose, mais de fabriquer une carrosserie à adapter sur mon ICE QNT. Il y avait longtemps que je pensais au contreplaqué aviation pour une construction de ce genre. Ce contreplaqué, fabriqué en Finlande, à base de bouleau, bien qu’on y ajoute maintenant du pin, se trouve à partir d’une épaisseur de 0.4mm (en 3 plis), il est de très grande qualité et, en faible épaisseur, extrêmement souple. Ayant été plusieurs années dans ce domaine, je le connaissais et savais le travailler.

Je me suis lancé dans la conception d’une carrosserie à la forme inspirée de ce vélomobile. La forme, l’aspect extérieur très approximatifs, car il n’était pas question de concevoir une coque autoporteuse. Je suis parti d’un très vague dessin de ma part et de l’idée de ce que j’avais vu. Comme je suis parfaitement ignare pour ce qui est du maniement d’un logiciel de CAO, j’ai fait ce que j’appelle un plan « à main levée » : sur deux morceaux de kraft de 300 x 70cm assemblés, j’ai commencé par reporter, de la manière la plus précise possible, la projection verticale et la projection horizontale du châssis de mon ICE, pour y ajouter, tout à fait pifométriquement, le dessin d’une carrosserie. J’ai aussi reporté la place qu’il me fallait, à l’avant, pour le passage des pieds chaussés lors du pédalage ainsi que pour le passage des genoux.

Mon idée était de concevoir un squelette en cp (contreplaqué) découpé à la scie sauteuse, faute de posséder une scie à ruban. Ce squelette serait réalisé en cp de 5mm contrecollé à 10 ou 15 suivant les besoins. Il faut savoir qu’un « contrecollage » de 2 x 5 ou 3 x 5, correctement réalisé, a nettement plus de résistance qu’un cp de 10 ou de 15. Mais c’est nettement plus de travail. Cependant, on peut « mouler » en courbe, si nécessaire, 2 ou 3 épaisseurs de 5 en les contre collant, alors qu’on ne peut mouler un 10 ou un 15. Ce squelette sera d’abord assemblé temporairement par vissage pour permettre les mesures et essais qui feront qu’il s’adaptera parfaitement le mieux possible à mon tri.









Je n’ai pas compté le nombre d’aller et retour effectués pour juger de la manière dont cela « collait » sur le tri….. ni les modifications à la suite des mesures de diagonales…. Une fois terminé et satisfaisant (péniblement) mes désirs, ce squelette sera vissé à fond en même temps que collé à la colle à bois polyuréthane capable d’assurer une résistance structurelle et plus pratique – pour ce faire – que la résine époxy, encore meilleure. J’ai d’abord employé de la Heinkel achetée chez un marchand de bois de Compiègne, mais la formule chimique ayant changé, probablement pour répondre aux ukases européens, elle est devenue très em…bettante à employer. Je suis revenu, achetée chez mon shipchandler toujours à Compiègne, à la PPU 100 d’International que je connaissais, nettement plus chère mais de très grande qualité. Les couches de cp de 5 sont donc enduites d’un côté de colle et serrées entre elles par agrafage (à l’agrafeuse électrique). Il faut ensuite enlever les agrafes une par une à l’aide d’un outil spécial. Quand il y a 3 couches, je n’enlève pas les agrafes de la couche centrale.

On peut voir le « patchwork » dû aux différentes modifications à la fois de conception et de réalisation.


La carrosserie « s’accroche » sur le tri à trois endroits différents : sur la barre transversale, sur l’axe central juste avant l’emboitement de la fourche arrière (grâce à des U en tige d’inox filetée, non visibles ici) et enfin par une tige d’inox encore, passée au travers des guides soudés d’origine et destinés à soutenir le porte bagage, tige renforcée par un enfilage de tuyaux alu de diamètre différents s’emboitant les uns dans les autres.


Le squelette terminé



Dernière édition par Vieuclou le Mer 09 Mai 2012, 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7439
Âge : 80
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 19:25

je connais le résultat final
superbe
mais quelle imagination..patience et dextérité
bravo
Papy volant sans mobile?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xael
Pilier du forum
avatar

Messages : 848
Âge : 41
Localisation : Lyon
VPH : Azub Apus 2009, Catrike Speed 2004, TADA 2012
Date d'inscription : 08/06/2009

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 19:27

Superbe travail ! Bravo. Vivement qu'il soit entoilé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bouboule
Pilier du forum
avatar

Messages : 785
Âge : 58
Localisation : bas rhin
VPH : speed 3x20"- leba x-stream - metabike
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 19:37

la suite , la suite
es ce un velomobile ? je sais pas mais c'est super .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 19:44

Ce squelette est destiné à être recouvert d’une « peau » en cp de 1.5mm. Chaque élément de la peau fait l’objet d’un « patron » réalisé en papier kraft. Il faut réaliser les patrons de tous les éléments avant de faire un calepinage relativement précis sur les panneaux de cp qui mesurent 150 x 150cm et éviter au maximum les pertes. Tous les éléments seront découpés à l’aide d’un très gros cutter Stanley. Cette peau est également posée par collage à l’époxy, tenue par agrafage le temps de la prise. Les agrafes sont toujours enlevées le lendemain, une fois le collage sûr.

J’ai commencé par les fonds arrière, comme cela si je loupais mon coup au départ, cela se verrait beaucoup moins.


Pose du premier panneau de l’avant


A l’envers de ce panneau, on va faire un joint-congé (exactement comme lors de la construction d’un bateau en cp) de 10/15mm de large, à cheval entre le panneau et les montants de la carcasse supports du panneau. Ce joint congé est constitué d’un mélange de résine époxy et de sciure de bois, les manuels disent à la consistance de beurre de cacahouète. Comme je n’ai jamais vu ni mangé de beurre de cacahouète, j’ai fais une consistance de moutarde et cela va très bien, même si cela n’a pas le même goût…

Un joint-congé et le collage époxy font une véritable soudure du bois sur le bois. Si quelque chose cède, ce sera le montant de l’armature ou le cp mais pas le plan de colle ou le joint, la casse se faisant dans le bois.

Le travail avance






Les fonds et les passages de roues arrière et avant sont stratifiés fibre de verre 50g / époxy pour protection.


J’avais, au départ, prévu de traiter toute la carrosserie de la même manière, mais je me contenterai finalement de passer au pinceau 2 couches d’époxy. (J’ai prévu, pour le prochain modèle, de le stratifier entièrement car je compte le réaliser en cp d’ 1mm et non pas 1.5mm)


Ponçage léger après chaque couche d’époxy, puis la carrosserie est traitée au mastic époxy pour faire disparaître, autant faire que se peut, tous les trous d’agrafes restant et les défauts de planéité, ponçage sérieux, re-mastic époxy pour rectifier, re-ponçage, enduit-peinture de base, et dernier ponçage.


Ensuite 2 couches de peinture pour bateau.


Restent les finitions, les accessoires, le circuit électrique, l’éclairage, les clignotants, et tout ce qui reste à poser pour avoir un engin terminé. Ici les essais du pare brise.


Le PPM (Papymobile) à sa sortie de la chaîne de fabrication





En réalité, il y aura beaucoup de détails à peaufiner. Le pare brise méritera de nombreuses petites améliorations : tirants élastiques pour l’empêcher de se relever sous l’action du vent, raidisseurs en plat d’alu, pose de joints souples pour absorber les vibrations. Il faut que je réalise un jonc en tube d’alu fixé sur toute la longueur du bord supérieur pour le rigidifier lorsqu’on le relève pour entrer et sortir. J’ai également fabriqué un fond rapporté en cp 1.5mm placé sous le siège.

Je n’ai pas pesé ma carrosserie lorsqu’elle a été terminée. Je l’avais pesée à plusieurs reprises en cours de fabrication et presqu’à la fin et je l’évalue à 20kg. Peut-être en fait-elle 1 ou 2 de plus. Le QNT faisant 16/17kg, mon engin pèse donc entre 36 et 39kg. Pas beaucoup plus que certains vélomobiles de construction « de série ». Je pense que l’on pourrait alléger assez sérieusement cette carrosserie. En effet, on a pu voir le patchwork que font les côtés qui finissent par avoir une épaisseur de 25mm. Maintenant que je sais comment faire et que j’en ai le dessin, un côté serait en un seul morceau en 15mm d’épaisseur et d’autres parties sont à simplifier. D’autre part, je réaliserais la peau en cp d’ 1mm plus léger, même si la stratification que je ferais avec un sergé en 50g rajouterait un peu de poids.

Il ne faut pas oublier l’assistance électrique qui rajoute 15kg supplémentaires : 5kg pour le moteur DéclicEco et 10kg pour la batterie ex-Cyclolibrius. L’ensemble complet représente donc 50/55kg, à ajouter mes 80kg, on est donc autour de 135kg « en charge ».


Ce que donne le PPM sur la route :

Avec le ICE QNT équipé de son assistance électrique, j’ai parcouru plus de 5000km entre mars 2010 et septembre 2011. Je roulais en permanence autour de 25/27 km/h tout en cherchant, grâce au Cycle Analyst à avoir une consommation de 0,5 à 2 A. Il faut donc appuyer sérieusement sur les pédales. Le gros avantage de l’assistance, c’est d’avaler les faux-plats montants à la même vitesse et les côtes (jusqu’à 5%) pratiquement entre 20 et 25, toujours à condition de bien pédaler et de faire marcher le moteur à soupe. Ma vitesse moyenne, hors arrêts, était en permanence, dans ces conditions, autour de 24/25 km/h et je consommais entre 5 et 6 W/km.

J’avais alors conservé mon pédalier de 48 que j’avais monté dès l’achat de mon tri. Cela me convenait bien. Mais lors des tous premiers essais du PPM, je me suis tout de suite rendu compte qu’il fallait tirer nettement plus long. J’ai alors monté un plateau de 53. Quelqu’un de plus jeune et de plus sportif que moi devrait, à mon avis, monter encore nettement plus gros.

Alors que j’ai une forme physique actuellement inférieure à ce qu’elle était il y a un an à la même époque, on atteint tout de suite sur le plat, en pédalant « bien », 33/35 km/h. Les côtes s’avalent toujours de la même manière à 20/25 et la moyenne générale d’une sortie (toujours hors arrêts) est de 28/30 km/h pour une consommation de 6 à 7 W/h.
A chaque démarrage et chaque relance, que ce soit avec ou sans assistance, je sens le PPM accélérer nettement plus que le tri nu. A la moindre descente il atteint tout de suite sa vitesse limite autour de 45/47 km/h. Vitesse limite car j’ai pris l’option régénération sur le régulateur. Cela se voit bien d’ailleurs, grâce au CycleAnalyst, par le taux de régénération qui augmente de pratiquement 50 %. Pour quelqu’un qui voudrait aller plus vite, il faudrait demander un réglage à Guillaume de DéclicEco.

La tenue de route me satisfait compte tenu de ma vitesse entre 25 et 35, même si le centre de gravité de l’ensemble a été remonté : la cause étant ma batterie de 10kg située dans le coffre derrière ma tête, alors qu’elle était derrière le siège sur le tri nu. Le vent de côté se fait sentir, mais je ne l’ai jamais trouvé gênant. Le vent de face se fait oublier en bonne partie, quant au vent arrière, c’est un bon propulseur. Big Apple en 50-406 sur les roues avant et 55-406 arrière, gonflés à 3 bars.

Je tiens à remercier Speedy Malric pour ses conseils en matière de peinture, ainsi que Cavallo Pazzo pour les conseils et adresses pour le circuit électrique et l'éclairage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11175
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 19:57

Superbe réalisation pour un VM "haute couture" qu'il me semble avoir déjà vu en photo lors de rassemblements.
Félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Casimir
Accro du forum
avatar

Messages : 3261
Âge : 66
Localisation : 59380 BERGUES
VPH : Flevobike Versatile 49 - Flevobike Green Machine - Flevotrike
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 20:02

Mille bravos Vieuclou jocolor

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phire
Pilier du forum
avatar

Messages : 853
Âge : 49
Localisation : Creil - Oise - Fr
VPH : cf signature
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 20:10

Magnifique. Respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bouboule
Pilier du forum
avatar

Messages : 785
Âge : 58
Localisation : bas rhin
VPH : speed 3x20"- leba x-stream - metabike
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 20:19

merci pour la suite , bravo !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thygo
Accro du forum
avatar

Messages : 1447
Âge : 51
Localisation : Villeurbanne
VPH : Agenda et Quest 693
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 20:22

Que d'énergie dépensé.
Mais chapeau l'artiste.
Ce vélomobile est le tien et est unique.
Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-fil-de-l-eau.fr
gryphon
Posteur d'argent
avatar

Messages : 509
Âge : 48
Localisation : mayenne
VPH : trike Challenge + Crystallyte 400W
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 20:29

Bravo !C'est de la bel ouvrage que ce vélomobile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe 74
Posteur d'argent
avatar

Messages : 355
Âge : 52
Localisation : Neydens (en France voisine)
VPH : Bacchetta Corsa et Fend la bise
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 20:48

Bravo! Vraiment très interessant cette réalisation.
Combien de temps faut-il à une personne seule pour installer ou déposer la carrosserie?
As tu perdu définitivement la possibilité d'installer ta batterie plus bas? Est ce vraiment genant?
Je suppose que tu n'as pas compté tes heures.
Encore bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebm
Accro du forum
avatar

Messages : 1312
Âge : 37
Localisation : cuise la motte OISE
VPH : trike auto-construit,ICE Q26,Performer Jc20/700, hase trets ,M5 Lr
Date d'inscription : 29/05/2011

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 20:57

Quel engin ,avec la peinture blanche on pourrai croire qu'il est en fibre
Bravo voisin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 6970
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 22:14

Je n'ai pas vu de réponse à la question de l'auteur-réalisateur-pilote : "le Papymobile est-il ..."
Ca ne m'empêche pas de poser la question des admirateurs :

A quand la production en série ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O'Leave
Admin
avatar

Messages : 3127
Âge : 43
Localisation : Pessac (33)
VPH : Metabike "Vélotaff Edition" / Kostka 26x20 / Mono "Confrérial"
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Dim 29 Avr 2012, 23:17

Un bien bel engin !
Même si la masse du carénage semble exclure une utilisation sans assistance, ce genre de construction nécessite, à mon avis, peu d'investissement en outillage et matériel spécifiques à comparer aux composites. Je pense aux moules en particulier.
C'est ce que je crois être l'essence de la construction amateur : une production unitaire (ou presque puisqu'il y aura une version 2), des outils qui serviront à autre chose une fois le long travail terminé, des matériaux accessibles, des heures de passion non comptées, pour un résultat unique en son genre, qu'un pro ne saurait reproduire de manière financièrement acceptable (trop long).
Bravo, je te souhaite de nombreux kilomètres à l'abris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebm
Accro du forum
avatar

Messages : 1312
Âge : 37
Localisation : cuise la motte OISE
VPH : trike auto-construit,ICE Q26,Performer Jc20/700, hase trets ,M5 Lr
Date d'inscription : 29/05/2011

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Lun 30 Avr 2012, 08:07

une petite question,tu utilise quoi comme clignotant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4172
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Lun 30 Avr 2012, 09:06

Le volume de chargement semble dépasser celui du borealis

une autre question (remarque, si tu as une autre coque, je suis preneur aussi Smile ):
le ICE QNT n'est pas connu pour avoir un angle de braquage phénoménal; la velomobilisation n'aggrave t elle pas trop la chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/
jagut
Modo sortant
avatar

Messages : 1694
Âge : 60
Localisation : nord Corrèze
VPH : trike à venir
Date d'inscription : 28/08/2010

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Lun 30 Avr 2012, 22:48

Superbe réalisation. Et philosophie qui me convient à merveille : pas pour battre des records mais pour rouler couvert quand le temps est "à rester au chaud".

Si je carrossais mon, encore futur, trois roues j'imiterai la coque des side-car Steib montés principalement sur des BMW.
http://www.beemergarage.com/photos/R60Steib.jpg
Le CP étant pliable en seulement 2 dimensions, il est plus simple à réaliser et sera peut-être plus léger.

Où te fournis-tu en CP? Car j'ai commandé chez Ultralight concept, en Belgique, et le prix du port m'a poussé à acheter des panneaux de 1,50 m x 0,50 m (en même temps je n'ai pas besoin de plus large). Par contre super sympa le contact.

__________________________________
Pour de belles balades à pied ou à VTT :
http://ladordognedevillagesenbarrages.e-monsite.com/
https://www.facebook.com/LaDordogneDeVillagesEnBarrages

Ouvrier, il te faut baisser la tête pour manger la soupe, certes, mais pas plus bas que la table.
En retraite on travaille 24h/24.....Bon, euh, souvent on passe 22 h à réfléchir!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Lun 30 Avr 2012, 23:42

Merci pour les compliments.
Je m'absente pour toute la semaine.
Je répondrai aux questions dès mon retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brammer
***


Messages : 133
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Ven 04 Mai 2012, 11:50

Bonjour "vieuclou".
Deux raisons à mon post : l'avatar (un piper peut-être....?) et l'expression "dessin à main-levée" que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître..!
Je ne possède pas de "vélomobile" qui m’aiderait peut-être à améliorer les moyennes de mes sorties qui frisent les 20/21kmh...et en resterai au vélo classique, jusqu'à ce que je ne puisse plus tenir dessus Very Happy
Superbe réalisation Vieuclou..B R A V O

Br


Dernière édition par sleibt le Mar 08 Mai 2012, 01:05, édité 1 fois (Raison : suppression de citation integrale inutile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Ven 11 Mai 2012, 16:36

Merci encore pour les compliments.
En réalité, je m’étais lancé un défi à moi-même, et je me suis finalement bien amusé dans le sens où j’ai, malgré les nombreux défauts, construit quelque chose relativement satisfaisant.

Christophe 74 : pour poser ou déposer la carrosserie, j’estime le temps à ¾ d’heure. D’une manière générale, il est toujours plus rapide de démonter.
La batterie est donc installée dans le coffre derrière ma tête sur un cp de 5 renforcé fibre de verre. Se rappeler qu’elle pèse 10kg et bien centrée. On pourrait peut-être la mettre dans un des deux coffres qui se trouvent de part et d’autre de la roue arrière. Mais dans ce cas, il faudrait probablement le renforcer car il est en 1,5. D’autre part elle serait très décentrée transversalement, d’où balourd ? La meilleure solution serait peut-être de monter deux batteries 48V10Ah en parallèle réparties dans chacun de ces coffres (à voir avec DéclicEco par ex.).
Non, je n’ai pas compté mes heures, mais cela n’avait pas beaucoup d’importance. Je suis quelqu’un qui travaille lentement, et j’ai passé beaucoup de temps à « rêver » mon VM, à l’imaginer et en concevoir la structure, car je partais de zéro. Une fois le squelette conçu et terminé, tout est allé plus vite, à part les finitions assez longues.

Sebm : les clignotants sont des clignotants de moto. Grâce aux conseils et renseignements que m’a donné Cavallo Pazzo, et vu que j’ai l’électricité, un convertisseur 12V me permet d’avoir tout le circuit électrique d’éclairage dans ce voltage.

M : je ne me rends pas compte du volume de chargement du Borealis. Je pense que l’on peut mettre un bon fourbi dans le PPM en rangeant avec méthode. Personnellement, je préfèrerais la formule remorque pour tout ce qui est lourd.
J’avais pensé à ce problème de braquage en dessinant mes passages de roue : l’angle en est, très certainement, un petit peu inférieur, mais ne se remarque absolument pas sur route quels que soient les virages et manœuvres courantes. Le demi-tour est, lui, toujours à décomposer.

Jagut : j’ai aussi acheté mon cp chez Ultralight Concept en panneaux complets de 150x150 = 5 panneaux en 1,5 envoyés roulés pour 37,51€ de transport. Le prix au m2 est la moitié du même acheté en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gui13
Accro du forum
avatar

Messages : 1046
Âge : 44
VPH : pleins ! qui finissent par AE
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Ven 11 Mai 2012, 20:09

non je suis désolé le Papymobile n'est pas un velomobile , mais une œuvre d'art , bravo pour cette réalisation hors norme !!!!!
on vois de suite l'effet de la l'aero mais avec une masse supérieure ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.declic-eco.fr
phire
Pilier du forum
avatar

Messages : 853
Âge : 49
Localisation : Creil - Oise - Fr
VPH : cf signature
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   Ven 11 Mai 2012, 20:21

Brammer a écrit:
Bonjour "vieuclou".
Deux raisons à mon post : l'avatar (un piper peut-être....?) et l'expression "dessin à main-levée" que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître..!
Faut peut être pas exagérer non plus ... Je n'ai "que" 44 ans et je connais ...

Gui13 a écrit:

non je suis désolé le Papymobile n'est pas un velomobile , mais une œuvre d'art

ça peut être les 2 non ?

Superbe travail VieuxClou. Bravo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Papymobile est-il un vélomobile   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Papymobile est-il un vélomobile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Papymobile est-il un vélomobile
» Conseil vélomobile et vélotaf
» Vélomobile sur Paris/devient Vélomobile chez les ventres à choux
» Comment choisir son vélomobile
» Vélomobile électrique ''heavy metal''

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Vélomobiles-
Sauter vers: