Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 24h de pistes cyclables en vélomobile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
discoveur700
Admin
avatar

Messages : 6602
Âge : 39
Localisation : Bayeux
VPH : Baron clowné en avatar, méta700 lightisé, catrike expédition électrifié, catrike speed (Challenge mistral USS, Orca Optima, Agenda performer jadis...)
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Jeu 31 Mar 2011, 11:03

HTC 87 Magic a écrit:
Je viens de visionner la vidéo de 11 minutes.
Plusieurs choses me chiffonne.
1) le fait de citer plusieurs fois un nom bien précis de téléphone portable plutôt que d'utiliser le nom générique de smartphone.

C'est vrai ça c'est dingue quand même, pédaler pour faire avancer un vélomobile, respirer en parlant et en effectuant un effort et ne pas avoir pensé à des choses aussi essentielles que celle-là pirat

HTC 87 Magic a écrit:

Si les personnes qui vont adhérer à votre association se comportent comme vous alors le chaos menace lyon.

C'est sûr le Chaos, au moins cela... jocolor

__________________________________
vélo couché, trike, vélomobilerandos, voyages, courses, passion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/discoveur1000
marcel
Accro du forum
avatar

Messages : 3731
Âge : 58
Localisation : grenoble
VPH : Reynolds T bone+ trike ICE QNT electrisé+ Catrike road+ Vendetta cruzbike Velomobile Quest carbone
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Jeu 31 Mar 2011, 11:25

HTC 87 Magic a écrit:
Je viens de visionner la vidéo de 11 minutes.
Plusieurs choses me chiffonne.
1) le fait de citer plusieurs fois un nom bien précis de téléphone portable plutôt que d'utiliser le nom générique de smartphone.
.

il est peut etre sponsorisé il en a le droit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maflaux.wix.com/marcel-velo-couche
chtite_meuh
Posteur d'argent
avatar

Messages : 366
Âge : 41
Localisation : Lyon
VPH : Kettwiesel, Fujin sl
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Jeu 31 Mar 2011, 11:32

il n'est pas sponsorisé et de nombreux tests ont été faits pour trouver un système de géolocalisation fiable et pratique.
Mais c'est gourmand en énergie quel que soit le système, et le chargeur embarqué (sur pile) pas assez puissant tout compte fait, c'était le point faible.

Je ne demande que ça de partager les pistes... mais l'effort doit être à double sens et le respect réciproque : les piétons ne doivent pas prendre toute la largeur de la piste ou alors se pousser quand un cycliste se signale d'un coup de drinette ou de "pardon" poli.
Viens donc rouler sur la piste du Léa à 16h30, tu verras si quelqu'un se pousse après un coups de drinette et/ou un pardon poli...
A un certain moment, tu ne dis plus pardon, tu gueules. Comment respecter quelqu'un qui ne te respecte pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tigouille
Accro du forum
avatar

Messages : 2999
Âge : 63
Localisation : limoges
VPH : tica
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: pierre , son quest et son PV à FR3   Jeu 31 Mar 2011, 13:51

bravo, bonne présentation!
et aussi sur france info
et http://www.20minutes.fr/article/660090/lyon-un-cycliste-lyon-proces-exces-vitesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tigouille.free.fr/
Dr Dew
**
avatar

Messages : 73
Âge : 45
Localisation : Région Lyonnaise
VPH : Performer HR; Kona Dr Dew ;Vecor Lamrace ; Kickbike Race Max Modifié, surly LHT et big dummy, mibo racek
Date d'inscription : 22/11/2010

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Jeu 31 Mar 2011, 14:22

HTC 87 Magic a écrit:
Je viens de visionner la vidéo de 11 minutes.
Plusieurs choses me chiffonne.
1) le fait de citer plusieurs fois un nom bien précis de téléphone portable plutôt que d'utiliser le nom générique de smartphone.

ce doit être du scond degré de la part de quelqu'un dont le pseudo est un modèle de téléphone Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afts.fr
hbourj
Accro du forum
avatar

Messages : 1752
Âge : 58
Localisation : Eragny, Cergy-Pontoise (95)
VPH : je n'en ai plus
Date d'inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Jeu 31 Mar 2011, 15:35

Dr Dew a écrit:

ce doit être du scond degré de la part de quelqu'un dont le pseudo est un modèle de téléphone Very Happy Very Happy
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


Dernière édition par ALagrange (Alex) le Jeu 31 Mar 2011, 16:10, édité 1 fois (Raison : suppression citation intégrale inutile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henri.bourjade.perso.sfr.fr/Bourjade/
MIB54
Pilier du forum
avatar

Messages : 922
Âge : 69
Localisation : Nancy (environs)
VPH : Catrike Road Catrike 700
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Jeu 31 Mar 2011, 16:28

Un reportage est passé vers 12h45 au journal de france 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xipetepec
Posteur d'or
avatar

Messages : 518
Âge : 71
Localisation : Limoges
VPH : Bacchetta Corsa, TW-Bent Artifice caréné Wildcat
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Jeu 31 Mar 2011, 16:53

Voici la vidéo de FR3 que tu as vu a midi sur la télé nationale :
http://rhone-alpes.france3.fr/info/grand-lyon/verbalise-pour-exces-de-vitesse-au-parc-tete-d-or-67098119.html?onglet=videos&id-video=000214903_CAPP_VerbalispourexcsdevitesseauparcTtedOr_280120111220_F3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deuzoutroirou.over-blog.com
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2825
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Jeu 31 Mar 2011, 17:20

Wah, il n'y a que 2 VM en France! Shocked

Sinon pour ceux qui n'aiment pas Silverlight, je crois que ce lien marche mieux ... ou pas ...
http://info.francetelevisions.fr/video-info/player_html/index-fr.php?id-video=000214903_CAPP_VerbalispourexcsdevitesseauparcTtedOr_280120111220_F3&chaine=&id-categorie=REPORTAGES_INFO_FRANCE&ids=000214903_CAPP_VerbalispourexcsdevitesseauparcTtedOr_280120111220_F3&timecode=false&sequence=false
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chtite_meuh
Posteur d'argent
avatar

Messages : 366
Âge : 41
Localisation : Lyon
VPH : Kettwiesel, Fujin sl
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Jeu 31 Mar 2011, 17:45

hier sur TLM et repris par France 3 Région


Ce midi sur France 3
http://www.2424actu.fr/actualite/france-pierre-delorme-condamne-pour-exces-de-vitesse-avec-un-mode-doux-2378852/#read-2378852

La vidéo postée précédemment a été tournée en janvier mais non diffusée.

une interview dans "elle se mêle de tout" sur France Info est aussi passée se matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2673
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Jeu 31 Mar 2011, 22:40

Bonjour à tous.

Merci pour votre soutien.
Ce projet a été réussi grâce au concours d'une équipe qui m'a aidé dans la logistique. Alex, Sabine, Jean Hugues, Olivier et Christophe : Merci
merci à M d'être venu hier au soir.
Je suis très heureux de cette aventure.
Vraiment.

Je ne développerais pas l'aspect contre rendu des problèmes de voirie qui fera l'objet d'une conférence de presse bientôt. Je résumerai très succinctement. Il y a des très bonnes choses (piste cyclable de Chassieux en direction d'Eurexpo) où l'argent du contribuable a servi à construire quelque chose de tout à fait remarquable. Et du gâchis comme l'avenue François Mitterrand à Bron. Et les deux communes sont voisines....
Les infrastructures sont nécessaires (et encore...) mais il doit aussi y avoir une adéquation avec comportement des autres usagers de la route. En d'autres termes : faire des pistes cyclables oui, mais pour que des voitures y stationnent sauvagement non.

Avant que la polémique sur la vidéo des bords de Rhône n'enfle je voudrai quand même préciser quelques petits points.
La vitesse est autour de 30 km/h, mais je suis le premier surpris de la l'impression de vitesse que cela rend. Je pense que j'avais la focale de l'appareil différemment du film réalisé pour montrer le parcours de la course du 14 Mai.
Je me réfère au plan velo'v édité par le grand lyon qui stipule que c'est une piste cyclable sur les quais comme toutes les autres pistes cyclables outre sa spécifié d'être sur les quais.
Cette piste le long du Rhône est déclarée comme un axe principal cycliste Nord Sud et Sud Nord.
J'ai demandé en personne a plus d'une fois à des membres de de la Police Municipale. La réponse officielle devant caméra du responsable de la police municipale a été "vitesse compatible avec les autres usagers"
D'autres disent que c'est une voie verte avec priorité absolue au piéton. Les panneaux de signalisation ne parle que d'une réglementation de 10 km/h pour les engins à moteur.
Les berges du Rhône sont en partie aménagées avec deux zones distinctes. par rapport à la vidéo présentée il y a une partie à gauche en béton gravillonné pour les piétons, qui est séparée par une bande de galets emprisonnés dans du béton puis par la pistes cyclables elle bitumée avec des clous enfichés dans le sol pour faire la séparation du double sens.
Sur la bande son il est possible de distinguer des coups de klaxon. Ce sont deux coups très courts et non insistants.
Ceux qui roulent en vélomobile (surtout les silencieuses) savent comment les autres usagers peuvent être surpris quelque soit le delta de vitesse par cette masse qu'ils croisent ou qui les doubles. Je ne compte plus le nombre de fois où les autres cyclistes ont fait d'énorme écart face à la surprise. Et encore une fois rien à voir la vitesse. Il m'est arrivé d'être arrêté et qu'une personne qui marchait ou roulait en vélo manque de tomber de surprise.
Voilà pourquoi je ne klaxonne pas pour que les gens se poussent mais pour les prévenir. J'ai cassé dans mon périple la grosse sonnette d'origine qui me permet d'être moins agressif. Donc à défaut j'ai utilisé le klaxon (en option chez velomobiel) et la voix. Au la 9ième minute je pose l'appareil et crie à un type en vélo qui téléphone est en train d'arriver en contre sens.
Re-écoutez bien bande son je donne deux coups de klaxon brefs partout pour m'annoncer sauf quand il y a danger où là je suis plus insistant;. c'est le cas sous un pont ou un homme qui se tient debout à droite sur le parapet s'apprêtait à sauter sur la piste sans ce soucier de ce qui arrivait. Juste avant on peut voir l'incivisme notoire de deux personnes qui courent de front sur la piste cyclable alors qu'elles sont sur un flux constant de vélo dans les deux sens alors qu'il y a une bande dédiée aux piétons à moins de 5m. Encore faut il que les choses soient claires. Est une voie verte ou une piste cyclable?
J'ai toujours eu la même reflex des deux petits coups brefs pour avertir aussi bien ici qu'en Allemagne et en Hollande. labs je n'ai jamais eu une seule réflexion. Si deux cyclistes roulent de front le moindre coup de sonnette ou de klaxon les fait mettre en file indienne instantanément. Pourquoi est ce compris comme une avertissement labas et comme agression ici? N'est ce pas culturel?

A la question : Pourquoi rouler sur une piste cyclable à 30km/h et pas sur la route?
C'est tout l'argument de cet essai de 24h. Qu'est ce qui est fait pour les gens qui veulent circuler en mode doux? réponse rien de réel. Beaucoup de maquillage en dépit du bon sens.
Parce que quand je roule +15 km/h que les vélo (qui sont à 15 km/h) je suis un danger pour ces vélos? Et donc je dois rouler sur la route et subir un delta avec des voitures qui roulent officiellement à 50 km/h mais qui sont en définitive à 60 km/h ou 70? C'est complètement déplacer le problème. Quand je roule sur Garibaldi au milieu d'un 5 voies je suis à 50km/h et tout le monde me double (pour mémoire nous sommes en agglo). Pour être en sécurité je devrais rouler moi aussi à 60/70?

Dans ces 400km j'ai pu concentrer tout ce qu'il est possible de voir dans une utilisation quotidienne. personnellement sur l'état des pistes cyclables je n'ai rien appris à l'exception de cette piste à saint priest qui arrive sur une voie de décélération d'autoroute (si si!) et qui n'a pas de bateau. J'ai sauté une marche de 25 cm avec la VM heureusement à une vitesse suffisante pour ne pas m'échouer ni tout casser!
Il y a du travail, ici et ailleurs. Mais c'est bien dans le but de faire avancer les choses. Uniquement ce but.

La course multimodale du 14 Mai est aussi dans ce but là. Présenter les différents modes doux. C'est pourquoi nous comptons sur la présence massive des vélos couchés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2673
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Ven 01 Avr 2011, 08:51

Il est 4h30. Je suis réveillé. J'essaye de rester dans le lit en vain. L'appel du "devoir". Le devoir
parce que j'y crois à fond. Le devoir parce que d'autres y croient aussi et me soutiennent.
Je prépare encore les affaires. Voilà le projet de plus de deux mois qui est à quelques heures de
démarrer. Depuis 48h je suis à fond dedans. Nous avons travaillé en amont avec deux journaux pour
couvrir le périple. Cela a demandé beaucoup de travail surtout pour mettre tout le monde d'accord
sur les aspects techniques et relayer l'information au back office technique que sont Xael Chtite
meuh, Zouav, Dr dew et Olivier (qui n'est pas inscrit).
Nous nous sommes réunis Dimanche pour mettre au point les détails dans une salle prêtée pour la
circonstance.

Je déjeune un peu. Tous les 1/4 d'heure jusqu'au départ je mange des petites quantités de sucres
lents. Surtout des biscottes complètes que je trempe dans du lait de soja.
Je prépare l'eau et filtre à tour de bras les litres qui sont stockés au frigo. Des paniers
compartimentés sont garnis pour l'un de tous les gâteaux, gels et boissons, un autre pour tous les
accus et pièces de rechange (surtout des chambre à air). Ils sont destinés aux ravitaillement. Je
m'installe derrière l'ordinateur pour régler quelques petits points de détails. J'ai pensé en me
préparant à faire tout un tas d'alarmes à partir du calendrier pour gérer tous les contacts. Nous avons
aménagés des plages horaires pour les interview des journalistes qui vont apprendre la nouvelle
dans quelques heures. Et comme à chaque fois avant de partir il y a un problème technique. La
synchronisation refuse de ce faire entre l'ordinateur et l'Iphone. Avec l'expérience on connait la
portée de ce genre de désagrément qui peut vous stresser suffisamment pour vous déconcentrer.
Petite déconcentration qui va vous empêcher de voir le potelet, la bordure de trottoir, la voiture qui
roule sur le trottoir perpendiculairement à la chaussée et va déboucher entre deux autres véhicules.
Il faut bien rester concentré. Zen

7h l'interphone sonne. Toujours très ponctuel Zouav est là. Il est même gentiment passé hier au soir
avec une amie pour voir si tout allait bien. Ils n'ont pas voulu rester à manger avec moi prétextant
un fait que je sais doucement et adorablement fallacieux. Ils ne voulaient pas me déranger. Lui aussi
a très peu dormi. Je me douche et nous descendons les affaires dans le Quest. 418 m'attend, fidèle
au poste. J'imagine que ma sensation est très proche de celle d'un jockey. J'ai envie de caresser la
bestiole. Je me surprend à vouloir parler au rétroviseur, lui demander s'il a bien dormi. Hier au soir
il boitait. Je l'ai mis sur le flanc. Il m'a montré un sabot abimé de part et d'autre. Je me suis
improvisé maréchal, véto de campagne.
Nous essayons de caler les différentes affaires dans la vélomobile. Nourriture, trousse de réparation,
compteurs et ardoise à gauche. Boissons, cartes routières, communication et accus sont à droite. Je
fixe le GPS sur le guidon et le clic du clip annonce le clap de départ. Nous poussons Q418 sur les
rampes. Il fait déjà très jour. Le ciel est très clair. La météo était pessimiste mais il fait plutôt beau
pour selon.
Nous rejoignons les quais. Les journalistes sont déjà là, Dr Dew et Olivier aussi. Nous partageons
quelques croissants. Je mange du pain frais. 7h50 Rapide interview. Sur cet axe très cycliste,
quelques usagers et des voisins qui partent au travail s'arrêtent.
7h57 je monte dans la VM. Pétard nous y sommes. Mais je n'ai pas de doute. On y croit. On y croit
à mort.
8h00 je pars. Curieusement je n'ai pas peur. Je ne suis même pas stressé. Le métier qui rentre ?
Direction Bron. J'ai un objectif : Visiter les locaux de JC Decaux qui nous a fait confiance pour la
course multimodale du 14 Mai. Ils ne savent pas ce qui est en train de se faire. J'emprunte le couloir
des bus avec bande cyclable qui roule en contre sens. Je respecte tous les feux comme à mon
habitude et le GPS pleure une moyenne de 5km/h.... No stress ça va décoller. Mais impossible de
passer plus de deux feux sans être arrêté plusieurs minutes. Je mouline beaucoup au moins du 120
coups/min. Rester concentré. déjà les premiers véhicules mal garés et les premières frayeurs. Un
taxi qui arrive à fond la caisse ne voit pas mon clignotant alors que j'essaye d'aller chercher la piste
cyclable à gauche. A chaque fois j'appuie sur mes petits compteurs achetés pour l'occasion. Je fais

les premiers twitt. je me suis fixé l'objectif de twitter tous les 1/4 d'heure ou sur les points extrêmes.
Les points extrêmes les endroits les plus loin du centre ville que j'atteins avant de revenir sur mes
pas ou de prendre une autre direction. Les twitt sont géolocalisés. Ils me permettent d'apporter la
preuve de ce que je fais. De ce que NOUS faisons. Je pense à l'équipe qui déjà travaille. J'essaye de
me tenir informé avec eux mais sont très occupés. De mon coté impossible de joindre Decaux. Je
continue quand même dans leur direction. 8h45 je suis devant chez eux. Il y a eu beaucoup de
bouchons et les pistes cyclables ne sont pas raccordées entre elles ce qui m'oblige très régulièrement
d'être sur la route au milieu des pots d'échappement. Je pose Q418 devant les escaliers et monte 4 à
4 les marches. Les bureaux sont remplis de gens bien habillés. Je suis en caleçon dans les couloirs :
léger décalage. Le directeur régional est là. Il est un peu surpris que je vienne sans rendez vous mais
m'accueille très gentiment comme à chaque fois. Je lui explique le projet entamé. Il est séduit. Nous
descendons faire une photo lui sur un velo'v. Beaucoup de cadres sont là autour de nous. Il
déclare : "il va être celui qui connait tout des pistes cyclables sur Lyon". C'est bien la vocation de
modes doux et des associations filles, mais c'est un travail collégial. Je repars, traverse le parking.
J'emprunte de nouveau la nationale avec un moignon de piste. Tous les cadres sont toujours dehors
sur le parvis et me saluent chaleureusement au passage de la VM.
Sabine a des problèmes d'informatique. Ils se dépatouillent et assurent des relais. Je reste concentré.
Ils sont très capables et j'ai confiance.
Petit tour rapide dans Saint Priest et les premiers changements de route subis car travaux soudains.
Je suis un peu plus chaud et je peux appuyer légèrement plus sur les pédales en revenant à ma
cadence habituelle de 100 tours/min.

10h. Il déjà le temps de rentrer pour le premier ravitaillement. 10h tapante je suis chez Sabine et
Alex (qui lui est au travail). Sabine a le sourire, c'est très agréable d'être accueilli ainsi. Elle a réparé
son PC et œuvre sur le blog. Je repars très vite en direction du centre ville. Je casse ma sonnette en
remontant dans la vélomobile. Et mince. Pour la première fois des gens m'applaudissent sur mon
passage. D'autres me font des signes pouce en l'air. Très agréable surprise. Je suis dans le premier et
second arrondissement. La ville est calme ce matin. Vraiment calme. Les premiers coups de
téléphone des journalistes. Nous convenons d'un premier rendez vous devant l'Hôtel de ville pour
photo et interview par tel au guidon. Je m'arrête 3 minutes le temps de la photo. Un responsable
politique de la ville de Lyon arrive comme par magie. Heureux hasard? Nous échangeons quelques
mots. Il dit soutenir le projet qu'il a lu dans la presse. Je lui donne rendez vous le 14 Mai pour la
course multimodale. Il souhaiterait récupérer notre expérience et tous les points. Il va même me
demander de lui fournir un état des lieux complet sous google earth. Sincèrement comment se fait-il
que les élus qui signent les permis de construire et les autorisations d'aménagement de la voirie, que
ces gens qui sont chargés de cette mission précise n'aient pas la moindre idée de ce qu'est le réseau
de piste cyclable. Et je ne parle pas des éventuels dysfonctionnement. je parle d'établir un plan du
réseau. Dixit "c'est un travail de fourmi pour recenser". Pourquoi devoir compter après coup alors
qu'ils sont porteur de l'idée avant même qu'un coup de truelle soit donné? Ce qui montre bien que le
sujet n'est absolument pas maîtrisé par ces personnes. Un autre coup de téléphone. Je vais du coté
de confluent nouveau quartier en vogue et en pleine reconstruction. Un journaliste m'attend pour
une nouvelle photo. En chemin je perce. C'est la première fois à l'arrière depuis que j'ai Q418. Sur
un coin juste à coté de Bellecour je couche volontairement la VM dans l'herbe (si si ça existe même
en plein plein centre ville). Réparation en 10 min. Le pneumatique est truffée de bouts de verre.
Patiemment je les extirpe. en même temps je dois prévenir le journaliste que je suis en retard. La
moyenne est catastrophique. C'est le chaos dans la VM puisque toutes les affaires bien rangées se
sont éparpillées dans la coque du fait de l'avoir couché. Photo vite fait je repars. Sur un axe bien
roulant un cycliste très équipé souhaite faire la course. Il reste dans mes rétros mais teste. Je
m'octroie le petit plaisir d'accélérer. Jusqu'à 40 il est dans mon aspiration. Puis la route grimpe
légèrement de 2% et je donne le coup de grâce en accélérant de plus 5. Je suis vers Gerland. des
tonnes de véhicules mal garés. je fais des photos et appelle la police municipale.

12h. Je reviens du coté de Montchat où un repas m'attend gentiment préparé par Sabine. Zouav a
fait le déplacement aussi. Il est partout et comme tous, sincèrement solidaire. Je m'occupe de la
vélomobile et met la bonne pression sur le pneumatique arrière. Je mange vite fait tout en écoutant
les nouvelles. 12h35 je repars en direction du centre ville que je n'ai pas fini. Le téléphone sonne
sans cesse. Cette fois c'est la télévision. cela devient difficile de contenter tout le monde car il faut
tourner des images prendre des photos dans des lieux différents. Nous fixons rendez vous avec
TLM devant le parc. Je suis dans les pentes de la croix rousse et donne un interview à Lyoncapitale
au téléphone en même temps que je me bats contre des doubles sens cyclables très dangereux. Je
retourne à Gerland voir si les voitures ont été enlevées. la police à bien fait son travail. mais déjà
d'autres stationnent de nouveau. Je reviens en centre ville, puis reprends un axe Ouest Est.

14h20 nouveau ravitaillement chez moi par Jean Hugues. Je repars La circulation est très dense.
Tout est bouché de voitures. Je suis en train de rouler au pas quand je tombe sur les locaux de TLM
et le reporter qui fumait devant. Incroyable. Il coure chercher sa caméra. Je piaffe. encore 10min de
brûlées. Je n'avance pas. 10 encore à faire des images à prendre le son. Je repars. Entre temps
France 3 appelle. Nous nous donnons rendez vous au parc. mais TLM rappelle de nouveau : ils
n'ont pas assez d'images. Je donne rendez vous à tout le monde de nouveau au même endroit à eux
de se débrouiller. Nouvelle danse avec FR3, des 10zaines de demi-tours, des passages lents,
rapides. Présentation de la vélomobile.... Puis de nouveau avec TLM qui veut me voir en action. Il
est 15h30 je suis très en retard sur le programme. il me manque plus de 45 km et ma moyenne est
très très faible autour de 13 km/h. TLM monte dans sa voiture pour me suivre. Qu'à cela ne tienne
j'emprunte un gros axe routier Nord Sud rapide pour qu'ils puissent filmer. La stagiaire est à la
fenêtre caméra à l'épaule. Le compteur de vitesse s'affole. Ils prennent leur pied de me voir dans le
flot d'une circulation très roulante. Ils sont à ma gauche 5m derrière. La VM crache du feu. Je suis
en pleine forme et doit même lever le pied pour ne pas être dans l'illégalité. Les voitures, elles s'en
fichent et me doublent avec +20 km/h sans vergogne.

16h je suis très en retard pour mon ravitaillement chez Dr Dew à Meyzieu. En plus il m'attend avec
un journaliste. A cette heure je devrais déjà être avec lui. Aie aie. Je recoupe coté Est remonte au
Nord afin d'emprunter la piste qui va à Miribel. j'augmente sensiblement la distance mais parie sur
un vitesse beaucoup plus élevée. Je dois absolument augmenter ma vitesse moyenne. Je tombe sur
mon plus beau lièvre. Un jeune cycliste avec tout le matériel de pro, taille de guêpe et mollets
volumineux rasés. Il me double dans le raidillon très fort. Je reviens dessus un peu plus loin. Il roule
à 35. Je le filme, le double et mets les Watt. J'adore ce faux plat montant super casse patte. J'arrive à
prendre plus de 55 et me contente d'un petit 50 pour ne pas m'exploser. Le cycliste est avalé dans le
brouillard de végétation que je vois et filme dans le rétro. Je commence à avoir des problèmes de
batterie. l'Iphone à faim. 16h45 j'arrive sur place. Christophe m'a très gentiment préparé un gâteau.
Tous ses enfants sont là et son épouse aussi. C'est super d'être accueilli par une famille. Ils sont
vraiment aux petits soins avec moi. Christophe m'a même acheté des sandwichs. Je suis gavé
comme une oie! Sourire. Nouvelle séance de photos, nouveau reportage.... Nous essayons de régler
les problèmes de batterie de téléphone. Christophe est organisé et prévoyant. C'est un pur plaisir de
travailler avec lui. Je repars à 17h15. Je décide de faire sauter le ravitaillement de 18h et demande
d'avancer celui de 20h à 19h30 puisque il y aura une conférence de presse devant le grand Lyon à
20h. j'ai Olivier au téléphone qui assure mon repas. Au moment ou je raccroche avec lui il est
17h30. L'iphone tombe en panne. Plus de batterie. L'iphone refuse de repartir quelque soit le
modèle d'accus branché dessus. C'est la cata. je ne peux pas m'éloigner du centre ville. je ne peux
plus communiquer ma position à l'équipe et surtout me géolocaliser. Je décide donc d'aller au
travail d'Olivier pour récupérer les clés de chez moi. L'objectif est de brancher l'Iphone sur secteur
avec mon chargeur rapide. La piste de Léa est bondée. Je roule doucement car je suis stressé par le
problème de batterie et ne veux pas commettre d'erreur. Surtout ne pas renverser quelqu'un dans
l'action. Je sonne au travail d'Olivier: personne. Je fonce chez moi en espérant qu'il est déjà là.
Personne. Je me concentre même si je sens un stress bien palpable. Voilà 1h30 que personne n'a de

mes nouvelles après un silence de près de 2h avant entre les problèmes de batterie et avoir été
accaparé par les journalistes. Je me rends chez Alex et Sabine. Je reste 5min en étant branché sur le
port USB mais rien n'y fait. Nous arrivons à contacter Olivier qui est arrivé chez moi sur ces
entrefaites. Que de temps perdu! J'y retourne. Au passage il attrape le téléphone. je fais des Km
dans l'axe Nord Sud. La nouvelle bande inaugurée il y a très peu en fanfare est une catastrophe. Un
monsieur en velo'v arrive toujours à ma hauteur. Il roule à 10km (j'ai mesuré). J'ai beau relancer à
40km/h les feux sont réglés pour l'autre sens de circulation. Personne n'a pensé que les bus n'étaient
pas dérangés parce qu'ils s'arrêtent aux stations et laissent passer un cycle. J'ai déjà testé qu'il faut
faire autour de 5km/h pour avoir une pseudo synchronisation..... Je réalise un petit reportage vidéo
de Gerland et sur les quais. je n'ai plus de sonnette et averti ma présence par des petits coups de
klaxon. Les piétons et les cyclistes sont toujours aussi étonnés de me voir passer.

19h30 Je suis chez moi. Nous garons la vélomobile dans le garage. J'ai la pression. J'ai à peine
170km au compteur. il me manque 60 km. Je n'avais pas prévu de rester aussi longtemps à la
conférence de presse. je mange très rapidement le repas préparé par Olivier. Toujours des féculents
et des sucres lents. je n'ai pas faim mais je me force. Je prends une douche et me change pour la
nuit. Nous filons au Grand Lyon qui n'est pas très loin.

Il est 20h01. Nous sommes au moins précis sur les rendez vous avec la presse. Nouveaux
reportages. La nuit tombe. Je repars. J'ai remplacé le pack d'accu d'origine par un montage sur accus
LR6 que j'ai confectionné. Dès que je roule j'ai des micros coupures. Je prends la direction de
Givors. Il pleut. Je jupe. Beaucoup de circulation sur des axes roulant. Un bus me serre
volontairement plusieurs fois contre le trottoir. Ors je ne suis pas parti depuis plus de 15min que
mon pack d'accus n'est plus en mesure de faire fonctionner mon klaxon. Plus de sonnette mais aussi
de klaxon. Pas cool. En revanche les phares éclairent bien. Je me perds dans une interruption de
piste cyclables. J'erre dans les immenses zones industrilo-pétrolières. Impossible de retrouver la
piste. La pluie est bien installées. Les km commencent péniblement à décoller. J'essaye de rester
dans la Courly (COmmunauté URbaine de LYon) par rapport au projet. Je retrouve enfin la piste
cyclable mais suis déjà loin. Je traverse le Rhône. La vitesse croît. il est 22h et je passe le 200tième
km. Je suis très très en retard. Je sens avoir dépensé des ressources précieuses dans les
innombrables redémarrages de toute la journée. Il pleut mais la piste est belle jusqu'à Brignais. Puis
nouvelle interruption de piste. Je me perds profondément dans les méandres de zones exploitées par
la CNR, des camps de gens du voyages qui incrédules me voient passer. Plusieurs fois je suis dans
des culs de sac. La route est très dégradée. Les camions gerbent des tonnes d'eau sur une chaussée
en gruyère. Ils sortent des usinent qui se trouvent au fond des impasses. Je fais demi-tour. Mon
prochain rendez-vous est chez moi à 23h. J'accélère. Je passe par le centre ville de nouveau pour
essayer de boucler en vain le parcours complètement déstructuré de la presqu'île.

23h je sonne. Olivier et Jean Hugues arrivent. je le sens et le dis : tout se joue maintenant. Je prends
du gel et une boisson riche en caféine pour endiguer l'envie de dormir. Je remplace le pack maison
par le pack d'origine beaucoup plus puissant. 23h10 je repars. J'ai décidé de faire sauter le petit
déjeuner de 6h en retardant celui de 4h à 5h du matin. J'essaye de grappiller des minutes. Je ne
manque pas d'eau ni de nourriture. Je me suis prévu une boucle vers Anse. J'attends au feu près de
la gare Saint Paul. Depuis 500m une voiture reste à ma gauche légèrement en retrait. Elle glisse à
ma hauteur. 4 Policiers nationaux. La vitre se baisse. "vous n'êtes pas trop mouillé? C'est pas trop
dur". Ont ils vu la presse? Échange cordial de quelques secondes. J'emprunte la voie des bus sous
bonne escorte et pour cause, ll y a des véhicules stationnés sur la piste cyclable que je peux pas
prendre en photo. Je m'imagine comme quelques jours avant avec Pitchoun. J'imagine sa silhouette
dans la nuit alternant devant derrière à la recherche de l'autre. Cela me motive. J'appuie dans la nuit,
dans le vent, dans la pluie. J'éteins tous les retro éclairages des instruments pour ne pas voir ma
vitesse. Je me concentre uniquement sur la fréquence de pédalage et le bruit du vent. Il siffle. j'ai
gardé les bouchons d'oreille qui diffusent une musique rythmée mais à faible volume pour quand

même avoir le bruit du vent. Je le sens; je roule. je le sais il faut pour atteindre l'objectif des 400km.
Je me fais mal. Je pense à Barbara, Jéjon, Aurélien et tous les autres. Alors je descends en moi. Je
descend dans le sentiment celui qui vous prend les tripes je pense à mes proches, mes très proches.
Je me diffuse des sentiments qui vous arrachent des larmes de bonheur. Je me perd dans mon
destrier. La machine et moi ne faisons qu'un. Nous ne sommes qu'un tout dans le noir. Je voudrais
même rouler à la lumière de la lune complètement voilée par le ciel encombré. Mais je ne peux pas
le faire pour des questions de sécurité. Je vois le halo des lumières de Villefranche derrière le
mamelon au moment où Alex et Sabine vont se coucher ils m'envoient des encouragements. 00h30
je prends en photo le centre ville de Villefranche sur Saône. Je repars. Une voiture de police me
croise et hésite. Je reste rive droite jusqu'à la hauteur de Trévoux la route étant beaucoup plus sûre.
Je commence à prendre compte des résultats des 50 km précédents. j'ai une moyenne de 17km/h sur
l'ensemble du parcours. Il me faut du 16,67 pour faire 400. Je passe la barre des 300 km et
enregistre un mp3.

2h00 je suis devant ma porte. Olivier descend. ravitaillement rapide je favorise les gels et la caféine.
Je repars en direction de l'Est pour aller du coté de Toussieux. Je traverse d'immenses quartiers de
béton ou les immeubles sont espacés pour être socialement corrects mais qui résonnent comme un
creux social. Je suis sur une piste très roulante qui arrive perpendiculaire au périphérique. La piste
coupe une voie de décélération d'où débouchent des voitures à toute vitesse. Trop concentré à voir
si la mort va surgir je ne vois pas que la piste s'arrête sans bateau et se jette sur la route . Comme si
les cycles étaient vomis sur l'impériale et suprême route dédiée aux voiture. Je suis à 20 km/h il
pleut je n'ai pas le temps freiner, alors j'accélère ce que je peux sur les 5m qui me sépare. La
vélomobile saute et retombe proprement sans avoir comprimé à fond les amortisseurs... J'ai encore
eu la lucidité malgré la fatigue d'avoir le bon réflexe. Cela ne durera pas je le sens. Donc je dois
maintenant assurer. Je gère . Quelques pentes que j'avale volontairement sur le petit plateau. Je suis
de nouveau dans des zones industrielles qui sont les réserves des biens de consommation. C'est déjà
l'heure du ballet incessant des camions frigo qui vrombissent et déversent de l'eau sur le frêle
équipage. Les pistes cyclables sont minuscules en comparaison. J'arrive du coté de Toussieux et
comme la piste s'arrête je fais demi tour et prend en direction du Nord alors que je suis dans la
partie Est. Je suis bien. Vers 3h30 un ami qui ne dort pas me glisse un sms. Je l'appelle. Nous
restons ensemble au téléphone lui dans son fauteuil moi dans le mien. J'ai tapissé mon siège avec la
mousse d'un coussin anti-escarres. Un vrai lit. Seul hic c'est que mes épaules touchent
régulièrement le bord de l'hiloire quand je passe dans des gros trous et saute des bateaux.. J'ai deux
belles traces sur les clavicules. Pas le temps de régler le siège. Je le laisse et le remercie de m'avoir
accompagné. Il est 4h. Je roule sur ma plus belle piste du parcours. C'est du pur bonheur. Je
maintiens toujours une vitesse en dessous de ce que je peux donner l'important étant de ne pas être
en difficulté. Mes reflexes sont amoindris. Christophe est déjà debout, il me demande des nouvelles.
Je prends la direction de chez lui.

4h40 je rentre la vélomobile dans sa cour avec 370 km au compteur. Sa chienne cannelle me fait
une fête d'enfer au point d'en faire pipi. Christophe essaye de me gaver, mais j'ai du mal à avaler
autre chose qu'un chocolat froid et un bout de pain. Deux photos et je repars. 30 Km c'est rien. j'en
ai 18 pour rentrer chez moi. Je fais une boucle dans Meyzieu et Decines mais ne veux pas me
perdre. Comme je veux revenir par Léa a une heure de pointe, Je fais un tour de Miribel. 6h30 je
suis sur Léa. punaise ça va le faire. 7h je suis en bas près de chez moi et il manque 10 km. Je fais un
trajet vers le Sud puis reprends les Quais pour faire un Nord Sud. 400 km c'est gagné il est 7h35. Je
peux même me payer le luxe d'aller prendre une douche et me changer. De plus les journalistes sont
en retard, dont une équipe qui a oublié de se lever. Temps difficiles après des élections très
médiatiquement couvertes. Jean Hugues, Olivier et Christophe sont là.

Il est 8h NOUS avons gagné notre paris. Nous faisons le reportage. J'ai sommeil mais je suis
heureux. Sincèrement heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4156
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Ven 01 Avr 2011, 11:50

http://rhone-alpes.france3.fr/info/grand-lyon/lyon---le-pari-reussi-de-pierre-delorme-68166582.html?onglet=videos&id-video=000242143_CAPP_DplacementsdouxledfidePierreDelorme_010420111051_Au

bath-mobile Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Ven 01 Avr 2011, 18:36

Wahouuu! Superbe initiative, gigantesque défi sportif, et... quelle journée !

Pour avoir pas mal pratiqué les pistes cyclables en endroits inconnus, j'imagine à quel point ça a dû être pénible. Sauter des marches plus hautes que prévu, se retrouver sans le vouloir sur une voie d'accélération, se perdre dans une zone industrielle ou une zone résidentielle...
Et quand les pistes sont sur les trottoirs, ça donne aussi un apperçu des difficultés que doivent rencontrer les handicapés.

Par contre, dans les derniers reportages de vélomobiles sur France 2 et Arté, ils disaient "un vélomobile". Dommage qu'on reparte sur "la vélomobile". Avec tes remarquables efforts de médiatisation, la guerre du genre est loin d'être finie pirat .

Encore bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trucmaiscoeur
Accro du forum
avatar

Messages : 1069
Âge : 45
Localisation : Paris 13, La Torche
VPH : Bachetta Corsa, TD-Porteur, radius spezialräder münster peer gynt, PROJETS:réplique de vélocar, TD caréné, skateboards...
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Ven 01 Avr 2011, 19:00

vu sur france3 à 18h50

ça fait plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
iubito
Modo sortant
avatar

Messages : 4553
Âge : 34
Localisation : Le Puy-en-Velay
VPH : Trice QNT solarisé, footbike street
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Ven 01 Avr 2011, 21:58

comment obtenir le lien sans c'te s****erie de Silverlight ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tousauxbalkans.net
hbourj
Accro du forum
avatar

Messages : 1752
Âge : 58
Localisation : Eragny, Cergy-Pontoise (95)
VPH : je n'en ai plus
Date d'inscription : 04/09/2009

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Sam 02 Avr 2011, 00:59

Eniotna a écrit:

Par contre, dans les derniers reportages de vélomobiles sur France 2 et Arté, ils disaient "un vélomobile". Dommage qu'on reparte sur "la vélomobile". Avec tes remarquables efforts de médiatisation, la guerre du genre est loin d'être finie pirat .

Je suis contre la guerre du genre. Je suis pour la liberté du genre. La grammaire n'a pas de logique et une bataille n'a rien à faire quand on veut défendre le ou la vélomobile. Pourquoi se tirer dans les pattes au lieu d'avancer.

J'aime bien l'idée de de faire 24 heures sur les pistes cyclables. Globalement c'était une idée formidable. Par contre 400 km c'est beaucoup trop. Je pense que les pistes cyclables urbaines ne sont pas le lieu pour faire une performance de ce genre. L'obsession de la distance et de la moyenne ont conduit à prendre des risques et à en faire prendre. Je pense qu'il faudra être plus prudent pour faire ce genre de démonstration dans l'avenir, si quelqu'un veut tenter ça dans une autre ville. Ce que je souhaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henri.bourjade.perso.sfr.fr/Bourjade/
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Sam 02 Avr 2011, 01:58

Je ne compte imposer un genre ni avec une machette ni par la logique. C'est bien la liberté d'usage qui déterminera, un jour, quel est le genre du/de la vélomobile. Donc grosso modo c'est les médias qui décideront, ou plutôt ceux qui s'adressent aux médias.

Je ne suis pas très adepte du culte de la moyenne non plus, mais c'est un facteur primordial pour la crédibilité des alternatives à la bagnole. Une piste cyclable encombrée de piétons ou coupée par des feux tous les 50m est formidable pour les balades en famille, pas pour les délacements utilitaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5619
Âge : 47
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Sam 02 Avr 2011, 05:05

Bravo. 400 km en 24h det en ville c'est un bel exploit. Demande une dérogation et a FFCT pour le valider comme BRM et viens sur PBP ;-)
Et l'objectif de faire parler de la cause des modes doux semble bien atteint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arafolie
Accro du forum
avatar

Messages : 3277
Localisation : proche de lyon
VPH : bx-bent
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Sam 02 Avr 2011, 08:26

hbourj a écrit:
SCROUIC
Par contre 400 km c'est beaucoup trop. Je pense que les pistes cyclables urbaines ne sont pas le lieu pour faire une performance de ce genre. L'obsession de la distance et de la moyenne ont conduit à prendre des risques et à en faire prendre. Je pense qu'il faudra être plus prudent pour faire ce genre de démonstration dans l'avenir, si quelqu'un veut tenter ça dans une autre ville. Ce que je souhaite.

m'enfin

en prenant le pont du rhone face a perrache (via gougleeazrth) comme point de ref
Lyon toussieu 16km a vol d'oiseau
lyon villefranche 28 km a vol d'oiseau
lyon meyzieu 13km a vol d'oiseau
lyon brignais 10km a vol d'oiseau

on est en plein dans l'usage de la velomobile, raccourcir les temps de trajets en périphérie de Lyon, via les pistes cyclables.
ce ne sont pas des ronds autour de la mairie.
Et finalement, je ne connais pas de "pénétrante cyclable" vers Lyon, sauf les quais, mais pas par beau temps à ballade de pietons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/2007/01/mon-premier-trike-fa
herve
Accro du forum
avatar

Messages : 1763
Âge : 49
Localisation : Bouguenais (44)
VPH : scorpion, trets, cat expe
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Sam 02 Avr 2011, 09:53

+1
Car le but (Pierre tu corriges si je dis des âneries), c'est de montrer que les modes doux peuvent remplacer, avantageusement, la voiture pour ce genre de déplacement et que les pouvoirs publics considèrent encore trop souvent, que les aménagements cyclables sont juste bon pour la ballade familiale du dimanche. Je participe, en ce moment sur un atelier citoyen dans ma commune (ateliers existants aussi dans toutes les communes de Nantes métro) et le représentant de l'agglo nous as dit en préambule que nous devions nous intéresser qu'aux déplacements de 2 km et que de toute façon, nos avis concernant les aménagements à réaliser ne seraient pas pris en compte. En clair, ne vous mêlez pas de ce qui vous regarde ! Je t'explique même pas le nombre de sièges qui se sont vidés à ce moment là, la plupart des participants utilisant le vélo pour aller à Nantes soit en moyenne 10km. Heureusement les élus présents, ont gentiment remis ce technocrate à sa place et on peut commencer à travailler.
Bravo pour la perf, pour la médiatisation (tu donnes des cours parce que moi et les journalistes, ça fait deux ! Wink ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2673
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Sam 02 Avr 2011, 10:22

hbourj a écrit:
Eniotna a écrit:
Dommage qu'on reparte sur "la vélomobile". Avec tes remarquables efforts de médiatisation, la guerre du genre est loin d'être finie pirat .
Je suis contre la guerre du genre. Je suis pour la liberté du genre. La grammaire n'a pas de logique et une bataille n'a rien à faire quand on veut défendre le ou la vélomobile. Pourquoi se tirer dans les pattes au lieu d'avancer.
Comme j'en ai marre que vous croisiez le fer pour des âneries je viens de faire une lettre à l'académie Française pour qu'elle tranche. Comme ça ça sera clair pour tout le monde

un problème de traité si ses messieurs dames veulent bien nous répondre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2673
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Sam 02 Avr 2011, 10:30

ALagrange (Alex) a écrit:
Demande une dérogation et a FFCT pour le valider comme BRM et viens sur PBP ;-)
merci beaucoup Alex
Crois tu sincèrement qu'ils accepteraient?
Ne serait ce pas la porte ouverte à tout et n'importe quoi?

Oui je voulais faire le PBP.
Seulement voilà j'ai revendu le HR acheté pour ça car j'avais la trouille dessus depuis l'accident. Je me sens bien sur la chaine de Kett et dans la VM. Du coup les brevets cela suppose moi moi de faire le trajet jusqu'au départ en VM puis de faire le brevet. Ors pour être compatible avec la VM les brevets qui n'ont pas des dénivelés impossibles se trouvent assez éloigné de chez moi. Pour résumer je dois faire au moins 300/400 km pour prendre le départ d'un 200, 300, 400, 600 puis revenir. ça fait dans les cas extrêmes un 1400 km à caser les weekend ou je n'ai pas ma fille c'est à dire 1 sur 2. Donc difficile. Pas impossible mais difficile.Et je n'ai toujours pas moyen de mettre la VM sur la remorque et partir en voiture car je suis définitivement incapable de conduire sans m'en mettre malade.

Ensuite, il y a le temps necessaire à l'organisation de la course qui est conséquent. Ceci de moins pour les BRM.

Enfin il y a l'association modesdoux avec ce genre d'action, et ce n'est qu'un début. je développe plus loin

Donc PBP oui, mais potentiellement pas le temps. Pourtant j'ai la niak grâve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2673
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Sam 02 Avr 2011, 11:20

Le but des 24h est de faire avancer les choses pour les modes doux.

Il ne s'agissait en aucun cas de la mise en avant de la vélomobile.
J'ai choisi la vélomobile pour son confort sur les 24h. certainement pas sur sa performance.
Voici une copie écran de ce que j'ai fait comme trajet :


On retrouve bien ce que je souhaitai faire : un parcours en forme de pétale avec comme épicentre mon lieu d'habitation et les deux autres points de ravitaillement (chez Alex&sabine et Dr Dew)
Mes ennuis de navigation + ma disponibilité aux journalistes m'ont privé de développer la partie Ouest. Cette partie devait être exploitée à des heures précises car pour l'atteindre en vélo, il n'y a que deux possibilités qui sont très très mal desservies et surtout très encombrées. De plus c'est aussi l'axe qu'il faut déjà prendre pour aller au Nord.

Personne n'a besoin de faire 24h pour se déplacer. Donc il faut plutôt voir les 24h comme une succession de petits trajets ou de plus longs. C'est série de tests fait à la suite les uns des autres pour montrer la cohérence et incohérence du réseau modes doux.
ce qui n'aurait pas été possible de faire sans cette continuité
Sur la totalité du parcours je dirais que seulement 25 à 30% du trajet était un avantage à la VM. Ce qui veut dire que 70% ne l'était pas. Par contre j'ai été très heureux de rouler 9h au sec et 24h très confortablement installé.
La vm c'est aussi un impact visuel très fort. Et en plus avec modes doux sur les cotés c'est une véritable vitrine verte sur roues.

Pourquoi faire une fixette sur 400km? Tout simplement pour deux raisons
la première est simple, la mairie dit avoir fait 400km d'aménagements cyclables. Blabla. Mais surtout il est impossible des les parcourir d'un trait puis qu'il n'existe aucun maillage cohérent.
je ne sais toujours pas où ces 400km sont, et pour faire la totalité des aménagements que j'ai repéré je pense qu'il faut faire entre 600 et 800km.
la seconde est mathématique. 400en 24h c'est du 16,7 km/h de moyenne. C'est proche de la vitesse moyenne d'un VAE. C'est aussi assez proche de la vitesse moyenne d'une voiture en agglo (tiens, tiens donc!)

Dans mon parcours j'ai voulu favoriser deux logiques.
Le déplacement court.
Typique de ce que fait un velo'v. JC Decaux m'a donné des informations précieuses la dessus. le trajet moyen entre deux stations est légèrement inférieur à 2km et la location dure moins de 25min.
Il a lieu majoritairement en centre ville dans les tranches 9h, 19h avec des extensions en rapport avec des évènements (comme les matchs de foot, les animations....) et la météo
Le pendulaire, déplacement plus long.
C'est ce dont Remi parle. J'ai simulé une personne qui travaille dans l'agglo et qui vient de l'extérieur.

Pour préparer ces 24h j'ai sillonné la ville des nuits durant. Exemple de relevé que j'ai fait en kett la nuit dans le premier et second arrondissement.

En rouge les aménagements cyclables, en vert ceux qui ne le sont pas.
Si vous avez croisé dans Lyon un crétin avec des cartes autour du coup et un casque mieux maquillé qu'un sapin de Noel assis dans un vélo handicapé, c'était bien moi.

Je vais retourner sur le terrain soyez en sûr.
A Lyon pour faire des points précis sur des bons aménagements et ceux qui sont catastrophiques.
Je suis déjà "convoqué/invité" par la commission pour le plan modes doux du grand Lyon depuis hier. Normalement réunion la semaine prochaine avec toute la commission. Tiens tiens tiens.
Nous allons donner une conférence de presse dans les 15j qui vont venir pour faire état justement de certaines remarques. Toujours dans le but de sensibiliser les décideurs et aussi les usagers.
Toujours à Lyon je compte bien refaire quelque chose mais avec un autre mode doux.
Et puis aussi ailleurs. Dans des villes qui ont ou pas entamé des démarches pour des modes doux. A Nantes, à Toulouse, à Grenoble, à Paris....
Je prendrai ma vélomobile pour aller jusqu'à labas pour tester, relever, consigner, communiquer...
Je n'ai pas fait ces 24h tout seul. Je ferais encore moins le reste tout seul.
Je compte sur la solidarité.
celle de ce forum
celle des autres forums
celles des associations locales et nationale
et l'adhésion des décideurs

ce n'est pas la mise en avant de Pierre D
c'est un projet de faire changer les choses ENSEMBLE

Donc si vous avez des idées, si vous avez vous mêmes des envies, des compétences, un coin de planning et n'importe quelle ressource parlez en.
Je ne vous demanderai qu'une chose c'est d'être positif et constructif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2673
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   Sam 02 Avr 2011, 12:05

visez ceci jusqu'au bout!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 24h de pistes cyclables en vélomobile   

Revenir en haut Aller en bas
 
24h de pistes cyclables en vélomobile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pistes cyclables Girondines
» pistes cyclables exemplaires
» quelques photos des pistes cyclables Landaises
» Pour les "Sudouesteux" : pistes cyclables des Landes
» 24h de pistes cyclables en vélomobile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: