Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Panneau solaire "léger": où en est-on?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
gui13
Accro du forum
avatar

Messages : 1048
Âge : 44
VPH : pleins ! qui finissent par AE
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Mer 23 Fév 2011 - 13:53

oup's j'avais pris le tarif du distributeur francais ....ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.declic-eco.fr
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 7153
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Ven 25 Fév 2011 - 22:00

Bon, c'est "un bruit" récupéré sur un forum
Mais ça pourrait montrer qu'il y a de la marge :

Alcatel aurait des "nano cellules" qui produiraient 100 fois plus ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleajactaest
Posteur de bronze
avatar

Messages : 231
Âge : 45
Localisation : Eure (Haute Normandie)
VPH : performer xfrp mesh + super fantom 36v
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Ven 25 Fév 2011 - 23:41

ben c'est vrai qu'apparemment il y a plein de choses intéressantes qui se passent en terme d'innovation , par contre j'ai pas l'impression que ca arrive sur le marché, ou dans combien de temps? envie de me balader en autonomie :-)
visiblement en terme de rapport qualité prix nos amis italiens sont vraiment pas mal avec leurs 2.2kg, paar contre j'ai peur que ca ne fasse gros au dessus de la tête...


edit: erreur c'est 2.0 kg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.djy-couteaux.com
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Lun 28 Fév 2011 - 11:44

Le rendement actuel est autour de 20 % pour les meilleures solutions grand public.
Dans le spectre solaire, il y a pas mal d'infrarouge, ce que l'on ressent comme chaleur directe lorsque l'on met le bras dehors. C'est difficile à convertir en électricité, puisque c'est de la chaleur qui est une forme très dégradée d'énergie.
Donc pousser le rendement à 40 % serait déjà un truc de fou. Ce serait un facteur 2 par rapport à l'existant.
Alors j'ai de la peine à comprendre ce qui se cache derrière un facteur 100, comme l'évoque le "bruit" récupéré sur un forum.
Ce n'est évidemment pas sur le rendement, ni même sur l'énergie par m2 et par jour, ou sur l'énergie par kilo et par jour.
Si c'est sur l'énergie sur la durée de vie, il faudrait un module qui vive 2'000 ans, c'est super mais je n'y crois pas.
Des précisions, un lien, que je puisse aller me joindre à la discussion et tenter de comprendre de quoi parle ce facteur 100 ?

Le seul paramètre réellement intéressant pour l'instant pour nos vélos serait de baisser le poids en gardant une bonne quantité d'énergie par jour, donc avoir peu de kg pour pas mal de Watt. Ce n'est même pas une histoire de rendement, mais plutôt une histoire d'intégration efficiente de l'existant.

Après, on se posera la question du rendement pour ceux qui aimeraient avoir un tout petit module, ou une très grosse puissance au-delà des 150 W crête par exemple.
Mais pour le moment, le poids est bien l'ennemi No1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Snickers
Accro du forum
avatar

Messages : 1413
Âge : 45
Localisation : Allemagne (Hanovre)
VPH : HPV StreetMachine GT (AE) + un GTE sans AE
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Mar 1 Mar 2011 - 11:33

Ce qui se cache derrrière le facteur 100 est probablement la concentration...Les cellules en phase de recherche qui offrent le meilleur rendement fonctionne avec un système à concentration.
Pourquoi pas, s'ils arrivent à mettre le concentrateur et les cellules dans un feuille de 2mm souple.

Sinon pour convertir la chaleur issue des infrarouges, il y a les modules à effet seebeck Le rendement n'est pas énorme 10-15%, cela necessite aussi de la concentration pour des différences de températures conséquentes.

Un tableau qui resume le rendement des différentes techologies.

En triple jonction, sans concentration le record serait de 33,8% et avec concentration de 42,3%.

Il y a pas mal de technologie qui stagnent,...mais l'investissement dans la recherche actuelle est telle que l'on pourrait bien assister à des sauts technologiques.
Déjà un cumul en photovoltaique / thermoelelectrique pourrait offrir sur le papier un rendement de 57,3% !

Un pas considérable à déjà été franchis. On peut dire adieu aux systèmes basé sur le cycle de Carnot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Jeu 3 Mar 2011 - 10:35

La surface est le plus souvent un non problème, tant sur bâtiment que sur camping car, bateau... Seule la mobilité s'en inquiète en général.
Donc le rendement surfacique ne devrait pas être l'unique cheval de bataille, c'est dommage de réduire ainsi le photovoltaïque.
Le prix par Watt crête, l'énergie grise par Wc, le rendement en faible lumière, la réponse en haute température, la couleur pour l'intégration harmonieuse aux bâtiments ou aux véhicules, il y a plein de paramètres intéressants qui sont superbement ignorés en général.

Et pour les cellules à concentrateur, lorsque l'on ne considère que la cellule et pas la surface du concentrateur cela me fait bien rigoler.. La multiplication des surfaces de captage, on fait cela comment ? C'est assez inutile pour de la mobilité ou pour du bâtiment construit, l'utilité est plutôt pour des centrales en plein champ, pour minimiser la quantité de silicium ou plus globalement de matériau actif, mais c'est d'un intérêt limité tout de même.

La partie applicable de cela, pour nous: à l'arrêt, installer un miroir alu très léger qui va, au mieux, permettre de pousser de 50 % le module. Ce qui est loin d'être négligeable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
iubito
Modo sortant
avatar

Messages : 4553
Âge : 35
Localisation : Le Puy-en-Velay
VPH : Trice QNT solarisé, footbike street
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Jeu 3 Mar 2011 - 10:38

sérieux? ça le pousse de 50%??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tousauxbalkans.net
Snickers
Accro du forum
avatar

Messages : 1413
Âge : 45
Localisation : Allemagne (Hanovre)
VPH : HPV StreetMachine GT (AE) + un GTE sans AE
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Jeu 3 Mar 2011 - 20:37

cavallo pazzo a écrit:
Et pour les cellules à concentrateur, lorsque l'on ne considère que la cellule et pas la surface du concentrateur cela me fait bien rigoler.. La multiplication des surfaces de captage, on fait cela comment ? C'est assez inutile pour de la mobilité ou pour du bâtiment construit, l'utilité est plutôt pour des centrales en plein champ, pour minimiser la quantité de silicium ou plus globalement de matériau actif, mais c'est d'un intérêt limité tout de même.

La partie applicable de cela, pour nous: à l'arrêt, installer un miroir alu très léger qui va, au mieux, permettre de pousser de 50 % le module. Ce qui est loin d'être négligeable.

Je ne comprend pas le raisonnement, certe le concentrateur est plus gros, il a son propre rendement de concentration mais l'énergie reçu est bien transmise à la cellule. Si la cellule à un rendement qui compense les pertes éventuelles du concentrateur. Le bilan est final est positif.

Oui, le mirroir cela fonctionne, j'ai déjà testé avec une couverture de survie tendue sur un cadre. Le risque est tout de même la surchauffe du panneau !


Dernière édition par Snickers le Ven 4 Mar 2011 - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Jeu 3 Mar 2011 - 22:59

Le raisonnement est simple: si tu as un terrain de foot, le fait de savoir que la surface active n'est que de 0.5 % au lieu des usuels 50 % mais que grâce aux concentrateurs, le rendement de chaque cellule est 100x plus élevé, ce fait ne va pas t'aider à avoir plus d'électrons qui se pressent dans les fils au bord du terrain.
Ce qui importe, c'est le rendement par unité de surface occupée, le rendement par m2 posé, pas juste pour la partie active. Consommer 100 terrains de foot, et dire ensuite que le rendement est meilleur, la ficelle est un peu grosse.

Pour le gain, oui ça marche bien. C'est surtout utile lorsque le module peine à sortir des Watt, par soleil faible, dans ce cas un grand miroir permet de pousser la machine et recharger plus vite, comme si le soleil était plus fort.

Et pour revenir au module léger, une implémentation vient de sortir de mes ateliers, à partir d'un module monocristallin flexible de chez Swiss Solar Mobility, que j'ai installé sur un support courbé fait en peuplier et tubes de fibre de carbone.
Moins de 5 kg avec le support, plus de 210 Wc, pour un premier jet je suis content !

Et pour le plaisir, il est orange et semi translucide, diffusant une agréable couleur chaude à bord lorsque le soleil brille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5638
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Ven 4 Mar 2011 - 6:21

Superbe. Bravo pour ce mariage de technologie et d'artisanat. De quoi est fait la "toile"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Ven 4 Mar 2011 - 10:19

Aucune idée. La couture, c'est ma mère qui s'en occupe. La toile, blanche à l'intérieur et noire dehors est un modèle qui cautérise tout seul, les déchirures ne se propages pas. Et l'eau perle dessus.

Le blanc du dedans, couplé à la luminescence du toit, donne un sentiment agréable et doux aux passagers, ça fait du bien à la tête de pouvoir se poser un peu au calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Snickers
Accro du forum
avatar

Messages : 1413
Âge : 45
Localisation : Allemagne (Hanovre)
VPH : HPV StreetMachine GT (AE) + un GTE sans AE
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Ven 4 Mar 2011 - 13:28

Bravo pour la réalisation !

cavallo pazzo a écrit:
Le raisonnement est simple: si tu as un terrain de foot, le fait de savoir que la surface active n'est que de 0.5 % au lieu des usuels 50 % mais que grâce aux concentrateurs, le rendement de chaque cellule est 100x plus élevé, ce fait ne va pas t'aider à avoir plus d'électrons qui se pressent dans les fils au bord du terrain.
Ce qui importe, c'est le rendement par unité de surface occupée, le rendement par m2 posé, pas juste pour la partie active. Consommer 100 terrains de foot, et dire ensuite que le rendement est meilleur, la ficelle est un peu grosse.

Le concentrateur me permet de compenser les 0,5% de surface active.

Alors, je prends par exemple une suface de captage de 1 m^2 je la concentre sur un surface de 10cm^2 (100x de concentration à 98% de rendement)
si 1000 w /m^2 => en sortie de concentrateur 980 W sur 10 cm^2 de cellules.
Les cellule ont un rendement de 42,3% => 415 Watts / m^2

Je prend 1 m^2 sans concentrateur avec 1000 W/m^2, je le recouvre de cellule qui donne 33,8% de rendement => 338 Watts / m^2
Le panneau qui dispose de la concentration est bien le plus performant, non ! sinon, Où est mon erreur ?
Il reste que le suivit solaire semble impératif...ce qui fait que je ne crois pas trop aux cellules à concentration.



Dernière édition par Snickers le Ven 4 Mar 2011 - 15:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iubito
Modo sortant
avatar

Messages : 4553
Âge : 35
Localisation : Le Puy-en-Velay
VPH : Trice QNT solarisé, footbike street
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Ven 4 Mar 2011 - 14:15

refais le calcul en prenant les mêmes cellules à rendement 42,4%...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tousauxbalkans.net
Snickers
Accro du forum
avatar

Messages : 1413
Âge : 45
Localisation : Allemagne (Hanovre)
VPH : HPV StreetMachine GT (AE) + un GTE sans AE
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Ven 4 Mar 2011 - 15:23

Non, le but est de comparer avec ce qui existe déjà...
Donc j'ai plutôt corrigé avec les valeurs de la page précédente. En triple jonction, sans concentration le record serait de 33,8% et avec concentration de 42,3%. Si les cellules sans concentration étaient aussi efficiente que celles avec concentration l'intérêt serait bien évidemment nul.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aleajactaest
Posteur de bronze
avatar

Messages : 231
Âge : 45
Localisation : Eure (Haute Normandie)
VPH : performer xfrp mesh + super fantom 36v
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Sam 5 Mar 2011 - 8:59

cavallo pazzo a écrit:

Et pour revenir au module léger, une implémentation vient de sortir de mes ateliers, à partir d'un module monocristallin flexible de chez Swiss Solar Mobility, que j'ai installé sur un support courbé fait en peuplier et tubes de fibre de carbone.
Moins de 5 kg avec le support, plus de 210 Wc, pour un premier jet je suis content !

Et pour le plaisir, il est orange et semi translucide, diffusant une agréable couleur chaude à bord lorsque le soleil brille.
Dis Cavallo Pazzo, tu nous en dis plus sur ton panneau et sur swiss solar mobility? study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.djy-couteaux.com
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Lun 7 Mar 2011 - 11:37

Swiss solar mobility est une assoc' qui est tenue par ceux qui font les protos intéressants du moment, et qui ont pondu la Swisspirit, un Sunracer tout rouge bien sympathique.
Joël Sunier en est, et il nous réalise sur mesure l'objet de nos délires.
Il a aussi fait avec les élèves le module ultra léger du CPNV que l'on a pu voir au Solar Event 2010.
Il va y avoir plusieurs essais ce été, tailles, poids, couleurs, histoire de trouver le compromis idéal pour chaque application.

Le but pour le triporteur est de générer à terme 250 Wc, histoire d'être le plus autonome possible et de pouvoir, si besoin est, ouvrir un peu plus les vannes pour transporter plus de charge ou aller plus loin sans risquer la panne.
Le confort n'est pas oublié: un module léger est un gain de sécurité active, et un toit translucide permet de vivre avec son environnement, la lumière étant transmise avec un ratio constant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11339
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Catalogue Acastillage diffusion   Mer 9 Mar 2011 - 6:35

Le catalogue 2011 vient de sortir et j'ai vite regardé du côté des panneaux souples.
Ils se sont mis au monocristallin:
Les panneaux souples vont de 16W à 130W.
Le 130w:
1365X660X1,5 mm. Poids 2,2 kg. 1652 euros
C'est pas donné mais ça dépote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2674
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Mer 9 Mar 2011 - 6:43

magnum_592 a écrit:
130w: 1365X660X1,5 mm. Poids 2,2 kg. 1652 euros
Shocked pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JB30
**
avatar

Messages : 102
Âge : 54
Localisation : Gard
VPH : Alleweder A6
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Ven 25 Mar 2011 - 20:38

Pour info il y a eu dans la revue Voiles et voilier de Février 2011 un test de panneaux photovoltaïques flexibles ou semi flexibles (enecom, Seimi,Solara,Sunware) en conditions réelles (mois de septembre).
L'Enecom s'en sort le mieux .
Par contre ce qui est édifiant c'est le test en masquant partiellement ou complétement une cellule du panneau . avec une cellule masquée le rendement du panneau chute de 80%, (35% pour 1/2, 54% pour 3/4 de cellule masquée).
La seule inconnue demeure la durée de vie de ces panneaux ultra-flexibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velomobyle.over-blog.com/
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Ven 25 Mar 2011 - 22:53

la chute n'a pas lieu de la sorte en amorphe, cest un point à noter. Le rendement plus bas n'est pas toujours un souci, et au moins ce rendement est plus stable en cas d'ombrage partiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
TroisL
Posteur d'or
avatar

Messages : 525
Âge : 44
Localisation : Acq (62)
VPH : M5 HR carbon à coffre
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Sam 26 Mar 2011 - 12:42

Salut,

je suis HS mais le SWISSPIRIT est à vendre ...

pas donné mais intéressant

il parlent d'homologation : on peut l'homologuer pour un usage sur route ????????? sur autoroute ?
on peut loger un gaillard d'1m85, 83 kg, là dedans ?

il manque quand même un pédalier, dommage

ciao
3L
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eric44
*


Messages : 49
Date d'inscription : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Lun 28 Mar 2011 - 6:56

JB30 a écrit:
Pour info il y a eu dans la revue Voiles et voilier de Février 2011 un test de panneaux photovoltaïques flexibles ou semi flexibles (enecom, Seimi,Solara,Sunware) en conditions réelles (mois de septembre).
L'Enecom s'en sort le mieux .
Par contre ce qui est édifiant c'est le test en masquant partiellement ou complétement une cellule du panneau . avec une cellule masquée le rendement du panneau chute de 80%, (35% pour 1/2, 54% pour 3/4 de cellule masquée).
Cela peut venir de la conception. En effet un certain nombres de cellules sont mises en série pour obtenir la tension désirée et des "séries" de cellules sont mises en parallèle pour obtenir le courant.

Pour optimiser les panneaux, il faudrait une gestion cellule par cellule un peu comme cela est fait sur certaines batterie haut de gamme comparé aux batteries composées d'éléments en série

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snickers
Accro du forum
avatar

Messages : 1413
Âge : 45
Localisation : Allemagne (Hanovre)
VPH : HPV StreetMachine GT (AE) + un GTE sans AE
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Lun 28 Mar 2011 - 8:15

JB30 a écrit:
Pour info il y a eu dans la revue Voiles et voilier de Février 2011 un test de panneaux photovoltaïques flexibles ou semi flexibles (enecom, Seimi,Solara,Sunware) en conditions réelles (mois de septembre).
L'Enecom s'en sort le mieux .
Par contre ce qui est édifiant c'est le test en masquant partiellement ou complétement une cellule du panneau . avec une cellule masquée le rendement du panneau chute de 80%, (35% pour 1/2, 54% pour 3/4 de cellule masquée).
La seule inconnue demeure la durée de vie de ces panneaux ultra-flexibles.

C'est pour tout les panneaux pareil...les cellules étant des générateurs de courant montés en serie, le courant max de sortie correspond à celui de la cellule la plus faible.
L'amorphe est peut-être moins sensible du fait de la forme des cellules mais si on masque une bande...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Lun 28 Mar 2011 - 16:03

On met les bandes en long sur de l'amorphe, il faut le faire exprès pour avoir de l'ombre sur 6 mm x 1350 mm, ce qui limite franchement le nombre d'occurrences.
Sinon, tout pareil en effet.

Et prévoir un module, pour ensuite le mettre à l'ombre, il y a comme un souci, non ?
Une parade est de faire du série-parallèle, ou de mettre des diodes by-pass pour avoir des groupes autonomes, mais au final c'est perdre un peu de rendement pour parer à une situation qui ne doit simplement pas arriver.
Juger les modules sur ce point est franchement à côté de la plaque, un peu comme juger un vélo sur sa capacité à prendre l'avion; il y a des gens pour qui ça compte, mais ce n'est pas l'usage prioritaire normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
eric44
*


Messages : 49
Date d'inscription : 03/02/2011

MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   Lun 28 Mar 2011 - 16:27

cavallo pazzo a écrit:
On met les bandes en long sur de l'amorphe, il faut le faire exprès pour avoir de l'ombre sur 6 mm x 1350 mm, ce qui limite franchement le nombre d'occurrences.
Sinon, tout pareil en effet.

Et prévoir un module, pour ensuite le mettre à l'ombre, il y a comme un souci, non ?
Une parade est de faire du série-parallèle, ou de mettre des diodes by-pass pour avoir des groupes autonomes, mais au final c'est perdre un peu de rendement pour parer à une situation qui ne doit simplement pas arriver.
Juger les modules sur ce point est franchement à côté de la plaque, un peu comme juger un vélo sur sa capacité à prendre l'avion; il y a des gens pour qui ça compte, mais ce n'est pas l'usage prioritaire normalement.
ce ne suis pas d'accord :
- les panneaux sont prévus pour une exposition optimale c'est dire perpendiculaire aux rayons du soleil et en limitant les ombres
- lors de leur utilisation en mobile (bateau ou trike), on ne peut pas garantir l'absence d'ombres ... à part rouler en plein cagnard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panneau solaire "léger": où en est-on?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panneau solaire "léger": où en est-on?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fabrication d'un panneau solaire
» J'veux du soleil ! [panneau solaire]
» Panneau solaire "léger": où en est-on?
» panneau solaire 10w
» Divers goodies et panneau solaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Forum du Matos :: Assistance électrique-
Sauter vers: