Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 corticoïdes cyclistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: corticoïdes cyclistes   Ven 20 Avr 2012, 14:51

une thérapeutique douce qui ME donne de très bons résultats en ce qui me concerne,quand la cortisone et la Ventoline n'agissent plus:....
....l'hypoglycémie!

Méthodologie:
-je déjeune très chichement le matin,avant de prendre mon vélo,
-je roule à toute petite vitesse ,d'autant que je suis alors à la limite d'étouffer à chaque tour de pédalier(détresse respiratoire).....
-mais très longuement,et surtout sans casse-crouter à midi,pour arriver en hypoglycémie,
-je continu de rouler plusieurs heures (la tête peut commence à tourner:c'est normal),et les côtes semblent plus redoutables.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
à signaler que je roule avec un trike:ce qui me permet de ne pas tomber si la tête tourne trop et de pouvoir m'arrêter instantanément à tout moment+++++
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il est probable que l'hypoglycémie pousse alors l'organisme à choisir d'augmenter le calibre des bronches pour assurer la survie,
quitte à laisser des irritants,allergisants (pollen,...),polluants etc. entrer dans les poumons.

Comme cela me stabilise en général une semaine durant,il est permit de penser que l'organisme puise ,dès l'arrivée de l'hypoglycémie, dans son stock de protéines et en particulier dans les vacuoles intra-cellulaires d'histamine (qui est somme toute essentiellement constituée d'amine,comme son nom le suggère,probablement très facilement mobilisable?!).
Moins d'histamine=moins d'effet de broncho-constriction (entre-autre).

__________________________________________________________________________
-------------------------------------------------------------------------------------------------------
ATTENTION DANGER!!+++++
à ne procéder que sous la surveillance de son médecin!

Je teste en ce moment une thérapeutique identique ,mais plus affirmée:le jeune complet (hormis de l'eau) ,
à ne pas confondre avec un régime hyper-protéiné qui n'aura évidemment pas du tout les même effets......

Les 3 premiers jours de jeune,on vide complètement les intestins,la faim domine,
les 4è 5è 6è jours,le cap de la faim est passé et on consomme beaucoup de protéines organiques,
mais au delà des 5/6è jour on consomme essentiellement la graisse de stockage ( et seulement 4% de protéines!).
Les effets très bénéfiques du jeune peuvent demander au moins 15j,même si on a des résultats après 1 semaine complète.

Cette graisse a souvent stocké des polluants,des médicaments (tous ceux qui sont lipo-solubles:ça veut dire beaucoup),...
En la faisant fondre,on se dépolluera aussi partiellement,en même temps.

Avant d'entamer un jeune,il faut déjà avoir une stratégie de sortie de jeune:pas question de remanger normalement les premiers jours,
car le tube digestif s'est mis au repos les jours du jeune.

De même,il faut prévoir une collation "de secours",si on craque mentalement et/ou physiquement,
plutôt que (par exemple) manger un .....coca-frites.

réflexion:
il est très certain que la "norme" de nos sociétés pléthoriques (manger 3 repas /jour),ne corresponde pas forcément à la sélection naturelle de l'être humain au fil des siècles.
Nos ancêtres devaient régulièrement jeuner,par nécessité.
Notre patrimoine génétique et son expression doivent en avoir garder la trace?!......
----------------------------------

-à signaler que je fais parti du très grand nombre de malades qui souffrent d'effets secondaires importants avec des prises faibles de cortisone inhalées ,soit disantes très en deçà du seuil d'effet secondaire (dixit :Le Vidal)
-à partir d'un certain seuil d'athme aigu:la cortisone n'a plus d'effet thérapeutique chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
navigaterre
Posteur de bronze
avatar

Messages : 259
Âge : 76
Localisation : Herault
VPH : Trice Qnt 20 Rohloff --
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: corticoïdes cyclistes   Ven 20 Avr 2012, 19:43

Ayant moi-même des problèmes pulmonaires consécutif au métier accomplit toute ma vie, la plongée en eau profonde, et la respiration de mélange de différents gaz , j'applique la méthode de la restriction alimentaire, je descend à cinq cent calories jour pendant une semaine. j'ai beaucoup moins la pêche cette semaine là, mais la respiration s'améliore au bout de quatre cinq jours. Je ne connais absolument pas le processus, que j'ai découvert par hasard en m'oxygénant en vélo sur la route entre deux périodes de plongées.
En vieillissant, je suis de moins en moins sujet à ses problèmes respiratoires, peut être parce que je ne fait plus qu'un seul repas principal par jour.

Le manque de nourriture tue, mais l'excès aussi sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: corticoïdes cyclistes   Lun 23 Avr 2012, 15:17

je fais d'ailleurs un jeune actuellement,
grace à une sortie à vélo hypoglycémique précédente qui m'a requinqué (afin d'avoir un mieux avant de jeuner!+++).

Le cap des 3 jours se sont bien passés.
Le plus dur maintenant est de boire de l'eau en suffisance.
Pour cela,je triche un peu :
-en colorant une partie de mes boissons (chaudes*) avec un petit nuage de lait et un peu de chicorée, ou en faisant une tisane douce ,
-ou en diluant un légume centrifugé (par exemple:1 petite carotte).
*:ce qui est particulièrement agréable quand le temps est frais comme ces temps-ci.


La bonne température,pour une agréable homéothermie avoisine les 22°:je suis donc obligé de pousser un peu le chauffage.
La meilleure période pour jeuner est bien sûr par temps chaud.
En faisant du vélo d'appartement deci delà,je peux évidemment me contenter d'une température plus basse.

Dans mon cas,je vise aussi une perte de poids,(grosse prise de poids pouvant m'interdire le cyclo-camping) consécutive aux effets de l'asthme aigu,
m'interdisant de faire des activités sportives (=trop fatigué!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2596
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: corticoïdes cyclistes   Mer 25 Avr 2012, 14:35

Pour moi c'est impossible; je ne peux pas partir bosser chaque jour en vélo avec des horaires irréguliers comme j'ai et les kilomètres que je fais, tout en jeûnant en même temps. Dommage, j'aurais bien essayé. La dernière fois -il y a une 15-aine d'années- j'ai jeûné pendant une semaine. Expérience très positive ma foi.
Dernièrement j'ai vu un reportage dans lequel des chercheurs faisaient part de leurs avancés dans la recherche et la compréhension des mécanismes curatifs derrière le jeûne.
Vraiment édifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: corticoïdes cyclistes   Jeu 26 Avr 2012, 09:29

l'Allemagne fait en ce moment une très grande étude nationale sur les vertues thérapeutiques du jeune pour l'inclure probablement dans un ensemble de protocoles thérapeutiques.

A signaler que dans ce pays,le jeune sous surveillance médicale en institution est remboursé par leur secu.
Peu de places sont toutefois disponibles (500 de mémoire???) ,face à une demande conséquente:
-coût plus que modique de la cure....
-baisse ou parfois arrêt des médicaments......en final très économique (on comprend le pragmatisme allemand pour cette étude!)
-bien meilleure réceptivité et tolérance à une chimiothérapie:nettement moins d'effets secondaires et possibilité d'augmenter les doses thérapeutiques.
-peu d'effets secondaires,
-.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: corticoïdes cyclistes   

Revenir en haut Aller en bas
 
corticoïdes cyclistes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» corticoïdes cyclistes
» Cols "cyclistes"
» Amendes en vue pour les cyclistes genevois !
» regards sur les cyclistes urbains
» Sécurité : responsabilité des cyclistes et automobilistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Santé et Alimentation du Cycliste-
Sauter vers: