Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Ven 12 Nov 2010, 09:58

Et oui,tout n'est pas rose à 100% quand on pratique le cyclocamping.

Quand les efforts sont intenses (fatigue et meilleure circulation sanguine des glandes endocrines) et qu'on roule tous les jours,
le corps réagit et répond en fabriquant des énormes doses d'endorphine*.
(*:équivalent de la morphine pour simplifier,d'origine interne à l'organisme).

C'est une des raisons qui font que:
-on se réveille de bonne heure
-on aime rouler longuement
-on se sent en pleine forme
-on est littéralement frustré QUAND on n'a pas son cota de km journalier (problèmes mécaniques,mauvais temps...),à tel point qu'il est difficile
de rester une journée durant au repos,sans pédaler.
-on est très endurant,semble-t-il,souvent au delà de ses propres limites habituelles,parfois plus que d'autres cyclistes,ce qui particulièrement évident en montée de cols,malgré l'handicap du portage du barda.

-on peut se fatiguer jusqu'à l'extrême sans s'en rendre compte:effet euphorisant (shootage) des endorphines.
-on ne prend pas toujours les bonnes décisions :comme de s'arrêter avant d'être cuit,de penser à s'hydrater .

-----------------------------------------------------
En fin de périple,les sécrétions sont au maximum.
Et une fois rentré à la maison,il y a un manque certain.
La reprise de l'activité professionnelle empêche alors de rouler tous les jours et dans les mêmes conditions.
Il s'ensuit une chute de ces sécrétions et .....un véritable effet de manque :c'est la dépression!

La sensation de manque intervient alors et celle-ci peut durer longuement si on roule encore de façon soutenue mais épisodique:
les sécrétions d'endorphine diminuent alors plus lentement et aussi plus irrégulièrement.

Une fois revenu à des quantités de sécrétion "normales-habituelles",on percevra mieux les conséquences de l'entrainement :fatigue,douleurs....


------------------------------
Mes astuces:
-il faut prévoir cet état de fait++++++,pour pouvoir le gérer plus sereinement.
-je réduis de façon drastique mes sorties vers la fin septembre,voire à ne plus faire de sport:les sécrétions d'endorphine chutent alors rapidement.
-il faut mettre à profit cette période pour bien écouter son corps (micro-traumatismes provoqués par le vélo mais dont les perceptions sont excamotées par les endorphines???!)++++++
-un dérivatif est nécéssaire pour franchir cette période de transition :dans mon cas :lecture,peinture,préparation-amélioration du matos pour l'année suivante,lecture du forum....
-on sera de moins bonne humeur!

-il n'est pas impossible de penser que l'avantage de faire une pause hivernale d'un mois entier,vient de là?!
.


Dernière édition par el sombrero le Ven 12 Nov 2010, 10:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7563
Âge : 81
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Ven 12 Nov 2010, 10:10

Ben . qu'est ce qu'il me fait??
un coup de "moins bien"?
attends .
j'arrive et on va faire un tour dans les Baronnies!
Papy volant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Barjoboss
Accro du forum
avatar

Messages : 2144
Âge : 64
Localisation : Sud Gard
VPH : ICE QNT (5) + Sun EZ-1 (2) + 8 vélos Winora + 4 VAE .
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Ven 12 Nov 2010, 17:47

el sombrero a écrit:

Mes astuces:
-...
-un dérivatif est nécéssaire pour franchir cette période de transition :dans mon cas :lecture,peinture,préparation-amélioration du matos pour l'année suivante,lecture du forum....
-...


Bière - saucisson, c'est pas mal aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lebarjonaute.com
Velosteph
Accro du forum
avatar

Messages : 2491
Localisation : Bruxelles
VPH : Ice QNT 20 depuis le 27/11/2009 - le JLP , Ice Sprint FS depuis le 05/10/2012 - Akhar - Azub Tricon Kantar depuis le 16/3/2017
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Ven 12 Nov 2010, 18:12

+1 aux hormones d'El Sombrero -Smile

Personnellement, je n'ai trouvé qu'une seule solution : je reste encore en congé une semaine. Et pendant cette semaine, je continue de rouler. Avec un "programme" qui va en diminuant, histoire de provoquer une baisse progressive de toutes ces bonnes choses qui circulent dans mon sang. De plus, au bout de 8 ans de cyclocamping, il se fait que dans les 2 ou 3 semaines après mon retour au boulot, il y a un WE prolongé au calendrier. Je profite alors de ce WE pour me la faire "en force" avec par exemple une journée très longue (en VD dans les 160km, chargé léger, en trike c'est pas encore clair) ou alors un WE bien rempli genre 3 jours à 100km en version cyclocamping fullloaded -Smile

Avec les années on s'habitue. Lors de mon tout premier retour je n'étais pas au courant de ce phénomène, j'ai pédalé sous mon bureau pendant une semaine comme un fou -Smile A la longue on dirait que cela retombe plus vite....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferrosteph.net
vipere noire
Accro du forum
avatar

Messages : 4713
Localisation : isere - 38
VPH : stickytoffee, speculoos, cobra (prêté), kouign amann (grillé!), cat speed
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Ven 12 Nov 2010, 19:24

il y a une autre activité très agréable qui permet d'obtenir sa dose d'endorphines dans les périodes moins fastes côté vélo... pirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xael
Pilier du forum
avatar

Messages : 848
Âge : 41
Localisation : Lyon
VPH : Azub Apus 2009, Catrike Speed 2004, TADA 2012
Date d'inscription : 08/06/2009

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Ven 12 Nov 2010, 20:02

Tu parles très certainement du vélotaf ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tioub
Accro du forum


Messages : 1446
Âge : 43
Localisation : tjs pres de la seine
VPH : HR 26/26
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Ven 12 Nov 2010, 20:49

la fin de l ete , il y as aussi moins de lumiere qui joue sur le moral et l activité gonadale reduit ( y parait ) .

C' est bien d alterné avec un autre sport si la "drogue du sportif " vient a manquer, l hivers est un bonne periode pour s essayer a un autre sport ( escalade , squash ), un sport collectif ou en salle , la piscine , la rando en foret , le vtt * , ou de la gym chez soit ( pompe , abdo , dorso , assouplissement ) , il y as aussi le bricolage a la maison , faire des trucs qu on as toujours remet au lendemain , cela donne une grande satisfaction de les faire !

Y as le home trainer aussi ...


*un pur bonheur de rouler dans les feuilles mortes avec un petit air frais et a l abris du vent sur la tourbe bien moelleuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velosteph
Accro du forum
avatar

Messages : 2491
Localisation : Bruxelles
VPH : Ice QNT 20 depuis le 27/11/2009 - le JLP , Ice Sprint FS depuis le 05/10/2012 - Akhar - Azub Tricon Kantar depuis le 16/3/2017
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Sam 13 Nov 2010, 12:45

mon vélotaf est trop "cool" et trop court pour que je puisse endorphiner suffisament après le retour de cyclocamping.
Par contre c'est vrai Tioub, les bricolages.... D'ailleurs je vais m'y mettre : dévoilage d'une roue arr pour le trike, pour pouvoir monter le Schwalbe Marathon Winter qui est en commande (et qui a l'air d'etre dur a faire livrer à Bruxelles!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferrosteph.net
fabien
Admin
avatar

Messages : 1159
Âge : 32
Localisation : A l' Ouest !!!
VPH : Trop ? Vélo pliant, TD et vélos normaux
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Dim 14 Nov 2010, 01:12

Ah oui, cela a été le cas pour moi cet été aussi.

et 2* en plus : au mois de Juin, retour de festival par le sud-Bretagne. Du coup quand je reviens de vacances, je bosse tout seul ou presque. Là j'ai pu augmenter les doses de sport et la dépression fut vite compensé.

Par contre en Septembre, je rentre d'un tour de Bretagne en Vélomobile sur une petite tendinite à la cheville(qui aura du mal à se soigner) . Donc quasiment plus aucun sport depuis fin Septembre jusqu'à aujourd'hui.

Ma grosse bêtise fut d'avoir continué une activité physique au mois de septembre car cela me manquait énormément ; saleté d'endorphine.

__________________________________
mes quelques photos (mais sans vélo ou presque) : http://fabienphoto.eu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fabienphoto.eu/
Patitrotte
Posteur de bronze


Messages : 251
Âge : 48
Localisation : sur la route bien entendu.
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Dim 14 Nov 2010, 07:31

Bonjour a tous

Beaucoup de conseils anti dépression me semblent judicieux. Je vais en ajouter un. Je me déplace pour me rendre au travail en chevauchant ma trottinette. Bien souvent je me lève un peu plus tôt, j'ajoute une petite boucle, pareil en fin de journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Mi
Accro du forum
avatar

Messages : 1376
Âge : 76
Localisation : SAUTRON (Nantes)
VPH : Vtt: trek , VD: Giant , tandem:Canondal, Seiran sl
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Dim 14 Nov 2010, 14:49

Ne vous y trompez pas !
Regardez bien
Cet homme est un savant spécialiste de phéromones .
… et en particulier , celles du 14 eme jour , les plus actives
c’est dans ce cadre que j’ai été appelé à participer pour connaître les retombées possibles sur le vélo couché , il fallait des gens qui aient mon profil et qui soient volontaires ...
Les résultats sont prometteurs … puissant anti stress rappelant la civilisation pour les grands voyageurs loin de leur base souffrant de solitude ( pour El sombrero ) j’ai pensé à lui dans le désert et c’est aussi un anti- stress même pour ceux qui me regardaient , c’est dire, si le produit est puissant ! et euphorisant .
Et pour la compet , bip , bip , çà marche , sorte de lâcher de … motivation !
J’étais scié, MDR , en 2 , les cotes ,cotes premières comme y dit mon boucher, je me les tenais , , celles qui flottent, je me détachais , 1er en haut de la cote !!!
Bien que tout le monde l’ait vu sur ma figure et dans mes yeux en mydriase , c’est indécelable !!!dans le sang
Pourquoi ? c’est écolo et naturel , un bon produit
Bon sang ,Arrêtez , arrêtez de vous foutre de moi , c’est hyper important ,bande de sceptiques !
Essayez , vous avez çà chez vous ,en occasion ,c'est préférable pour l'expérience ...
vous aurez d’abord chaud par ces premiers frimas , c’est déjà pas mal , effet assuré sur les timides aussi

J'ai fait ce que j'ai pu ...
Ce qui est drôle , ce n'était pas recherché , çà marche sur ceux qui regardent ...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angebe
Posteur d'argent
avatar

Messages : 435
Âge : 34
Localisation : Belgique (Eghezée)
VPH : Azub 5, grasshopper fx
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Ven 19 Nov 2010, 15:59

Tioub a écrit:


C' est bien d alterné avec un autre sport si la "drogue du sportif " vient a manquer, l hivers est un bonne periode pour s essayer a un autre sport ( escalade , squash ), un sport collectif ou en salle , la piscine , la rando en foret , le vtt * , ou de la gym chez soit ( pompe , abdo , dorso , assouplissement ) , il y as aussi le bricolage a la maison , faire des trucs qu on as toujours remet au lendemain , cela donne une grande satisfaction de les faire !


+1 pour un autre sport! (mais avec un préférence pour l'extérieur, c'est très dépaysant de jouer au foot quand il neige après une journée devant un écran d'ordinateur)

A l'époque où je jouais au foot il me fallait mon entrainement ou match tout les 2-3 jours et plus l'entrainement/match était intense, meilleure était la sensation bien-être après.

grrr si mon ancien club de foot avait bien voulut me laisser partir sans me faire payer j'aurais pu reprendre près de chez moi... alors que le foot féminin est totalement amateur et non rémunéré à mon niveau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vagabondange.over-blog.com
shadok
*
avatar

Messages : 38
Âge : 48
Localisation : Metz
VPH : Metaphysic 26x26
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Sam 20 Nov 2010, 17:10

Je suis assez d'accord avec el sombrero, la chute post-rando est parfois rude, le retour au réel, tout ça.
Il est d'autant plus important il me semble d'adopter une alimentation saine, riche en précurseurs de la sérotonine (celle qui manque quand on fait une dépression), à savoir : omega je sais plus combien, présents dans les graines de lin par exemple.
à compléter abondamment de chocolat, et d'amis...

Sinon, je travaille l'aspect psychologique de 2 façons :
1- penser à la prochaine destination en vélo
2- faire le bilan (matos, forme), et rédiger un album souvenirs (on oublie vite) qui permet pendant les longues soirées d'hiver de se remémorer les bons moments, les chouettes paysages, tout ça.
Bref, garder le meilleur !
Bon hiver à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11362
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Sam 20 Nov 2010, 17:18

Et puis maintenant, s'il m'arrivait de céder à la déprime (ça m'étonnerait, je mange trop de chocolat), je viendrais me ressourcer sur le forum en vous faisant partager ma ballade.
Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ly masse
Accro du forum
avatar

Messages : 4913
Âge : 110
Localisation : Perpignan*66
VPH : gecko au soleil POLSKA// VK1
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Sam 20 Nov 2010, 22:51

En ce moment j'ai coupé avec le "milieu cyclo" et c'est vraiment génial de passer une journée sans parler de km, de moyenne, plus personne qui vérifie mon compteur à l'arrivée, ma position sur le vélo, et qd je vais rouler (pas souvent) même si je regarde encore le compteur c'est juste par habitude.
et .... je ne vais pas dépasser 10 000km cette année jocolor

du coup je fais de l'escalade, natation,des randos, je débute l'aviron ( volontairement pas mal d'activités pour rien faire serieusement )

peut être que je vais aussi retrouver le plaisir de rouler

effet endorphine "vélos" pas connu, rien de comparable avec celui occasionné par la course à pied
mais je n'ai pas votre experience du cyclocamping
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tchaidalh.wifeo.com/
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Dim 21 Nov 2010, 11:30

ly masse a écrit:
effet endorphine "vélos" pas connu.
Pareil pour moi, au point que j'ai souvent suspecté que ce fût un mythe. De retour de cyclocamping, je peux sans coup férir rester quinze jours sans toucher mes vélos ; je n'ai pas connu le "Paris-Brest blues" redouté de certains (il est vrai que j'ai poursuivi le vélotaf dès le lundi suivant)...

Est-ce que je ne produis pas d'endorphines dans l'effort ? Ou est-ce que j'en produis même au repos ? Ou n'y suis-je pas sensible ? Ou, enfin, les facteurs "purement" psychologiques ne sont-ils pas incomparablement plus déterminants que le facteur physiologique, hormonal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toutavelo
**
avatar

Messages : 117
Âge : 58
Localisation : En Chartreuse
VPH : AZUB MAX orange
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Lun 22 Nov 2010, 18:12

Velosteph a écrit:
mon vélotaf est trop "cool" et trop court pour que je puisse endorphiner suffisament après le retour de cyclocamping.
Par contre c'est vrai Tioub, les bricolages.... D'ailleurs je vais m'y mettre : dévoilage d'une roue arr pour le trike, pour pouvoir monter le Schwalbe Marathon Winter qui est en commande (et qui a l'air d'etre dur a faire livrer à Bruxelles!)

Comme toi, Steph, mon vélotaf est trop court (20km par jour).
Alors je bricole mes vélos, je coupe mon bois pour l'hiver, je mange du chocolat (de loin la meilleure activité en ce moment...) Wink

Et un petit bonjour d'un ancien de Dynamobile 2010 (Bâle-Berlin, La Hulotte...) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toutavelo
**
avatar

Messages : 117
Âge : 58
Localisation : En Chartreuse
VPH : AZUB MAX orange
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Lun 22 Nov 2010, 18:16

J'oubliai, contre la dépression, il suffit de se connecter au forum...

Very Happy Very Happy Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fastolfe
Posteur de bronze


Messages : 263
Date d'inscription : 14/07/2010

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Lun 22 Nov 2010, 22:20

Moi mon truc c'est de ne pas produire d'endorphine du tout. Lorsque je randonne, je ne vais pas vite exprès, et bien souvent je limite mes kilomètres par jour aussi. Ca me pemet :

- d'arriver frais et dispo à l'étape, afin d'avoir de l'énergie pour faire autre chose que monter la tente et m'écrouler dedans le soir ;

- remettre ça le lendemain sans être naze dès le matin ;

- laisser à mes genoux la possibilité de me faire savoir lorsque ils en ont assez, information que j'ai tendence à ignorer si je roule en me "défonçant". Mes genoux sont en permanence sur le fil du rasoir, prêts à me pourrir la vie durablement au moindre mauvais traitement, alors j'ai appris à ne jamais ignorer la douleur ;

- limiter la lessive en limitant la transpiration.

En roulant à l'économie d'énergie, je limite cette euphorie qu'on a après un gros effort et que je déteste : pour moi, l'euphorie ça veut dire que je vais avoir mal quelque part le lendemain, alors je ralentis jusqu'à ce que je sente que je fournis un effort "durable". L'inconvénient, c'est que je ne peux pas vraiment randonner avec d'autres personnes, parce que je suis lent et j'ennuie tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11362
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   Lun 22 Nov 2010, 22:31

+ 1 Fastolfe.
En même temps, j'apprécie de rouler seul. Cela facilite grandement les contacts car les gens s'approchent plus difficilement d'un groupe. Et je peux m'arrêter papoter avec qui en a envie, suite à un simple sourire, à un encouragement où à une question (voire pour carresser un chien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dépression du cyclocampeur,endorphine,cyclocamping,cyclo-camping.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quel réveil avez vous pour le cyclo-camping???
» De Trappes au Mont St Michel en cyclo-camping et en vidéo
» Fournitures pas chères pour le cyclo-camping ou.... difficiles à trouver
» le TRIKE:vélo idéal pour faire du cyclo-camping? et cylocamper? :oui/non?
» Vends Randonneuse FOLLIS Cyclo-camping « TOUR DU MONDE »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Forum du Voyage-
Sauter vers: