Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Mar 20 Sep 2011, 17:32

Le troisième jour

Bourg d'Oisans , un bistrot , trop tôt pour la bière nous commandons un chocolat chaud , puis un deuxième,
Pimprenelle achète les croissants et pains au chocolat à côté .
Tiens le canadien qui arrive, nous l'invitons à notre table.
Il nous dira que lui aussi à dormi dans la nature et qu'il est frigorifié.

Il repart et c'est Rouedevélo qui arrive .
Nous finissons notre déjeuner ensemble.
Pour l'instant nos timing sont bons , reste le Lautaret à franchir.

Le jour est bien levé. Nous sommes toujours bon pour arriver dans les temps.
Allez courage , on y va.

Rouedevélo discute avec un autochtone. Nous filons.

Quelques kilomètres de plats et c'est le début du Grand col.

Cela grimpe raide d'entrée , voilà le premier tunnel , à la sortie nous nous arrêtons pour enlever les couches en trop car il fait déjà bon.

Et là boum , je commence à fatiguer et avant d'arriver à La Grave il me faudra marquer des micro coupure de 3 à 5 minutes pour remettre les idées en place car je n'arrive plus à me concentrer sur la conduite du vélo.
Tout cela environ tout les trois kilomètres.

Après bien de labeur, La Grave est en vue et le vieux cheval que je suis ne résiste pas à la promesse d'une bière , ce qui me permet d'accélérer jusqu'au bistrot choisi par Pimprenelle.
En passant je me souviens quand même des magnifiques paysages au niveau du lac de Chambon et de la vue sur les montagnes avec de superbes glaciers .

Au bistrot surprise , nous voyons joseh Maurer ( a fait PBP mais pas le 1000 car malade à du déclarer forfait ) qui à suivi en voiture et fait un reportage photo.

Nous apprécions ses encouragements ainsi qu'au même moment nous recevons un sms de Sophie qui nous galvanise pour terminer cette montée.

Donc nous ne nous attardons pas et nous lançons dans les derniers 11 km de ce col.
Avec l 'effet bière le redémarrage est facile mais il me faudra encore un ou deux arrêts pour en terminer.
La Pimprenelle pète le feu et fait même la course avec les VD sur le dernier km.

12 h 13 Le Lautaret est vaincu .

De la belle descente vers Briançon où nous arrivons après un orage , ce qui nous obligera à être prudent sur quelques km car la route est mouillée.
Arrêt dans une brasserie , pour bière , pizza , sandwich , café . Pointage C9 13 h 20.

Installé sur la terrasse , il nous faudra nous replier rapidement dedans devant un autre orage.

C'est pas grave s'il pleut tant que l'on mange et la direction vers laquelle on doit aller est dégagée.
C'est quand nous devons repartir qu'un autre orage éclate .
Heureusement il ne dure pas et 10 mn après nous partons prudemment sur une route humide.

Quelques km plus loin la route est sèche et c'est mieux.

Mais c'est un grand axe et il y a beaucoup de voiture et malgré le gilet fluo certaines manquent pourrait-on dire de courtoisie. ( sans commentaires )
Malgré le profil descendant il y a quand même des toboggans et en plus le vent est contraire il faut donc toujours pédaler.
C'est plus dur mais nous sommes toujours dans les temps.

Surprise à Chateauroux les alpes nous rattrapons Transat, nous décidons de nous arrêter un instant pour un ravito liquide.
Notre ami canadien en profite pour nous doubler.
A trois nous décidons de faire un bout de chemin ensemble , mais nous sommes inquiets car au loin
la tête des nuages n'est pas bien sympathique.

Cela descend ,nous arrivons à Savines le lac où nous dévalisons une épicerie en prévision de la nuit à passer dans la montagne.

Pendant ce temps là Rouedevélo passe.

Après le rituel du ravito, nous repartons , le tonnerre gronde et c'est sur la pluie va arriver.
A la sortie du village premières petites gouttes.

On s 'équipe un peu plus , mais un km plus loin c'est l'orage avec de grosses gouttes puis le déluge.
Nous nous abritons Pimprenelle et moi sous le balcon d'une maison.
Transat à continué.
Il fait pratiquement nuit à cause des nuages.

A suivre :porte:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Mar 20 Sep 2011, 17:44

C'est le début de la troisième et dernière nuit

Pourtant il n'est environ que 18 h , mais avec les nuages c'est la nuit.
Il pleut toujours autant.

Ayant repéré à la sortie de Savines un grand auvent désert, nous décidons à la première accalmie d'y retourner pour être plus à l'aise pour envisager la suite des opérations.
L'orage devient pluie ,nous redescendons vers cet abri beaucoup plus grand et confortable.
Voilà, on s'arrête , on se change et commençons à envisager les différentes options.
Nous passons commande après de Cycloutil des prévisions météos pour la nuit et le matin. sunny

En attendant sa réponse nous décidons de mettre à profit cet arrêt forcé pour refaire des forces , manger et boire une partie des victuailles achetées quelques instants plus tôt.
L'orage gronde très fort.
Voici Transat qui revient , nous le hélons pour qu'il s'abrite. Il est bien trempé.

Les nouvelles météo ont l'air favorables.

Info ou intox pour nous motiver ?? Question Question Question Question Question

Effectivement vers notre direction le ciel à l'air de se dégager..

Il pleut encore. Puis cela se calme ,la route est encore bien mouillée mais d'un commun accord nous décidons de poursuivre.

Tranquillement nous nous préparons , nous remettons en ordre de bataille.
La pluie à stoppé , go go il faut passer cela va le faire.

Nous attaquons la cote qui nous mènes à Le Sauze le lac : de jour ce doit être très beau, on devine le lac de Serre Ponçon en contrebas.
Une descente , les km défilent, de temps en temps il crachouille .

De nouveau la route s'élève, je commence à fatiguer et avec la nuit et les gouttes qui reviennent j'ai le moral qui bat de l'aile.

Je râle car je sens qu'à cause de cette pluie nous risquons de rater notre objectif.
D'autant qu'à nouveau le ciel s'illumine d'éclairs qui ne sont pas en chocolats.

Je m'arrête et c'est au tour de Pimprenelle et Transat de me remonter le moral.

Je repars sur les nerfs ,mais quelques km plus loin, je stoppe à l'intersection qui mène à Seyne les Alpes.
Nous trouvons refuge dans un abri bus où nous resterons pendant au moins deux bonnes heures.
Dès que l'on s'arrête il se met à pleuvoir.

De rage je n'arrive même pas à dormir contrairement à mes camarades.
La pluie cesse enfin , il est 23 h je crois.

Nous repartons pour un autre saut de puce de 17 km vers Seyne, mais il faut d'abord passer le col St Jean.
Dans la descente vers Seyne il pleuviote nous continuons,
arrivés dans le village tout est bien fermé à double tour ,il est quand même aux environs de 01 h du matin.

Nous continuons, je me remets à espérer car c'est encore jouable si la météo est avec nous .
Il reste 9 h pour faire en gros 170 km, cela fait du 18 km de moyenne :on a les jambes pour le faire.

Malheureusement à la sortie du village nouvel orage qui nous envoie nous réfugier sous l'auvent d'un Intermarché..
Bon là je crois que c'est cuit .

On sort la couverture de survie, le duvet et l'on essaye de se rechauffer.
Tiens Pimprenelle ronfle ( quelle chance) .

L'espace temps se modifie,j'ai du dormir , clip clip font les chaussures de Transat qui repars, je n'ai pas le courage de l'appeler.

Une demi-heure pus tard je constate que la pluie à cessée et qu'il y a même des étoiles.
Je réveille Pimprenelle, on repars.
C'est dur d'autant que l'on passe le col de Maure puis celui de Labouret.
De temps en temps quelques gouttes mais ca va, malgré la fatigue , je reprends espoir.

Mais en arrivant à Beaujeu avant la Javie c'est de nouveau le déluge.

Nous trouvons rapidement un abri assez grand pour nous et les vélos , je pense à Transat s'il est sur la route bonjour l'angoisse.
Le déluge va durer jusqu'au petit matin.

Nous arrivons à dormir par intermittence.

Nous sommes mouillés et glacés, le moral en bas des chevilles.
Au petit matin toujours autant de nuages noirs et une pluie fine continue.
Nous téléphonons à Pierre1911 et à Sophie pour leur signaler nos difficultés ,
d'autant que Pimprenelle n'as plus de téléphone ( batterie vide ) et le mien juste une demi barre c'est à dire peu d'autonomie.
Du coup nous nous faisons rappeler à la cabine à coté de notre chambre d'été.
Nous apprenons et cela nous soulage que Transat est à Digne au Campagnile en bonne santé.

( Merci à vous tous pour avoir pris soin de relayer nos problèmes et d'avoir trouvé la solution )

A suivre :porte:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Mar 20 Sep 2011, 17:51

Le dernier jour

Le jour se lève enfin vraiment ,il nous faut repartir et rejoindre Digne ensuite on verra.

Le moral remonte un peu , m..de il repleut , nous repartons dix minutes plus tard.

Il fait froid en descente et les 6 km qui nous séparent de la Javie ne nous réchauffent pas.

Arrêt dans la boulangerie ,mais malheureusement pas de café ouvert .

Bon c'est quand même dimanche matin 07 h oo et iln'y a que des fous pour faire du vélo à cette heure par ce temps là.

On repars direction Digne encore 13 km dans le froid mais l'espoir et la fin de la galère sont au bout.
Nous allons trimer encore pour trouver l'hôtel où Transat presque frais nous accueille.
Nous rendons compte à nos anges gardiens que nous sommes bien arrivés et nous apprenons que notre rapatriement sur Carces est assuré par la sœur de Pimprenelle. queen
Merci. bounce

Ha la bonne et douce chaleur de la chambre , Pimprenelle part à la douche , je me réchauffe doucement ,Transat retourne finir de déjeuner.

Ensuite nous allons déjeuner , nous avons droit à un spécial cyclo, merci au gérant super sympa car ils étaient en train de fermer la salle car c'était quand me 10 h du matin.
On a même pu voir le début du match France Canada de coupe du monde.

Le ventre plein et le corps réchauffe nous sommes retournés à la chambre pour attendre notre assistance voyage internationale.

Merci à Lara , son époux et ses deux enfants qui ont supportés pendant ce voyage retour, nos mauvaises haleines, odeurs et j 'en passe , qui ont bien pris soin de nos faiblesses passagères et nous ont reconduits à bon port.

Chapeau bas.

Ainsi se termine ce compte rendu ,j'espère que je ne vous ai pas trop embêté.
Cela reste une formidable expérience et je suis persuadé que cela reste abordable aux vélos couchés.

Alors je vous dis surement rendez vous à la prochaine édition.

Sportivement

Renard argenté Cool

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1862
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 18:43

Bravooooooooo Renard, t'es génial, même si tu m'en as fait baver.
Je fais suivre les photos mais je dois quand même bosser un peu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Némo
***
avatar

Messages : 168
Localisation : La Seyne sur Mer
VPH : speed 700 , giro 26 att
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 18:49

Super , malgré les difficultés , ça fait envie .

Bravo à tous ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouedevelo
Accro du forum
avatar

Messages : 2833
Localisation : CAEN FRANCE
VPH : lr performer tid, trike ice qnt et tw-bent
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 19:23

bjouratous
me v'la rentré en ndie et une heure de lecture de ce post !
c'est la première fois que j'utilise le tel en temps réel sur un brm et effectivement derrière les écrans les réactions sont géniales ! merci à tous et spécialement à cet illustre inconnu Pierre1911 et mon compagnon 'vélocio' Willback
carrément super brevet, superbe émulation, super défi , super suspens !
merci à tous les organisateurs qui nous ont acceuillis façon 5 étoiles et à Sophie qui mérite vraiement d'être connue I love you
compte rendu dès que possible ... des vacances comme celles-là ... trop bien !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Débutant(e)


Messages : 18
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 19:35

Le gars accroupi à droite de Nico sur la 2ème photo, c'est Manuel Johnen, de Berlin, un phénomène.

J'en profite pour adresser un grand bravo à Nico, Renard, Transat et Rouedevélo. Ce que vous avez fait, c'est magnifique. J'admire votre enthousiasme, votre ténacité. Rien ne vous décourage. Ensuite, il règne entre vous une solidarité exemplaire - partagée avec toute la communauté de ce forum. On a parfois les larmes aux yeux quand on lit ce post - et parfois on pleure de rire...
Je suis fière d'avoir accueilli de tels randonneurs.
Merci aussi pour les instants partagés lors du repas dimanche midi.
Les vélocouchés vaincront le 1000 du Sud, j'en suis sûre!
Sophie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isard09
Accro du forum
avatar

Messages : 1166
Âge : 56
Localisation : Mas d Azil 09
VPH : Baron orange ,krolann2,TD carbobambou
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 20:42

j'aime bcp le commentaire de Sophie , çà donnerait presque (vachement)envie de se lancer dans l'aventure! heureusement , le récit du renard tempére les ardeurs , on voit bien la souffrance et les limites de l'épuisement presque atteints!

bravo à Nico , le premier motivé qui a entrainé ses valeureux compagnons, merci à Pierre , Serge et Sophie qui ont relayé les infos pendant cette épopée fantastique!



Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Mar 20 Sep 2011, 21:18

Salut Isard09,

non tu te trompes,

la souffrance a surtout été morale de ne pouvoir achever l'aventure cause conditions météo.

Certes il faut être prêt physiquement,mais cela reste tout à fait réalisable en VC.

Nous étions tous les quatre relativement en forme (voir sur les photos) après 850 km surtout au vu des conditions sur la fin du parcours.

Lundi et aujourd'hui aucunes séquelles pour ma part ,si ce n'est les lèvres gercées sans doute à cause du chaud soleil durant les trois journées.
Je monte et descends les escaliers sans problèmes et surtout je dors bien la nuit .

Par contre, je pense que pour la prochaine édition , si je peux y aller ( et je veux y aller ), je procèderais de la façon suivante.

Tout d'abord je garde ce vélo qui me semble parfait pour moi , pour ce genre de périple.
Quelques modifs cependant me semblent nécessaire. scratch

Monter une cassette de VTT type 11-32 ou 34 pour monter plus souple sur certaines côtes et enchainer plus facilement
les grands cols.
Monter une roue avec moyeux dynamo pour la puissance et la fiabilité, et aussi mettre sur mon casque ma frontale led lenser
H14 afin de voir quand on tourne dans les virages.
Et surement une reconnaissance du morceau du parcours que je ne connais pas. study

Allez je te donne rendez-vous l'an prochain pour rouler avec nous.

Sportivement

Renard argenté Cool




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1862
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 22:21

En fait, tout ce qu'on a dit c'est des bétises… c'est juste pour tenir le suspens sur le forum.
C'est vrai, on a jamais été fatigué, on a jamais voulu abandonner, je n'ai jamais eu sommeil, Transat n'a jamais dit "quand est-ce que je vais revoir ma maison", Renard n'a jamais flanché, il ne s'est jamais énervé à dire, fait chi.. y'en a marre. J'me suis jamais endormi comme ça sur des cailloux. C'était comme la sortie du dimanche quoi Fastoche.

Petit info, Pierre 1911, ta vidéo sur les cachets anti renard, un vrai délice. Quelque part c'était pas faux.
Encore merci à toi d'avoir toujours été présent.

Je retiens évidemment ce qu'à dit Sophie Matter, une équipe soudée, c'était la beauté de ce 1000 avec les paysages. Ca, on ne l'oublie pas et c'est notre richesse. Merci à toi Sophie pour ce fantastique défit que tu nous a offert. Dur, éprouvant mais au final j'en revient comblé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fifi85
**
avatar

Messages : 78
Localisation : La Roche sur yon
VPH : x low
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 23:18

Merci renard argenté pour ce magnifique récit qui relate bien la difficulté du mille du sud et de ses conditions météorologiques.
Merci aussi a Sophie pour l'organisation de cette très belle randonnée connu pour moi que depuis PBP. J'espère l'édition 2012.

Et encore bravo à PIMPRENELLE RENARD ARGENTE ROUEDEVELO et TRANSAT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1862
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 23:52

Photos, acte 3









(Par se facher…)











l'acte 4 va suivre… c'est le coup de grâce, l'achèvement des mousquetaires, l'abandon Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 00:23

Les vélocouchés vaincront le 1000 du Sud, j'en suis sûre!
Sophie


Gardez nous une place, on arrive...

A lire le CR du Renard et à voir les photos de Nico, je pense être au départ en 2012 (si je peux me libérer), j'espère qu'il y aura beaucoup de VC en 2012.

Pourquoi ce 1000 ?, parce qu'il est dur (euh non, très très dur.....et c'est ça qui me plaît.... maso), super beau, ne pas finir n'est pas déméritant et puis ça donne un objectif pour l'année d'après.
Revenir en haut Aller en bas
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1862
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 00:39

Dernier acte par Pimprenelle :






On en était si près !
Roland avait vraiment bien géré notre timing…
Physiquement il n'y avait pas de soucis, la fatigue des nuits ok, ce fut dur.
Mais à plusieurs, on se motive,
Ah quand même, j'ai un petit pincement au coeur… mais on y arrivera

Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Lou
Accro du forum
avatar

Messages : 1805
Âge : 49
Localisation : Nerville la Forêt F95
VPH : La grue, l'anguille, la girafe, l'albatros, gros pif (A4), le Dodo (tandem dos à dos)
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 12:47

Vous n'étiez vraiment pas loin du but avec des conditions MTO pas évidentes : chaleur puis orages.


Cool vous avez vu le programme de 2012 (site de jpb) le départ est prévu le 6 soit une semaine plus
tôt ce qui m'arrange bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxdebris.free.fr/velocouche/index.html
Sophie
Débutant(e)


Messages : 18
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 12:57

Vous y arriverez, et l'an prochain, le 1000 du Sud passera par le col de Pimprenelle.
Promis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1862
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 13:04

Ahhhhh ! Sophie, la première à l'avoir vue
Le col de Pimprenelle, magnifique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-louis
**


Messages : 97
Localisation : vitré35
VPH : Peut-être
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 13:14

Et Renard, alors, il n'a pas son col ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1862
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 14:03

Tu as raison Jean-Louis.
Le Renard ayant été particulièrement gentil, je lui ai construit sa ville Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Mer 21 Sep 2011, 14:55


Mille merci Nicolas;
trop cool.

je prends rendez-vous pour 2012

je retourne m'entrainer dès demain.

@+

Sportivement

Renard argenté Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isard09
Accro du forum
avatar

Messages : 1166
Âge : 56
Localisation : Mas d Azil 09
VPH : Baron orange ,krolann2,TD carbobambou
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 17:34

petite question : je n'ai pas vu les résultats pour cette année , combien d'inscrits, combien ont validé dans les temps?



j'ai vu ceux de l'ai passé (36 inscrits, 16 arrivés dans le timing ,2 hors temps) et moyenne d'age 53.5 ans !

vous êtes encore un peu jeunes , dans quelques années çà va passer tout seul!



Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cycloutil
Accro du forum


Messages : 1978
Localisation : buis les baronnies
VPH : ZOCKRA HR Métabike Performer
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 19:47

J'aurai pile l'age de la moyenne en 2012 si j'ai retrouvé la motivation je m'y colle . Pauvre Nico !
Le Renard + Cycloutil ça va pas lui faire la vie facile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cycloutil.com/
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2673
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 21:09

Rohhh punaise si le Renard fouette (pas au niveau odeur entendons nous bien), Pimprenelle mord, Serge il te reste:
- griffer
- tirer les cheveux
- pincer
....
Tu m'étonnes que Sophie pleure de rire quand elle vient nous lire ici avec une bande zouaves pareille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouedevelo
Accro du forum
avatar

Messages : 2833
Localisation : CAEN FRANCE
VPH : lr performer tid, trike ice qnt et tw-bent
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 21:46

Et pourquoi pas le faire ?
La réponse est simple, pour terminer en beauté cette superbe année de BRM.
2200 kms de voiture aller/retour, ça calme, mais la motivation va aller crescendo à la relecture des blogs de Sophie et Roland. Et puis Pimprenelle qui excite le forum des VC … je mords à l’hameçon …. Je ne réfléchis pas trop car je sens l’appel des montagnes et les prévisions météorologiques sont bonnes !
Congés payés acceptés (extra vus les délais) je m’y inscris et dès lors je rentre dans un état de préparation mentale comme j’adore … être zen, zen, zen, et avoir un petit vélo dans la tête en permanence.
J’ai tout juste le temps de récupérer le tricycle chez Dominique et de transférer roulements et pédalier sur le Baron. Essais succincts et validation lors de la dernière sortie avec Maya ma chienne qui fait office de ‘coach’ avec ses démarrages et fractionnés qu’elle m’impose toute l’année.
Pourquoi en Baron ?
Je n’ai plus roulé en trike depuis l’hiver dernier car la saison a été dédiée au PBP. Hors de question de devoir subir des réglages différents de dernières minutes qui vont pourrir mes articulations. Je fais des essais à basse vitesse dans une côte près de chez moi et je valide le 26*34 au lieu du 28*34. Je tiens en équilibre à 60 tr/mn.
Mardi 13/09, je quitte le travail en fin d’après-midi et je suis sur la route à 23H30 …. Dormir dans la voiture à côté du vélo me stimule encore plus, des vacances tout à fait inhabituelles.
Le voyage va bien se dérouler, les petits désagréments ne me font pas perdre de vue l’objectif à atteindre, prendre le départ et aller le plus loin possible, voir le réussir en mode économie car je dois rentrer de la même manière (et puis je ne sais pas faire autrement). Je dispose de dimanche et lundi pour arriver hors délais éventuellement, et de mardi pour le voyage retour.
J’arrive au camping de Carces en fin d’après-midi, arrangement avec les proprios et c’est réglé. Je rentre en contact avec trois allemands campeurs qui pensent finir le samedi soir !
Je peux maintenant aller sur la ligne de départ située à 1,5 km. Dans le village j’y rencontre ‘x’, avec lequel je vais prendre un verre avant d’aller rejoindre le reste de la troupe. J’y retrouve des cyclos de toute nationalité et Roland la seule connaissance rencontré quelques minutes lors du 1000 d’Auffay en 2010. Je vais naturellement repérer les trois ‘horizontaux’ car ce n’est pas très difficile. Spontanément je ressens un esprit d’équipe et comme une émulation de groupe. On ne va pas pouvoir rouler ensemble dès la première côte mais nous allons donner nos positions à Pierre1911 qui va faire chauffer le forum. Je ne suis pas adepte des sms mais j’adhère à cette solution car pour l’avoir vécu, c’est trop bien d’être captivé derrière son écran par des inconnus dans une épreuve au long court.
A l’apéro, l’ambiance est détendue, la prise de parole de Sophie durant le repas est un grand moment pour elle et pour nous tous. Les organisateurs sont aux petits soins et j’avoue que je suis profondément touché par cet accueil que nous classons 5 étoiles à l’unanimité. Je vais discuter avec les plongeurs, une équipe d’anciens tandémistes qui font aussi la vaisselle ensemble.
Tout le monde sera reparti assez tôt. Retour au camping avec l’éclairage, test concluant. M’allonger dans le duvet sur des mousses et hop en 30 secondes je dors.
Réveil 5H45, les frontales des allemands bougent et nous partirons ensemble pour cette ligne de départ. Mais avant ce grand moment chargé d’émotions, petit déjeuner copieux et varié avec encore des bénévoles pleins de délicatesse.
07H00 : pointage de la carte et le départ est donné par Sophie.
Je roule devant durant 2 kms environ, puis je suis irrémédiablement lâché. J’ai pris tant bien que mal des photos car c’est la toute première fois que je vais tenter de faire un reportage.
Dans Cotignac je vais me faire encourager par les scolaires qui m’indiquent qu’ils ne sont pas loin devant ! Bon je souris, je réponds par la sonnette et je grimpe la côte sur le 26*34.
Je suis hyper préparé à rouler lentement mais surement, et je me délecte du paysage qui défile.
La forêt de chênes à la sortie de Cotignac est très agréable et le rendement est bon, le Baron s’élance et la vitesse de croisière sera atteinte dès lors que mon corps sera à sa température.
J’ai bien écouté Sophie qui a précisé que le plus difficile sera la partie centrale du parcours. Je constate donc du grignotage de temps qui va aller jusqu’à 2 heures d’avance par rapport à la feuille de route.
Les descentes succèdent aux montées et maintenant je contrôle au GPS les angles des courbes pour éviter de freiner …. C’est carrément grisant de rouler si vite puis si lentement, c’est ce que j’adore à vrai dire.
Enfilade de virages en descente vers Gréoux-les-Bains sur revêtement chaotiques et je tombe sur Transat qui marche à côté de son vélo complètement dépité « J’ai explosé le pneu arrière et je ne crois pas qu’il y est de vélociste à Gréoux ». Je ne peux que l’encourager en lui indiquant tout de même qu’étant trop juste en temps je ne vais pas l’attendre.
Dans la ville je ne vois pas de quoi réparer, je pense qu’il va devoir abandonner, je grimpe la sortie façon très escargot, les voitures sont partout, je fais une pause et je reprends mes esprits en chassant les idées négatives générées par l’aventure de Transat. Un BRM peu s’arrêter d’un moment à l’autre, mais si près du départ … aller pense à autre chose … je dois rester concentré sur mon rôle pour avaler les moindres descentes à fond, en évitant toute crispation.
Le sud avec du soleil c’est synonyme de chaleur. Je vais devoir engloutir énormément d’eau pour continuer à faire Pipi (sisi) à chaque arrêt. Je dispose de 2,5 litres d’eau répartie dans deux bouteilles équipées de tuyaux. Je vais les remplir à chaque occasion. Le pire sera à Villes sur Auzon où la vallée est en surchauffe. Je regarde le paysage et le mont Ventoux pour trouver de quoi faire apprécier la randonnée par si forte chaleur. Je me suis équipé du Buff AFB qui m’avait déjà sauvé la mise lors du PBP. J’y respire très bien et je ne vais pas faire sécher plus longtemps mes lèvres et pire bruler le visage.
La nuit va bientôt tomber, je suis très agréablement surpris de l’avance sur le timing et je suis complètement à l’aise maintenant que le soleil s’est couché. Je rentre dans les gorges de l’Ardèche à la nuit. Pas une voiture, rien, la route qui relie à la lueur de la lune, les montées devenues faciles avec l’adaptation du corps à produire presque rien, les chèvres au sommet d’un col pour seules spectateurs. Un énorme moment de bien être, tout est paisible. La lampe du vélo éclaire très très loin et je suis aussi rapide que le jour. J’ai bien du éviter des cailloux, aucun problème, je reste concentré. Maintenant à chaque pause je ressens comme un rafraichissement, je n’enlève plus le casque …
A Aubenas je vais perdre un peu de temps à la recherche de la Gare pour poster un petit mot à qui vous savez. Et puis je gamberge à dormir ou pas. Ce sera non et je repars sans me prendre la tête. A peine commencée la montée sortie Aubenas que le conducteur d’un véhicule me demande si j’ai des nouvelles de Transat. Ce sont les amis de Pimprenelle et je vais faire l’arrêt pour apprécier le café offert. « Transat je pense qu’il a été contraint d’abandonner ». Courte pause et ensuite je vais mettre 2 heures pour gravir le col de l’Escrinet pour ensuite connaître une vraie galère tellement j’ai froid dans la descente. Ma décision est prise, je vais rouler avec le pantalon de pluie pour couper le vent et pouvoir mettre la veste à l’intérieur. Je suis surpris de constater que dans les montées je ne surchauffe pas, je suis juste assez chaud pour avoir le confort souhaité.
Au petit jour j’espère n’avoir pas trop bouffé en énergie. Je vais dormir une demie heure quelque part que je ne sais plus où. C’est à partir de là que tout devient confus. La chaleur va reprendre, je vais de nouveau engloutir une quantité impressionnante de flotte. Je fais toujours pipi (sisi j’irai jusqu’au bout !). Je mange des figolus (treize paquets au total sur le parcours) en veux-tu en voilà. Je mange aussi des tranches de poulet, tout ce qui me donne envie je l’avale. J’ai très chaud mais je sens le truc réalisable, faut juste que je gère au mieux la journée.
Les SMS échangés, les encouragements me touchent de plein fouet, l’envie de réussir est plus forte que la lassitude ressentie. Et c’est en me disant texto cela que le cerveau veut dormir. Ok je fais tout ce que tu veux dès lors que tu gardes un petit vélo dans la tête. Et ça marche encore, à chaque réveil je suis super optimiste. J’ai tout oublié des conflits et catastrophes sur terre, ma dose de drogue à l’endurance est énorme, parfois je me sens très fort alors que je roule à la vitesse d’un marcheur.
Enorme coup de bambou à Veynes, la circulation automobile me gave, heure de pointe, je vois une pizzeria ambulante sur une aire de repos, sans hésitation j’y roule. Déception car la jeune dame a bien trop de commandes. Bof j’ai mieux dans les sacoches (dattes, poulet, pain, pomme) et hop un petit roupillon bien mérité après ce que je crois être le repas du soir.
Je repars vers le col du Festre, je suis dans les temps du BRM et une voiture stoppe vigoureusement et le pilote me dit stop ! stop ! Je reconnais la tête d’un gars vu sur une photo du blog de Roland. Il se présente « JEFF » et de l’autre portière en sors Roland ! Je comprends vite que la chaleur lui a été fatale. Je suis un peu paniqué et me sens pas à l’aise sur cette ligne droite à bagnoles. Ils m’encouragent un maximum. Je leur indique que parfois je suis amené à pousser le vélo pour retrouver des sensations dans les jambes et que ça a l’air efficace. Jeff qui me dis « oui mais il te reste 450 kms ». Je suis reparti songeur, à la réflexion je ne pousse le vélo que dans les montées et que si les sensations sont moindre. Ils y a encore à prendre plein de descentes, quelques toboggans aussi… et le col du Festre se monte de nuit, avec une fraicheur salvatrice je vais arriver vers le sommet. Je pense n’y trouver rien donc je demande à une dame qui ferme son garage de me remplir mes bouteilles d’eau. Très gentiment elle m’indique qu’il y a un restaurant au sommet. Une fin de col avec son faux plat qui ne me fais pas accélérer mais bon j’ai l’habitude maintenant. OUI le restau est ouvert ! Et même qu’il aurait du fermer la semaine précédente mais que Sophie a bien préparé le coup. Les deux dames sont aux petits soins pour tous les cyclos. J’apprends tout en mangeant quelque chose de copieux et très bon (je ne sais plus quoi !) que 2 gars avec des vélos comme le mien dorment dans une yourte. Bonne nuit les amis. Au moment de repartir un autre cyclo arrive et m’explique la casse de sa roue qu’il a pu remplacer et repartir avec 4h de perdues. Il m’indique aussi qu’un vélo couché va attaquer la montée. Transat est toujours en lice. Yes tous les 4 au même endroit ! De quoi me donner des ailes et repartir avec l’idée que transat s’est tapé un contre la montre après avoir remplacé son pneu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1862
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mer 21 Sep 2011, 22:01

Les images des 4 bentradieux à l'arrivée, avec le ptit'Louis mon neveu

Et avec Sophie, la terrible organisatrice qui en fait baver aux vélocouchés


Roland (un autre) pas notre Renard, ce joint à nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011
» Nouveautés septembre 2011
» Braderie de Lille 3 et 4 septembre 2011
» 24 & 25 Septembre 2011 - 62 équipages aux 24 heures du Mans.
» [GP] Misano, 4 septembre 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Longue Distance-
Sauter vers: