Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2674
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Dim 18 Sep 2011, 14:19

Donc j'ai eu Nico et rouedevélo au téléphone
Tout va bien.
Ils mangent ensembles. Ils viendront ici nous raconter leur BRM de fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2674
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Dim 18 Sep 2011, 14:20

Pour ma part cette aventure s’arrête là.
J'ai encore beaucoup appris et que l'"assistance électronique" qui n'est pas contraire au règlement de BRM ni à son esprit peu apporter quelque chose.
Je ne souhaite pas vendre le produit. Etant de l'autre coté de la barrière j'ai grandement apprécié ce type de support. Voilà pourquoi j'y suis sensible et essaye de faire comme ce que j'attends quand je roule.
Mais à mon avis nous pouvons organiser ce support bien mieux en amont. Donc si une réflexion doit être menée je suis pour dans un autre post....
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5638
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Dim 18 Sep 2011, 14:23

Bravo à tous, c'est vraiment impressionnant ce que vous avez fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Dim 18 Sep 2011, 18:43

Bonsoir à Tous,

bien rentré après une petite sieste avant de reprendre la route.

Je n'ai pas encore lu le fil mais je souhaites d'abord remercier tout le monde

et certains plus particulièrement ( ils se reconnaitrons ) pour leur soutien rapproché

et à tous les autres pour leurs pensées positives.

Quelle palette d'émotions ...... à vivre et à revivre

Compte rendu à suivre dès que possible.


Je vais faire reposer les yeux. Sleep Sleep Sleep

A bientôt

Sportivement

Renard argenté Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergio
Posteur de bronze
avatar

Messages : 325
Âge : 56
Localisation : CAEN
VPH : condor + performer HighRacer
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Dim 18 Sep 2011, 22:16

Impressionnant BRAVO à tous

Roue de vélo finit toujours à vélo qu'on se le dise !!! même avec des raccourcis

Vivement le récit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounours
***
avatar

Messages : 148
Âge : 42
Localisation : Bourgoin jallieu
VPH : Metaphysic from METAL bike \_/ (0.0) \_/
Date d'inscription : 02/06/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Dim 18 Sep 2011, 22:18

Bravo a tous....
et vivement le recit.

sur ce lien, la gars en velo droit a couper avant le col de festre, ca montre la difficulté de ce 1000 du sud !

http://cyclo-long-cours.fr/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
transat
Posteur de bronze
avatar

Messages : 219
Âge : 54
Localisation : Arles
VPH : Zockra 007
Date d'inscription : 24/02/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Lun 19 Sep 2011, 08:18

voilà, bien rentré de ce périple impressionnant...
On a un peu trébuché sur cette dernière nuit avec le froid et les orages...
Merci pour tous les messages d'encouragement qui nous ont galvanisés!
Merci particulièrement à Luc et à Jeannot de Gréoux-les-Bains pour leur aide suite à la destruction de mon pneu ar en début de brevet...
Et à Cycloutil le réparateur génial toujours là quand il faut.
Le récit suit dans la journée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1866
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Lun 19 Sep 2011, 11:02

Coucou, me revoilou.
Avant toute chose, voilà ce que je veux dire :
Roland, tu es fantastique.
Franck, tu es fabuleux.
Serge, tu es époustouflant.

Merci à toi Roland, tu m'as poussé toujours plus loin, dans l'extrême de mon mental pour trouver la force d'y arriver. Une aventure humaine inoubliable, ta sagesse est remarquable, j'ai juste eu un peu peur quand je t'ai vu à ton tour craqué.

Merci à Pierre 1911, Cycloutil, Isard 09, Amis (e) Ardéchois croisés dans la nuit sur la route des Gorges de l'Ardèche
Merci à vous, du forum, on vous savais tous avec nous et tous les autres qui se reconnaitrons.
Merci à ma soeur Lara qui nous a enlevé une énorme épine du pied…

Récit plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Lun 19 Sep 2011, 11:45

Bonjour à tous et à toutes,

voilà la page est tournée et je pense maintenant qu'il est l'heure de faire le bilan.

Tout d'abord il faut dire que c'est un magnifique brevet, dur , très dur il est vrai, et nous l'avions tous les quatre dans les jambes sans problème. velo1

Notre timing nous a fait rencontrer des conditions météo exécrables et la prudence nous à fait jeter l'éponge. (qui était bien trempée ).

Pour ma part le vélo doit rester un plaisir avant tout et non une corvée. ( Sur la partie sèche il ne reste que de bons souvenirs )

Au total , sur la feuille de route parcouru 848 km , à mon compteur 863 km .

Bilan physique : bonne fatigue ce matin , mais pas de courbatures ( merci aspro ) , le fessier un peu endolori, mais sans plus, et la tête encore pleine de bruit.
Même poids à l'arrivée qu'au départ.
Bon c'est sur je ne repars pas demain matin, mais je suis prêt à retenter l'expérience .

Allez maintenant la promenade comme si vous y étiez.

Vous ne verrez pas de photos car il a fallu faire un choix :
soit je prenais l'apn soit le fouet pour faire avancer la troupe.

Donc c'est Pimprenelle qui s'est chargé du reportage photo.

La veille au départ de Carces.
Arrivé vers 17h30 je fais la connaissance de Sophie Matter ( organisatrice de ce « Terrrrrible » brevet ).
Le contact passe bien et elle se révèlera être une personne avenante et surtout d'un grand secours pour nous sur la fin.

Je donne un petit coup de main pour installer quelques tables et chaises en attendant que mes camarades de jeu arrivent.
C'est là que je fais la connaissance de Rouedevélo ( Serge , qui lui ne fera pas le feignant sur la fin et rentrera quand même en vélo à Carces.)
Petit à petit les participants commencent à remplir la salle polyvalente.
Je retire mon carton de contrôle , reçoit le tee shirt commémoratif et commence à baver devant la médaille BRM estampillée mille.

Ha voilà ma Pimprenelle préférée, cela fait plaisir de se retrouver.

Puis c'est l'ami Transat qui arrive et je ne peux résister au plaisir de lui faire la bise ( joyeux anniversaire Franck) chose promise chose due !

L'heure du repas arrive et grâce à Sophie et à tous les bénévoles du cyclo club de Carces, nous avons partagé un bon moment ensemble
et bien pris des forces avant cette épreuve.

Couscous, ( très bon et abondant ), bière , rosé, rouge,( un peu d'eau , pas trop ) fromage , tarte tropézienne et c'est repus que nous nous sommes quittés vers 21h 30 pour aller dormir.
Personne n'a trainé à table car nous imaginions que les jours suivants seraient difficiles et une bonne nuit de sommeil s'imposait.

Direction le van pour une nuit de repos.

A suivre. :porte:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Lun 19 Sep 2011, 16:45

La première journée

Exceptionnellement, après une bonne nuit de sommeil , voici le réveil qui sonne le début de notre aventure.
Le temps est frais, pas de vent cela nous promet une belle journée.
Direction la salle polyvalente pour un petit déjeuner conséquent mis à notre disposition par l'équipe de Sophie.

ll règne une atmosphère sympathique mais tendue avec un peu de stress et d'excitation parmi tous les participants.
Il faut vérifier le vélo une dernière fois , pneumatiques , lumières, ravito, vêtements de rechanges.
Mais tout est prêt, je l'ai déjà vérifié au moins 5 fois.
Nous sommes devant la ligne de départ.
Tampon sur la feuille de route et à 7 h 00 Sophie libère tout ce beau petit monde et en route vers de nouvelles aventures.

Le jour est déjà levé , même pas besoin des lumières, direction le premier pointage à 92 km.
Les jambes sont dures mais à priori pas pour tout le monde car Pimprenelle et Transat sont déjà devant en train de taquiner le VD.
Malgré le profil légèrement montant , cela roule bien fort je trouve . Je laisse faire et me trouve en fin de peloton.
Au bout d'une dizaine de km la montée dans le village de Cotignac se charge d'étirer tout ce beau monde.
Je pers de vue Pimprenelle mais je réussis à rester avec Transat.
Le profil est toujours montant et en ce début de parcours les kilomètres ont du mal à avancer , comme moi d'ailleurs. Heureusement le soleil est là et tout doucement le moral va remonter.

Peu après Saint Pierre la route descend vers Gréoux. Je ne vois plus Transat dans mon rétro.
Je m'arrête, le voici qui arrive ( était arrêté pour besoin naturel ) on repars je me place derrière lui.
Le revêtement est granuleux et bosselé.
Je me dis 'tiens j'aurais pas mis mon sac de couchage là ' affraid
même pas le temps de finir ma pensée que le vélo de Transat fait une embardée vers la gauche , une
fumée bleue monte du pneu qui explose. Ler sac de couchage vient de se prendre dans les rayons et bloque la roue arrière. What a Face

Le pilote de la machine contre barque et réussit à contrôler le Z en furie avant de tomber pratiquement à l'arrêt .
Quelle frayeur, juste un râpé au bras et au coude gauche.

Le vélo n'a rien à part la roue arrière explosée. Ce n'est pas réparable pour l'instant. Il faut changer le pneu et la chambre à air.
Heureusement pas de bobo grave. Intégrité physique intacte. Sinon je ne serais pas reparti.
Il reste 4 km jusqu'à Gréoux. Transat me dit de partir , qu'il va se débrouiller tout seul et en fonction de ce qu'il trouvera à Gréoux il avisera.
J'ai mauvaise conscience de le laisser là, mais c'est le début de l'aventure et je file seul .
Je passe Gréoux, pas vu de vélociste, et la côte qui suit me rempli de doute, quand au sommet....;qui est là, c'est Pimprenelle.

Je lui raconte l'incident car cela est resté un incident.
Après concertation et renseignements vers le forum, nous décidons de continuer , en espérant avoir rapidement de bonnes nouvelles de Transat.

A ce propos, je viens de lire le fil et vraiment, c'est impressionnant de voir tout l'engouement suscité
par ce périple et merci pour votre soutien tout au long du parcours : cela nous a fait plaisir et bien encouragé.

Nous filons vers Forcalquier ( C1) , mais nous ne parlons pas trop l'incident de Transat trotte dans notre esprit.
Il commence à faire bon, voire chaud.

La montée vers Forcalquier nous signale qu'il fait vraiment chaud maintenant
et qu'il est temps de se ravitailler de façon plus substantielle à ce premier pointage atteint à 11 h 30.
Ravito liquide
et solide , nous avons décidé pour mettre toutes les chances de notre côté de limiter nos arrêts à 30 mn le midi puis à la demande ( petite la demande, hein Nico ) le reste du temps et maxi 45mn le soir.

Ma feuille de route établie , qui sera la feuille de route aussi de mes deux compères et surtout de Pimprenelle ( qui est ce qui tiens le fouet ?) était de faire du 20 km roulé.
Cela permettait d'avoir 25 h de répit à repartir sur 3 jours et demi.
Soit 7 h par jour/nuit et 4 h sur le dimanche .

La montée sur Banon est dure, il fait très chaud et jusqu'à Revest du bion le trajet se révèlera exigeant malgré tout. sunny

Ensuite nous arrivons en terre connue ( pas loin de nos exploits des 24 h d'Albion ) et le profil devient favorable aux VC, enfin du plat et de la descente d'enfer tout au long des gorges de la Nesque avant d'arriver à Bédoin ( C2 ).
Il fait très chaud et l'on en profite pour s'humecter le gosier. Il est 16 h 20.

Nous avons eu des nouvelles de Transat, super il a réparé et pu repartir.
C'est le moral remonté que nous repartons vers le pointage C3.
Il faut passer le col de La Madeleine avant Malaucène.
C'est fou le nombre de vélos que l'on rencontre sur ces routes. velodroit

Tout au long de ce brevet nous avons fait les bosses tranquillement sans se mettre dans le rouge ce qui nous à permis de rester dans le bon tempo, ce qui me convainc que l'on peut le faire en VC et rentrer dans les temps.

Entre Malaucène et Vaison la romaine, voici deux personnes venues nous encourager sur le bord de la route et nous remonter le moral.
Coucou , c'est Dominique et Serge ( Cycloutil )
Nous nous donnons rendez vous à Vaison : cela nous fais une pause et nous passe du baume au cœur.
Une excellente tarte aux pommes ,plus une bière et de l'eau minérale et nous voilà requinqués pour atteindre le pointage du soir. bounce
Super le ravito , merci à vous.
Il fait encore bien chaud mais tout va bien , les jambes tournent le profil est relativement plat.
Le soleil décline. C'est bon.
A Rochegude arrêt dans une épicerie, achat eau minérale et compote, en prévision de la nuit pendant laquelle les commerces seront fermés.

Pointage à 20 h 00 à Saint Martin d'Ardèche et direction la visite de Saint Martin sous la houlette de Pimprenelle ( Tiens cela me rappelle un certain brevet , le 400 d'Aix peut être ? )
Après avoir tergiversé quelque peu nous voici attablés devant des pâtes au pesto chez des amis du guide Ardéchois.

Merci pour leur accueil et leur soutien logistique , parfait dans le timing. Nous avons su résister à l'apéro car il y avait les gorges de l'Ardèche à faire ensuite.
Et de nuit.
C'etait bon de faire une halte et cela nous a bien motivés pour la suite.

Reposés et le ventre plein , nous sommes repartis à regrets, affronter les chèvres ardéchoises.

A suivre :porte:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Lun 19 Sep 2011, 18:54

La première nuit

Départ de Saint Martin d'Ardèche vers 21 h , direction Aubenas.
La nuit est belle et calme , c'est dommage de ne pas pouvoir profiter du paysage des gorges.
On monte tranquillement tout en digérant nos pâtes au pesto.

On est dans les temps, les nouvelles de Transat et de Rouedevélo sont bonnes ,tout va bien.
C'est un toboggan sans fin dans les gorges et tout à coup surprises voici Bernard copain cycliste de
Pimprenelle qui nous rejoint en vélo pour partager la route avec nous jusqu'à Ruoms. velodroit

C'est super d'avoir un guide de nuit qui nous préviens qu'il y a des chèvres sur la route en haut du belvédère des gorges et des cailloux dans la descente.
Effectivement ces demoiselles se chauffent le corps sur le goudron et notre passage ne les dérangent même pas.

il y a bien des cailloux dans la descente et Pimprenelle s'en paye un , à priori sans conséquences. clown
Moi,je lève le pied d'autant que ce matin j'ai vu presque le pire et je ne connais pas la route.

Je récupère mes camarades en bas avant Vallon pont D'arc.
Nous arrivons à Ruoms où l'épouse de Bernard nous attends au bord de la route avec un panier repas. ( Il est quand même aux alentours de minuit)
Extra le raisin ,le pain d'épice au miel , le café , tout le soutien et la gentillesse déployée pour nous.

C'est le moment de repartir et là l'on s 'apercoit que le neu arrière de Pimprenelle est à plat.
C'est l'effet chèvres et cailloux ardéchois .
Allez pas de problème,on change la chambre rapidement , trop peut être , mauvais montage et au gonflage après mise en place éclatement de la chambre qui était sortie du pneu .
Peut être qu 'elle ne voulait pas monter le col de l'Escrinet qui nous attendais après Aubenas.
Pour préserver nos rechanges , Bernard nous donne une chambre que cette fois ci nous mettons en place avec succès.
Cet intermède nous à retardé mais aussi nous auras je pense reposé.
Nous disons encore une fois merci et au revoir à Bertrand que nous aurons fais coucher tard ainsi qu'à son épouse.


Voilà nous filons vers Aubenas, et là aussi à Saint Sernin un autre collège de Pimprenelle nous rejoint à vélo pour nous accompagner jusqu'au col de l'Escrinet. velodroit

Son épouse est là aussi ,( Pardonnez moi j'ai oublié vos prénoms mais pas votre chaleur humaine, chapeau bas , vraiment Ardéchois cœur fidèle c'est pas de la blague. ) avec du ravitaillement , café etc. queen
Le profil est facile jusqu'à Aubenas et l'on discute cela fait passer le temps.
Le temps de poster une carte à 01 h 15 ( pointage C 4 ), quelques km de plat et voici la montée du col de l'Escrinet .
Nous sommes au km 330, la journée a été longue et la fatigue commence à se faire vraiment sentir.
Cette ascension est laborieuse.
Au trois quart , Pimprenelle doit s'arrêter pour faire une vidange complète.
Cela fait une pause de plus malgré tout. Il nous faut continuer jusqu'au sommet pour « libérer » le copain de nico et son épouse qui auront passé une nuit blanche à cause de nous ( et en plus ils bossent demain ).
En fin le haut du col, une pause et dernier ravito et encouragements
Nous disons au revoir à nos derniers accompagnateurs

on s'habille plus chaud et l'on quitte les hauteurs pour filer sur la vallée du Rhône .
Bravo et merci à tous nos accompagnateurs de cette nuit.
C'est tout descendant et plat jusqu'à Saillans prochain contrôle environ 80 km.

Il fait froid , très froid dans cette descente , la route est large et bonne mais on se caille.
On s'arrête un peu après Privas pour se réchauffer et mettre une couche de plus mais rien n'y fait , on se gèlera toujours des que la vitesse dépassera les trente à l'heure .

Arrivée à Loriol dans la douleur et la fatigue pour Pimprenelle,un peupour moi aussi mais je ne le dis pas
il faut trouver un coin adéquat pour se reposer.
Finalement à la sortie, il est en gros 5 h du matin, on s'arrêtera là où on pourra pour un repos pas terrible de 1 h et demi ou deux heures.

A suivre :porte:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1866
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Lun 19 Sep 2011, 21:55

Les photos du 1000,
Roland décrivant notre aventure superbement… aventure humaine avant tout, j'apporte les photos pour étayer son récit. Il nous en a manqué très très peu pour y arriver. La suite des photos au fur et à mesure et aussi mon compte-rendu. Merci à Cycloutil pour le superbe Méta en 2x700 préparé avec soin et avec le meilleur des accessoires. j'ai vu une très grande différence avec mon low racer. Ce vélo permet de monter les cols plus facilement. Ya pas photo, c'est évident… mes muscles, tendons d'achille, voute plantaire en témoignent. Rien n'est endolorie. Juste la fatigue musculaire normal après 850 km.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1866
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Lun 19 Sep 2011, 23:15

Suite des aventures du 1000. C'est le départ !
Merci à Pierre 1911 pour le relais "France Info spécial Bentrideurs"











Suite des péripéties du 1000 demain Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 00:11

Sur la 2è photo, le gars accroupi juste sur la droite de Nico, il est allemand ?, j'ai terminé le PBP avec lui et je croyais qu'il était anglais.

Bravo à vous, sans l'orage, ça l'aurait fait.
Revenir en haut Aller en bas
bandicoot
Posteur d'argent
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 07:16

...


Dernière édition par bandicoot le Jeu 13 Déc 2012, 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1866
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 09:52

pitchoun a écrit:
Sur la 2è photo, le gars accroupi juste sur la droite de Nico, il est allemand ?
Oui il est Allemand.
Et le P'tit pere Robert, y n'a fait que dire que les vélocouchés ça terminait pas les 1000 Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bandicoot
Posteur d'argent
avatar

Messages : 377
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 10:08

...


Dernière édition par bandicoot le Jeu 13 Déc 2012, 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1866
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 10:42

Non, Joseph, n'a pas pris le départ de ce 1000, cause toux trop forte mais il était présent pour nous encourager tous. Nous l'avons retrouvé (lui en voiture) peu avant l'arrivée au Lautaret.
Suite des photos…






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Mar 20 Sep 2011, 11:34

Bonjour à tous,

super les photos Nicolas ,

cela donne envie de repartir, surtout lorsque l'on est derrière l'ordi ,c'est moins fatiguant.

Vite la suite.

Sportivement

Renard argenté Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Mar 20 Sep 2011, 11:52

La deuxième journée

C'est l'aube qui nous surprend et nous réveille.

Nous avons toujours froid.
Je force Pimprenelle à partir et aller jusqu'à Crest pour déjeuner et se réchauffer.
Un cyclo en VD velodroit qui fait aussi le mille fera quelques km avec nous mais continuera sur Saillans.

Les 8 km à faire pour arriver à Crest seront dur mais la récompense agréable ,
petit déjeuner ,pas trop longtemps car je propose à Pimprenelle de re déjeuner à Saillans à 20 km de là et il faut malgré tout penser aussi au timing.
C'est l'heure de rentrée des classes et les collégiens regardent ces deux extra terrestre avec effroi. affraid
Il est vrai que l'on doit avoir de drôle de têtes.
Mais cela va aller mieux dans un petit moment.
On repart , direction Saillans. C'est relativement plat mais il y a du vent contraire un peu frais.
Pointage à Saillans à 8 h 57 avec ravitaillement chaud , petit conciliabule avec des VD du coin qui prennent aussi un café et qui semble effrayé par les côtes qui nous attendent et ils auront raison. What a Face
Mais rien n'arrête les VC.
En effet après un peu de grande route direction Die, nous tournons sur la droite vers St Nazaire le désert et là les hostilités commencent.
D'abord le col du Tavard en mise bouche. Par contre magnifique vallée de la Roanne, superbes paysages pour aller jusqu'à Saint Nazaire. Le temps passe doucement et le soleil commence à monter.

Il commence à faire chaud et l'on s'arrête pour enlever une couche de vêtement. sunny

Nous voilà enfin à Saint Nazaire.
Petite halte pour prendre de l'eau fraiche , la journée va encore être chaude et l'on en aura besoin.
Et tout à coup notre Pimprenelle a envie de manger une tomate fraîche.
En effet il y a un petit marché sur la place du village et la vue de l'étalage des fruits et légumes à ouvert l'appétit de mon camarade.
Les commerçants sont venus discuter avec nous car il n'y a pas beaucoup de chaland.
Et de fil en aiguille un gentil grand père nous offre deux belles grosses tomates . Merci à lui.
Cela a fait du bien à Nicolas.
Nous repartons sous leurs encouragements pour un dur périple qui nous mèneras à Rémuzat.
IL y a Quatre cols à franchir et ils sont durs.
Nous montons à notre rythme mais les enchainements sont très durs.
Heureusement au col de Vache une fontaine d'eau fraiche aménagée coule en permanence pour les cyclos et randonneurs.
Cette pause est la bienvenue car il reste encore le col des Roustants avant Rémuzat.
Nous avons des nouvelles fraiches de Transat , il est à Saillans en train de manger .
En effet il est midi ,allez encore 25 km et nous serons au pointage C6.
Nous montons péniblement ce dernier col et nous laissons glisser vers La motte Chalancon puis enfin Rémuzat.
OUF , la pause déjeuner.
Il est 13 h 10 .
Nous nous attablons à l'ombre car le soleil cogne.
Et c'est parti pour une bière , beaucoup d'eau , sandwichs ,glace , café.( et repos )
A l 'autre bout de la place nous voyons deux italiens et un canadien que nous croiserons souvent durant cette journée.
Cette pause est salvatrice car il reste 70 km avant le col du Festre que j'espère atteindre pour manger et dormir avant la tombée de la nuit.

Après une bonne heure de répit nous repartons sous la chaleur.
Nous récupérons la D94 qui est une grande route avec beaucoup de voiture.
J'ai un coup de mou et je ferais bien une sieste.
Mais le temps de trouver un endroit correct l'envie de dormir est passée.
Bon tant pis.
Un peu plus loin à Rosans je m'arrête à une fontaine pour refroidir le moteur ,il fait très chaud.
Nous sommes rejoins par les deux italiens qui déjeunaient à Rémuzat.
Un des deux est au bord de l'épuisement, plus tard nous apprendrons qu'il a abandonné à Serres.
Cette halte fraicheur fait du bien.
La route en forme de tobbogan fatigue ma Pimprenelle qui après le col de la Saulce me demande de faire une micro sieste.
Je suis pas trés fringant non plus .
On se fait un quart d'heure de pause pendant lequel Nicolas arrive même à ronfler.
Le vent s'est levé , il est fort , nous rafraichis malgré tout et surtout nous l'avons dans le dos jusqu'à Serres.
La route descend , c'est bon , ouah que l'on est fort dans ces moments là.
On va grimper le Lautaret sans problème.

Nous passons Serres où les deux italiens font une pause. La route est plate voire légèrement montante ,il fait toujours chaud.
Le grand italien nous double. Son collègue n'est plus là.
La Pimprenelle commence vraiment à avoir mal au cou .
Il incrimine l'inclinaison du siège. Après quelques bonnes longues lignes droites nous arrivons à Veynes.Il fait soif. Arrêt ravito bistro avec réglage du siège pour Nicolas,on le redresse un peu ,pour qu'il ait le cou moins cassé .
Puis arrêt dans une épicerie , compote, eau pétillante ,barre de céréales. Il est aux alentours de 6 heures il reste 17 km pour arriver en haut du col de Festre. C'est jouable.
Encore 3 km de plat avant d'attaquer le col.
Devant nous des nuages noirs et des éclairs sur la montagne.
Heureusement nous tournons vers la gauche et allons vers un ciel plus dégagé.
Les premiers kilomètres se font en pente douce jusqu'à notre premier tunnel ou les gros pourcentage nous font chauffer les cuisses.
Petit arrêt pour rabaisser d'un demi centimètre le siège de Nicolas ,nous repartons lentement.
Peu de mots seront échanges jusqu'en haut ,chacun concentré sur le pédalage en espérant la fin du col.
Nous croisons des voitures de sport qui font surement un rallye, bon eux ils seront arrivés avant nous, surtout qu'ils descendent.
Il y a des rampes sévères et nous refaisons une pause . J'ai compté les km et je sais que nous sommes presque en haut , je motive la troupe, je soleil se cache derrière la montagne.
Si nous continuons à ce rythme , c'est bon nous serons en haut juste avant la nuit.
Effectivement voilà la maison du col du Festre atteinte à 19 h 25.
543 km parcourus , 26 h 45 de vélo et 20,3 de moyenne roulé.
Nous sommes dans les temps.

Youpiiiiiiiiiiiiiiii. C'était dur , très dur.

Nous sommes chaleureusement accueillis au restaurant par la patronne et sa collègue, le seul problème est que je croyais qu'il y avait des chambres et je pensais me doucher ,dormir pour pouvoir repartir en plein forme.
Bon on va manger et nous aviserons ensuite.
Le temps de se changer, se décontracter, il est 21 h nous commençons à manger.
Bien sur avant on avait taquiné la bière.
Une bonne salade col de Festre pour moi et une salade ( je me souviens plus pour Nicolas avec des pâtes ) plat complet et reconstituant, plus un dessert et tout commence à aller un peu mieux.
Reste le problème du repos , dehors il fait frais , dedans il fait chaud.
Nous demandons à la patronne une solution et généreusement elle met à notre disposition une yourte qui est à 10 mètres en contrebas du restaurant, nous fournit des matelas.
Merci à vous mesdames pour votre accueil et votre gentillesse cela nous à permis de bien nous reposer pour aborder la nuit suivantes dans de bonnes conditions. flower

Nous préparons nos affaires pour aller dormir et vite fait nous tombons dans les bras de Morphée.
Nous serons rejoins par un VD puis surprise par Transat.
J'ai décidé que nous dormirions jusqu'à 23 h 15 , pour un départ à minuit.
Ainsi cela nous donnes un peu de repos et nous permet de rester dans les temps pour réaliser le brevet.

A suivre :porte:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cycloutil
Accro du forum


Messages : 1999
Localisation : buis les baronnies
VPH : ZOCKRA HR Métabike Performer
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 14:00

Hier en fin d'aprem on est allé vérifier l'état de la Pimprenelle : Surprise ! certe calme mais il peut encore se déplacer sans douleur, il a le sourire derrière une barbe de plusieurs jours et le visage cramé par les 2 premiers jours de canicule .Dommage qu'il y ait eu ces orages le samedi car sans celà sur qu'ils finissaient ce 1000 dans les délais.
Ca leur fait un objectif pour 2012 !
J'ai récupéré le Méta de démo qui doit encore travailler . Vivement une petite rencontre des midi express pour rouler sans pression ...!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cycloutil.com/
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1866
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Langue Française et exception   Mar 20 Sep 2011, 15:02

Savez-vous que la langue française comporte nombre infini d'exception confirmant la règle scratch
Parmi ces exceptions La plante dite "La Pimprenelle" peut aussi s'utiliser au masculin Question
Ici réside toute la richesse de la langue française, et je pense que Kapello "notre Girondin" confirmera mes dires de la richesse de notre langue study
Dès lors on dit "Tagada, bouzou le Pimprenelle" flower
Ou bien Le Pimprenelle changera de pseudo pour s'appeler "Le Bucheron"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1866
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 15:48

Suite des photos avec la fin de la 1re journée et l'attaque des Alpes










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renard argenté
Posteur d'argent
avatar

Messages : 443
Âge : 61
Localisation : La Seyne sur Mer ( VAR )
VPH : Zockra et Kickbike.
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: le 1000 du sud   Mar 20 Sep 2011, 15:50

La deuxième nuit

L e téléphone sonne :

il est l'heure de repartir. Je demande à Transat s'il veut venir avec nous ou bien préfère rester se reposer : courageusement il décide de venir.

Nous retournons au restaurant , récupérer les vélos ,boire un café avant de repartir.
Le ciel est rempli d'étoile , de bon augure pour la suite, il fait doux.
Au resto la patronne nous apprends qu'un vélo couché vient de passer et est reparti. C'est Roudevélo, fantastique il est aussi dans les temps.

Nous buvons tranquillement notre café , remercions nos hôtesses et partons affronter cette deuxième nuit.

C'est reparti et en descente cette fois jusqu'à Mens le prochain pointage.
Dans le début de la descente Transat file devant ,mais au bout d'un ou deux km la route remonte, une lumière s'allume dans mon cerveau , on s'est gouré de route.

Je fais stopper la troupe et demande à Franck de vérifier avec son GPS la route car le mien ( intégré dans la tête me dit stop ).
Effectivement nous avons raté une intersection 500 m plus haut, rien de grave demi-tour et nous revoilà enfin sur la bonne route.

Je passe devant pour ouvrir la route et tempérer la vitesse dans la descente afin de mieux appréhender les intersections.
C'est calme , pas de voiture , ben oui c'est minuit en montagne à part des ours et des VC je ne vois qui l'on pourrait croiser.
Il y a quand même une ou deux bosses qui nous ralentissent avant d'arriver à Mens.
Mais globalement cela descend.
2 h du matin , Mens C8 pas un chat .
Je remplis une carte postale pour le passage et c'est tout bon ,nous avons encore 1 h d'avance sur la fermeture du contrôle.
Nous mangeons un petit peu et repartons. La forme est là , les jambes tournent bien.

Quelques kilomètres plus loin à Saint jean d'hérans , nous passons devant Rouedevélo qui s'est arrêté pour dormir un instant.

Une descente relativement longue mais technique ne nous laisse pas le choix de lâcher les freins.
Finalement parfois on voudrait que cela monte , car cela peut aussi être éprouvant de descendre.
Nous passons le pont de Ponsonnas et là , la route se cabre, Transat veut s'arrêter pour dormir puis se ravise .
C'est duraille , enfin une descente ,direction Valbonnais et Entraigues : cela remonte sévère puis nous arrivons sur un plateau.
Un gros morceau est devant nous , mais nous ne le savons pas.
Le col d'Ornon !

Pimprenelle me supplie de le laisser dormir . Je lui accorde 10 mn.
Je n'ai pas sommeil ,j'ai envie de foncer et de voir le jour se lever.
Transat continue. Nous ne le reverrons que le lendemain à Châteauroux les alpes.
La pause terminée nous repartons , un panneau indique col d'Ornon 23 km.
Je pense c'est cool après bourg d'oisans et le Lautaret.

Mais de nouveau la route se cabre ( avec le recul je pense que ce col est plus dur que le Lautaret, enfin c'est le ressentit que j'en ai eu ).
La montée jusqu'à Valbonnais est dure, dans le village coupure du goudron pendant au moins 500 m, nous passons à pieds , en fait cela va bien de changer de position et de marcher.
Pimprenelle commence à couiner.
Je le motive.

La route est toujours aussi raide , à Entraigues même combat , la route est en travaux, passage à pieds sur 500 m.

On repart ,c'est toujours aussi dur , Pimprenelle n'en peut plus . What a Face

Il s'arrête et se pose là , comme çà , sur un coin d'herbe et de cailloux . Evil or Very Mad

Je lui laisse 10 mn , puis le force à repartir, car on est en sueur et il fait frais .il ne faut pas choper la crève.
La fin du col est vraiment interminable et très dure.
Nous arrivons après plusieurs 'stop and go ' en haut (1371).
IL reste la descente sur Bourg d'oisans , je décide que l'on se repose pour être lucide ensuite.
Pimprenelle est très content. Il va se coucher.
J'en profite pour aller faire une vidange, puis manger et boire.
Le tout aura bien fait un gros quart d'heure.
Nous nous couvrons un peu plus, mais malgré cela nous aurons très très froid dans cette descente ou il impossible de lâcher les freins malgré le jour qui se lève .
J'étais devant pour limiter la vitesse, une camionnette nous double et après un virage plus rien dans le rétro. affraid
Je m'arrête.
Rien , j'attends , rien ,
je commence à m'inquiéter, je fais demi tour et je remonte un peu.
Ouf enfin le voilà, j'ai eu peur que la camionnette l'ai mis par terre.
En fait un coup de moins bien ,la fatigue, l'a obligé à stopper un instant.

le jour s'est levé.

Nous arrivons à Bourg d'Oisans.

A suivre
:porte:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1866
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   Mar 20 Sep 2011, 17:10

Contre attaque de Pimprenelle !
Une image choc
Attention âmes sensibles, l'image peut choquer
L'épuisement du Renard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» 1000 du Sud à Carcès 15-18 septembre 2011
» Nouveautés septembre 2011
» Braderie de Lille 3 et 4 septembre 2011
» 24 & 25 Septembre 2011 - 62 équipages aux 24 heures du Mans.
» [GP] Misano, 4 septembre 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Longue Distance-
Sauter vers: