Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
chtite_meuh
Posteur d'argent
avatar

Messages : 366
Âge : 41
Localisation : Lyon
VPH : Kettwiesel, Fujin sl
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Mar 19 Oct 2010, 12:26

sherpa421 a écrit:
chabizar a écrit:
Je pense qu'à Lyon, Pignon sur rue devrait proposer, à côté du service d'atelier libre-service, également la possibilité de facturer des réparations aux personnes qui ne veulent pas réparer elles-mêmes, ce qui contribuerait d'ailleurs à l'équilibre financier du Recycleur.
Ça changerait quand même profondément la nature de cette association qui n'est pas de nature commercial.

J'ajouterai que le Recycleur est très peu subventionné (Attention, le Recycleur n'est pas Pignon sur Rue), il table beaucoup sur ses adhésions et l'autofinancement pour payer ses trois salariés. Les réparations pourraient aider au financement de l'asso, encore qu'activité chronophage et pas plus rentable pour eux que pour les autres, c'est sûr, mais en temps qu'asso, elle pourrait être accusée de concurrence déloyale envers les spécialistes locaux. Ce n'est donc pas possible et en outre, ce n'est pas sa vocation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness
Accro du forum
avatar

Messages : 2777
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Mar 19 Oct 2010, 13:00

Citation :
Pourquoi dans l'informatique certains arrivent à faire de la réparation et pas dans le vélo ?

Une réponse politiquement incorrecte je pense : il me semble que la plupart des mécanos n'ont pas sû expliquer la valeur réelle de leur compétence. Vendre sa compétence est un exercice délicat. Nombre de mécanos professionnels ne voient plus car il la considère comme acquise leur réelle compétence.
Et puis, il y a l'association entre technologie = compétence et Vieux Biclou = low tech et bas prix peut-être ?

L'explciation est probablement un mix des deux.

Bon je viens de causer avec mes colocs. Il semble qu'il y ait d'autres facteurs qui interviennent. A Montpellier par exemple, Go Sport montait et réglait les compteurs pour 2 € (compter en moyenne 15mn de boulot)... Cout horaire 8 € de l'heure. Sur un compteur avec 2 € de marge. La logique ? Le secteur cycle est au premier étage au fond par les escaliers. Les gens achetent des habits ... Le vélo est la pour vendre autrechose avec de fortes marges. Je sais de quoi je parle, un de mes anciens mécanos y bosse... D'ailleurs ce GoSport a des pratiques commerciales illégales. Les vélos sont en permanence en prix barré promo dans la vitrine. C'est totalement illégal. Si quelqu'un leur envoie les fraudes, il devront les laisser au prix bas mais sans le prix surestimé barré.
Mais je peux vous garantir que la technique du prix barré fonctionne très bien, elle donne l'impression à l'acheteur de faire une bonne affaire et du coup il oublie le problème de suivi ultérieur et de service absent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.on-avance.fr
xael
Pilier du forum
avatar

Messages : 847
Âge : 41
Localisation : Lyon
VPH : Azub Apus 2009, Catrike Speed 2004, TADA 2012
Date d'inscription : 08/06/2009

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Mar 19 Oct 2010, 13:52

La question du prix des réparations est aussi une question de prix d'achat... Les gens admettent généralement de dépenser 10 à 20% du prix d'achat en frais d'entretiens annuels. Au delà, on trouve que c'est trop cher. Ça fait de 1000 à 3000€ pour une voiture, mais pour un vélo payé 50€ ça fait 5 à 10 €... Au delà on se dit qu'on ferait mieux d'en acheter un autre. Évidement, ce n'est pas assez pour qu'un professionnel puisse intervenir car les heures de mécanique vélo sont aussi chères (ou devraient l'être) que pour de la mécanique auto... Et puis comme sur un vélo, tout est visible, pour faire une intervention, il y en a pour 5 minutes, donc ça ne prend pas de temps... (sauf que 5 minutes à réparer, ça veut dire 10 minutes avec le client, 5 minutes pour installer/contrôler le vélo) les clients n'intègrent pas forcément que dans le prix de revient, le réparateur doit aussi intégrer le temps passé à traiter avec le client, stockage du vélo... Pour les métallosaures, le côté non accessible rend le garagiste plus indispensable.

Comme dans d'autres secteurs, les grandes surfaces (de sport ou alimentaires) on fait beaucoup de dégats... mais peu de gens font la corrélation entre leur recherche de prix bas à tout prix et le fait que leur emploi disparaisse... car situé directement ou indirectement à l'autre bout de la chaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sherpa421
Accro du forum


Messages : 1170
Âge : 40
Localisation : Tassin la demi Lune (69) FRANCE
VPH : Catrike Road, Méphistophélès
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Mar 19 Oct 2010, 14:01

Ness a écrit:
... Le vélo est la pour vendre autre chose ...
Ça c'est aussi vrai dans l'informatique chez boulanty et Casichamp. Et pour ce qui est de la faible valeur des vdm, quand on voie ce qu'il y a en réparation dans les bouclards informatique, c'est du même style.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness
Accro du forum
avatar

Messages : 2777
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Mar 19 Oct 2010, 14:12

xael a écrit:
Et puis comme sur un vélo, tout est visible, pour faire une intervention, il y en a pour 5 minutes, donc ça ne prend pas de temps... (sauf que 5 minutes à réparer, ça veut dire 10 minutes avec le client, 5 minutes pour installer/contrôler le vélo) les clients n'intègrent pas forcément que dans le prix de revient, le réparateur doit aussi intégrer le temps passé à traiter avec le client, stockage du vélo...

très très bien vu (comme l'ensemble de ton message d'ailleurs !). Ici, nous même avions oublié dans le décompte de la facturation de nos opérations cette dimension la première année !!! Le mécano sort quasiment chaque fois tester le résultat de son travail pour s'assurer que le travail est parfait. Et effectivement le temps de devis, de réception du client peut parfois être aussi important que le temps d'opération.

La faible valeur vénale et la légèreté sont des facteurs importants mais plus encore, la valeur symbolique de la bicyclette. J'ai vu des gens dépenser largement plus que la valeur vénale car ils tenaient à leur vélo même si vdm. Ils s'en servaient beaucoup c'est sûr. Mais l'attachement et le respect que l'on a vis à vis de son vélo change tout à fait la façon de faire attention et de lui prodiguer des soins. Pour rebondir avec l'idée de "care" véhiculée récemment dans les médias Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.on-avance.fr
dafal
Posteur de bronze
avatar

Messages : 283
Localisation : nord pas de calais (valenciennes)
VPH : catrike expedition
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Mar 19 Oct 2010, 14:30

les tarifs de réparation ne sont pas assez elevés je pense.
j'ai déposé mon vieux VD de GSS (j'étais lyceenne quand je l'ai acheté pas les moyens de mettre plus). dévoilage d'une roue, changement cassette et chaine, réglage frein. ça ne m'a couté que 49E piece compises. je m'attendais au double.
il a garde le vélo 15 jours au lieu des 5 prévus initialement, le réglage des freins n'est pas optimal mais il pouvait pas faire mieux sur du bas de gamme. au final je suis satsfaite et je comprend qu'il est fait passé les autres clients avant.
j'espere qu'il acceptera sur rdv d'assurer l'entretien annuel du trike mais s'il refuse je comprend sans probleme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6594
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Jeu 21 Oct 2010, 16:50

sherpa421 a écrit:
chabizar a écrit:
Je pense qu'à Lyon, Pignon sur rue devrait proposer, à côté du service d'atelier libre-service, également la possibilité de facturer des réparations aux personnes qui ne veulent pas réparer elles-mêmes, ce qui contribuerait d'ailleurs à l'équilibre financier du Recycleur.
Ça changerait quand même profondément la nature de cette association qui n'est pas de nature commercial.

changer profondément, le mot est un peu fort, cela ne ferait que rajouter un service supplémentaire à côté de ce qui resterait l'essentiel


Des associations qui font de la vente, j'en connais au moins deux :
- d'une part la Maison de l'Ecologie sur les pentes de la Croix-Rousse
- d'autre part l'épicerie bio Biogone à Villeurbanne, qui est restée longtemps appelée AVEC (association pour le développement d'alternatives écologiques collectives) avant de passer sarl pour des raisons de responsabilité financière illimitée sur la tête du président de l'asso (plus personne ne voulait être président avec responsabilité sur ses biens personnels), en 2004 ; mais actuellement la structure reste originale car c'est l'association AVEC qui détient la majorité des parts sociales de la sarl
- par ailleurs il existe encore des biocoops de nature associative, et pourtant ce sont bien des magasins bio, qui font donc commerce alimentaire
- à Villeurbanne encore, il existe le magasin Artisans du monde, à l'occasion je leur demanderai, mais ça m'étonnerait qu'ils aient un autre statut que associatif
- l'épicerie équitable près de la Guillotière ?? faudrait aussi que je leur demande au passage

Pour ce qui est de la concurrence déloyale, il faudrait enquêter parmi les vélocistes lyonnais, sont-ils si heureux de voir arriver des demandes de remise en état de poubelles roulantes ?


sherpa421 a écrit:
Par contre, ceux qui veulent du vdm tout prêt à rouler, on la possibilité d'en trouver à Emaüs. C'est pas de la réparation, mais concrètement rien n'empêche d'acheter un vélo d'occasion en état de marche et de laisser en cadeau un vdm qui ne roule pas. C'est un peu le vélo-consigné avec une consigne à 0€.
Une activité qui est bien dans la vocation du Recycleur, par contre, c'est la vente de vélos d'occasion remis en état. D'ailleurs, avec cela, il pourrait très bien y avoir accusation de concurrence déloyale par des vélocistes qui considéreraient que c'est autant de ventes de vélos neufs qu'ils perdent. Je pense pour ma part que c'est très complémentaire, et que la remise en état de vélos anciens mais de qualité est quelque chose de vraiment bien sur le plan de l'économie des matières premières. D'autant qu'un vélo ancien mais haut de gamme de l'époque, vaut plus à mes yeux que ces vdm entrée de gamme des grandes surfaces multisport, qui ont l'air déglingués déjà à l'état neuf.
Tiens au fait, le 8 novembre j'apporterai au Recycleur 2 vélos à remettre en état, donc l'un très bien équipé avec des freins Mafac tirage central de la grande époque, dérailleurs Simplex et tout et tout. Il faut "juste" consacrer un temps conséquent pour démonter entièrement le vélo, nettoyer, tarauder, surfacer tout ce qu'il faut, réviser les roues, remonter les composants avec les graisses adéquates, changer gaines / câbles / guidoline / chambres à air / pneus, et ce vélo va tourner comme une horloge. Souvent les couches de crasse protègent remarquablement de l'usure et de la corrosion, et on peut trouver de la belle mécanique sous des couches de merde.
Donc le Recycleur pourra mettre en vente un joli vélo (c'est un course cadre homme... couleur rose fuchsia !!! ça sera peut-être un peu difficile à assumer mais pourquoi pas). L'autre vélo que j'apporterai est un mini-vélo, rien d'extraordinaire au niveau des composants, mais peut avoir une honorable seconde vie je pense.

Mais une vraie solution comme je l'évoquais, serait des ateliers de réparation à faible prix du m² et à main-d'oeuvre détaxée, et ça, ça n'existe pas. Ca me paraît pourtant une piste pour monter des structures de ce genre avec des aides publiques à la réinsertion. Remettre en état de marche des objets laissés à l'abandon, c'est d'une certaine façon se réparer aussi soi-même et s'accorder de la valeur alors qu'on a pu se sentir rejeté par la société. Les objets et les gens abandonnés ont de la valeur et il faut les aider les uns et les autres à la retrouver.
Est-ce que Pignon sur rue / Le Recycleur n'auraient pas envie de susciter ce genre de projets de réinsertion ? Je phantasme ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
sherpa421
Accro du forum


Messages : 1170
Âge : 40
Localisation : Tassin la demi Lune (69) FRANCE
VPH : Catrike Road, Méphistophélès
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Jeu 21 Oct 2010, 17:28

Ils font de la vente de vélo complet en état de marche au recycleur ?

Bien sur, une association peut faire du commerce ou de la prestation de service. Il n'y a rien de déshonorant, surtout si c'est une activité délaissé par le tissu économique classique. Mais quand on consulte un peu le site de pignon sur rue on lit ça :
http://www.pignonsurrue.org/spip.php?rubrique10
***************************
CE QUE NOUS NE POUVONS (VOULONS) PAS FAIRE.
Faire le travail à votre place. Venir à l’atelier c’est manifester la volonté de se débrouiller, les adhérents et les salariés peuvent vous y aider. Vous êtes responsable des opérations.
******************************

Donc, soit le site n'est pas à jours, soit la réparation par un salarié n'est pas de leur domaine d'activité. Je trouve d'ailleurs que la vente de vélo complet, en état de marche n'est pas vraiment dans leur cœur d'activité tel qu'il la décrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chtite_meuh
Posteur d'argent
avatar

Messages : 366
Âge : 41
Localisation : Lyon
VPH : Kettwiesel, Fujin sl
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Jeu 21 Oct 2010, 17:32

Le recycleur vend quelques vélos retapés et révisés à ses adhérents. Adhésion : 30€.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zouav
**
avatar

Messages : 109
Âge : 50
Localisation : lyon 3
VPH : Azub Ibex, CycleGenius CGX , Ice Vortex +
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Jeu 21 Oct 2010, 18:00

les AJD(amis jeudi dimanche) ont une structure: pro vélo qui fait de la prévention de la délinquance avec comme support la réparation de vélo et la récupération ( via la courly et les déchèteries) ,le stockage et l'envoie en Afrique de nos anciens vélos


http://www.fondation-ajd.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6594
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Jeu 21 Oct 2010, 18:07

Sherpa421 : sur cette page http://www.pignonsurrue.org/spip.php?rubrique10
on peut y lire :

----------------
Tous les 2ème lundi du mois entre 17h et 19h, venez à l’atelier nous aider à démonter et à bricoler des vieux vélos !
Ainsi nous pouvons récupérer les pièces détachées, ou remonter des vélos pour les revendre. L’atelier a également besoin d’un peu d’aménagement !
----------------

Qu'y a-t-il de choquant ? Il y a des personnes qui travaillent au Recycleur, j'imagine en plus qu'ils ne gagnent pas lourd, et si ces ventes sporadiques permettent, à la fois de redonner une seconde vie à des vélos qui ne méritent pas d'être à l'abandon, et de fournir 3 sous et demi pour contribuer aux salaires, je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de diabolique scratch
D'autant que comme tu peux le lire, il s'agit de demander à des bénévoles d'aider à la remise en état de ces vélos destinés à la vente.
Tenter de rémunérer du travail n'a rien d'infamant. Et encore dans ce cas il s'agit essentiellement de bénévolat. D'ailleurs si ton travail salarié t'en laisse le temps, pourquoi ne pas t'investir dans un peu de bénévolat là-bas ?
J'ai fait dans ma jeunesse pas mal de bénévolat et je ne le regrette pas même si aujourd'hui avec ma situation l'évocation de cette idée me donne de l'urticaire. C'est cool de faire du bénévolat quand on est salarié à 2000 €.

J'ai participé en 1995 à la toute première séance de ce qui ne s'appelait pas encore le Recycleur, au CUL 44 rue Burdeau, comme atelier émanant du RVV (oui je parle comme une ancienne combattante, je suis fière de cette glorieuse époque). J'avais même eu de vagues idées d'y travailler mais un Serge tenait les poutres là-bas et s'était fait son petit univers de réinsertion à lui. Et même si je peux être agacée par le côté bricolage (rhôôô, pas d'outil pour redresser les pattes de dérailleur, pas d'outil pour vérifier le centrage des roues No ), je soutiens à fond le principe du Recycleur. Encore une fois, je préfère voir rouler des gens sur des vélos anciens, de qualité suffisamment correcte, et bien réparés, plutôt que ces merdes de B'twin à 200 € qui freinent pas avec des moyeux graissés au pâté de foie.

Je serais vraiment très heureuse que les 2 vélos que je compte amener le 8 novembre puissent être revendus, ainsi j'aurai l'impression d'avoir pu aider un tout petit peu les salariés courageux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
sherpa421
Accro du forum


Messages : 1170
Âge : 40
Localisation : Tassin la demi Lune (69) FRANCE
VPH : Catrike Road, Méphistophélès
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Jeu 21 Oct 2010, 20:45

Mais j'ai jamais dit qu'il y avait quelque chose de choquant. Il m'est arrivé de discuter plusieurs fois avec un bénévole de cette association. J'y suis passé quand je cherchais quelqu'un pour apprendre à souder. Je n'avais simplement pas vu qu'il revendait des vélos. Chtite_meuh dit qu'il faut payer la cotisation pour avoir le droit d'acheter un vélo.

De ce que j'ai lu et entendu j'en déduit qu'il ne vendent des vélos que pour faire un peu d'argent de poche. Je n'ai pas eu l'impression que leur motivation était de faire de l'insertion professionnelle, mais plutôt de bricoler des vélos. Il y a d'autres associations dont la motivation est de faire de l'insertion professionnelle.

Si ils veulent faire de la réparations payante, c'est bien. Mais si ils préfèrent orienter leur association différemment c'est bien aussi.

Maintenant que je sais qu'ils vendent des vélos, je pourrais leur faire plus de pub.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6594
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Ven 22 Oct 2010, 03:37

sherpa421 a écrit:
Je n'ai pas eu l'impression que leur motivation était de faire de l'insertion professionnelle, mais plutôt de bricoler des vélos. Il y a d'autres associations dont la motivation est de faire de l'insertion professionnelle.
Je ne vois pas pourquoi il y aurait, soit un objectif de remettre en circulation des vélos, soit faire de l'insertion professionnelle. Faire de l'insertion n'est pas un but en soi, enfin à mes yeux, je trouve ça naze cette idée d'occuper les gens pour les occuper. Pour les empêcher de péter un câble et brûler des poubelles ?
Remettre en état des vélos réparables pour procurer des moyens de transport à coût modéré, c'est génial. Et si en plus ça donne de quoi vivre à quelques personnes qui ne trouvent pas de taf, c'est la cerise sur le gâteau. Un CAT qui fournirait des vélos bien équipés, ce serait le pied.


Jéjon a écrit:
chabizar a écrit:
malheureusement [...], tu donnes du grain à moudre à Jéjon pale
Entendons-nous bien : je ne trouve pas ça malheureux, moi, bien au contraire ! Et je suis sûr qu'habiter Lyon me donnerait au moins un motif de satisfaction...
Vous ne manquez pas d'air, Docteur Jéjon et Mister Hyde, je n'ai pas oublié la teneur de nos échanges de mp voici quelques mois avec vos accusations, et sur les intentions que vous m'attribuiez, et sur ma personnalité perverse ou peu s'en faut. Soumettons-nous tous les 2 à une expertise psychiatrique et nous verrons ce qu'il en ressort.
Vous êtes doué, très doué, très très doué, monsieur Jéjon, mais attention à ce à quoi vous utilisez votre intelligence et votre répartie. Je n'ai pas vos fulgurantes capacités intellectuelles, votre scélérité d'esprit non plus. Mais je suis d'une ténacité qu'on a généralement du mal à soupçonner. Je me sens comme un culbuto (t'as beau lui foutre la tronche dans la poussière, il remonte toujours).
Vous ne perdez rien pour attendre, ce n'est pas maintenant que je vous répondrai à ce sujet. Je n'oublie rien et je saurai y répondre.

Pour ce qui est de l'activité pro si vous étiez lyonnais, laissez tomber, les délais deviennent catastrophiques. Et je n'aurais vraiment pas envie de proposer mes services à quelqu'un qui m'a insultée aussi directement. Il y a certains clients que j'ai exclus pour garder des amis, il y en a d'autres qui, pour se comporter comme des ennemis, n'ont de toute façon pas leur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
Velodumatin
***


Messages : 144
Localisation : 47°N, 7°E
VPH : P-38
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Ven 22 Oct 2010, 08:15

chabizar a écrit:

Je ne vois pas pourquoi il y aurait, soit un objectif de remettre en circulation des vélos, soit faire de l'insertion professionnelle. Faire de l'insertion n'est pas un but en soi, enfin à mes yeux, je trouve ça naze cette idée d'occuper les gens pour les occuper. Pour les empêcher de péter un câble et brûler des poubelles ?

Sans être un pro de la question, il me semble que le terme "insertion professionnelle" recouvre autre chose que juste un programme d'occupation. En principe, il s'agit de donner une expérience professionnelle, "quelque chose pour remplir le CV", à des gens qui en ont besoin pour retrouver un vrai job. De leur permettre de prouver qu'ils sont capables de faire un boulot, d'arriver à l'heure etc... alors que leurs x années de chômage auraient pu faire craindre le contraire à un employeur potentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Ven 22 Oct 2010, 08:38

Chab, vous êtes assez largement à côté de la plaque ; c'est sûrement en bonne partie de ma faute, et j'en suis désolé. Mais gardez donc vos menaces, je vous prie : je ne les tolèrerai pas davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sherpa421
Accro du forum


Messages : 1170
Âge : 40
Localisation : Tassin la demi Lune (69) FRANCE
VPH : Catrike Road, Méphistophélès
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Ven 22 Oct 2010, 08:44

chabizar a écrit:
Je ne vois pas pourquoi il y aurait, soit un objectif de remettre en circulation des vélos, soit faire de l'insertion professionnelle.
Parce que une association vie grâce à ses membres. D'un côté il s'agit de s'occupper de mécanique vélo et de partager sa passion du vélo, de l'autre côté il s'agit de s'occupper de personnes en difficulté. D'un côté on s'occuppe d'un morceau de ferail, de l'autre côté on s'occupe d'un être humain. Ce n'est à la base pas la même motivation, même si certaines personnes peuvent avoir la double motivation. Pour avoir connu le phénomène dans une autre association, dès que le projet global est modifié même à la marge, certains partent de l'association et parfois d'autres arrivent.

C'est probablement pour ça que pignon sur rue est une association d'association ( Le Recycleur, Vélos & Chemins de Traverse et La Ville à Vélo ). Chaque association conserve sa structure et son projet propre. Mais, même pour certains adhérant, c'est parfois difficile de s'y retrouver dans qui est quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chtite_meuh
Posteur d'argent
avatar

Messages : 366
Âge : 41
Localisation : Lyon
VPH : Kettwiesel, Fujin sl
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Ven 22 Oct 2010, 10:48

@sherpa421: Tu sites les 3 assos fondatrices, d'autres assos se sont jointes à Pignon sur Rue depuis : Lyon vélo, Droit du piéton, La Rue de l'Avenir et La Rustine (une troupe de théatre)... et la famille va peut-être encore s'agrandir.
Le Recycleur est souvent confondu avec Pignon sur Rue parce qu'ils sont hébergés dans nos locaux. ça les énerve pas mal, d'ailleurs, ils tiennent à leur identité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dafal
Posteur de bronze
avatar

Messages : 283
Localisation : nord pas de calais (valenciennes)
VPH : catrike expedition
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Ven 22 Oct 2010, 21:27

vous avez de la chance malgré tout d'avoir tout ça.
à valenciennes, le seul vélociste du centre a fermé boutique. il y en a encore 3, les 3 derniers dans les villes limitrophes. mais quand ils prendront leur retraites, il n'y aura plus personne.
et encore, aucun d'eux ne s'occupe de vélo urbain, ils font tous du vélo orienté sport.
difficile de s'y retrouver surtout pour les équipements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier
Accro du forum


Messages : 1519
Localisation : 16° sud - 151°ouest
VPH : Bike friday ici - bacchetta trop loin
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Sam 23 Oct 2010, 13:28

[HS à fond]

ah bah oui, mais "on" va chez "des caquelon", "gros sport" et autres trucs semblables.... faut pas s'étonner... (qui se refuse ABSOLUMENT à y mettre les pieds?)
c'est comme tous ces gens dans la rue actuellement.... il y en a combien parmis eux qui ont qques centaine/millier d'euros d'économie gentillement placé sur des actions afin de... créer de la richesse sans travail? (avec ce type de comportement, on scie la branche sur laquelle on est assis...et puis l'impact que ça a en déteriorations des conditions de travail ici, délocalisations pour être encore et toujours plus productif...)

[pardon chabizar]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://goo.gl/photos/CwisMf8xKUuy3Sic7
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6594
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: u    Lun 18 Avr 2011, 21:58

Ness a écrit:
J'ai lu le premier message de Chabizar sur ce fil mais pas la totalité des suivants, mais je vais apporter le témoignage de ma propre expérience qui peut enrichir le point de vue sur cette situation.
Pour ceux qui ne nous connaissent pas, c'est important de comprendre qui nous sommes.
Le local: On Avance a été créé en 2005. La surface totale est de 125 m2. Nous sommes localisés en ville (loyer de 2200 €). Le tricycle couché représente actuellement 20 % du chiffre. Il a été un peu plus haut avant mais le vélo électrique prend de l'ampleur. Le reste c'est vélos de ville, de randonnée, pliants, enfants...

L'équipe: nous étions deux personnes. Aujourd'hui nous sommes 4 plus un mécano de plus en été.
C'est ma seconde création après 10 ans d'un magasin de kitesurf. La gestion je sais donc ce que ça veut dire...
Mon collègue Pierre a été formé chez un artisan, puis a travaillé quelques années chez Décathlon, puis chez un gros vélociste franchisé Veloland. Dès la création du magasin, Pierre m'a dit que la non rentabilité de l'atelier était le problème majeur d'un magasin de vélos. Car il consommait l'argent gagné dans la vente. Il disait que l'atelier n'était pas au service de la vente mais le contraire. C'est peut-être terre à terre mais nous parlons de viabilité d'une affaire la. Quand quelqu'un est malade ou va mal, on regarde comment il fonctionne, son environnement et on gère pour que ça aille mieux. Ce n'est plus l'heure de la poésie. Je ne sais pas si mon analogie vous parle...


Alors voila comment on a fait. J'ai demandé à ma comptable de me calculer un tarif horaire correct pour que l'entreprise puisse se développer en étant rentable. J'étais parti pourt 29 €, finalement elle m'a dit de fixer à 45 €TTC. Ce que nous avons fait.

Très rapidement, nous avons été submergés par la demande de réparations de vdm (code utilisé dans l'atelier, je vous laisse trouver) car la quasi-totalité des magasins situés en ville ont disparus. Ils ont d'ailleurs disparu pour grosse partie à cause de ce problème d'après moi. Les gens ont acheté des vélos de grandes-surfaces du sport (situés en périphérie de ville) et continué à demander aux locaux (plus pratiques et compétents probablement ?) de réparer leurs vélos.

Mais revenons en à nos vélos à réparer. C'étaient principalement (95%) des vélos de basse qualité ou qui n'ont jamais été entretenus. Ces clients venaient avec des demandes impossibles à satisfaire car soit ils n'avaient pas le budget ("vous comprenez j'ai payé ce vélo 50 € aux puces"), soit nos devis étaient souvent non rentables pour nous. L'état calamiteux de leurs vélos nous demandait toujours plus de travail que prévu. Finalement, nous nous étions arrivé à ce que craignait Pierre. L'atelier siphonnait les gains de la vente. Il fallait réagir vite, vite, sinon nous allions au mieux végeter au pire fermer.

Nous avons donc décidé de ne plus accepter de vdm. Chose pas toujours facile ("mais vous en avez juste pour 10 mn") à expliquer. A la fin, expliquer finissait par nous faire perdre trop de temps donc nous avons affiché sur la porte quelques explications sur le pourquoi du comment que ne renierait pas Chabizar Smile

Petit à petit la situation s'est modifiée car aujourd'hui nous ne choisissons plus de refuser les vdm, nous n'avons plus le temps de les réparer car l'atelier est submergé de travail.

Comme les clients à qui nous avons vendus des bicyclettes(1500 environ) sont prioritaires, nous ne réparons plus que leurs vélos. Et le reste du temps, nous montons les vélos reçus dans les cartons (45' à 1h voir 2 à 4 h pour les tricycles !) et assurons la première révision gratuite.

Chaque régle est faite pour y déroger évidemment, on n'est pas des brutes. Dans le cas où il s'agit de clients qui ont déménagé et qui ont acquis leur vélo dans un magasin indépendant, nous leur trouvons un créneau dans notre planning. A savoir que nous travaillons uniquement sur rendez-vous, cela évite aux vélos en souffrance d'encombrer le magasin (mauvaise idée vu le prix de loc du m2). Ca c'est encore un bon moyen de plomber un magasin, utiliser l'espace pour stocker les vélos des clients.

Que pourrait-on conclure à ça ? Nous avons eu un échange sur une liste de discussion locale avec un autre pro qui a très bien expliqué les tenants et aboutissants économiques du marché du cycle. Je pense que les gestionnaires qui ont mis en place les grandes surfaces du sport ont très bien compris qu'ils pouvaient faire disparaître leurs concurrents indépendants en simplement "laissant partir" leurs clients réparer là-bas et plombant du coup la rentabilité de ces petits magasins. Car le petit commerçant était toujours sympa (entendre "faisait un prix bas ou profitait pour réparer un autre souci gratos") et serviable. D'avoir été trop serviles et pas seulement serviables même je dirais, ils ont effectivement disparus... Le petit dernier qui a fermé derrière chez moi pratiquait des prix qui l'ont emporté quelques mois après sa retraite au cimetière d'un cancer foudroyant (cette analyse que je partage vient d'un collègue vélociste).

Aujourd'hui pour notre part, nous avons une clientèle qui peut entendre ce discours et le comprendre. C'est bon signe pour les temps à venir... Chacun doit pouvoir vivre décemment et être rétribué en fonction de ce qu'il apporte à la communauté.

Le retour d'expérience de Lauret Ness a confirmé ce que j'ai dit, et on ne s'est pas concertés. Tout simplement parce qu'on se retrouve confrontés aux mêmes choses qu'on ne peut imaginer quand on ne l'a pas faite, cette expérience. Au vu des années d'expérience de Laurent Ness et de l'ampleur de l'activité de On avance, personne n'a osé se permettre de le juger ou de lui donner des conseils inappropriés. Je pense que Laurent Ness aurait la même réaction que moi face aux personnes qui lui conseilleraient de travailler 80h / semaine s'il travaillait déjà 70h. Quand on voit le témoignage de Ness qui dit que On avance, avec 4 travailleurs + 1 renfort l'été, ne peut entretenir que les vélos de ses propres clients et n'a pas le temps pour les autres, alors on imagine que c'est encore plus impossible pour une activité d'un seul travailleur qui doit tout faire. Prétendre le contraire relève de la grossièreté ou de l'ignorance, le retour d'expérience de On avance est une illustration irréfutable.
J'ai pris du recul et ça n'a rien changé à l'affaire ; je n'ai pas remis les pieds dans le bazar depuis 1 mois, que se rejoue la même partition, il suffit d'un abuseur pour 4 ou 5 personnes respectueuses et l'enfer recommence, avec l'usure du corps qui s'accumule dans une activité physique.

Personne ne va conseiller à On avance de travailler comme des esclaves et pourquoi, parce qu'il y a le code du travail et c'est tant mieux. C'est vraiment une bonne chose. Bravo Ness de tenir les limites. Voilà, aussi, Ness étant un des rares à s'en être tenu au sujet de départ, les réparations de vdm. Quand on fait le même métier, on sait de quoi on parle. Quand on ne fait pas le même métier, on a de très fortes chances de ne pas savoir de quoi on parle. Et dans ce cas on en parle au risque de raconter des bêtises.

Les accusations de pub... ils sont vraiment dans un délire laid, les malheureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11151
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Mar 19 Avr 2011, 07:55

Oh, ya pas besoin d'être du métier pour comprendre tout ça.
Il y a 30 ans déjà, j'étais à Coëtquidan et j'étais client chez Le petit vélociste du bled (Je lui ai quand même acheté 9 vélos en moins de dix ans).
Je voyais avec effarement des officiers supérieurs pétés de tunes acheter des vdm et venir carrément lui faire monter le kit (genre toysrus). Comme j'essayais d'annimer (pas facile non plus) une section cyclo dans l'association sportive, je persuadais un max des potes à acheter chez lui.
Actuellement, je vois bien ce qui se passe aussi chez mon vélociste à Brest. Les gens (enfin, une majorité) ne veulent pas mettre le prix dans un vélo. D'où l'afluence dans les grandes surfaces précitées.
Si j'avoue humblement acheter des tenues et accessoires chez D4 (budjet oblige) je suis incapable génétiquement de leur acheter un vélo.
Alors chez Hobby Cycles, je fais chauffer la carte bleue avec un double plaisir: avoir du bon matos et faire vivre mon magazin préféré. C'est un peu mon denier du culte à moi.
A une amie prof d'anglais qui venait d'exhumer un vdm de sa cave pour aller au lycée en me demandant ce qu'il fallait faire, je lui ai suggéré la déchetterie et une visite chez mon vélociste où elle pouvait trouver un vélo correct à 300 roros environs. Réponse: "j'ai pas le budjet si on achète la maison". Alors, je lui ai dit qu'il avait aussi quelques occases mais que c'est difficile!
Quand on voit le budjet que les gens mettent dans les "écrans plats, cloppes et autres con....ies".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2836
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Mar 19 Avr 2011, 12:02

Acheter une maison: Plusieurs centaines de milliers d'euros.
Acheter un vélo: En l'occurrence, quelques centaines d'euros.

Je ne vois même pas comment on peut comparer les deux.

Autre comparaison à pas beaucoup d'euroballes:
Un plein: 50€
Un vélo de ville correct: une dizaine de pleins tout au plus.


Plus dans le sujet, je me suis toujours demandé où se situait le business des "consommables & petit équipement" par rapport à ça. Pneus, chambres à air, patins de frein, dynamo, loupiotes diverses, sonnettes, etc.
Est-ce que ça permet de faire des marges confortables facilement?
Est-ce que c'est un cauchemar de gestion de stock et de fournisseurs (donc de temps perdu)?
...
Vu comme ça, la réponse parait évidente ... on pourrait poser la question autrement: vu la concurrence des magasins en ligne et les prix qu'ils imposent pour ce genre de pièces, est-ce que ça vaut le coup de les vendre au détail, où est-ce que ça n'a encore vraiment d'intérêt en complément d'équipement d'un vélo neuf?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Mar 19 Avr 2011, 13:03

La vente de pièces: pour un VDM, c'est pas possible: lorsque les patins de freins de qualité valent 30 CHF pour un vélo acheté 149 CHF, le client part en te traitant de voleur, surtout si le montage est annoncé à 10 CHF. Un tiers du prix du vélo, pour changer les patins.
Un autre est arrivé avec un VDM dont la chaîne avait une forme fixe. Impossible de tourner les pédales, la rouille avait tout pris, les pneus étaient craquelés, tous les roulements ou presque avaient des points durs.
Devis: deux pneus, 2 chambres, câbles et gaines, patins de freins, chaîne, cassette et plateaux, poignées mousse, pédales et jeu de direction.
Pour un total qui dépassait le double d'un autre VDM, neuf.
L'explication de la qualité des pièces est bien passée, mais il est quand même allé acheter le second VDM neuf après avoir essayé un de mes vieux vélos refait pour se faire une idée de ce que peut faire un vieux vélo malgré son apparence.

Quelques jours plus tard, VDM presque neuf de retour, les pneus ne vont pas (vibration, bruit, glissades) les freins sont des ralentisseurs, les câbles premier prix collent dans les gaînes et rien ne va.
Au final, doublé le prix pour retrouver un vélo qui va bien, c'est tout de même ridicule, non ?

Ce n'aurait pas été une connaissance, j'aurais fait comme les autres: celui qui l'a vendu doit s'en occuper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Berniche
Accro du forum
avatar

Messages : 1662
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Mar 19 Avr 2011, 14:45

"Les accusations de pub... ils sont vraiment dans un délire laid, les malheureux."

Une chose est sûre, cela ne donne pas envie d’acheter.

Vdm ? vélo de merde !? non ! vélo de marché de masse oui ! "mass market"

Pendant ce temps-là d’autres positivent >>> http://www.culturevelo.com/

Il est né le divin enfant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velodumatin
***


Messages : 144
Localisation : 47°N, 7°E
VPH : P-38
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   Mar 19 Avr 2011, 15:14

Même quand on est gentil bricoleur amateur, qu'on voudrait juste aider et qu'on ne facture rien, un VDM reste un problème qu'il vaudrait mieux ne pas toucher. L'automne dernier avec l'asso locale on a fait une animation avec un petit atelier pour réparations basiques, à l'oeil sauf pièces. En voulant serrer une vis (et je n'ai rien d'un gros bras), elle s'est cassée net et je me suis retrouvé là comme un con à expliquer au proprio que je ne savais pas quoi faire pour récupérer ça. J'ai été sauvé par le bouclard du coin qui avait là un stand de démo, qui n'a pas pu s'empêcher de donner un coup de main et qui a filé au magasin chercher de l'outillage. Gratuitement ou presque, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cyclociel, confondu avec un service public / dualité onde-corpuscule
» Pêche et plan d'eau communiquant avec le domaine public...
» question d'un novice
» Service Gagnant
» [DECLINAISON] Berlingo First Electrique by Venturi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Rubriques informatives :: Le Coin des Pros-
Sauter vers: