Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Jeu 05 Aoû 2010, 16:42

Tous les amateurs de tricycles, et aussi pas mal d’autres pour le plaisir de savoir, s’intéressent de près aux tricycles dits fs – pour full suspended – je présume, c'est-à-dire à suspension intégrale.

Nous n’avons pas, pour le moment, de propriétaires de tels engins qui nous aient fait le plaisir de nous donner leur avis. Peut-être ne les possèdent-ils que depuis peu de temps, n’ont-ils fait que peu de kilomètres ou bien encore sont-ils trop timides ?

Alors, ayant découvert sur BentRider Online – BROL pour les initiés – les essais du ICE Sprint 2 fs et du HPVelotechnik Scorpion fs je vous en propose une traduction. Ne tirez pas sur le traducteur, il a fait ce qu’il a pu…

L’essai du Sprint date du 15 mai de cette année, celui du Scorpion du 2 juillet. Ces deux essais ont été rédigés par Bryan J. Ball le rédacteur en chef de BROL. Comme toujours, ce dernier a un style « cyclo-philosophique » spécial quand il n’est pas « cyclo-dithyrambique », émaillé d’expressions américaines inexistantes dans un dictionnaire et, donc, pas toujours faciles à traduire. Je ne vais pas être gentil en avançant que ces considérations prennent souvent plus de place que les résultats de l’essai proprement dit, essai que je n’ai jamais lu vraiment mauvais. Pour continuer à être encore plus mauvaise langue, peut-être BROL a-t-il des prix tout à fait spéciaux – ou même la gratuité – pour ses vélos et tricycles d’essai ?

A nous donc de lire entre les lignes


ICE Sprint 2 fs
par Bryan J Ball

Il y a peu de différence entre le génie et la folie. Tout au moins est-ce ce que les médecins me disent... En 2009, et quelques années plus tôt, Inspires Cycles Engineering (ICE) était une sacrée affaire. Ils avaient une gamme de tricycles qui roulaient bien, reconnue par tout le monde et un réseau toujours en expansion de distributeurs fidèles. La plupart des gens se contenteraient d'encaisser les chèques pendant un bon moment. Mais pas ICE. Ils ont décidé de bazarder toute la gamme et de repartir à zéro. Ils n'ont pas juste rajouté un nouveau modèle ou reconçu l'un d'eux. Ils ont remplacé toute la gamme ! D'un seul coup ! Génie ou folie ?
Il y a plusieurs raisons à cette totale transformation. La première était la réduction des coûts et la facilité de production. La dernière génération de tricycles ICE n'était pas spécialement bon marché et, avec une partie du cadre fait à la main par une main d’œuvre réduite, ICE limitait sa part de marché. La seconde raison étant que, désirant introduire beaucoup de nouvelles caractéristiques, il était plus facile de tout transformer à la fois en concevant la nouvelle fabrication à Taïwan. Mais assez des « pourquoi », voyons « ce qui vaut le coup ».
La gamme ICE 2010 a un cadre avant cruciforme en chromoly couplé à une partie arrière pliable en aluminium. Les modèles Sprint et Adventure ont une suspension simple pour adoucir la route. Tous les modèles ont plusieurs présentations différentes avec une largeur au choix. Mon tricycle d'essai est un Sprint 2 fs. Le Sprint est au milieu de la gamme ICE. Sa vocation est d'être un tricycle de balade sportive. Il peut transporter le même matériel que l’Adventure mais il est un peu plus bas et plus agile. Il est équipé principalement avec des pièces de transmission SRAM X.9, des freins à tambour Sturmey Archer et la suspension avant.
La qualité de construction est exceptionnelle et me rappelle les jours où ICE construisait essentiellement des tricycles sur mesure à 5/8000 $. Toutes les soudures sont bien finies et la peinture est superbe. ICE a toujours eu une très bonne qualité mais l'entreprise a fait un autre pas en avant avec ces nouveaux tricycles. Je ne pinaillerai que pour dire que le siège mesh de mon Sprint 2 fs fait un peu primaire eu égard au reste de la machine. Il serait bien d'avoir sur un si bel engin une toile de siège un peu plus raffinée.
Il y a deux nouvelles caractéristiques très visibles sur ces nouveaux modèles. Tout d'abord, le système de pliage Compact Flat Twist - « pliage à plat compact par torsion* ». La version courte est très cool**. La version longue permet à la roue arrière de simultanément se replier vers l'avant et de tourner de 90 degrés de manière à reposer sur la croix du cadre entre les roues avant. La chaine est guidée par des tubes téflon et de petites longueur de tubes en caoutchouc souple. Je reconnais avoir rarement, ces temps ci, été impressionné par un mécanisme de pliage. J'ai vu et j'ai roulé sur tous les vélos couchés pliants existants et je possède un Brompton pliant. Mais je reconnais que celui de l’ICE est vraiment bien. Je l'ai fait et vu fonctionner 100 fois et bien que je sache comment cela fonctionne... je ne sais toujours pas comment cela fonctionne. Je pense toujours « il ne peut pas faire ça ! ». En moins d'une minute, vous le mettez et le sortez du coffre d'une voiture moyenne. Si vous avez 30 minutes vous pouvez faire l'essai de le mettre et le sortir d'un bon petit carton d'expédition soigné qui n'attirera pas du tout l’œil d'une compagnie aérienne (voir les photos et vidéos beaucoup plus démonstratives que ce que je pourrais dire).
La deuxième nouvelle caractéristique est le système de suspension avant « Road Response*** ». La conception de direction à double tirant utilise un petit élastomère et un guidage en aluminium pour donner une course de 4 centimètres. Il est conçu pour éviter les coups dans la direction et la plongée au freinage. Ce système est disponible pour équiper les anciens modèles.
Les suspensions avant et arrière du Sprint se combinent pour rendre un trajet vraiment confortable et sans souci. A cette époque de l'année, le réseau de chemins du Canal Erie est un gâchis. La glace de l'hiver et les racines d'arbre sur les couches minces de la chaussée ont fait nombre de dégâts et les bosses résultantes font s'entrechoquer vos dents quand elles vous prennent par surprise. La suspension ICE fait un travail extraordinairement bon en les lissant complètement. Ne le prenez pas pour un VTT tout suspendu, mais il y a sans aucun doute de quoi émousser les pires bosses. Je suis également certain que je pourrais foncer sur des parties empierrées plus vite qu'avec un Sprint sans suspension.
Comme ICE l'a promis, la suspension n'a en rien mis la pagaille dans la maniabilité du Sprint. J'ai toujours été impressionné depuis longtemps par la maniabilité des tricycles ICE. Ils donnent toujours une sensation de douceur, de légèreté sans surprise que personne d'autre n'a obtenue pour le moment. Le Sprint 2 fs ne fait pas exception. Il n'y a pas de brake steer ni de pedal steer (embardées dues au freinage ou au pédalage) et à peine un minuscule soupçon de plongée lors d'un freinage en catastrophe. Le Sprint se pilote très bien d'une seule main y compris à grande vitesse. On ne peut avoir mieux que cela en fait de maniabilité.
Le confortable cockpit du Sprint n'enlève rien à la douceur de la suspension. Je n'aime pas l'apparence du siège mais ne peux prendre en défaut son confort. Il disparaît gentiment en dessous de vous, ce qui est ce qu'on demande à un bon siège de faire. Le pédalier du Sprint n'est pas non plus désagréablement haut, même sur les modèles fs légèrement relevés. Les guidons sont largement réglables et ne posent aucun problème.
Tous les composants fonctionnent bien sur le Sprint. J'ai spécialement apprécié l'ensemble transmission personnalisé qu’ICE a conçu. Shimano ne fabrique plus le moyeu arrière Capreo et la cassette 9-26, mais ICE fait maintenant sa propre version. Le resplendissant moyeu arrière ICE à roulements étanches est autrement supérieur au modèle Shimano et la cassette spéciale 9 vitesses 9-32 offre bien plus de rapports que l'originale. ICE combine cette roue arrière à nombreux rapports avec un pédalier Truvativ Firex en 26-36-48. Cela donne des développements de 1,20 à 7,80 m ****. C'est ce qui convient au cycliste normal. Les intervalles entre les pignons sont également bien étagés. Je n'ai jamais senti de saut trop important. Je ne suis pas pour le plagiat, mais j'encourage chaque fabricant de tricycles à roues de 20'' de copier immédiatement ce montage.
Même avec la suspension intégrale le Sprint est assez rapide pour utiliser tous les rapports de vitesse. Ce n'est pas un tricycle de course mais il est plutôt rapide. Le cadre est suffisamment rigide et à 17,5 kg il est plutôt léger pour un tricycle tout suspendu
ICE a toujours fourni des accessoires de bel aspect et de bonne qualité et je leur ai pardonné lorsque c'était un peu léger. Ce n'est pas le cas. A peine sortis de fabrication, les nouveaux modèles ont le même tas d'options que les anciens. Vous trouvez des porte-bagage, des garde-boue, des appui-tête, des sacoches... des générateurs antigravitationnels... Bon, pas tout quand même... J'ai pris les garde-boue et un porte-bagage, installés facilement et convenant parfaitement, faisant indéniablement partie d'un tricycle « aussi classe ».
Il est clair que j'aime le Sprint.......beaucoup. Mais j'ai quelques reproches. J'ai déjà parlé du siège. Mais alors qu’ICE a un peu baissé le prix de base de ses tricycles, cocher les cases d'options fait monter la note. Le Sprint commence à 2499 $ (2495 €). C'est très raisonnable. Toutefois, quand vous ajoutez la suspension avant et les composants du niveau « 2 » le prix gonfle à 3410 $ (2975 €). Lorsque vous ajoutez toutes les options qu'a notre tricycle de test cela devient 3846 $ (3350 € env.). Un Sprint 3 fs toutes options dépassera 4500 $ (4000/4500 € ???). Je ne dis pas que cela n'en vaut pas la peine, mais il faut savoir que si vous rajoutez des options cela vous coûtera beaucoup plus cher que le prix de base de 2499 $.
Ainsi tous ces petits détails ont un prix mais il est très difficile d'égaler le niveau ICE en raffinement. La seule chose que j'avais en tête quand je roulais sur le Sprint était « c'est bien foutu ***** ». Des petites choses montrent que ce tricycle a été bien pensé : comme un porte-bidon supplémentaire sur le support du dérailleur avant ou un frein de parking. Je pourrais dire cela de tous les ICE par rapport aux tricycles de même catégorie. Il y a des tricycles plus rapides, il y a des tricycles plus sophistiqués, il y a des tricycles plus compétitifs au niveau du prix, mais, en définitive, il y en a vraiment peu que l'on apprécie autant.

Les plus : Très bonne maniabilité, très bonne suspension, superbe allure.
Les moins : Présentation du siège un peu primaire, cher dès qu'on ajoute des options

• * traduction très approximative
• ** terme qui dit tout et ne veut rien dire. Un de nos chers revendeurs pourrait-il éclairer notre lanterne à propos de la version courte ?
• *** personnellement je préfèrerais que la route ne « parle » pas du tout
• **** pour transformer les « gear inches » américains en longueur de développement à notre manière européenne multiplier les gear inches par 0,08.
• ***** je ne suis pas sûr de la traduction, alors si quelqu'un veut corriger, je le remercierai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Jeu 05 Aoû 2010, 16:44

Voici la suite, l’essai du Scorpion.


HPVelotechnik Scorpion fs
( mise à jour )
par Bryan J Ball

Il y a moins de deux ans un tricycle tadpole à suspension complète était très rare. C'était quelque chose que vous pouviez avoir vue sur internet, surement pas lors d'un rassemblement de vélos couchés, et sans aucun doute pas souvent dans la vitrine de votre revendeur. Tout cela a changé maintenant. J'ai deux tricycles à suspension intégrale dans mon salon en ce moment ! L'un d'eux est le sujet de cet essai.
Depuis le premier jour, HPVelotechnik a été un partisan fanatique de la suspension complète. Par conséquent il n'est pas très surprenant qu'ils aient été les premier à mettre sur le marché un tricycle entièrement suspendu d'accès facile. La première fois que j'ai vu le Scorpion fs c'était à Interbike 2008. Il m'a fait une sacrée impression. Les tirants, les barres antiroulis costauds et les supports de suspension avant semblaient plus convenir à un bolide de Grand Prix qu'à un tricycle à propulsion humaine. Le châssis aluminium surdimensionné est typique de HPVelo et l'allure basse et tranquille du tricycle lui donne un avantage menaçant.
Cet aspect bas m'a surpris. Pour une obscure raison je m'attendais à ce qu'un tricycle, avec une course de suspension d'au moins 6 cm sur chaque roue, soit plus grand. Le Scorpion fs n'est pas « ras la terre » mais son siège est seulement un poil plus haut que celui du Scorpion standard et, en fait, quelques cm plus bas que le Scorpion fx pliable. HPVelotechnik explique que ce tricycle n'est pas fait pour foncer en tout-terrain. Il excelle sur les chemins et sentiers mais n'est pas fait pour le tout-terrain pur et dur. La suspension du Scorpion fs est destinée à améliorer confort et conduite, pas à rouler sur branches et rochers. Elle est faite pour rendre le tricycle moins enclin à basculer latéralement et probablement à moins donner de grands coups de guidon à haute vitesse.
La liste des options de HPVelotechnik peut être qualifiée comme « faisant flipper grave* ». Elle peut sembler effectivement quelque peu écrasante, mais avec l'aide d'un configurateur en ligne (comme en ont souvent les constructeurs automobiles sur leurs sites), la composition de votre vélo ou tricycle de rêve est une partie de plaisir. J'ai surement passé trop de temps à cliquer sur les touches du site HPVelo et terminé avec un grand pourcentage des options disponibles. Mon tricycle d'essai est arrivé avec l'amortisseur arrière (modèle amélioré) DT Swiss, les garde-boue en fibre de carbone, un porte bagages et une dynamo SON avec feux avant et arrière. J'ai aussi remplacé le Dual Drive SRAM de série par un ensemble Shimano XT en 3 x 9 plus classique. Le poids total de mon tricycle d'essai est de 44 livres – 19,9 kg. Ce n'est surement pas léger, mais ce n'est en fait pas mal pour un tricycle entièrement suspendu et équipé pour les balades à travers tout le pays.
Un examen attentif du Scorpion fs démontre vite que HPVelotechnik a presque une obsession du détail. La qualité de construction est superbe. Chaque pièce usinée tient du bijou. La peinture et les soudures sont aussi fantastiques. C'est une petite chose, mais les jantes à double paroi de haute qualité du Scorpion sont faites sur mesure et portent un logo HPVelo de très bon goût. Tous ces détails font que le Scorpion paraît un ensemble complet et non pas un assemblage de pièces détachées. Chaque fois que j'ai roulé avec le Scorpion j'ai remarqué un détail que je n'avais pas vu. Il y a en option un petit sac de siège qui se transforme en sac banane. Les splendides garde-boue en fibre de carbone ont une roulette pour mieux vous protéger de la pluie et de la saleté. Le siège BodyLink de série a plus de réglages qu'une chaise-longue. Tous les fils de l'éclairage sont soigneusement cachés dans le cadre. Et je pourrais en dire encore et encore. Quand je suis monté pour la première fois sur le fs, j'ai pensé qu'il me rappelait une Mercédès classe S. Je me trompais. C'est une Maybach à pédales.
Et comme une Maybach, il y a un défaut majeur : c'est très cher. Ou plus précisément c'est souvent très cher. Le prix de base de 3990 $ (ndt : en France 3480 € ) est élevé mais sans excès pour un tricycle tadpole à suspension intégrale. Un ICE Sprint 3fs est sensiblement au même prix. Le problème est que presque personne ne commande tout nu un tricycle comme le Scorpion fs, et certaines options sont très chères. Les superbes garde-boue en carbone dont j'ai parlé ? Ils coûtent 520 $ (420 €). Il faut être fou de les acheter quand ceux en plastique sont les mêmes et valent presque 300 $ de moins (169 €). L'amortisseur arrière sophistiqué avec son chouette blocage est à 400 billets (339 €). Le prix final de mon tricycle d'essai est à un peu plus de 6500 $. J'ai fait un vague sondage auprès de quelques revendeurs HPVelotechnik et de plusieurs propriétaires et le prix final moyen était autour de 6000 $. Bien entendu, rien ne compte si le tricycle en vaut la peine, non ? Bon, allons voir comment il roule.
Au premier tour de pédale on sent le fs comme un HPVelotechnik. Si vous avez roulé sur un de leurs produits, vous comprendrez. Il donne une impression de costaud, de solidité, de détermination que vous ne trouvez pas ailleurs. Le FS ne plie de nulle part et est étrangement calme et moelleux. Je ne sais comment HPVelo peut faire une machine avec autant de pièces en mouvement et que l'on sent comme s'il n'y en avait aucune.
La spécificité de ce tricycle est sa suspension. Comme je l'ai dit, le Scorpion fs utilise un système très complexe et solide qui se compose d'une suspension arrière véritable et éprouvée « No Squat** » et d'une suspension avant type automobile avec bras MacPherson et barre antiroulis. Les ressorts et élastomères de la suspension avant et la barre antiroulis peuvent être personnalisés au choix du propriétaire. Si je devais choisir un mot pour décrire cela, je dirais « impressionnant ». Il fait plus que rendre les irrégularités de la route occasionnelles, il les avale toutes. Sur le Scorpion fs je me contente d'entendre les secousses qui me faisaient faire la grimace sur les autres tricycles. La suspension arrière ne semble pas du tout pomper quand on monte ou que l'on fonce. La suspension avant bouge un peu plus lorsque l'on force sur les manivelles mais je ne suis pas sûr que cela me ralentisse du tout. On sent aussi la suspension dans les virages. J'ai constaté que je pouvais tourner plus sec et vite avec le fs qu'avec le Scorpion standard. J'ai essayé les deux côte-à-côte.
La suspension est également réglable et facile à personnaliser par chacun. En série à l'arrière, il y a un ressort monté sur un amortisseur, réglables en pré-tension. Si vous choisissez la suspension à air DT Swiss, vous avez un réglage de la course et un blocage complet. Les suspensions avant peuvent être personnalisées en jouant avec le nombre d'élastomères et d'entretoises. Je ne pèse que 175 livres (79 kg) et j'ai trouvé les réglages d'origine pas mal du tout même si j'ai raidi les suspensions avant après quelques sorties.
J'ai fait mes premiers tours avec le siège rigide d'origine BodyLink. Depuis qu'il y a des sièges rigides, celui-ci vous donnera enfin le confort que vous cherchez. Vous pouvez le régler en longueur, en inclinaison générale et angle du bassin. Il y a également un appui-tête. Si vous voulez quelque chose de plus moelleux, le siège ErgoMesh va aussi sur le fs. Il existe en deux hauteurs différentes qui vous surélèvent tous deux par rapport au BodyLink. Voir ci-dessous.
Avec le BodyLink, le pédalier est quelque centimètres plus haut que le siège mais cette différence n'est pas aussi importante que sur un tricycle plus orienté performance. Les guidons sont aussi tout à fait réglables en largeur et inclinaison.
Avec un poids à vide de plus de 18 kg, le Scorpion fs n'est évidemment pas une fusée mais il n'est pas non plus aussi lent que ce à quoi je m'attendais. Sur route plate et horizontale il est à peu près équivalent à l’ICE Sprint 2fs que j'ai ici aussi. Il est un peu moins rapide que lui en montée et un peu plus en descente. Compte tenu du poids de ce tricycle, le mieux est d'employer des rapports courts si vous montez la transmission classique. Le pédalier en 60-53-30 est aberrant pour un tricycle de balade de 20kg.
J'oubliais... Le Scorpion fs se plie ! Il faut une certaine habitude pour desserrer trois attaches rapides et enlever le siège BodyLink mais l'articulation et le système d’attache de HPVelotechnik est mon préféré. L'ensemble, une fois plié, est assez important si on le compare à un ICE ou un Greespeed mais il rentre très facilement à l'arrière d'un break ou d'un SUV. C'est une caractéristique appréciable si, comme moi, vous êtes un peu inquiet de laisser votre tricycle de 5000 € sur la galerie de toit quand vous allez casser la croute chez Denny's (en France, on dirait chez McDo).
Lorsque j'ai commencé cet essai, j'ai cherché à savoir ce qu'en pensaient les propriétaires de Scorpion fs. La première chose, c'est qu'ils ne pensaient pas comme moi. La deuxième, c'est qu'ils croyaient avoir bien dépensé leur argent. L'un d'eux a qualifié son tricycle de « confort décadent ». Je pense vraiment qu'il n'y a pas de meilleur terme pour décrire le Scorpion fs.
Mise à jour. J'ai reçu le siège ErgoMesh du Scorpion fs il y a quelques jours et je l'ai essayé sur 160 km en trois sorties. C'est un des sièges mesh le plus confortable que j'ai essayé et qui permet une position plus droite. L' ErgoMesh relève un peu la hauteur d'assise et abaisse de ce fait le pédalier. La plus grande hauteur de ce siège ne paraît nullement affecter la maniabilité. Je pense que ce siège convient mieux à ce tricycle que le BodyLink. Le Scorpion fs n'est vraiment pas un tricycle «de course» donc les qualités d'un siège rigide lui sont inutiles. Le siège ErgoMesh renforce les points forts de ce tricycle et renforce notoirement son côté « confort décadent ».

Les plus : suspension extraordinaire – étrange impression de solidité – un vrai travail d'artiste et d'attention du détail
Les moins : le prix – transmission classique avec dérailleur aberrante

• * pour employer un langage que je récuse totalement, mais qui me semble correspondre à la pensée de l'auteur
• ** il est dommage que nos revendeurs n'aient pas essayé de nous donner le sens de ce terme. D'après ce que j'ai essayé de comprendre des deux longs paragraphes de la doc HP en allemand et en anglais, il s'agit d'effacer les bosses de la route sans perdre de la puissance de pédalage, ceci grâce à une géométrie spéciale de la fourche arrière, une position précise de l'axe d'articulation et une certaine résistance à la flexion de cette fourche. Espérons que les possesseurs de fs nous donneront une opinion et un avis lesquels seront du plus grand intérêt. En attendant, je traduirais « No Squat » par « on ne s'écrase pas ». Ça vaut ce que ça vaut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Jeu 05 Aoû 2010, 16:47

Je vais continuer mes mauvaises manières en donnant un avis non autorisé sur ces deux comptes-rendus, non autorisé car je n’ai, hélas, essayé ni l’un ni l’autre.

Je dis seulement ce que je lis sur et entre les lignes.

Les deux tricycles sont de très belles machines très bien construites : ce que j’ai vu des ICE et Scorpion me permet de dire que cela me semble tout à fait exact.

Le point principal : la suspension. Le Sprint lisse et émousse les plus grosses bosses, le Scorpion les avale. Avantage apparent au Scorpion. Mais ni l’un ni l’autre ne sont à comparer à un VTT loin de là (alors haro sur un certain Laurent Ness qui entend descendre avec ses ravines languedociennes ???). Pour le confort de suspension de l’un et l’autre, on attend avec impatience l’avis des amis qui ont le bonheur de posséder ces modèles. Quand à moi, j’ai fermement l’intention, maintenant que j’ai l’assistance électrique et que je roule nettement plus vite, de monter l’adaptation sur mon QNT. Si je ne suis pas mort, j’installerai cela en octobre en rentrant de voyage et je demande à Laurent Ness de m’en garder un jeu au chaud…

Le Sprint n’est pas un tricycle de course mais il est plutôt rapide et on peut tirer jusqu’au 48 x 9. Le Scorpion n’est pas une fusée, roule presque comme le Sprint à condition d’avoir des rapports très-très courts mais monte moins bien…

Le pliage du Sprint est impressionnant et Bryan J. Ball n’a toujours pas compris comment cela fonctionne, mais l’articulation et le système d’attache du Scorpion est son préféré…

Tous les deux c’est le confort première classe ! Depuis le temps que je dis que le tricycle est le seul cycle qui permet de dormir en pédalant … ou de pédaler en dormant… au choix…

Et tous deux valent la peau des fesses, mais ça, on le savait déjà.

Il ne nous reste plus, comme déjà dit, qu’à attendre des comptes rendus bien précis et chiffrés des amis pour se faire une idée de la tirelire qu’on doit casser…

Edit : j'oubliais... et bien sûr aller essayer longuement l'un et l'autre chez son revendeur préféré...


Dernière édition par Vieuclou le Jeu 05 Aoû 2010, 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vipere noire
Accro du forum
avatar

Messages : 4538
Localisation : isere - 38
VPH : speculoos, cobra (prêté), kouign amann (grillé!), cat speed
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Jeu 05 Aoû 2010, 16:52

no squat = pas de pompage de la suspension
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
detrike
Posteur d'argent
avatar

Messages : 465
Localisation : Ailleurs
VPH : Metaphysic 26"
Date d'inscription : 24/07/2010

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Jeu 05 Aoû 2010, 20:25


Pour faire de la route 20 kg ca parait inutile, je n'ose pas dire nuisible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greenvideo.eu
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7433
Âge : 80
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Jeu 05 Aoû 2010, 20:42

merci l'Ami Vieux Clou pour cette traduction
mais depuis que je lis Bryan ..je lui reproche de ne jamais faire de mesures et de souvent conclure que tout est beau .
il lui est difficile de prendre parti ...
alors que s'il voulait avec son expérience il pourrait mener plus "à fond " ces essais..
sinon concernant le FS j'avais fait un CR..et je confirme
- pour le confort..c'est très efficace..
- pour les rapports plateaux ..cassette .il faut changer ceux d'origine si on veut mener " la Bête" en haut des cols!
mais parfois une virée en Speed a aussi son charme !
Papy volant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
pierrot
Posteur d'argent


Messages : 484
Âge : 55
Localisation : viry chatillon 91
VPH : assise 10 cm plus haut que les pédales ?
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: réponse à Vieuclou et Papy volant et aux lecteurs amateurs et professionnel   Jeu 05 Aoû 2010, 21:27

bonsoir
merci pour vos témoignages
je résume à cause de mon handicap de naissance j'avais un "Antrotech"
qui me permettait de pédaler tres vite car malgre son poids car son siége étant situé à 45 cms du sol environ et son pédalier 9 cm en dessous :je pédalais donc avec plaisir et aisance particulierement car l'assise du siege etait "plate"et le dossier presque à la perpendiculaire donc j'avais le dos bien callé et les jambes en bas .Hélas mon handicap évoluant en permance , (sic) j'ai vendu l'Antrotech pour acheter un scorpion FS avec le siege sur élévé de 8 cm. voici le constat : le scorpion FS est vraiment agréable avec ses 3 suspensions , mais je me retrouve dans la configuration suivante :
-1- la rétrovision est quasi nulle du fait que les retroviseurs sont trop prés du corps.
-2- le siège mest étant incurvé , et mes fesses plus basses que le pédalier je ne peux hélas pédaler à plus de 4 km/h sur le plat malgré le gain de poids par rapport à l'Antrotech , je dirais environ moins 5 kg.
-3-de plus je souffre de douleurs dans le " postérieur" et dans mon épaule du coté droit alors que ma jambe gauche est la plus faible .
-4-il y a un détail qui m'agace le "guidon" touche les bords du siege mesch ce qui m'empeche de tourner facilement.
-5-et dernier point pensez vous que le fait de me retrouver dans la position inverse de celle de l'Antrotech , c'est à dire avoir le postérieur plus bas que les pédales et un dossier incurvé pourtant redréssé le plus possible en avant soit la cause de ma petite vitesse et des mes douleurs .
Je compte sur vous pour vos avis et conseils en vous remerciant par avance .


Dernière édition par Vindwa le Jeu 05 Aoû 2010, 23:40, édité 2 fois (Raison : mise en page)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Ven 06 Aoû 2010, 10:11

J'ai été emporté par mon élan tout au plaisir de m'amuser (et de faire travailler mes neurones, à mon âge c'est nécessaire) à effectuer ces traductions.
En ce qui concerne le Scorpion fs j'ai, tout simplement, "un peu" oublié dans mes commentaires d'une part l'essai complet que nous a donné Laurent Ness, il y a 8 mois en décembre, d'autre part les appréciations de Papy Volant, à l'occasion de multiples montées de cols en particulier, qui complètent bien ce qu'en a dit Laurent.
Mea culpa.
En ce qui concerne le Sprint fs, nous n'avons pas grand-chose. Une remarque très intéressante cependant, toujours de Laurent, qui dit qu'une suspension avant a tendance à pomper aussi et que le Sprint, ayant une suspension plus dure que le Scorpion, bouge moins que lui mais "efface" moins les chocs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7433
Âge : 80
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Ven 06 Aoû 2010, 10:24

à Pierrot
*rétros:il existe de nombreux modèles qui permettent de "voir derriere"
mais faut surement adapter ..des prolongateurs se montent.
*siege:il y a des sangles sous l'assise qui permetten d'avoir celle ci horizontale
sauf peut être si on pose 150 kgs dessus?
*tu écris siège à 45 cm et pédalier 9 cm dessous soit 36cm
ensuite tes fesses sont "sous" le pédalier soit 34 cm ..tu serais enfoncé de 11 cm..hum ...faut régler avec les tendeurs..
ou mettre mousse ou coussin?
*influence de cette position sur la vitesse... ton bassin et cuisses sont bloquées
donc la vitesse en souffre et le reste aussi!
*rayon de braquage:il est nul ..j'en conviens
1/2 tour impossible en une fois sur une route normale..alors que posssible avec le Speed.
conclusion
effectuer des réglages et adaptations. ou voir un revendeur
bon courage
Papy volant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 6958
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Ven 06 Aoû 2010, 10:28

Pour Pierrot :

Oui la position est très importante, capitale, pour le rendement ; si par exemple tu as du mal à ramener la jambe vers le buste, il faut un angle buste - jambe élevé ; il est naturellement important, tout en conservant un bon appui lombaire, quand le pédalier est plus bas ....
(je pourrais être interessé par ton scorpion alors que mon kett te conviendrait mieux .... Very Happy )

Pour Vieux clou /
Tu cherches des raisons pour ne pas acheter un FS ? Laughing
Désolé, mais l"histoire du "pompage" n'en est pas une ; il y a eu un fil spécialement sur ce sujet
Le pompage nocif, c'est quand tu tends la chaine en appuyant sur les pédales et que ça rapproche la roue AR
Sur le scorpion où le bras tendu de la chaine qui va de la roulette aux pignons est pratiquement paralléle au bras en alu, ça ne perd rien. C'est ça leur "no squat" système
Sur le Ice c'est un peu moins net et il y a peut-être un peu de pompage à ce niveau là

Il n'y a jamais de pompage "de l'avant" sur un trike; C'est du "balancement", du confort qui te permet en passant de continuer à produire tes efforts comme tu veux sans te crisper pour compenser des secousses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Ven 06 Aoû 2010, 12:01

Mon cher JP, je connais bien ce « fil ».
Voici ce que disait Laurent Ness en mars dernier :
« Oui, il y a un autre inconvénient éventuel, c'est le risque de pompage. Si la dureté est trop faible, une partie de l'effort de pédalage écrase la suspension avant. »
« Les suspensions avant des Ice sont bien rigides et ne pompent pas. Bon le revers c'est qu'il faut des chocs plus importants que sur le Scorpion FS pour les déclencher. »

Je ne sais si la suspension avant pompe ou pas, je sais qu’elle oscille de droite à gauche et de gauche à droite en ayant tendance à cogner d’autant plus que l’on va plus vite.
J’avais fait ou écrit dans un « fil » à ce sujet en parlant du montage de mes BA (il y a près de 8000 km) que ceux-ci, à la vitesse où je roulais à cette époque (20/22), avaient pratiquement supprimé ces inconvénients. C’est pourquoi je demeure un farouche partisan, sans rien d’autre, des BA sur tricycles de balade et randonnée ainsi que nous la concevons, nous les vieux mais aussi beaucoup de plus ou moins jeunes.
Mais quand on roule à 27/30, avec une assistance électrique par exemple, le problème réapparait malgré les BA.
C’est bien pour cela que je ne veux pas, effectivement, acheter un fs mais monter la suspension avant sur mon QNT.

Maintenant me dire que « no Squat » signifie « pas de pompage » croyez-vous que je n’y aie pas pensé ?
Le propos de HPVelotechnik est beaucoup plus ambitieux et, peut-être, prétentieux. C’est pour cela que je ne l’ai pas traduit ainsi.
Vous avez ci-dessous le texte en allemand et en anglais, il vous suffit de le lire pour comprendre ce que je veux dire.

No Squat - die Theorie
Hinter dem Namen No-Squat-Design verbirgt sich optimierte Fahrwerkstechnik. Grundsätzlich geht es bei der Konstruktion um zwei Einflüsse:
Als Pedalrückschlag bezeichnen wir den Ruck an den Pedalen, wenn sich die Kette durch Ein- oder Ausfedern plötzlich strafft oder lockert. Dies ist für Gelenke und Muskeln sehr unangenehm. Eine gute Konstruktion sorgt dafür, daß sich die Kettenlänge beim Einfedern nicht spürbar ändert. Dies muß für alle Ritzelgrößen gelten.
Zum Einfedern beim Antreten kommt es, wenn die Resultierende aller dynamischen Kräfte mit einem "Hebel" am Schwingendrehpunkt angreift. Als ersten Ansatz kann man sich den Hebel als den Abstand zwischen Kette und Schwingendrehpunkt vorstellen. Verläuft die Kette nämlich oberhalb oder unterhalb des Drehpunktes, so zieht die Tretkraft die Hinterradfederung enstprechend zusammen oder auseinander. Da beim Radeln nie absolut gleichmäßig getreten wird, kommt es zu Laständerungen und damit zu Schwingungen im Hinterbau. Viele Konstrukteure auch im MTB- oder Trekkingradbereich versuchen daher, den Schwingendrehpunkt möglichst in die Kettenlinie zu bauen.
Die Praxis
In der Praxis kommt es bei solchen einfachen Konstruktionen dennoch manchmal zu unerwünschten Schwingungen, die über eine hohe Dämpfung im Federelement unterdrückt werden müßen. Schade, denn je höher die Dämpfung ist, desto schlechter spricht die Federung an. Außerdem wird durch Dämpfung Energie in Wärme umgesetzt - Energie, die eigentlich dem Antrieb dienen sollte. Wir erinnern noch einmal: Eine gute Federung kostet keine Energie, No-Squat spart Muskelkraft!
Die eben als "erster Ansatz" erwähnte Erklärung unterschlägt nämlich, daß es sich beim Fahrrad um ein dynamisches System handelt, in dem Beschleunigungskräfte auftreten. Zur genaueren Analyse bedarf es eines Ausflugs in die Physik. Zu berücksichtigen sind nämlich neben den Kettenkräften auch die Reaktionskraft am Hinterrad (schließlich soll das Rad ja beschleunigt werden) und die Trägheitskraft der Masse von Rad, Fahrer und Gepäck. Und das wieder bei sämtlichen Ritzelgrößen - und baut man eine Nabenschaltung ein, tritt ein zusätzliches Abstützmoment der Nabe auf... Wir unterbrechen an dieser Stelle die Vorlesung und verweisen hier auf die einschlägige Literatur oder ein Federungstechnik-Seminar von HP Velotechnik.
Hat der Konstrukteur die Theorie beachtet und alle Formeln richtig gerechnet, stellt er meist ernüchtert fest, daß die Kette genau an der Stelle verlaufen muß, wo das Rahmenrohr geplant war. Oder die Anlöter für den Flaschenhalter... Wink
An der Street Machine Gt sorgt die Kettenleitrolle mit SilentRing dafür, daß die Kette stets einen idealen Abstand zum Schwingendrehpunkt einhält. So werden Schwingungen wirkungsvoll vermieden. Die Kette wird nicht wirklich umgelenkt, sondern läuft fast gerade durch, so daß Sie Ihre Tretkraft mit maximaler Effizienz nutzen können.
Warum überhaupt noch Dämpfung?
Die dynamischen Kräfte (genauer: die Vektoren) verändern sich je nach Größe und Gewicht von FahrerIn und Gepäck. Bei der Auslegung können nicht alle Möglichkeiten mit gleich gutem Ergebnis berücksichtigt werden. Außerdem muß in der Praxis manchmal ein Sicherheitsabstand zu anderen Bauteilen eingehalten werden, da die Kette beim Fahren schwingt. Die Kettenschutzrohre der Street Machine Gt helfen übrigens auch hier - sie halten die Kette sehr ruhig.
Der Hauptgrund sind aber die Bewegungen des Fahrers auf dem Rad: Wenn der Fahrer etwa beim Fahren am Berg stark mit dem Oberkörper arbeitet oder bei unrundem Tritt die Beine rhythmisch auf- und abgehen, können zusätzliche Kräfte in die Federung eingeleitet werden. Diese Störeinflüsse werden bei der Street Machine Gt mit einer leichten Dämpfung beim Ausfedern unterdrückt. Wählen Sie das optimale Federelement DT-Swiss SSD225, so können sie die Dämpfung mit einem Einstellrädchen verändern und so das Fahrwerk Ihrer Street Machine Gt je nach Beladung und Straßenzustand optimieren.
Die Dämpfung beim Einfedern sollte sehr gering eingestellt werden. So kann die Federung sehr leicht auch auf kleine Unebenheiten reagieren. Als Liegeradfahrer haben Sie es hier schon wieder angenehmer als ein Aufrechtfahrer: Beim Liegerad treten Sie nach vorne und federn nach unten, der Schwung der Beine ist ideal von der Einfederungsrichtung entkoppelt.



No-Squat - the theory

The term "No-Squat design" stands for optimized gear and suspension technology. There are two major effects that need to be considered:
The jerk at the pedals caused by sudden tightening or loosening of the chain when the suspension activates it's called pedal induced bobbing, and is quite unpleasant for both hinges and muscles. Good design maintains a constant chain length when suspension responds, no matter what size gear is used.
The moment you put force into the pedals, other dynamic forces combine to give a resulting force, which in turn causes leverage to take effect at the pivot. According to whether the chain moves above or below the pivot point, the pedalling force compresses or decompresses the rear suspension. As you'll never put the same amount of force into the pedals, the load will vary, leading to vibrations in the rear triangle. This effect is called initial compression response and many bike designers, including those who design mountain and trekking bikes, attempt to place the pivoting point within the chain's play.
The application
In practice even such simple constructions sometimes suffer from undesirable vibrations which must be compensated for by a lot of damping in the spring. Unfortunately, more damping also means that the suspension responds less. Additionally, the damping causes energy to escape as heat - energy which was meant for propulsion. Remember: good suspension doesn't cost energy, No-squat saves muscle power.
The simple approach we just took ignores the fact that a bicycle is a dynamic system with acceleration forces. A deeper analysis requires a trip into physics. As a part from the forces on the chain, we also need to consider the responsive force at the rear wheel (as the bicycle undergoes acceleration) and the intertia forces of bike, rider and luggage, with all parameters in addition being dependent on gear sizes. Things get even more complicated if hub gear systems are being used... let's stop the lesson for now, for further details we recommend reading appropriate literature or visiting an HP Velotechnik suspension technology course Smile
Finally, when the designer has gone through all the theory and made his calculations, he'll often notice to his disappointment that the chain would have to be placed where that fat frame tube was planned. Or at the designated place for the bottle cage... Wink
With the Street Machine Gt, the SilentRing-equipped sprocket keeps the chain at an optimum distance to the pivoting point, giving very effective suppression of vibration. The chain is not really returned but runs nearly straight, so that you can utilize all your pedalling force effectively.
Why use damping at all?
The dynamic forces mentioned vary with size and weight of rider and luggage, and of course a design can not consider every possible combination equally. Additionally, it often happens that a certain safety distance to other parts must be maintained as the chain swings when in use. The Street Machine Gt's teflon chain tubes find another use here since they keep the chain very smooth.
However, the main reason for using damping are is the rider's movements on the bike. If, for instance, the rider uses his torso to climb a hilly road or if the rider's legs go rhythmically up and down, additional forces may be induced into the suspension. The Street Machine Gt supresses these forces with a light damping when suspension decompresses. Choose the optional spring element DT-Swiss SSD225 and you can customise damping with a small adjustment knob to optimize the bike to different load and road conditions.
Damping during compression should be set to a very small amount so that suspension can respond easily to even the the smallest unevenness. As a recumbent rider you're here in a better position than the normal bicycle rider: on a recumbent you pedal forwards, rather than downwards but the forces on the suspension are downwards, therefore your pedalling action doesn't interfere with the action of the suspension.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 6958
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Ven 06 Aoû 2010, 12:49

Vieuclou a écrit:
Mon cher JP, je connais bien ce « fil ».
Parles tu bien de ce fil ?

http://velorizontal.bbfr.net/trikes-f8/pompage-suspensions-t10934.htm?highlight=pompage

Les oscillations latérales de l'avant, on pourrait démontrer, avec un peu de mauvaise fois, qu'elles facilitent le coup de pédale. Quand en VD on oscille le buste de gauche à droite ds une montée, on ne dit pas qu'on pompe

Heu eh puis sur un trike TRES assisté, le pompage existe encore moins pirat Laughing

Par contre, pour ces bolides, c'est sûr que tant pour les chocs que le surpoids, les fixations, etc ... vaut mieux une suspension avant ; et il y a infiniment plus de différence entre rien et n'importe laquelle des 2 suspensions qu'entre les 2 systèmes eux mêmes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rice
Posteur de bronze


Messages : 232
Localisation : Rhône
VPH : Trice qnt cyclonisé
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Ven 06 Aoû 2010, 18:43

Bel effort d'information ! Merci Vieuclou.

Les opinions sont toujours relatives, mais aussi presque toujours utiles.

J'envisage l'installation des suspensions avant sur un QNT. Je n'ai pas trouvé d'info sur le site de Ice : prix, notice... Quelqu'un les a-t-il installées ? Cela augmente-t-il la largeur du trike (c'est pour le transport) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrot
Posteur d'argent


Messages : 484
Âge : 55
Localisation : viry chatillon 91
VPH : assise 10 cm plus haut que les pédales ?
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: reglages   Ven 06 Aoû 2010, 20:25

merci pour les conseils
je vais essayer ce dimanche d'ameliorer les sangles du siege mais avec une seule main cela ne va pas etre facile .
en fait il me faudrait un trike ultra compact, trés trés leger, pliable et transportable d'une seule main .
aurais je fait selon vous un mauvais choix en optant pour le scorpion FS qu'il m'est aussi bien impossible à plier qu'à le porter ?
aurais je dût m'orienter vers un lepus comfort custom, mais celui ci est plus long et lourd que mon scorpion et plus cher avec certaines options ....par contre le siege peut etre positionné plus en hauteur ( cf site de cyclociel ), mais cela augmente t il le risque de verser sur le bas coté de la route à cause du devers du caniveau par exemple , et puis il y a le problème du transport ...
que pensez vous de mes intérrogations? merci pour vos réponses et suggestions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 6958
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Ven 06 Aoû 2010, 21:57

Tu demandes trop de choses à la fois Pierrot
Léger : ça n'existe pas, etc ...
Mais pourquoi le porter ?
Mon long kett par exemple, c'est ce que j'ai de plus facile à mettre ds une 307 sw :

Tu lèves l'avant, 2 kg ?, tu le pose sur le plancher du coffre
Tu fais rouler l'ensemble vers l'avant de la bagnole jusqu'à ce que la chaine touche le par choc
Tu léves l'AR, 10 kg ?, tu continues à faire rouler le kett vers l'avant et tu le poses sur le plancher

C'est plus facile qu'avec un tadpole plus court

Pour qu'un trike verse à cause de l'inclinaison, faut carrément mettre une roue dans un fossé ; un caniveau c'est insignifiant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrot
Posteur d'argent


Messages : 484
Âge : 55
Localisation : viry chatillon 91
VPH : assise 10 cm plus haut que les pédales ?
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: c'est réconfortant    Ven 06 Aoû 2010, 22:40

merci pour ces élements
seulement quel est sa longueur ? sachant que ma taille est de 174 cm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Ven 06 Aoû 2010, 23:37

Rice a écrit:

J'envisage l'installation des suspensions avant sur un QNT. Je n'ai pas trouvé d'info sur le site de Ice : prix, notice... ?

Allez voir sur le site de Laurent Ness = www.on-avance.fr/fr/accueil
vous trouverez tout ce dont vous avez besoin.
Maintenant, et à ma connaissance, personne n'a encore relaté sur le forum avoir installé les suspensions avant sur un "ancien" ICE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zorbas
Posteur d'argent
avatar

Messages : 350
Âge : 46
Localisation : Belgique - Bruxelles
VPH : Trice QNT 20 / Vortex + / Cannondale Supersix EVO RED
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Sam 07 Aoû 2010, 01:01

Rice a écrit:
J'envisage l'installation des suspensions avant sur un QNT. Je n'ai pas trouvé d'info sur le site de Ice : prix, notice... Quelqu'un les a-t-il installées ? Cela augmente-t-il la largeur du trike (c'est pour le transport) ?
Moi aussi je l'envisage. Je vais faire un essai en Allemagne du Sprint 3FS et du Scorpion fs ce week end pour comparer.
Ensuite je verrai si je fais l'upgrade ou pas de mon QNT.

J'ai passé un coup de fil aujourd'hui directement chez ICE UK. Il y a juste un adaptateur à prévoir pour pouvoir monter la suspension sur les anciens modèles. Cela ne change pas la largeur du trike. Par contre cela va relever un peu l'avant du trike (garde au sol).

Tu trouveras le prix ici. Le code stock est 07-1958 dans la section "stearing" = £615.57.
"ICE Front Suspension kingpost retrofit kit - pre-2010 trikes".
Attention, même après conversion en Euro, ce ne sont pas les mêmes prix pratiqués chez nos vélocistes hors UK.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rice
Posteur de bronze


Messages : 232
Localisation : Rhône
VPH : Trice qnt cyclonisé
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Sam 07 Aoû 2010, 16:57

Merci Vieuclou.

Merci Zorbas, tes impressions seront bienvenues après tes essais du Sprint 3FS et du Scorpion fs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zorbas
Posteur d'argent
avatar

Messages : 350
Âge : 46
Localisation : Belgique - Bruxelles
VPH : Trice QNT 20 / Vortex + / Cannondale Supersix EVO RED
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Sam 07 Aoû 2010, 19:41

Voici mes impressions de retour de Cologne chez le vélociste Lowrider. Je le conseille chaudement. Ils sont sympas, ont pas mal de modèles différents à essayer avec plusieurs configurations et pas avares de conseils.

Je possède un QNT et mon objectif de départ était de faire un upgrade avec le kit suspension avant.

Je vais décrire uniquement les aspects qui m’intéressent, c'est-à-dire le confort et le rapport poids / performance.

Essai du Trice Sprint 3FS :

La suspension avant apporte vraiment un plus par rapport au QNT. Elle est réglable en trois duretés (différents élastomères). J’ai essayé le réglage du milieu. Le surpoids ne se fait pas ressentir, que du contraire, sur route mauvaise on continue à la même vitesse sans broncher. Filtration excellente des gravillons, petites imperfections, joints de chaussée, petits bosses et routes en bitume dégradées. Les trous et grosses bosses (genre abruptes et de plus de 2cm de hauteur ou profondeur) ne sont toujours pas les bienvenus, le choc se fait tout de même sentir.
Avec les nouvelles suspensions avant, je deviens plus critique vis-à-vis de l’élastomère à l’arrière. Les chocs sont bien absorbés par l’avant, mais l’arrière encaisse moins bien que l’avant je trouve, ce qui me déçoit un peu. Je n’ai pas eu le temps de changer les réglages, cela aurait peut-être pu apporter un plus.
Si je devais faire l’achat, je monterais certainement des roues plus fines pour prendre un peu de vitesse sur route plate.

Le siège mesh : ce modèle n’était pas très tendu et la mousse en option pour les fesses n’était pas présente. Après cet essai de 15’sur route dégradée, j’ai eu mal aux fesses. J’aurai voulu relever le siège un peu plus mais j’étais au maximum, j’ai eu donc un peu mal à la nuque (j’ai une faiblesse depuis un accident). La suspension avant relève clairement de plusieurs cm l’avant du cadre (2 cm maximum à vue de nez – j’ai pu comparer deux modèles dans le magasin). Le support nuque est toujours déplorable, trop petit, trop souple et pas assez rembourré.

Le pliage : magnifique invention inégalée à ce jours à mon avis. Pour ceux qui envisagent un trike pliable, c’est l’argument qui peut faire la différence.


Essai du Scorpion FS :

Quel confort ! Dès qu’on s’assied dessus,… on oublie qu’on est sur un trike. Je sais ça parait étrange à dire. C’est un peu comme de bonnes chaussures de marche. Les meilleurs sont celles qui se font oublier une fois aux pieds. C’est un fauteuil roulant pour sportif.
Les suspensions avant et arrière filtrent très bien et peuvent faire plus. Elles acceptent mêmes des chocs plus importants. Elles sont réglables à l’avant et à l’arrière (Il y a un kit de renforcement des suspensions avant disponible en option pour personnes de plus de 90 kg). La suspension arrière peut se changer également en fonction du poids de la personne. En réalité, ce sont de vraies suspensions.

Le comportement « semble » plus pataud. J’ai eu l’impression de perdre un peu les sensations typiques au trike. La suspension enlève probablement un peu de réactivité et de sensation.
Les côtes se montent un peu plus lentement que sur le trice mais pas de beaucoup. Sur ce trike, j’achèterais avec certitude des pneus plus fins avec un amortissement d’une telle qualité.

Le siège mesh : plus confortable, plus de réglage sur le modèle de base (pas besoin d’acheter un kit). Pas eu mal aux fesses du tout. Le support nuque est solide, assez large et bien rembourré, mais pas trop. Le top.
Dans le magasin je me suis assis sur le siège hard shell ultra réglable. Ce serait probablement mon choix si je faisais l’acquisition du Scorpion. Il est plus dur mais suffisamment rembourré et le dos est vraiment bien soutenu. Probablement mieux sur de très longue distance.

La pliage : Pas mal du tout, il reste tout de même plus haut que le Trice une fois plié (environ 60 cm d’après HP).

En conclusion ;
A ce prix je pense que ICE pourrait encore améliorer le siège, le support nuque et la suspension arrière. Cependant, le trice Sprint 3FS reste probablement le meilleurs compromis confort/performance/sensation. On peut améliorer le siège et le support nuque mais alors il y a un peu de travail à faire sur le trike.

Avec le Scorpion, pas besoin d’améliorer le trike. Il est parfais dès l’achat. Juste un peu moins rapide, un peu moins fun. Pour de longues et très longues distances, c’est la crème du trike à mon avis.

Tout cela ne me facilite pas la tâche. J’ai trois options ;
- Acheter le kit ICE front suspension environ 650 euros.
- Revendre mon bon QNT et acheter le Sprint 3FS.
- Revendre mon bon QNT et acheter le HP Scorpion fs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7433
Âge : 80
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Sam 07 Aoû 2010, 20:54

Zorbas
je suis en accord avec tes jugements concernant le FS
entre autre la phrase
"le comportement semble ...sensation"
(celà justifie une sortie en Speed ..pour comparer!)

sauf que me concernant..le siege coque n'avait pas la cambrure et dessin correspondant à mon dos
j'ai fait ..1 km avec ..et nous avons installé le mesh que j'apprécie quant à son confort et réglage ..malgré sa hauteur +
Il ne me reste plus qu'à essayer le ICE pour voir si nous sommes encore en phase!
Papy volant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velosteph
Accro du forum
avatar

Messages : 2384
Localisation : Bruxelles
VPH : Ice QNT 20 depuis le 27/11/2009 - le JLP , Ice Sprint FS depuis le 05/10/2012 - Akhar - Azub Tricon Kantar depuis le 16/3/2017
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Mer 29 Aoû 2012, 15:09

je me permets de "réveiller" ce fil...

Si j'en crois ce que je viens de lire, pour moi qui ait un QNT, la seule option logique (*) est de m'offrir un Scorpion fs ..
(*) si j'achète un 2eme trike c'est pour avoir quelques "plus" ou différences intéressantes => en premier il se doit d'avoir la suspension que je n'ai pas sur le qnt => cela veut aussi dire la suspension à l'avant (**) => c'est un scorpion fs qe je dois acheter , pas un fx, ni un Gekko...
(**) pour autant qu'on pisse parler de suspension à propos de l'élastomère de ICE, je ne suis pas convaincu..

Qu'en pensez-vous? Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferrosteph.net
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7433
Âge : 80
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Mer 29 Aoû 2012, 15:25

Velosteph
tu peux aller lire mon article dans "regions"
cols en Ariège
avec le Scorpion FS et BApple ..tu as le confort maxi
(j'ai essyé des Durano ..le confort a été détérioré et les performances pas éméliorées)
donc ce confort se fait au détriment du ressenti..c'est un peu "aseptisé"question conduite (versus Cat Speed!)
mais tu n'es pas perturbé par trous,bosse,dos d'âne etc
équipé ainsi à mon avis tu es au max à condition de bien choisir les amortos et barre de suspension selon ton poids et style de conduite
fais des essais !
Papy volant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 6958
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Mer 29 Aoû 2012, 16:20

Velosteph a écrit:
je me permets de "réveiller" ce fil...

Si j'en crois ce que je viens de lire, pour moi qui ait un QNT, la seule option logique (*) est de m'offrir un Scorpion fs ..
Qu'en pensez-vous? Merci!
Tout à fait steph, tout à fait !
Comme ça je pourrai essayer le FS pour de bon (celui de papy volant est un peu court)

S'il n'y a pas de pb de pognon, ça permet effectivement d'avoir du nouveau, du mieux
Si on veut optimiser le rapport investissement / progrés, pour moi, faut faire à minima, c'est à dire ds ton cas mettre les suspensions AV (surtout que ton Ice est déjà bien customisé !)

Concernant les sièges mesh, je suis de l'avis opposé à Zorbas : je suis mieux sur le Ice que sur le scorpion pour une raison fondamentale : le siège du scorpion est horizontal et je glisse vers l'avant ; celui du Ice à une inclinaison "idéale"
Pour le reste, les réglages des sangles Ice ont l'air de tenir le coup (= ne se détendent pas), du moins pour le temps que je l'ai utilisé.
Je suis passé au siège coque et je ne pense pas revenir en AR

La suspension AR de mon ICE passe bien mieux les trous que les suspensions AV ; il y a 15 réglages, avec du recouvrement certes mais quand même

Pour moi les 2 avantages de base des suspensions snot :
- amélioration de la tenue de route (en descente à grande vitesse, sur route bosselée)
- diminution du risque de casse sur choc
L'amélioration du confort est un petit plus mais on ne cherche pas un tapis volant ou une DS19 ...

La suspension de scorpion offre surement plus de possibilités, mais elle est plus complexe
le bas du scorpion me parrait aussi assez exposé ...

Concernant les pneux, j'ai déjà dit à papy volant les (gros) doutes que j'avais sur ses "essais". J'ai remplacé les suppréme d'origine par des stelvio qui me restaient et je gagne bcp, surtout à haute vitesse ; là encore, aprés un retour AR pour voir, je ne reviendrai plus à du gros

je visais un scorpion, j'ai eu un ice et je m'en satisferai, sans effort, tant qu'il n'y aura pas de vrais plus (un carbone avec suspension)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velosteph
Accro du forum
avatar

Messages : 2384
Localisation : Bruxelles
VPH : Ice QNT 20 depuis le 27/11/2009 - le JLP , Ice Sprint FS depuis le 05/10/2012 - Akhar - Azub Tricon Kantar depuis le 16/3/2017
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   Mer 29 Aoû 2012, 18:12

je ne suis pas encore sorti de mon dilemme..

@Papy : tester vivivi mais... Bon d'après le dealer il y a un FS sur Bruxelles, je vais essayer de le rencontrer (si il se reconnait dans le forum c'est encore mieux?)

@JPL : en prems t'est déjà si grand que ma bôme sera encore trop courte -Smile

Pour les pneux : essayez des tryker à la première occasion, moi je les sens de mieux en mieux au fil des kilomètres...
Mais rien que sur le train avant derrière je laisse mon Suprème....

L'objectif avec un éventuel FS : j'en ai un peu marre de nos pavés, et il y a de plus en plus de casse vitesses dans mes "descentes" favorites (rien à voir avec un col -- on se contente de ce qu'on a ) donc c'est bien une forme de confort supplémentaire qui est visé en premier, même si en second c'est aussi le pur plaisir d'avoir à choisir tous les matins entre 4 vélos -Smile Et bon les 83 cms de largeur des HPV sont aussi un contre argument de choix : je devrai plier les HPV pour rentrer dans la maison, ce que je ne dois pas faire avec mon QNT ... Bon ben reste déjà plus qu'a tester un Gekko FX dans 15 jours quoi -Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferrosteph.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs   

Revenir en haut Aller en bas
 
ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ICE Sprint 2 fs versus HPVelotechnik Scorpion fs
» Rando dans le bas de l'Aisne, pour un bon week-Aisne. (28/29 mai 2011)
» Votre avis? Sprint avec Apple ou Sprint FS ou Scorpion FS?
» Je vends mon Scorpion HpVelotechnik
» ICE ou scorpion ? telle est la question ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Trikes-
Sauter vers: