Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
huskyrescue
Accro du forum
avatar

Messages : 1455
Âge : 39
Localisation : Grenoble (SMH)
VPH : Speculoos by Edelbikes, Cat' Speed orange, M5 Shockproof vélotaf...
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Dim 09 Mai 2010, 18:17

Ce samedi encore j'ai préféré la voiture au vélo pour aller chercher la tranquillité en montagne...

Pourquoi donc ? Question d'envie, de motivation... Ce n'est point la distance, ni le dénivelé, ni encore la météo...

Non c'est juste l'idée de passer par ces phases (certes courtes et peu nombreuses au final) de flippe ou de conflit vis-à-vis des automobilistes trop pressés voire simplement dangereux...

Même si souvent j'opte pour le vélo, il arrive aussi que je préfère être sûr de me détendre, donc comme bcp de gens je prends la voiture, pour m'éloigner de la ville, des axes routiers, du bruit et de la pollution en me rendant dans la nature; rien de plus paradoxal évidemment Rolling Eyes

Il arrive aussi souvent que je fasse fi de ces "petits soucis" et que je passe une excellente journée à vélo Very Happy

Le principal problème est le dépassement; je préfère ne pas rouler sur le bord, sur la ligne pointillée, mais carrément à droite sur la chaussée, et adapter mon comportement en fonction de ce qui arrive derrière. Ainsi je pense éviter de me faire raser et obliger les voitures a faire un vrai dépassement et ne pas se comporter comme si je n'étais pas là.

Dans la plupart des cas ca se passe bien, mais si y'a du monde en face ou qu'on est en agglo avec des îlots, parfois il y a de l'impatience , des coups de klaxon, un (sur-)régime moteur qui fait le yoyo. Ca se solde par un dépassement avec une accélération bien appuyée, ayant vocation a exprimer l'énervement ressenti . Ainsi je peux profiter à ma guise de l'enfumage qui s'ensuit...
Ensuite il y a ceux qui font comme si de rien n'était, qui dépassent sans cligno avec du monde en face, en laissant tout au plus 20 à 30 cm... ceux qui coupent les virages en montagne sans faire attention...
Et ceux qui arrivant en face en plein dépassement ne jugent pas utile de se rabattre malgré de grands gestes; obligé de se serrer au bord en serrant de même les fesses

Du coup si je sens que je gène pour un dépassement, consciemment ou non j'accélère de façon a ce que cela dure le moins longtemps possible, mais du coup je me mets dans le rouge pour rien. Par ailleurs cela me laisse toujours une petite part de stress, qui a tendance à s'accumuler avec les kms, d'où des trajets à la fin desquels je ne suis pas vraiment détendu.

Par ailleurs je fais en sorte de prendre un maximum d'axes secondaires et de petites routes, mais lorsque le but est d'aller loin, la technique de faire des zig-zag à des limites; non seulement la moyenne horaire est faible, mais si en plus on rallonge le trajet...
En ville la vitesse moyenne des voitures est à peu près la même qu'en vélo, même si ce n'est pas parfait c'est facilement gérable; ils parviennent a accepter le vélo sur "leur" route.

Comment faites-vous pour faire abstraction de cela ? Arrivez-vous à ne pas prêter attention aux automobilistes nerveux, à des situations "flippantes", et passer outre ? J'imagine que cela ne concerne pas que les VH, mais tous les cyclistes.
J'ai déjà entendu de la part de certains l'expression "débrancher le cerveau", mais je ne sais pas faire, alors si vous avez des astuces je suis preneur Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le cam jean-pierre
Accro du forum
avatar

Messages : 1301
Âge : 56
Localisation : Guéhenno 56420 .
VPH : Catrike Speed et Méta 2 X 700
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Dim 09 Mai 2010, 18:40

Il y en a un qui va peut-être se reconnaitre qui disait fumer le joint pour aller au boulot en vh une solution scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vacancesmorbihan.canalblog.com/
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Dim 09 Mai 2010, 18:48

Aïe Husky, tu tapes là où ça fait mal...
Il m'arrive de rentrer de "ballade" fin énervé, alors je connais...
Plusieurs solutions pour ma part.
1, et de loin: une grosse assistance. Cela permet d'être en rase-campagne un peu plus "tolérable sur leur route" comme tu le dit aussi, parce que à 7 km/h en montée, on est juste une chicane mobile. Et l'on n'obtient aucun respect de la part des cons, à croire que la vie ne vaut rien en-dessous de 20 km/h, les lents doivent trembler, ou parfois mourir. C'est une certaine vision de la sélection naturelle.

En 2, il y a les moyens de prévention/réponse, avec en tête le Laser vert, suivi de la puissante torche 700 Lumen. Ca permet de réveiller en cas de besoin, mais c'est pour la nuit ou la ville.

En 3 il reste la motte de terre, en cas de gros énervement. Il faut être prêt à en découdre, l'avant-dernière fois que j'en ai lancé une je me sentais tout rouge, j'avais envie de massacrer le connard d'en face, je lui aurait volontiers brisé quelques os. Une rage sans nom, sourde et profonde.
Hors de cet état, la motte reste dans le champ, parce que l'élévation du niveau de risque est très discutable, l'arme maniée par l'autre partie doit faire réfléchir à deux fois.

En 4 il y a l'inutile dénonciation, qui ne sert à rien tant que l'on ne porte pas plainte, et qui ne sert à rien non plus sauf à dépenser temps, argent et nerfs si l'on porte plainte.

Et en 5 il y aurait quelques solutions à base de liquide de freins recyclé, et toute autres moyens d'augmenter encore le danger, le stress, le temps perdu et les soucis.

Alors au final, parfois je choisis aussi la moto ou la voiture, ou encore le bus ou le train, parce que le vélo n'est pas toujours une bonne idée pour sa santé mentale et son intégrité physique. C'est bête, mais c'est ainsi tant que l'on ne parviendra pas à faire se calmer la frange la plus excitée de la population. Ajouté à le meute de décérébrés qui pensent être au-dessus des lois de la physiques et roulent à tombeaux ouverts, la cohabitation est parfois juste impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Xavier
**
avatar

Messages : 109
Localisation : Royan (17)
VPH : Fujin SL2, vtt Cruzbikisé, Catrike 700
Date d'inscription : 16/03/2010

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Dim 09 Mai 2010, 19:15

En fait l'important, que ce soit en VD ou en VC, est de se faire respecter. Pour ça, occuper l'espace. Je suis d'accord avec huskye, il ne faut pas rouler trop à droite et dans les passages étroits, là où une voiture ne peut pas doubler sans danger, ne pas hésiter à l'empêcher de passer, même si ça déclenche l'énervement de l'ab... qui est derrière. Vaut mieux se faire insulter que d'être mort. Et il faut faire attention aussi à la tentation de répliquer par des insultes. La plupart du temps les ab... qui se comportent de façon dangereuse avec les vélos sont aussi dangereux dans la vie. L'automobile est un parfait révélateur social, où des individus violents et irrespectueux peuvent donner libre cours à leurs pulsions. Alors, il vaut mieux faire attention, même si de temps à autre un mot bien senti peut soulager...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huskyrescue
Accro du forum
avatar

Messages : 1455
Âge : 39
Localisation : Grenoble (SMH)
VPH : Speculoos by Edelbikes, Cat' Speed orange, M5 Shockproof vélotaf...
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Dim 09 Mai 2010, 20:33

Merci pour la solidarité les gars, je vois que je ne suis pas le seul a "absorber" le stress des caisseux sans moyen satisfaisant de l'exterioriser ou de l'ignorer...

Cavallo; avec la pratique, même si c'est depuis moins longtemps que toi, j'en suis arrivé à peu près au même "panel" de solutions avec un peu la même impuissance à la fin; c'est pour cela que j'envie un peu ceux qui sont capables de prendre du recul et de ne pas se laisser monopoliser l'esprit par les cons. Pour moi c'est aussi qqchose qui me pourrit la vie au quotidien, mais c'est dommage que cela m'empêche de me déplacer encore plus à vélo Neutral

J'suis d'accord aussi avec toi, Xavier; l'automobile catalyse tous les comportements, du plus calme au plus "con", surtout le plus con...
D'ailleurs il est marrant de constater que ce que je ressens à vélo je le ressens déjà en tant qu'automobiliste. Vu que je roule au pire aux limitations, en général un peu en dessous, et que j'accèlere cool en prévoyant les décélérations, ca énerve beaucoup les "tendus du string" qui sont derrière moi. Souvent il se décalent bien a gauche près du pare-choc, prêts a bondir, et parfois il dépassent même dans des conditions qui me font freiner pour ne pas en rajouter au danger de la situation Shocked

Je pense avoir passé la période d'apprentissage pour savoir "occuper le terrain", mais il me reste a acquérir la zénitude; peut-être qu'il faut être capable de s'en foutre un peu des autres et se dire que nous aussi on a le droit de faire chier le monde jocolor Pas facile lorsque par nature, on fait en permanence attention a son prochain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7812
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Dim 09 Mai 2010, 20:45

quoique tu fasses pour améliorer la situation ,l'automobiliste ne le percevra pas..
2 ou 3 km/h d'acceleration n'est pas perceptible au compteur d'une voiture,5 ou 10 cms contre le talus non plus.
pour ma part,je prie sainte Gamelle et j'attends que ca passe..
On ne peux pas agir activement..
Passivement ,on peut travailler sur la visibilité et le choix de l'itineraire en preventif
Mais globalement je me sens plus en securité en vc ou en trike qu'en vd

C'est le conducteur qui a notre destin en main..
Nous lui devons le respect comme nous le devons au chasseur car c'est lui qui tient le fusil...


Inch'allah!!

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huskyrescue
Accro du forum
avatar

Messages : 1455
Âge : 39
Localisation : Grenoble (SMH)
VPH : Speculoos by Edelbikes, Cat' Speed orange, M5 Shockproof vélotaf...
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Dim 09 Mai 2010, 20:57

Armandos a écrit:
quoique tu fasses pour améliorer la situation ,l'automobiliste ne le percevra pas..
2 ou 3 km/h d'acceleration n'est pas perceptible au compteur d'une voiture,5 ou 10 cms contre le talus non plus.

Certes...
Il est vrai que je me suis déjà fait la réflexion; même si je passe de 30 à 45 km/h en agglo, vu d'une bagnole je suis toujours "lent" !
Pour ce qui est de se serrer, j'evite, car c'est le meilleur moyen d'inciter a passer coute que coute même lorsque ce n'est pas "safe".

Dans des virages de montagne, en montée, si je vois que ca peut passer je me barre du milieu de la voie et je fais signe; si j'ai un très nerveux derrière moi je ne fais pas de zèle; je prends tout le temps nécéssaire à assurer ma sécurité...

Inch'allah, il faut bien à un moment ou un autre accepter que le risque fait partie de notre existence, mais la connerie évidente qui engendre le risque, je peux pas m'en empêcher, ca m'énèrve sévère !!!

Je pense que la carrosserie donne un faux sentiment de sécurité, à la fois pour soi même mais aussi pour les autres usagers; vu d'un vehicule "ouvert" et lent de surcroit, la perception est tout autre... Rolling Eyes

NB: il m'arrive aussi avoir affaire à des "prudents", ceux qui hésitent vraiment a doubler, soit par surprise, soit par curiosité, et qui peuvent rester derrière pendant plusieurs longues minutes... si si, ca existe aussi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 7077
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Dim 09 Mai 2010, 21:51

Il y a
- les automobilistes tolérants et compréhensifs, la majorité quand même, surtout quand on est en trike (vaudrait mieux l'inverse ...) : ça baigne
- les maladroit(e)s qui en fait jugent mal : là faut les manoeuvres d'urgence pour être évité, déjà vécu 2 fois où je me suis couché ds le fossé, en VD, (le type de vélo n'a rien à voir)
- les fous furieux ; ce sont les pires ; on n'imagine pas l'irresponsabilité ou le plaisir de nuire ; là, sauf si on est en groupe ou plus fort, y a rien à faire (y en a eu un, un arabe, qui m'a fait 2 fois de suite des queues de poissons en m'insultant ; comme je réagissais pas, c'était pas drôle et il a du chercher un autre défi plus loin ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rahan
*
avatar

Messages : 43
Âge : 39
Localisation : 66 Vallespir
VPH : Performer Carbontrike, avec ou sans AE
Date d'inscription : 14/03/2010

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Dim 09 Mai 2010, 23:06

Pour ma part en VD et en agglomération je n'ai trouvé qu'une méthode: prendre sa place. Et surtout sur les ronds points. Derrière ils attendent.

Mais étrangement maintenant j'ai peur de d'aller au taf en vélo, 15km de descente de petite route de montagne. Je me suis déjà retrouvé face à face avec des vélos qui faisaient la descente et moi qui rentrait tranquille en voiture en tenant bien ma droite, c'est passé juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
**
avatar

Messages : 109
Localisation : Royan (17)
VPH : Fujin SL2, vtt Cruzbikisé, Catrike 700
Date d'inscription : 16/03/2010

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 08:30

Tout le problème de la cohabitation entre vélos et voitures vient de ce que globalement les automobilistes perçoivent les vélos comme une gêne sur la route, ce qui est objectivement le cas. Dans notre société (du moins en France, peut-être moins en Belgique, en Hollande ou dans d'autres pays plus avancés), l'automobile, c'est la norme, et le vélo, l'exception. Et on n'aime pas ce qui s'écarte de la norme (cf. Georges Brassens)Tant que cet état d'esprit perdurera, le vélo sera considéré comme un intrus. Des efforts sont entrepris par les pouvoirs publics pour sortir de cette situation (type Vélib et autres) mais on est encore loin d'une acceptation des vélos par la majorité. Il faut donc hélas accepter cet état de choses et prendre son mal en patience. Personnellement j'attends qu'une prise de conscience se fasse et que les gens finissent par comprendre combien la voiture individuelle est un non-sens économique et social. Mais ça va prendre des années (des siècles ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huskyrescue
Accro du forum
avatar

Messages : 1455
Âge : 39
Localisation : Grenoble (SMH)
VPH : Speculoos by Edelbikes, Cat' Speed orange, M5 Shockproof vélotaf...
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 09:58

@Xavier:

Je partage ton impression, qui n'est d'ailleurs pas qu'une impression...

En ville, à force de le rabâcher ces derniers temps, je pense que le vélo est accepté, bon gré, mal gré... On va dire que ca rentre dans les moeurs, en tous cas c'est ce que je constate à Gre; les gens font de + en + attention, même si il y a toujours des autistes au volant ou des excités...

J'ai constaté qu'il existe de même des piétons et des cyclistes autistes, ce sont les mêmes en fait juste plus dangeureux avec 1 tonne de ferraille entre les mains

Ailleurs, le vélo est encore et toujours perçu comme un engin de "loisir", et même si l'automobiliste est "en balade" le weekend, le simple fait de devoir ralentir, être presqu'a l'arrêt l'agace au plus haut point.
(sachant qu'en plus la plupart n'anticipent que-dalle; accélérateur-frein-accélérateur-frein-etc..., le ralentissement n'en est perçu que plus brutalement...)

Donc sur route ouverte, limitée à 60, 70, 80, 90, on gêne, c'est clair...

Dans un sens je guette les prix du litre, en me disant que c'est sur les longs trajets et les loisirs que les automobilistes rogneront en premier, le boulot-auto-dodo reste indispensable il semblerait. Même si il y a encore du chemin, de ce côté là l'augmentation du cout de l'énergie aura, au moins pour un temps un effet bénéfique...

Voyant mon comportement (le fameux cercle vicieux) et surtout celui de certains, je me dis que seul le coût de l'énergie fera changer les choses, à contre-coeur pour beaucoup.
Je dois avouer que j'ai quand même assez peur des produits de subsitution à la bagnole; electrique, hybride, mais toujours aussi lourde, rapide, faussement "sécurisante", et finalement aussi bruyante à cause du roulement...

Comment donner bonne conscience au peupe tout en le faisant consommer:
Achetez telle voiture estampillée "éco-machin, green-truc ou blue-bidule" aujourd'hui, et demain on vous vendra la même en électrique, mais en attendant, il faut acheter hein ! Et surtout balancer sa caisse de 10 ans d'âge; ca c'est être un vrai écocitoyen !


L'avantage c'est que vu la piètre performance des batteries, ils ne promettent que des voitures électriques avec 200kms d'autonomie au mieux... ca limitera les dégats Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2842
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 12:16

Je connais bien le problème, vu que comme un certain nombre de mes congénères cyclistes, si je ne me surveille pas j'ai tendance à voir rouge bien trop facilement.

Du coup je me permets de proposer une autre approche (approche qui peut fonctionner en voiture aussi): faire de grands signes amicaux et affectueux. Grands coucous du bras, grands sourires, pouces levés, etc. Si on peut avoir l'air limite simple d'esprit en le faisant, c'est encore mieux Wink .
Pour l'instant j'ai observé deux effets:
- quand l'automobiliste est vraiment stupide, il le prend au premier degré, se dit que le cycliste est vraiment demeuré (d'ailleurs c'est certainement pour ça qu'il roule sur un vélo de handicapé), qu'il n'y a rien à faire pour lui faire comprendre qu'il est en plein milieu de la route, et qu'en plus c'est limite gênant ces démonstrations d'affection, bref, il laisse tomber
- quand il est un peu moins stupide, il se rend compte que son agressivité est non seulement inutile, mais en plus dangereuse et ridicule, et ça l'aide à prendre son mal en patience

Bizarrement, je n'ai pas encore rencontré l'effet qu'on pourrait attendre, à savoir de grands coucous en retour Wink .

(bizarre, j'ai l'impression d'en avoir déjà parlé quelque part, de cette méthode ... scratch )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micke
Accro du forum
avatar

Messages : 1717
Âge : 37
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 13:16

Pas de réponse miracle non plus mais je depuis que je focalise sur les bons comportements (car il y en a aussi) que je remercie à outrance, ça m'aide grandement à me sentir mieux à la fin du trajet (j'arrive à ignorer les autres).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huskyrescue
Accro du forum
avatar

Messages : 1455
Âge : 39
Localisation : Grenoble (SMH)
VPH : Speculoos by Edelbikes, Cat' Speed orange, M5 Shockproof vélotaf...
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 13:22

Calcoran a écrit:


Du coup je me permets de proposer une autre approche (approche qui peut fonctionner en voiture aussi): faire de grands signes amicaux et affectueux. Grands coucous du bras, grands sourires, pouces levés, etc. Si on peut avoir l'air limite simple d'esprit en le faisant, c'est encore mieux Wink .
Pour l'instant j'ai observé deux effets:
- quand l'automobiliste est vraiment stupide, il le prend au premier degré, se dit que le cycliste est vraiment demeuré (d'ailleurs c'est certainement pour ça qu'il roule sur un vélo de handicapé), qu'il n'y a rien à faire pour lui faire comprendre qu'il est en plein milieu de la route, et qu'en plus c'est limite gênant ces démonstrations d'affection, bref, il laisse tomber
- quand il est un peu moins stupide, il se rend compte que son agressivité est non seulement inutile, mais en plus dangereuse et ridicule, et ça l'aide à prendre son mal en patience

Oui, je me rappelle que tu as déjà dû l'évoquer cette méthode, et pas qu'une fois je crois Wink
Pour l'appliquer il faut avoir le contact visuel, ce qui n'est pas toujours le cas lors d'un dépassement. En ville a faible vitesse c'est plus facile a appliquer.

Par ailleurs je vois rouge aussi lorsque j'anticipe ce genre de comportement, dur dur de me raisonner et de jouer la comédie, mais rien n'est perdu car il m'est déjà arrivé d'utiliser cette méthode

Par contre j'ai un copain qui est spécialiste pour faire le "gogol" dans ce genre de situations.
Un jour sur une voie rapide il est tombé sur un très nerveux. Le "bon père de famille" en monospace qui a failli envoyer femme et enfants à la morgue pour faire de grands écarts en essayant de perturber la trajectoire du crétin qui l'avait empêché de rouler au dessus de 110 et avait plaqué sa tronche contre la vitre conducteur lors du dépassement

On en rigole après, mais les réactions de certains font vraiment peur, faut croire que quelque soit le type de réponse utilisé, tout les énerve...

Je crois en tous cas qu'il faut que j'apprenne coûte que coûte a rester zen, quelque soit le mécanisme employé, et ca j'ai malheureusement l'impression que ca dépend de chacun; on ne réagit pas tous de la même façon aux stimulis de stress...
En tous cas je ne sais même pas si montrer son énervement a une vertu vis-à-vis de l'automobiliste endormi, négligeant, pressé ou agressif; il y en a qui doivent en tenir compte par la suite, d'autre pas...

Ce qui est sûr c'est que de parvenir à ne pas s'énerver intérieurement ca doit enlever un gros poids et rendre les trajets plus reposants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huskyrescue
Accro du forum
avatar

Messages : 1455
Âge : 39
Localisation : Grenoble (SMH)
VPH : Speculoos by Edelbikes, Cat' Speed orange, M5 Shockproof vélotaf...
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 13:27

Micke a écrit:
Pas de réponse miracle non plus mais je depuis que je focalise sur les bons comportements (car il y en a aussi) que je remercie à outrance, ça m'aide grandement à me sentir mieux à la fin du trajet (j'arrive à ignorer les autres).

Même si c'est parfoit très répétitif et un peu usant, je prends souvent le temps de remercier lorsqu'on me dépasse de façon cool et respectueuse, lorsqu'on me laisse passer, avec le pouce levé ou un petit geste amical; c'est un peu naïf, ca fait cucul la praline, mais c'est sympa !

Parfois j'ai même droit (encore plus en trike) a des gestes sympathiques de la part d'automobilistes, de routiers, de motards; dans ces moments-là on arrive a prendre conscicence qu'il n'y a pas que des cons sur terre, loin de là

Cela montre que si il y a de la bonne volonté de chaque côté, même avec la différence de vitesse, il y a moyen de cohabiter, c'est juste que par facilité, empressement ou simplement égoisme certains ne veulent pas s'en donner la peine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phire
Pilier du forum
avatar

Messages : 864
Âge : 49
Localisation : Creil - Oise - Fr
VPH : cf signature
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 13:51

huskyrescue a écrit:

(...)
Parfois j'ai même droit (encore plus en trike) a des gestes sympathiques de la part d'automobilistes, de routiers, de motards (...)

Ce we, pour l'A/R vers la rando du bas de l'Aisne cela a été un festival d'appels de phares, de coucous, klaxons sympas, gestes et j'en passe.

Depuis que je roule en trike, j'hallucine de la façon dont les voitures me dépassent : vraiment très à gauche. C'est très très très rares qu'ils tentent un dépassement limite, ils restent le temps derrière le temps qu'il faut, en mettant les warnings si besoin.

On me laisse souvent des priorités auxquelles je n'ai pas droit.

Pour les gestes sympas, je m'évertue à remercier, il faut encourager les bons comportements.

Le plus "marrant" qu'il me soit arrivé : en pleine ville, dans un raidillon assez court, un petit vieux qui se gare en catastrophe en haut, saute de sa voiture et court vers moi : "Vous avez besoin d'aide ?".

Vous aurez donc compris qu'en trike, c'est no stress pour le moment.

En VD, comme je roule principalement en urbain, que je connais bien, que souvent les voitures sont engluées dans les bouchons : idem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huskyrescue
Accro du forum
avatar

Messages : 1455
Âge : 39
Localisation : Grenoble (SMH)
VPH : Speculoos by Edelbikes, Cat' Speed orange, M5 Shockproof vélotaf...
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 14:11

C'est vrai que le trike attire encore plus la sympathie du "grand public"; c'est tellement bien différent d'un vélo "normal" que ca en devient un nouvel engin à part.

En VH par contre ca ressemble plutôt à une modification d'un vélo "normal", d'où la connotation "vélo d'handicapé"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phire
Pilier du forum
avatar

Messages : 864
Âge : 49
Localisation : Creil - Oise - Fr
VPH : cf signature
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 14:15

Le trike est aussi très connoté handicapé je pense.
J'ai des fois des encouragements auxquels je n'aurai pas droit à VD (dans le style "c'est super ce que vous faites")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huskyrescue
Accro du forum
avatar

Messages : 1455
Âge : 39
Localisation : Grenoble (SMH)
VPH : Speculoos by Edelbikes, Cat' Speed orange, M5 Shockproof vélotaf...
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 15:32

phire a écrit:
Le trike est aussi très connoté handicapé je pense.
J'ai des fois des encouragements auxquels je n'aurai pas droit à VD (dans le style "c'est super ce que vous faites")

Pour ma part j'ai en général l'impression que le trike parait plus "sympathique", j'avais jamais pensé que les gens puisse croire qu'on est handicapé et qu'on a du mérite... doivent bien voir qu'on pédale normalement non ? ou ils y voient que dalle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 7077
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 17:44

Oh si, on nous prends très fréquemment pour des handicapés
Il n'y a qu'en trike qu'on s'excuse de me boucher une piste cyclable
On vient voir si j'ai besoin d'aide pour me relever
On cherche furtivement où est mon handicap
etc ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huskyrescue
Accro du forum
avatar

Messages : 1455
Âge : 39
Localisation : Grenoble (SMH)
VPH : Speculoos by Edelbikes, Cat' Speed orange, M5 Shockproof vélotaf...
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Lun 10 Mai 2010, 17:51

C'était donc ca... ces regards condescendants avec la larme à l'oeil...


Dernière édition par Jéjon le Mar 11 Mai 2010, 11:38, édité 1 fois (Raison : suppression de la citation)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
**
avatar

Messages : 109
Localisation : Royan (17)
VPH : Fujin SL2, vtt Cruzbikisé, Catrike 700
Date d'inscription : 16/03/2010

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Mar 11 Mai 2010, 09:27

huskyrescue a écrit:

Ailleurs, le vélo est encore et toujours perçu comme un engin de "loisir", et même si l'automobiliste est "en balade" le weekend, le simple fait de devoir ralentir, être presqu'a l'arrêt l'agace au plus haut point.
(sachant qu'en plus la plupart n'anticipent que-dalle; accélérateur-frein-accélérateur-frein-etc..., le ralentissement n'en est perçu que plus brutalement...)
Tout-à-fait d'accord. En semaine particulièrement, les vélos sur la route aux heures normales de travail sont considérés comme des intrus car ils gênent "ceux qui travaillent". D'où les comportements agressifs et dangereux.

Je crois aussi qu'il ne faut pas hésiter à être correct avec ceux qui le sont. Le petit geste de remerciement pour l'automobiliste qui fait un effort pour se ranger quant on se croise sur route étroite, ou qui dépasse largement, est bienvenu. Surtout lorsque, comme c'est mon cas quand je fais mon entraînement du matin et que circule aux mêmes heures et sur les mêmes portions de route, je croise probablement les mêmes voitures tous les jours. Eux me reconnaissent probablement plus que je ne les reconnais (vu le nombre), et donc un comportement correct aide certainement à la cohabitation douce. D'ailleurs je croise de plus en plus de voitures, motos ou camions qui me font un petit signe amical en passant. Preuve que tout n'est pas si noir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Mar 11 Mai 2010, 14:16

phire a écrit:
Le trike est aussi très connoté handicapé je pense.
- clair, les gens sont bien plus surpris de me voir arriver en scooter avec ma canne qu'en trike.
il me semble que c'est Cavallo qui a dit une fois que certains faisaient bien plus attention à ne pas blesser un handicapé qu'un valide, il avait raison.
il y a peu, en trike et sur une route limitée à 80Km/h, avec ma canne dépassant de la sacoche, une voiture m'a carrément protégé durant les 50 ou 100m précédant un rond-point, bien avant que la piste cyclable s'interrompe.
là où en scoot je dois faire gaffe à ce qu'ils ne me rasent pas à l'entrée du même rond-point.
dans les deux cas ça fait tout drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Leloublan
Accro du forum
avatar

Messages : 3023
Âge : 66
Localisation : La Tour De Peilz,Suisse
VPH : LELOUBLAN Carbone MID RACER,,LELOUBLAN Carbone PLIABLE,LELOUBLAN CITY
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Mar 11 Mai 2010, 14:24

Meme les handicapes en chaise ne pigent pas tout de suite

J en ai croise un alors que je roulai penard parmi d autres gens
il m as gratifie d un "bonjour" qui fleurait bon le "bienvenue au club"

sentiments melanges sur le coup.................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   Mar 11 Mai 2010, 14:37


- ça je connais depuis que j'ai le trike, un vieux monsieur sur un tri droit à moteur me fait de grands coucous lorsque nous nous croisons.
à la grande surprise de ma compagne lorsqu'elle s'y est mise aussi. Laughing

PS : dis, tu ne voudrais pas scanner l'Ami Gros Magazine de cette semaine et faire le fil qui va bien ? ;]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cohabitation avec les automobilistes... vos solutions ?
» Cohabitation avec les chasseurs - Comment faire ?
» moutons et chevaux
» Quelle solution pour un moteur HS ?
» Bonjour de l'Ain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Premiers Maillons :: Vélorizontal-
Sauter vers: