Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Acidification de l'océan ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2825
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Acidification de l'océan ...   Ven 07 Mai 2010, 14:33

Juste histoire de partager un peu mon pessimisme actuel, il n'y a pas de raison Wink .

Bon, on vous a déjà parlé de réchauffement climatique, de pénurie programmée des ressources fossiles, tout ça était déjà fort réjouissant. Malheureusement, la liste des inconvénients liés à l'utilisation de carbone fossile et au relargage massif de CO2 dans l'atmosphère ne s'arrête pas là, et je m'en vais donc vous décrire un autre inconvénient, pour changer un peu: l'acidification des océans. Certains d'entre vous en ont peut-être déjà entendu parler, et savent peut-être déjà de quoi il s'agit. Je viens d'aller à une conférence sur le sujet, justement pour approfondir un peu. Ce qui est amusant, c'est que au final, la situation est légèrement moins catastrophique que ce à quoi je m'attendais. Pour autant, ça me déprime tout pareil Neutral .

Note: Je retranscris mes note sans forcément tout revérifier, il se peut que j'aie mal compris certains trucs.


Alors, l'acidification de l'océan. Même si les réactions acido-basiques en chimie sont un domaine assez ancien et plutôt bien maîtrisé, l'étude de l'effet du CO2 anthropique sur les océans est assez récente, et le domaine assez jeune (depuis les années 2000, en gros). Donc relativement peu de scientifiques, chimistes, biologistes, etc. Mais on commence doucement à s'en inquiéter.


(passage en mode scientifique pas trop vulgarisé)

En gros, la réaction acido-basique qui nous intéresse s'écrit comme suit:

H20 + CO2 <-> HCO3- + H+ <-> CO3²- + 2 H+

A gauche, l'acide carbonique (CO2 dissous dans l'eau, acide faible), au milieu le bicarbonate (ou hydrogénocarbonate, tampon), et à droite les ions carbonate (calcite ou aragonite, base).

Je dois avouer que les réactions acido-basiques, ça fait plus de 15 ans que j'ai allègrement décidé de les laisser tranquille, donc je ne me souviens plus exactement comment ça marche. Mais globalement, il se fait un équilibre entre les trois composés en fonction des concentrations et du pH.

Actuellement, l'océan a (globalement) un pH vaguement basique, avec des rapports bicarbonate/carbonate/acide carbonique de 100/10/1 grosso-modo. Au fur et à mesure que le CO2 atmosphérique augmente, il vient se dissoudre dans l'océan, ce qui augmente la proportion d'acide, et donc indirectement fait baisser la proportion de carbonate. Au niveau du pH, ça ne semble à première vue (pour tout non-scientifique) pas violent. Au début du 19ème siècle, le pH de l'océan se trouvait aux alentours de 8.2, en 2009, il a été estimé un peu inférieur à 8.1, et en 2100 il devrait se trouver aux alentours de 7.8 (comme c'est une base logarithmique, ceci équivaut à dire que la concentration en H+ aura augmenté de 100% par rapport à l'état pré-révolution industrielle). A noter que ça ne signifie pas qu'il va s'arrêter là, si le CO2 atmosphérique reste au delà de 500 ppm, l'acidification va continuer.

Maintenant, qu'est-ce que ça donne au niveau des ions carbonate? Disons que leur concentration baisse doucement, et peut finir par arriver en dessous du seuil de saturation. Ce qui veut dire que l'eau se mettra à dissoudre les composant contenant ce composé. C'est déjà le cas dans certains coins bien précis, à proximité des volcans ou failles sous-marines, par exemples, ou à certaines températures et profondeurs bien précises. A l'horizon 2100 ce sera le cas à peu près partout dans l'océan pour l'aragonite, et le calcite suivra avec quelques années de décalage.


C'est important les ions carbonate, le calcite et l'aragonite? Un peu. C'est ce qu'utilisent le zooplancton (calcite surtout) et les coraux (aragonite surtout) pour former leur squelette/coquille. Pauvre corail, déjà qu'il supporte très mal la hausse de température, voilà qu'on l'empêche de former son squelette maintenant. Il est estimé qu'entre ces deux facteurs, la croissance des coraux ne sera plus possible d'ici le milieu du siècle. Et les coraux, c'est important? Probablement. Entre les coraux de surface et les coraux d'eau profonde/froide, près d'1/4 des poissons passent au moins une partie de leur vie en leur sein. Et le zooplancton? Des essais ont été faits avec une eau proche de celle qu'on pourrait avoir vers 2100, en quelques jours la coquille d'un Ptéropode se trouve dissoute. Et c'est important? A part que c'est la base de la chaine alimentaire de tout l'océan arctique, par exemple?

A noter que les coraux et le zooplancton ne sont pas les seuls incommodés par ces modifications. Les huitres et les moules pourraient avoir du mal aussi. Pas en tant qu'adultes, mais il se pourrait que leurs larves aient beaucoup de mal à se développer dans les conditions qu'on aura à la fin du siècle. Mais l'impact est globalement moins "grave", vu qu'il incommodera principalement les (restaurateurs) belges, les ostréiculteurs, et les amateurs desdits coquillages. Mais tout n'est pas perdu pour les fêtes de Noël, une expérience sur quelques mois (i.e. pas forcément suffisante) montre de les homards, à l'inverse, se portent plutôt mieux, avec une croissance plus rapide.

A noter aussi qu'il y a quelques millions d'années, quand le CO2 était plus abondant encore qu'actuellement, il y avait une vie marine. Avec des créatures adaptées, même du corail, mais à base de calcium plutôt que de carbonate. De même, près des volcans sous-marins, une certaine vie est possible. De là à en déduire que ça se passera bien, que les organismes marins s'adapteront ou qu'il en reste du carbonifère qui vont re-coloniser la mer et que c'est une bonne chose ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rico
Accro du forum
avatar

Messages : 3595
Âge : 45
Localisation : 95 BUTRY SUR OISE
VPH : Bacchetta hybride avec freins, Baron
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: Acidification de l'océan ...   Ven 07 Mai 2010, 20:33

Tout part en couille mon bon ami....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Acidification de l'océan ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liquide de refroidissement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: