Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Essais sur lyon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2674
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: Essais sur lyon   Jeu 29 Avr 2010, 09:45

chabizar a écrit:
hé bien... assise dans le Mango réglé à la taille de son proprio 1m75 environ (?), mon regard est trop bas et le point le plus proche que je peux voir est environ à 8 ou 10 mètres en avant du nez
Dans la même situation, le proprio voit à partir d'environ 2 ou 3 mètres devant la coque.
Il doit exister un système de réglage de hauteur d'assise je suppose. Dans ces conditions c'est inutilisable par un NDJ, trop dangereux.

Tout à fait
le siège est réglé pile poil pour le conducteur qui doit pouvoir passer deux doigts au dessus des épaules. C'est tellement juste que mes essais en Hollande avec deux polaires et une veste gore-tex mes épaules touchaient. Ceci dit ce n'est pas la tenue qu'il faut avoir sur ce genre de vélo.
Le siège du Quest est réglé par des mousses collées sur le chassis arrière qui épouse parfaitement la forme du siège sur les contacts.

Je défends l'idée aujourd'hui et je n'en avais pas conscience à l'achat de 71 en occasion que les réglages faits à l'usine sont précieux. J'ai eu de la chance d'opter pour cette occasion et du coup bénéficier de tous ses réglages qui auraient été couteux en temps, en réflexion et généré quelques frustrations.

Je propose de réaliser un publi reportage sur le Quest afin de rassembler toutes les questions et de poser les infos sur le net.
Peut être que d'autre proprios aidés de personnes dans leur région peuvent et souhaite participer. Je pense à Auré qui à un 26 et dont la chaine cinématique semble différente. Si en revanche cela existe déjà en Français ou dans d'autres langues nous n'aurions peut être qu'à compléter traduire.
Un wiki sur cette machine. Même combat pour les autres zinzins à roulettes

Création d'un nouveau fil pour ça? Mesdames Monsieurs les modos à vos cutters verts!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4203
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Essais sur lyon   Jeu 29 Avr 2010, 09:51

pierre1911 a écrit:
Je ne mets qu'un que j'adresse à M (C'EST DE L'HUMOUR)
M tu n'as pas honte? Ta femme a le trike non assisté avec un bambin dessus alors que tu pavanes avec une remorque et XXXX W aux fesses?
C'est ça ta parité?

Ben non, il me faut bien cela pour pouvoir rouler comme elle (nous étions entre 26 et 30 au retour!). 10 années de vélotaf cela fait les jambes! Le pire c'est qu'en emmenant les enfants, elle s'entraîne encore davantage! Heureusement qu'elle ne me prend pas (encore) le low racer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/
pierre1911
Accro du forum
avatar

Messages : 2674
Localisation : Monts du Lyonnais
VPH : Q71:2, Q418*2/3, VAE, Kettwiesel Ib, IIb et IIIe, Brompton S6L et TD (en panne de construction)
Date d'inscription : 15/04/2009

MessageSujet: Re: Essais sur lyon   Jeu 29 Avr 2010, 11:36

chabizar a écrit:
Je suppose que c'est du N-ième degré que je suis incapable de saisir, mais je crains qu'il y ait tout de même un fond de vrai.
Dites-moi que c'est pas vrai. C'est un cauchemar hein ?
Tu vas faire une encoche sur la crosse l'aileron du Quest chaque fois qu'une femme sexy t'aura abordé ?

En tout premier lieu Céline je te remercie de ne pas m'avoir assassiné d'office.
Je ne suis pas du tout sur le défensive dans les propos suivants et vous dois quelques éclaircissements. d'où mon style badin mais sur un fond véritable et défendu.

Je me permets une petite parenthèse qui à mon sens et je plaide coupable de ne pas l'avoir fait dans la présentation, va peut être éclairer TOUS mes propos que ce soit sur ce site ou les autres.
Je suis par nature très taquin, direct et j'adore l'humour noir. Mes circonvolutions linguistiques rendent mes propos parfois trop sérieux et cyniques. Pardon au présent au passé et au futur.
Je voyage pour aller à la rencontre des gens. Je voyage en vélo, en kayak, à pied avec ma famille ou aide des gens pour que nous apprenions à nous connaitre et pour qu'ils sortent de chez eux.
Je suis attaché à la nature et son respect. Les modes de locomotions doux sont fédérateurs au sein du groupe qui ce déplace et permet un respect mutuel quand on visite un point géographique entre voyageur et autochtones. Cela favorise indéniablement la proximité. Parfois j'aime m'isoler avec le groupe ou tout seul mais c'est à mon libre arbitre et certainement pas un rejet de la part des habitants où je me situe.

J'ai choisi d'acheter un vélomobile pour voyager au quotidien ainsi que pendant mes vacances et favoriser l'écomobilité.
Je savais avant cet achat que c'était aussi véhiculer une image. Je souhaite utiliser l'impact qu'à le vélomobile pour "évangéliser" le quidam pour les déplacements doux. Cette volonté est le croisement d'expériences et d'idées.

Pour l'expérience : J'organise sur OVS des sorties pour aider les gens dans la logistique de voyages en créant des ateliers thématiques. A titre d'exemple soirée couchage où je passe en revue tous les systèmes pour dormir du matelas au sac de couchage en passant par les tentes et bivi. fabrication de réchaud dans une boite de coca. Des choses simples mais beaucoup d'informations basées sur des expériences vécues. Certains lecteurs/trices doivent sourire que l'on puisse avoir besoin d'un """"prof"""" pour faire des choses aussi bêtes mais quand je vois certaines personnes s'engager dans des trekks avec une paire de tongues ça laisse rêveur! Voilà ce qui l'a motivé à faire ses soirées. J'ai été moi même très surpris du résultat extrêmement positif, dans les échanges aussi bien pour les personnes présentes que dans ce que ses soirées m'ont apporté. Sans aucune vantardise ces soirées sont à chaque fois pleines. Ne pouvant pas pousser les murs de mon appartement je dois refuser du monde et actuellement j'ai des demandes pour relancer la machine bien que je souhaiterai profiter du beau temps.
Le lien avec le vélomobile est simple. C'est un moyen de me déplacer mais aussi de rentrer en contact avec les gens. Je n'ai pas besoin d'un vélomobile pour draguer et ne l'ai surtout pas acheté pour ça et je suis tout spécialement franc sur ce sujet. Allez voir ma page sur OVS si vous souhaitez des détails.

Souhaitant le développement des transports doux et ayant choisi d'assumer l'image renvoyée par le vélomobile je ne peux donc pas informer sans tenir compte du "public".
C'est ce que j'ai essayé de vous relater dans mes posts sur ce fil concernant Amsterdam, les premières sorties et hier au soir. Sur les questions qui nous sont posées : comment elles sont posées, pourquoi elle nous sont posées et surtout par qui.

Je confesse m'amuser de ce coté blingbling et séducteur. Je ne me sens absolument pas coupable de le relever et de m'en amuser. Car je le trouve extrêmement révélateur et antinomique avec les raisons de posséder un vélomobile pour le quidam (je ne parle pas des champions qui chassent les perfs). Hier encore pas une seule fois, et je prends à témoin François, n'a été effleuré l'idée d'écomobilité dans les questions posées. Au risque de me répéter c'est "wouhaaa c'est trop beau", "Trèèèèès chouette", "Tu l'as loué? je peux louer le même", "ça vaut combien?", "comment ça marche?".
On est dans la possession, dans l'objet, JAMAIS DANS SON UTILITé.
Mais bordel les gens ont de la peau de saus' devant les yeux? J'avais un Teeshirt noir avec une inscription détournée du logo Esso ou le mot avait été remplacé par Escroc. Je crois que même peint en vert on penserait avant tout que je milite pour une société de crédit à la conso avant de penser écologie éconologe associé au vélomobile. Ben non nous avons eu le droit aux "trop la classssss", "je suis archi et j'adore le design" "on vous a vu passer comme ça dans la nuit et c'est chouette", "putain je t'ai vu passer comme une balle telle jour à telle heure tel endroit"

Qui pose des questions? Des jeunes, des vieux, des blancs, des blacks, des gros, des petits, des poilus, des chauves, des juifs, des arabes, des chrétiens des agnostiques , des riches, des pauvres, des moches et des canons. Chacun avec son langage mais toujours avec les mêmes questions de fond.
Par contre et c'est ce qui est très surprenant et dont je me raille c'est que sont des personnes qui sont a des années lumières d'avoir l'utilité d'un tel engin, dans le sens ou pour rien au monde elles ne souhaitent remettre en cause leur mode de vie. Ce sont ces personnes qui sont intéressées.
Et c'est là TOUT le potentiel d'un produit tape à l'oeil d'un vélomobile bien fini. C'est qu'il suscite un intérêt qui permet de nouer un contact et de faire passer des messages. Simplement il y a un fossé ENORME qui les sépare d'une démarche d'écomobilité.

Il se trouve que je suis un homme. Il se trouve qu'hier, et je le regrette, nous étions une majorité d'homme dans notre petite réunion. Entre () merci aux filles du forum d'être venues. Deux vélomobiles dont les proprios sont des hommes. A l'échelle de la france proportions des détenteurs homme/femme de velomobile? Je dis une bêtise si j'avance que seule Barbara à un velomobile? rapport 1/10 1/20? ma question plus haut dans le fil du retour d'Amsterdam n'était pas du tout innocente et s'adressait à Barbara.

Ce que j'ai noté et semble avoir été remarqué par les autres (Xael, zouav...) c'est que les filles sont attirées.
J'aurai aimé filmer la scène suivante. Un groupe de 4 personnes s'avance dans notre direction les femmes marchant en avant traversant la pelouse d'un pas décidé. Ce sont deux couples trentenaires. Les femmes posent des questions (les mêmes) et les conjoints les rejoignent. La discussion s'installe. Les yeux pétillent, les sourires sont ceux qui traduisent une excitation des papilles. Les femmes plus en avant tournent le dos à leurs compagnons. Sans les voir rien qu'à l'attitude et au son de leurs voix, les mâles estiment que la situation est dangereuse. Le réflex de manifester sa présence de prendre la main de sa compagne de l'embrasser dans le cou. Histoire de rappeler qu'ils sont là et de nous montrer qu'elles leur "appartiennent". Reflex très animal... Ce sont eux qui ont tirés sur les bras pour les emmener plus loin et elles de nous remercier.

Alors pardon Céline de relever et d'insister sur ce point qui, vu la quantité et fréquence, n'est pas un point de détail. Mais accorde moi quand même que dans mes propos je parlais uniquement de typologie sociale/travail et jamais de critère esthétique.

Si je souhaite un jour repeindre 71 il me suffira de me garer par un beau jour comme aujourd'hui, sur la pelouse des quais avec un petit chiffon et un tube de rouge à lèvres. Avant de m'éloigner je poserai un petit panneau sur le nez de 71 au slogan provoc "Si tu me trouves sexy embrasse moi (le petit chiffon est là pour essuyer la carroserie)", je prends le pari qu'avant la fin de la journée 71 est rouge!

Je dis sans détour vouloir surfer sur cette vague fusse-t-elle féminine et séductrice et me sens en harmonie avec mes convictions, mes engagements et surtout fidèle vis à vis de la personne qui partage ma vie, même si le déclencheur est futile mais qu'il parvient à faire passer un message. J'ai employé le mot déclencheur et pas catalyseur parce qu'avant que le processus ne "prenne" ce seront des milliards de km qui auront été parcourus en voiture.

Désolé d'avoir été prolixe

PS
HUMOUR Pour toute demande indécente merci d'être discrete! envoyez un mp et n'oubliez pas d'effacer votre historique pour que votre mari ne me fasse pas des ennuis. Réponse assurée en 24h. Femmes sérieuses et sentimentales s'abstenir. /HUMOUR


Dernière édition par pierre1911 le Jeu 29 Avr 2010, 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Essais sur lyon   Jeu 29 Avr 2010, 17:17

Impressions sur le Quest de Pierre.

Nous sommes allés à Miribel ce jour, j'en ai profité pour dépoussiérer le speculoos.
Journée avec fort vent, en arrivant à Miribel, Pierre me propose d'essayer son Quest, ça ne se refuse pas. Nous avons presque la même taille, le pédalier est juste un peu trop près pour moi, donc pas l'idéal pour vraiment bien me positionner. Ceci étant, je peux rouler et appuyer quand même un peu. La 1ère impression est que la tenue de route n'est pas évidente durant les 1ers mètres, mais ça se pilote pas mal, c'est lourd à lancer ( je compare/ au speculoos ), mais ça va tout de même. Là où je suis surpris, c'est dans les virages, on est vraiment plaqué contre la coque, ce qui donne une étrange impression, on doit s'y habituer avec le temps. Une fois lancé, c'est vraiment agréable, et on peut maintenir une bonne vitesse, autour de 35 je pense. Là où ça devient vraiment bien, c'est vent de face, j'avais pris le speculoos pour être moins confronté au vent qu'avec le TD700, mais malgré tout, le Quest ne semble pas le sentir du tout, j'avais vraiment du mal à tenir la cadence, j'étais même largué par moment. Pas essayé très longtemps, donc je ne peux pas parler de ce problème de T°c à l'intérieur, mais sans la petite " jupe ", je sentais bien l'air.
Je pense que le Mango est plus adapté à une utilisation en ville pour un trajet vélotaf, plus compacte, il permet de mieux se faufiler dans la circulation que le Quest, même si Pierre s'en sert déjà bien et qq passages que je pensais délicats pour le Quest n'ont pas posés de soucis.
L'autre gros avantage du vélomobile en général/au vélocouché, c'est cette possibilité d'embarquer pas mal de choses dans le coffre assez imposant. Les montées ne doivent pas être faciles ( je parle de longues montées avec pourcentage > 5% ), mais ce n'est pas non plus son terrain de jeu. Je pense donc que c'est le moyen de locomotion idéal pour vélotafer par tous les temps, j'en suis de + en + convaincu.

Merci Pierre pour cet essai et cette sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Tigouille
Accro du forum
avatar

Messages : 2999
Âge : 64
Localisation : limoges
VPH : tica
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Essais sur lyon   Jeu 29 Avr 2010, 19:28

jocolor Very Happy
le quest n'est qu'un symbole phallique de plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tigouille.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Essais sur lyon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Essais sur lyon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Essais sur lyon
» Essais à Lyon à l'occasion de la fête du vélo
» Recherche d'essais de trikes dans 43
» Essais Lyon Charbo 2016
» auto moto retro lyon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Régions-
Sauter vers: