Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Relocaliser le bio ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Patum Catus
Accro du forum


Messages : 5963
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Relocaliser le bio ?   Jeu 22 Avr 2010, 09:02

debat importé par avion depuis la section velomobile-pasteque


- des mangues... bio ?


heu, ça pousse où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier
Accro du forum


Messages : 1519
Localisation : 16° sud - 151°ouest
VPH : Bike friday ici - bacchetta trop loin
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Jeu 22 Avr 2010, 10:50

[HS]
même réfléxion que patum....
bio ne veut malheureusement pas sous-entendre "local"....
certains se perde dans le bio et ne réfléchisse pas plus....
d'ailleurs, il y a quelques semaines, j'ai soulevé ce problème avec la responsable du magasin bio du coin.... je cherchais de l'huile d'olive... et en rayon, il n'y avait que des produits vrenant de grèce, d'italie ou d'espagne.... alors que j'habite valence... il y a le nyonssais à 50km et la provence a 150km.... mais là-bas, il n'y a pas d'olives?
moralité, je ne lui en ai pas pris!
[fin du HS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://goo.gl/photos/CwisMf8xKUuy3Sic7
iubito
Modo sortant
avatar

Messages : 4553
Âge : 34
Localisation : Le Puy-en-Velay
VPH : Trice QNT solarisé, footbike street
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Jeu 22 Avr 2010, 12:50

olivier a écrit:
[HS]
même réfléxion que patum....
bio ne veut malheureusement pas sous-entendre "local"....
certains se perde dans le bio et ne réfléchisse pas plus....
d'ailleurs, il y a quelques semaines, j'ai soulevé ce problème avec la responsable du magasin bio du coin.... je cherchais de l'huile d'olive... et en rayon, il n'y avait que des produits vrenant de grèce, d'italie ou d'espagne.... alors que j'habite valence... il y a le nyonssais à 50km et la provence a 150km.... mais là-bas, il n'y a pas d'olives?
moralité, je ne lui en ai pas pris!
[fin du HS]

[HS moi aussi]
peut-être parce qu'en France on ne favorise pas la culture bio, en aidant financièrement (avec l'aide de l'Europe aussi) les gros producteurs pollueurs...
bon sinon à la biocoop je viens de trouver des dattes fraîches... d'Iran, certainement qu'elles ont un peu de pétrole du transport, mais c'est telllllllement bon!
[fin du HS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tousauxbalkans.net
generationsfutures
Posteur de bronze
avatar

Messages : 223
Âge : 39
Localisation : St Père en Retz (St Nazaire)
VPH : Nazca Pioneer / Optima Baron / Ice B1 / Alleweder A2 / Greenspeed tandem / Quest velomobiel.nl
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Jeu 22 Avr 2010, 13:14

Je peste contre ce genre de réflexion.

Si c'est bio mais que cela vient du pays voisin c'est toujours mieux que du conventionnel de chez nous.
Comment les paysans français vont-ils se lancer dans le bio si le marché est à ce point réduit ?
Il faut soutenir l'agriculture biologique d'où quelle vienne car même chez nos voisins, cela fait des agriculteurs en moins à s'empoisonner avec les pesticides.
Faut arrêter avec le vouloir tout bio tout local sinon on achète pas alors qu'en parallèle vous courrez chez les lidl et autres grandes surfaces sans vous posez de question !

Cela ne me pose aucun problème de consommer des mangues ou des bananes bio (dès lors qu'elles n'ont pas pris l'avion, mais le bateau), ou de l'huile d'olive de crête bio dès lors qu'à côté de cela je roule en vélo le plus possible, j'achète bio le plus possible...etc
On a le droit de se faire plaisir tout en donnant un signal clair aux agriculteurs de chez nous, si c'est pas bio j'achète pas, point barre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.generationsfutures.net
pasteque
Accro du forum
avatar

Messages : 2961
Âge : 43
Localisation : catalogne 66-tourner a gauche au deuxième sanglier
VPH : ça change....
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Jeu 22 Avr 2010, 13:22

d'autant plus que cela a été récupéré alors que ça partait pour la poubelle!! alors moi même si c'est des mangues du perou bio et bien je n'hésites pas....apres on peut toujours choisir la voie de l'idéologie , personnellement je suis un pragmatique!
100% ok avec generation future de toute façon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclolibrius.fr/
herve
Accro du forum
avatar

Messages : 1763
Âge : 50
Localisation : Bouguenais (44)
VPH : scorpion, trets, cat expe
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Jeu 22 Avr 2010, 15:08

D'accord avec ce qui est dit plus haut mais pour moi, Bio signifie aussi des valeurs sociales. Alors désolé, Eric et Thierry mais les avocats bio d'Israël qui bénéficient de toute l'attention du producteur qui se fout de savoir si ses salariés arabes ont de quoi vivre décemment, c'est non. Pareil pour certains produits issus de la bio-dynamie allemande et/ou autrichienne, quand on sait comment sont traités les ouvriers (polonais pour la plupart) dans ces endroits là, je m'abstiens... Tu vois les questions je me les pose. Wink
D'ailleurs, notre AMAP en accord avec notre maraîcher a banni les coups de main des consommacteurs au profit de l'embauche d'un réfugié. (Je vous raconte pas les soucis pour lui expliquer les congés payés ! Laughing )

Et à propos des Biocoop, qu'elles m'expliquent pourquoi elles ont crée un produit d'épargne solidaire (Livret Nef/Biocoop) et dès qu'il s'agit d'emprunter se tournent vers le réseau bancaire classique... L'ethique, dans ce cas, c'est surtout pratique pour attirer le chaland...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Jeu 22 Avr 2010, 15:11

En somme, le débat peut à la rigueur se résumer à vouloir trancher entre la nocivité des pesticides et celle des gaz à effet de serre. Lesquels sont les plus dangereux ? Diable ! je me garde bien de me prononcer... Peut-être le physicien ne sera-t-il pas d'accord avec l'oncologue, le transporteur routier avec le maraîcher.

À titre d'exercice dialectique, j'ai transcrit ci-dessous votre texte, GénérationsFutures, en procédant à quelques modifications... N'est-il pas aussi cohérent que l'original ?

Citation :
Je peste contre ce genre de réflexion.

Si c'est local mais que c'est pulvérisé c'est toujours mieux que de l'exotique bio.
Comment les distributeurs vont-ils se lancer dans le local si les réseaux sont à ce point réduits ?
Il faut soutenir le local, bio ou non, car même à l'échelle planétaire, cela fait des transports et des gaz à effet de serre en moins.
Faut arrêter avec le vouloir tout bio tout local sinon on achète pas alors qu'en parallèle vous courez chez les lidl et autres grandes surfaces sans vous poser de questions !

Cela ne me pose aucun problème de consommer des pommes de terre ou des abricots pulvérisés (dès lors que le dosage des intrants est strictement respecté), ou de l'huile d'olive nyonsaise non bio dès lors qu'à côté de cela je jardine sans pesticides le plus possible, j'achète bio le plus possible, etc.
On a le droit de se faire plaisir tout en donnant un signal clair aux distributeurs de chez nous, si c'est pas local j'achète pas, point barre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Jeu 22 Avr 2010, 17:02

Le local, si ce n'est pas bon le producteur le sait dans les 5 minutes, et il doit en répondre ou m'expliquer ce que j'ai fait de faux pour avoir un produit non satisfaisant.
Un quart au moins de ce que je paie retourne à ma collectivité locale sous forme d'impôts, taxes.. Dans le cas d'un import, je n'ai pas trop d'idée de ce que devient mon argent, et cela ne soutiens pas les gens que je connais autour de chez moi.
Donc local pour la possibilité d'avoir un retour en cas de problème, et par éthique.
Bio si possible, mais bien cultivé et sans label, cela me va aussi.

Disons, plutôt esprit bio que labellisé bio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
remy40
*


Messages : 61
Âge : 34
Localisation : Bruxelles
VPH : Dahon eco (vélotaf), AZUB 5
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Jeu 22 Avr 2010, 17:15

Jéjon a écrit:
En somme, le débat peut à la rigueur se résumer à vouloir trancher entre la nocivité des pesticides et celle des gaz à effet de serre. Lesquels sont les plus dangereux ? Diable ! je me garde bien de me prononcer... Peut-être le physicien ne sera-t-il pas d'accord avec l'oncologue, le transporteur routier avec le maraîcher.

À titre d'exercice dialectique, j'ai transcrit ci-dessous votre texte, GénérationsFutures, en procédant à quelques modifications... N'est-il pas aussi cohérent que l'original ?

Citation :
Je peste contre ce genre de réflexion.

Si c'est local mais que c'est pulvérisé c'est toujours mieux que de l'exotique bio.
Comment les distributeurs vont-ils se lancer dans le local si les réseaux sont à ce point réduits ?
Il faut soutenir le local, bio ou non, car même à l'échelle planétaire, cela fait des transports et des gaz à effet de serre en moins.
Faut arrêter avec le vouloir tout bio tout local sinon on achète pas alors qu'en parallèle vous courez chez les lidl et autres grandes surfaces sans vous poser de questions !

Cela ne me pose aucun problème de consommer des pommes de terre ou des abricots pulvérisés (dès lors que le dosage des intrants est strictement respecté), ou de l'huile d'olive nyonsaise non bio dès lors qu'à côté de cela je jardine sans pesticides le plus possible, j'achète bio le plus possible, etc.
On a le droit de se faire plaisir tout en donnant un signal clair aux distributeurs de chez nous, si c'est pas local j'achète pas, point barre !

d'autant que le terme "bio" ne veut plus vraiment dire grand chose de nos jours tant il est exploité à toutes les sauces (l'exemple le plus invraisemblable étant celui des bio-carburants).

C'est devenu pour beaucoup un argument commercial, au détriment de petits producteurs qui, dans l'ombre et depuis des dizaines d'années, s'acharnent à produire de manière plus ou moins bio, mais avec amour et respect de l'environnement.

Choisir son mode alimentation fait, à mon avis, partie d'une remise en question permanente et d'une réflexion globale sur le fonctionnement de notre monde, et est toujours affaire de compromis. Ce choix ne peut pas être purement simplifié en "local pas bio contre bio lointain".

Enfin, je ne suis pas le mieux placé pour en parler ... Un ami maraicher bio vous en parlerez bien mieux avec toute sa passion (mais faudrait d'abord que je le convertisse au vélo couché Very Happy).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rabelaisien
***


Messages : 138
Âge : 73
Localisation : Rue du quatriéme zouave, 93110 Rosny-sous-Bois
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Jeu 22 Avr 2010, 17:53

Peut on mettre ce sujet en relation avec le bouclier rural http://mobilitedurable.forumdediscussions.com/bibliographie-documentation-f7/le-bouclier-rural-t182.htm ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links/ADTC_Est_Pa
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 09:11

pour qui doute de la gravité des pesticides je fait référence à ces pluies d'abeille, cette abscence de grenouilles de 2007 à 2009...
je place cette pollution au même niveau de gravité que la pollution diesel (qui ferait chuter rien qu'avec la nanoparticules qui agissent sur les stigmates et les oxydes d'azotes les rendements agricoles de 20%; ce qui équivaut au "plus" récupéré par les pesticides: on interdirait les diesels et on traitera presque plus, ça produirait pareil)
Selon le "paradoxe jean-thevenet" qui consiste à conseiller de rouler à vélo et de finalement éviter de le faire pour la santé, à l'époque des pesticides en bordure de route, il vallait mieux pas rouler en vélo couché à raz les paquerettes sous peine de respirer des kilomètres de vapeurs de traitements. le matin, la vapeur des traitements reste en nappe fine près du sol (en vélo droit on est plus haut mais aussi la charge métabolique étant plus forte on ingère plus d'air, mais pas tant que ça plus (10 à 20% de plus, alors que d'être plus bas, à mon avis c'est 3 fois plus de pollution, si on est dans la couche d'air confinée au sol ou restent les gaz, c'est cela qui m'a d'ailleurs fait abandonner le vélo couché en 2004, les routes alternatives plutôt de montagne étaient moins favorables).

Cette année, il y a des signes de reprises de la croâssance et les paysans ont acheté de nouveaux pulvérisateurs qui respectent la dose (c'est non pas une cuve qu'on vide les excès dans les ruisseaux ou les prés à vache mais une poudre qui est mélangée au solvant directement au moment de la pulvérisation selon la vitesse des roues du tracteur; il n'y a pas d'excédent).

il semble que certains produit ont été changé, nous avons pu rouvrir les fenètres le laindemain et nous n'avons pas eu les pluies d'insectes habituelles.
ça s'améliore. ça reste chimique mais c'est moins invivable.
il reste certains endroits où les traitements anciens sont encore appliqués, qui se signalent à l'avance par des insectes aux vol lourd qui mordent et piquent au moindre contact, mais plus loin de chez moi.
une chose est claire, ce qui n'est pas bio, on ne prend pas, ce qui entraîne un régime parfois un peu dur l'hiver: riz-lentilles-choux et pommes avec parfois un peu de poulet, manquent bien des légumes.
Un melon non bio ou les pommes traités, c'est un rhûme assuré (une rhinite ou une angine là ou le produit a irrité, la leçon est claire: ne pas manger c'est du poison).

je pense que la solution est de faire voyager par bateau et par train ce qui se conserve bien: les grains et les fruits secs qui sont facile à produire dans d'autres région, nous pourrions aussi choisir des variété de blé et de maïs qui sont plus variées génétiquement, il est regrettable qu'on ne cultive pas l'amarante quand, spontanément, un champs trop phosphaté est presque bon à moissonner, l'amarante, en plus de donner une récolte de truc à bouffer, rééquilibre le terrain.
Si nous optons pour les bouffes éloignés nous avons tendance à favoriser les monocultures et d'éroder la diversité: un pays qui a le climat pour le blé par exemple va devenir un désert de blé, un qui a le climat pour l'olive un désert d'olive.
pour les pommes il y a des variétés rustiques qui tiennent sans traitement. Elles sont rare mais il y a quand même quelques producteurs bio dans le coin.
Nous devrions faire tourner les cultures. (devant chez moi, depuis que je suis enfant, depuis 30 ans donc, le champs de maïs n'a connu que une ou 2 années blé, et le reste du temps du maïs du maïs... et encore du maïs cette années, depuis 2002 les traitements sont terribles, on ne peut plus s'approcher sans que ça fasse "crampe au nez" c'est seulement depuis 2008 que de nouveaux traitements moins irritants arrivent).
et je confirme que la sortie "du monde selon monsanto" a été un évènement historique. c'est depuis son passage que ça change, que ça essaie, que ça se questionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
remy40
*


Messages : 61
Âge : 34
Localisation : Bruxelles
VPH : Dahon eco (vélotaf), AZUB 5
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 09:37

Ah ben c'est pas le nombre d'études démontrant la nocivité des pesticides qui manquent !

complètement d'accord avec ta dernière remarque sur les sols. Aujourd'hui, le sol n'est utilisé que comme support d'une culture au lieu de le considérer comme un élément essentiel. On l'appauvrit d'année en année en pompant ses ressources au maximum, et on créé par exemple, de nouvelles zones inondables vu que les sols usés ne peuvent plus absorber l'eau.

A ce sujet, Claude Bourguignon est très intéressant à écouter : www.lams-21.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier
Accro du forum


Messages : 1519
Localisation : 16° sud - 151°ouest
VPH : Bike friday ici - bacchetta trop loin
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 10:15

j'étais à l'avant première de ce film il y a une quinzaine de jours....

c'est édifiant (et affligeant!) et ça peut ouvrir les yeux de ceux qui sont encore "mal-voyants"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://goo.gl/photos/CwisMf8xKUuy3Sic7
pasteque
Accro du forum
avatar

Messages : 2961
Âge : 43
Localisation : catalogne 66-tourner a gauche au deuxième sanglier
VPH : ça change....
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 11:00

100% d'accord , et c'est bon signe qu'un film tel que celui ci ait une large diffusion , cela prouve que l'imaginaire collectif evolue, les pratiques suivront immanquablement!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclolibrius.fr/
drouze
**


Messages : 79
Localisation : moirans(isere)
VPH : hurricane sl,catrike road,toxy zr
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 12:23

la diffusion est loin d'être large... Dans mon coin 1 cinéma sur 20 a accepté de le passer !!! Dans la salle 5 personnes...
La grosse majorité s'en fout complètement !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patum Catus
Accro du forum


Messages : 5963
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 12:39

generationsfutures a écrit:
Faut arrêter avec le vouloir tout bio tout local sinon on achète pas alors qu'en parallèle vous courrez chez les lidl et autres grandes surfaces sans vous posez de question !
- voilà le genre de remarques qui m'irrite.
si les gens bouffent de la merde et courrent vers les hard discounters et autres hypermarchés, c'est surtout parce-que leur pouvoir d'achat ne leur permet que de faire ainsi figure-toi, pas par goût de s'empoisonner un peu plus. le bio est hors de prix pour beaucoup.
ajoute à cela une confiance toute relative, due à diverses arnaques dans ce domaine, due aussi au fait que l'on focalise sur les pesticides chimiques (quid de l'inocuité des pesticides naturels ?) en occultant les métaux lourds, dioxines et j'en oublie sûrement.
nous cultivons ma compagne cultive des fruits et légumes proprement dans le jardin (très peu par rapport à ce qu'il faudrait pour nourrir cinq personnes), tout en ayant conscience que la terre et l'air y sont empoisonnés par les traitements des vignes environnantes, entre autres.
mais on peut toujours se la raconter "bio", il suffit de ne pas faire analyser la production maison et la ratatouille du jardin est succulente.
à partir de là, croire au bio lointain et contrôlé je-ne-sais-comment relève pour moi de la foi et j'ai un peu de mal avec cette dernière.
alors oui, je salue les gens qui tentent de produire "propre" et les pouvoirs publics pourraient faire en sorte que le surcoût de cette production ne soit pas rédhibitoire pour le consommateur moyen.
après il ne faut pas se leurrer, nous sommes de plus en plus nombreux sur la planète et cela entraine forcément des rendements de plus en plus poussés et de moins en moins compatibles avec la santé... et pas seulement humaine.

@ Pastèque : récupérer ce qui allait être jeté ? j'en aurais fait autant.
je ne sais pas si les bananes bio existent ici, en Suisse, mais nous achetons celles dont le label garantit un minimum de décence pour ceux qui les cultivent... enfin on essaie d'y croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaL
Posteur d'argent
avatar

Messages : 442
Âge : 52
Localisation : Savoie Avant Pays Savoyard Verthemex
VPH : KMX Kart X Class
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 13:21

Pour répondre à la remarque concernant le prix des produits bio, je pense que c'est de la responsabilité des consommateur de se prendre en main et de s'organiser.
En ce qui me concerne, je fais parti d'une association de consommateur bio, nous sommes 25 familles regrouppées en assoc, un agriculteur (éleveur de chèvres bio) nous prête un local pour stocker nos produits secs (riz, sucre, graines, lessive, savon, etc...), nous passons des commandes de produits sec deux ou trois fois par an et de produits frais tous les 15 jours pour dans 15 jours et tenons les permanances à tour de rôle pour aller chercher les produits et préparer les commandes des uns et des autres et facturer les produits frais. Le local est accessible tous les samedi matin pendant 3heures, tout y est en libre service, nous pesons les produits en vrac et chacun tient son livre de compte en s'assurant de ne jamais être à découvert. Nous payons une cotisation annuelle minime et faisons une avance de trésorerie lors de l'adhésion pour contribuer au financement du stock.
La dernière commande de produit sec que nous avons passé est de l'ordre de 3000 à 4000€ et avec de tels volumes on arrive à manger bio quasiment au même prix que le "pas bio".
C'est vrai que notre association semble déranger pas mal de monde, nous n'avons pas de permanent, pas de subventions, tout est basé sur le volontariat et la confiance mutuelle.
Nous travaillons avec des producteurs de produits frais le plus proche possible et uniquement labellisés bio (maraiché, pain, laitage, viande etc...). C'est vrai que dans notre secteur il n'y a pas de maraicher bio, nous en avons trouvé un à 50km, mais nous nous arrangeons pour que lors des permanances la personne qui prend la commande y passe soit en rentrant du boulot soit lors d'un déplacement.
Manger bio, c'est possible et sans forcément se ruiner!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pasteque
Accro du forum
avatar

Messages : 2961
Âge : 43
Localisation : catalogne 66-tourner a gauche au deuxième sanglier
VPH : ça change....
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 13:26

pour enfoncer le clou et aller dans le sens de Patum , je recupere tout ce qui se jette , bio ou chimique .......
j'en fait profiter tout le monde , pour moi un legume produit ne devrait pas être jeté , c'est souiller la terre si il est gavé de produits chimiques , autant être co responsables et se flinguer la santé....

je ne blague même pas , durant un temps , quand j'etais jeune , je me suis nourri avec des ami-e-s 100% poubelle , poubelle bio et chimique , mais total gratos , c'est aussi un acte militant! le gaspillage des ressources est un facteur a prendre en compte tout de même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclolibrius.fr/
MaL
Posteur d'argent
avatar

Messages : 442
Âge : 52
Localisation : Savoie Avant Pays Savoyard Verthemex
VPH : KMX Kart X Class
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 13:35

J'aime bien: trouvons des réponses collectives à nos besoins individuels!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drouze
**


Messages : 79
Localisation : moirans(isere)
VPH : hurricane sl,catrike road,toxy zr
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 13:42

Devant les haricots rouges de chez BIOCOOP il y a 2 jours je reste médusé !!
Origine : chine !!! J'en parle à la responsable qui me dit que ce choix vient des responsables de la plateforme de BIOCOOP ...

Il serait lié essentiellement à un problème de quantité pour pouvoir approvisionner suffisamment les magasins.

Pourtant je sais qu'en charrente il existe de gros producteurs bio de haricots secs.

Il est clair qu'avec moins de 3 % des surfaces agricoles converties au bio il est difficile de faire de la quantité ( merci la FNSEA !!)

N'empêche que préférer la chine plutôt que la charrente à l'air d'être aussi un problème de marge...

Biocoop, La vie claire et Naturalia se sont fait épinglés par le canard enchainé pour ces questions de marges dans leur dernier dossier : "les profiteurs du bizness écolo" !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
remy40
*


Messages : 61
Âge : 34
Localisation : Bruxelles
VPH : Dahon eco (vélotaf), AZUB 5
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 13:57

MaL a écrit:
Pour répondre à la remarque concernant le prix des produits bio, je pense que c'est de la responsabilité des consommateur de se prendre en main et de s'organiser.
En ce qui me concerne, je fais parti d'une association de consommateur bio, nous sommes 25 familles regrouppées en assoc, un agriculteur (éleveur de chèvres bio) nous prête un local pour stocker nos produits secs (riz, sucre, graines, lessive, savon, etc...), nous passons des commandes de produits sec deux ou trois fois par an et de produits frais tous les 15 jours pour dans 15 jours et tenons les permanances à tour de rôle pour aller chercher les produits et préparer les commandes des uns et des autres et facturer les produits frais. Le local est accessible tous les samedi matin pendant 3heures, tout y est en libre service, nous pesons les produits en vrac et chacun tient son livre de compte en s'assurant de ne jamais être à découvert. Nous payons une cotisation annuelle minime et faisons une avance de trésorerie lors de l'adhésion pour contribuer au financement du stock.
La dernière commande de produit sec que nous avons passé est de l'ordre de 3000 à 4000€ et avec de tels volumes on arrive à manger bio quasiment au même prix que le "pas bio".
C'est vrai que notre association semble déranger pas mal de monde, nous n'avons pas de permanent, pas de subventions, tout est basé sur le volontariat et la confiance mutuelle.
Nous travaillons avec des producteurs de produits frais le plus proche possible et uniquement labellisés bio (maraiché, pain, laitage, viande etc...). C'est vrai que dans notre secteur il n'y a pas de maraicher bio, nous en avons trouvé un à 50km, mais nous nous arrangeons pour que lors des permanances la personne qui prend la commande y passe soit en rentrant du boulot soit lors d'un déplacement.
Manger bio, c'est possible et sans forcément se ruiner!

Très bonne initiative

En France, il y a pas mal d'AMAP qui œuvrent dans ce sens, mais elles sont prises d'assaut et ne peuvent combler tout le monde... J'aime bien le côté participatif de ce genre d'association aussi Smile

Pour ce qui est du prix de bons produits, on peut aussi s'interroger sur l'importance que l'on donne aujourd'hui au "bien manger". Combien préfèrent dépenser leur argent dans une belle voiture, un/des téléphones portables, des écrans plats, etc ... plutôt que dans des bons produits ?

On peut aussi s'interroger sur notre façon de manger. Vaut il mieux se bourrer d'aliments pauvres nutritionnellement parlant, ou bien manger des aliments riches en moindre quantité ? Et quid de l'influence du "bien manger" sur notre santé ? Sur les dépenses publiques dans le domaine de la santé qui explosent ?

La valeur monétaire que l'on donne aux aliments est pas mal faussée par bons nombres de paramètres, que l'on ne prend pas en compte quand on affirme simplement : "le bio/le local c'est cher".


@drouze : et oui, le "bio" a lui aussi ses dérives ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pasteque
Accro du forum
avatar

Messages : 2961
Âge : 43
Localisation : catalogne 66-tourner a gauche au deuxième sanglier
VPH : ça change....
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 14:04

bien vu marc!!
je me permet car un ami tres proche est gerant d'un "la vie claire"....

haricots rouges de chine le premier mois d'ouverture du magasin , puis il arrive a imposer a sa centrale de ne pas passer par eux (et sur demande des clients qui voulaient du plus local) et s'approvisionne en haricots rouges du Lot....
le prix bien sûr est plus élevé , +25% environ
la marchandise lui est resté sur les bras plusieurs mois , plus personne pour acheter....
dégouté il a de nouveau des haricots rouges de chine , qu'il vend , tandis que certains clients vitupèrent!

mince , a qui la faute? dans ce monde ou la plupart des échanges sont monétarisés le pouvoir réside dans nos achats et notre responsabilité!!
bon dieu , si on arrêtait de placer le cout monétaire en critère numéro un...c'est une perversion extremement grave , et les histoires de pauvres qui peuvent pas se payer du bio c'est de la blague
je suis titulaire du RSA (anciennement RMI) depuis que j'ai quitté la fac a 26 ans , soit dix ans d'extreme pauvreté (a vot' bon coeur.....numero de compte en MP pour les dons!) et jamais je n'ai manqué de ^produits sains et locaux a ma table (et je ne nourris pas que moi!)
la pauvreté imaginative et le conformisme grégaire sont plus en cause que le fameux "pouvoir d'achat" (acheter d'ailleurs n'est pas un pouvoir c'est une soumission , un pis aller a nos démissions, transformer cela en pouvoir est encore un formidable tour d'illusioniste du systeme actuel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclolibrius.fr/
Patum Catus
Accro du forum


Messages : 5963
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 17:51

pasteque a écrit:
... et les histoires de pauvres qui peuvent pas se payer du bio c'est de la blague.
- je savais bien que je n'avais rien à foutre sur le forum écolo mais là, c'est le pompon.
je vous laisse entre vous, tchô.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herve
Accro du forum
avatar

Messages : 1763
Âge : 50
Localisation : Bouguenais (44)
VPH : scorpion, trets, cat expe
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 18:52

Et pourtant, je suis d'accord, smicard depuis plus de 20 ans et en fin de droit depuis un mois, pas de RSA possible pour moi, ben je mange quand même bio et sans faire de sacrifices, du moins à mon goût. Ah c'est vrai, je fouille souvent les poubelles, pas plus tard qu'y a 5 minutes, les voisins s'y sont fait sauf les nouveaux (ouah leur tête !). Je n'achète rien d'"exotique", pour vous dire je me pose même la question pour le quinoa que j'adore pourtant. Ah si, j'ai encore un truc, même deux à supprimer ou à changer : le café et le tabac...
Je pense que si il y avait plus de pédagogie sur l'alimentation, les "pauvres" arrêteraient de bouffer de la merde.
Montrer à des gamins avec quoi étaient fait des nuggets par exemple, a été une grande expérience...(j'avais piqué l'idée à un chef anglais qui essaye d'améliorer l'ordinaire des écoliers anglais et y'a du boulot !) Mais quand tu vois que dans la cantine de mes enfants, on sert des concombres bio au mois de janvier, j'ai les poils qui se dressent, surtout quand la diététicienne me répond : "Oui mais c'est bio !"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pasteque
Accro du forum
avatar

Messages : 2961
Âge : 43
Localisation : catalogne 66-tourner a gauche au deuxième sanglier
VPH : ça change....
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   Ven 23 Avr 2010, 20:48

ben non , prend pas la mouche patum , c'est toujours pareil une question de priorités!
dire juste , les pauvres ne peuvent pas se payer du BIO me semble un peu limité comme analyse , j'esperais par mon temoignage comme celui de hervé montrer que l'equation est plus complexe.....
hervé , rassures toi , de la quinoa et de l'amaranthe j'en ai plein le jardin , et la catalogne c'est pas peuplé "d'exotiques"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclolibrius.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Relocaliser le bio ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Relocaliser le bio ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Amortisseur de direction pour K100rs/1
» Déplacer la bobine
» relocalisation (maison) des clignotants ar sb2008
» compteur
» ground relocalisation batterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: