Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Jeu 18 Nov 2010, 14:50

Dans la montée du col de la Bonnette ,depuis Barcelonnette,
c'est pas de la gnognotte pour ceux qui connaissent....
mais j'avais tout de même laissé mon barda au camping.

je vois un étrange jeune cycliste dans mon rétro qui me colle au cul depuis 10 mn....
-joli jogging en....coton molletonné,pieds sans cales bien écartés façon éventail
-pourtant....: beau vélo de marque!...est-ce bien le sien???! pensais-je.
-il essaye maintenant de se coller sur la droite de la route pour ne pas être aperçu dans mon rétro,

-il finit par me doubler dans une zone un peu moins pentue,en accélérant en danseuse comme le font les débutants,pendant que moi,j'en profite pour m'hydrater sans accélérer.
-il ne répond pas à mon bonjour,mais me regarde en coin d''un air plus que pas sympa,genre faux-jeton...
on se fait tous des petits coucous amicaux entre cyclistes habituellement....

-50m plus loin,évidemment il est au bord de la route,plié en 2 en direction du sol pour tenter de se ré-oxygéner (2200m d'altitude déjà)
-je lui refais un petit bonjour sympathique ,mais il me regarde bien méchamment.

-il me redouble encore une fois,tout aussi bêtement,
-puis encore une autre fois (2500m) ,mais cette fois-ci....il semble agoniser,pourtant avec ses 19 ans......

-je finis par arriver au col,(qui permet de basculer sur Nice),et je poursuis jusqu'au point panoramique par le côté droit (le plus raide) à droite = du 10%.

-un bon moment après,je repars,en descendant par l'autre côté et j'aperçois en contre-bas ce jeune....... qui pousse son vélo en marchant à côté.
-il y a alors des moment rares comme cela où j'aime bien ralentir à la descente........ et je lui adressa une question sur un ton narquois mais à peine moitié aussi désagréable que son regard:
"déjà là???!"
-aussitôt il pencha la tête vers le bitume!......le "gros con" était arriver avant lui!.....


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 10 Jan 2012, 16:46

il est presque 19h00,tout va fermer dans ce petit village,je m'arrête au Lidl,même si des gens "louches" sont à roder sur le parking.
D'ordinaire j'aurais rebroussé chemin ,mais je n'ai plus une goutte d'eau (il n'y a pas de fontaine sur ce parcours proche de la mer) ni de ravitaillement.

Je colle mon trike au maximum contre la paroi vitrée.
Je ne mets pas mon antivol,comme d'habitude,mais là c'est pour faire vite.
Je sprint pour faire mes achats:mon trike attire les gens comme un aimant (le Gps,ma caméra paluche,etc... :tout est en évidence!).

je ressors au plus vite:un gamin est déjà coincé entre la vitre et mon trike (coincé est vraiment le mot) et son père est tout proche,trop proche.
"-Tu touches à mon vélo?",fis-je en toisant le gamin.
-"Oh,non m'sieur"!
-"et tes mains pleines de cambouis,ça vient d'où?????"
-"je ne sais pas  m'sieur."
(bon le fils est menteur,c'est évident!.....)

je me tourne vers son père quasi collé à mon trike et qui fait comme s'il ne connaissait pas son gamin,mais qui louche sur le fil qui va de ma paluche à ma sacoche bien remplie:
-"c'est votre fils?!
-"je sais pas."

-au fils:"c'est ton père?"
-"oui ,m'sieur".
bon,......le père est aussi un menteur

D'autres personnes arrivent lentement en renfort de cette petite famille.
Je me vois vite encerclé,d'autant que le parking est désormais pratiquement vide de voitures.
Au lieu de partir,ou de tenter de partir,je ressors une bouteille d'eau que je sirote tranquillement,et je discute doucement avec le gamin pris en faute,toujours là.
-"tu voulais me voler mon vélo???,par ce que je suis gendarme et que je mets les enfants qui volent en prison".

D'un bon le père se lève (toujours collé à mon vélo,me bloquant quasiment le passage),et dis au fils de partir.
Il semble impératif et le reste de la famille déguerpit au plus vite.
....moi aussi je sais être menteur,quand il le faut!


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 10 Jan 2012, 17:52

Toujours relatif au vol,qui semble parfois une fatalité en cyclo-camping:

Devant un petit Intermarché,je plaçai mon trike tout proche de la sortie (c'est mieux que de l'entrée,car les voleurs peuvent se dirent qu'on sortira par là d'un instant à l'autre).
-toujours pas d'antivol,fidèle à mon habitude:car mes 2 freins de parking suffisent.
-je traînaillai un peu dans la supérette,profitant de la fraîcheur de la clim du magasin (il est midi...).

j'en sortis sans me presser,mon filet à provision à la main, et un homme se tenait debout ses jambes collées à mon siège.
Il fit mine de compter ses maigres piécettes,sans me remarquer, et en fit tomber quelques unes sur...mon siège,juste à côté de ma grosse sacoche latérale.
Il se baissa évidemment pour les ramasser,ou disons pour "inspecter" le contenu de ma sacoche.

-"bonjour!",fis-je.
Il se redressa promptement,tel un ressort,pris sur le fait.
-"vous voulez récupérer vos pièces???",fis-je narquois.

Il fit demi-tour illico et s'éloigna d'un bon pas,sans demander son reste.


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
romelec
***


Messages : 128
Localisation : vers Cassis
VPH : ICE Sprint 1
Date d'inscription : 20/01/2011

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 10 Jan 2012, 18:37

En général je rentre le vélo à l'intérieur: près des caisses, ou s'il y en a je vais voir les agents de sécurité en leur disant que je n'ai pas d'antivol.

Ils ont toujours été très compréhensifs, même dans les gros supermarchés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 10 Jan 2012, 20:14

je venais de passer le col de L'Echelle à la frontière franco-italienne,sur les hauteurs de Briançon,
c'était un dimanche,particulièrement beau et chaud,le vélo était en parfait état,les pneus presque neufs.

La paysage y est de toute beauté,la végétation sentait bon le résineux et incitait à être moins vigilent.

Le col passé,je descendais en trombe la route,
(mon poids et celui de mon barda aident bien!).
Je vis un p'tit tesson de bouteille de bière de rien du tout sur le côté,j'esquivai,enfin j'essayai et "bang-bang",les 2 chambres se retrouvèrent éclatées net.
Je m'arrêtai miraculeusement sans me vautrer.
Les 2 pneus furent totalement découpés de part en part jusqu'aux tringles,
Je tentai de mettre une chambre à air neuve pour me dépanner,mais je ne fis que 10m avant qu'elle n'éclata à son tour,et je dus finir de descendre jusqu'à Briançon quasiment sur les jantes,à peine protégées par le reste des pneus maintenus au ruban adhésif (pour ne pas déjanter intempestivement en virage).

Les rayons des roues semblaient intacts une fois arrivé au camping,
et j'en fus quitte pour m'acheter 2 pneus neufs et 3 chambres à air (assez chers d'ailleurs,je me demande bien pourquoi???),
mais le lendemain,les rayons de la roue arrière cédèrent dans l'Izoard un à un...........pas glop!

Je terminai  alors la route en ayant surchargé les sacoches avant de mon Vd,tout en roulant quasiment debout sur les pédales,centré à l'aplomb de mon guidon.


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 19:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 10 Jan 2012, 20:24

Ce soir là, j'étais cassé de fatigue (encore 1 ou 2 grands cols franchis).
La pénombre arriva doucement et je terminai de siroter mon thé avant de me mettre dans mon duvet pour la nuit.
Je ne remarquai que distraitement l'installation de la tente de 3 jeunes filles ,pil-poil face à l'entrée de la mienne .

Le lendemain,au petit matin,encore mal réveillé,j'ouvrai ma tente pour aller à la douche
et je vis les popotins tout roses qui dépassaient de leur tente et que me présentaient les 3 jeunes demoiselles,à 4 pattes,en tenue d'Eve......totalement épilées!
... ... ...(auto-censure!)

Oui!,le camping,c'est bien?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gene82
**


Messages : 97
Localisation : midi pyrenees
VPH : Ice Sprint 26 pouces, randonneuse 650
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: aventures et tribulations : ne pas laisser le lecteur sur sa faim   Lun 16 Jan 2012, 07:55

el sombrero a écrit:


et je vis les popotins tout roses qui dépassaient de leur tente et que me présentaient les 3 jeunes demoiselles,à 4 pattes,en tenue d'Eve......totalement épilées!
... ... ...(auto-censure!)

Là, tu en as trop dit .... ou alors pas assez...
Parce que moi, je m'interroge, folle d'angoisse et de doute, et je m'inquiète :

- Cette apparition matinale n'a-t-elle pas trop affecté tes capacités sportives pour l'étape du jour ??
- Combien de kilomètres parcourus ce jour-là ?
- Quel dénivelé ? Quels pourcentages ?
- et combien de cols gravis ? (lesquels ? - en dehors, évidemment, de ceux qui permettent d'atteindre les monts de Vénus)) Very Happy

Rassure tes lecteurs s'il te plaît....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 16 Jan 2012, 16:59

dans le même style:
je casse-croûte le soir devant ma tente quand passe lentement,très lentement une jeune femme d'une grande beauté (genre Laetitia Casta,mais en plus raffinée).
-le temps de finir ma dernière bouchée,et je pars déjà à sa recherche...pas besoin de détailler pourquoi!...

je fais chou-blanc:.....ça arrive quelquefois.

Le lendemain matin,j'ouvre ma tente pour voir le temps de la journée et pour m'étirer,comme à mon habitude.
Je sors mon sac de douche et ma serviette,bien visibles:aussitôt repasse cette beauté qui passe devant moi encore plus lentement que la veille,et on se fait cette fois-ci de larges sourires.
Elle s'éloigne ensuite rapidement en courant et je la vois se précipiter à la douche,serviette à la main,comme pour me devancer.
(on joue souvent au "prems" entre cyclo-campeurs,pour être le premier prêt à partir du camping,mais là ce n'était pas le cas)

Bon.
L'esprit encore embrumé de sommeil,je ne percute pas sur l'instant.
Tout compte fait,je préfère déjeuner en premier,pour faire le plein de glucides,ce qui est préférable en montagne.

Le petit déjeuner avalé,,je me décide d'aller enfin à la douche:personne d'autre n'est encore réveillé dans le camping.
A peine avais-je franchi la porte de la salle de douche que je vois cette beauté sortir de sa douche -en tenue d'Eve-,et se sécher langoureusement en me regardant sans aucune ambiguïté!

C'est vrai que ça "retarde" l'heure du départ,parfois de beaucoup.
Quelquefois ,dans ces cas-là,une journée de repos au camping s'impose.
--------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------
Souvent c'est à la piscine du camping que tout se joue:
-soit dès le soir,aussitôt la tente plantée,
-soit en y allant en douce et en nageant sans faire de bruit,avant l'ouverture officielle du matin.
-soit à l'ouverture de celle-ci,où certaines jeunes femmes se précipitent pour y "nager".
L'avantage de la piscine?:c'est plus flatteur pour mon bedon,une fois dans l'eau.

Oui,je confirme:le camping,c'est bien?!


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O'Leave
Admin
avatar

Messages : 3220
Âge : 43
Localisation : Pessac (33)
VPH : Metabike "Vélotaff Edition" / Kostka 26x20 / Mono "Confrérial"
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 16 Jan 2012, 17:21

Razz Un argument de plus à avancer à Madame pour faire du camping à vélo tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 16 Jan 2012, 18:21

A peine débarqué du ferry,en provenance d'Angleterre,à Antwerpen (Belgique),
je me fais renseigné en néerlandais pour aller en Hollande (le GPS n'existait pas encore).
-le Hic:la nationale qui passe sur le pont au dessus du fleuve est interdite aux vélos:une guitoune gardée à l'entrée du pont me bloque le passage,et le gardien me fait férocement des grands signes pour m'en interdire absolument l'accès..

Personne ne parle le français (je sens même une franche réticence.....),pas trop l'anglais (pourtant je l'avais bien en bouche).....
Bon.
Finalement je trouve un petit panneau indicateur directionnel,pas spécialement pour les cyclistes,mais ça y ressemblait.
1km,2 km,3 km de parcouru,je vois que je sors de la ville:...rien!....
Je me renseigne et bien sûr,on me renvoie d'où je viens (ce qui est parfois un jeu très drôle à l'intention des étrangers).
Je reviens sur mes pas,en roulant méticuleusement à 5 km/h,jusqu'à la guitoune:toujours rien!.
Je retrouve le panneau et repart encore,je perds un temps fou,je m'énerve.
Je fais mes 3 km,en ressortant encore de la ville,et,..... je reviens encore.
Un cyclomoteur  roule alors face à moi ,à l'évidence il est à fond et il va me percuter dans une poignée de secondes.
Mais dans la seconde il s'évanouit littéralement:....je n'en crois pas mes yeux!!!

Arrivé au niveau où il avait disparu,je vois un escalator mécanique de la mort avec une pente impressionnante,déraisonnable et interminable ,permettant de passer en souterrain SOUS le fleuve!

Le cyclomotoriste avait coincé sa roue avant dans les marches , pour ne pas tomber,et je le vois dans le lointain.
J' eu un mal fou à ne pas tomber,placé en contre-bas et à l'envers de la pente pour maintenir mon vélo et mon barda:l'escalator  n'était absolument pas dimensionné pour un cyclo-campeur.
Le souterrain était large et je pus pédaler jusqu'à l'autre escalator qui me fit remonter plus facilement .


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 20:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindwa
Accro du forum
avatar

Messages : 4991
Âge : 58
Localisation : Esneux (B)
VPH : Rans F5 Enduro / MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 16 Jan 2012, 19:15

el sombrero a écrit:
A peine débarqué du ferry,en provenance d'Angleterre,à Antwerpen (Belgique)
N'était-ce pas plutôt à Oostende, ou Zeebrugge, le débarquement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7973
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 16 Jan 2012, 21:44

tiens, y'en a un qui suit!

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 17 Jan 2012, 12:39

c'était "jadis" ou presque....

je pars de bonne heure depuis Barcelonnette* (1135m:ce qui relativise l'ascension qui suit...)
(*Surprisedù j'avais fait connaisance d'un autre cyliste très sympa),
pour remonter la vallée jusqu'à Jausiers et de là je gravis le col de la Bonnette (2802m).
J'avais tout mon barda,car j'avais prévu de faire une grosse boucle sur 2 jours (voire 3) en revenant à Barcelonnette par le col dAllos.

A cette époque je montais plus vite (!...).
Le temps était au beau et la montée facile et surtout non glaciale sur le final,ce qui n'est pas si souvent.
En ce temps là,même chargé,je roulais souvent plus vite que d'autres gringalets.

Je passe le col:une formalité,malgré le surpoids de mon barda,pas encore au top à cette époque,il faut le reconnaître.
(par 2 fois,dans ma vie,il m'est arrivé de ne pas pouvoir arriver au sommet DE LA BONNETTE ,à cause de la froidure d'un  temps exécrable)

Je descend à donf (comme d'hab.) sur Isola (le début de la descente est très plaisante,vrirageuse à souhait!),puis sur St Sauveur-Sur-Tinée où je ne m'arrête que pour faire des provisions.
Il est encore tôt,je poursuis donc sur quelques km de plus mon trajet,histoire de m'avancer,en prenant à l'ouest.

Je passe à Valbergoù je m'offre une belle collation:à peine fatigué,malgré le passage de "grosses remontées"!
Bon,je poursuis.
Guillaumes.

La journée est toujours très belle,je suis en forme,je continue plutôt que de camper de suite au camping du village.
J'arrive en un instant à St Martin d'Entraunes en remontant paisiblement la vallée.
Il me manque un bout de carte et je ne vois pas le Col des Champs,que je trouve tout de même "un peu" physique pour ne pas dire rugueux,
avant de descendre promptement sur Colmars.

Bah,pour ce qui reste,trop bête de le faire demain:ça fera trop court en kilométrage?!
Plus que 24 km pour monter au col d'Allos,et....en pente "douce" (ce que je disais à l'époque).

Mais là,je commence à coincer.
Comme c'était un dimanche,j'ai mal calculé mon ravitaillement et je sens que je suis déjà en grosse hypoglycémie.
L'allure ralentie doucement d'abord ,puis plus nettement,le soir est là,les ombres s'allongent,je me traine désespérement,
je zigzague pour atténuer la pente.
Je suis obligé de m'arrêter fréquemment pour laisser le cœur redescendre (pas bon!).

Je suis encore à 3 km du col quand je cale totalement:je suis au bout du bout du rouleau.
Je dormirais bien à même le bitume,là,tant je suis épuisé.

je finis par dénicher un tout petit reste de poudre chargée de glucides à diluer ,au fond d'une de mes sacoches,
mais je n'ai plus une goutte d'eau pour la diluer;
Je la mange à la petite cuillère,et je commence à me dire que ce serait bête de dormir sur le bitume.
A la cuillerée suivante,le cœur ralentit nettement et je me dis que je suis presque en haut du col.
Au dernier grain de poudre,bien raclé dans le bord,je me dis que je serais mieux au camping dans la vallée et .....je repars.

L'allure s'accélère,je sens la fatigue,certes,mais j'y arrive.

Plus que 300m,je vois le col dans la pénombre de la nuit qui m'enveloppe,mais je recale,le cœur se remet à battre comme un fou,bien que je suis à l'arrêt,pied au sol.
Je suis à nouveau un zombie qui titube.
Plus aucune voiture.

Le col enfin!....
Les bras gigotent en tremblant tout seul:c'est l'hypoglycémie sévère,je le sais.
Je me jette dans la descente,je n'ai pas de lampe,je n'avais pas prévu.
L'air frais de la nuit me maintient éveillé,mais je n'ai plus la force de relever suffisamment la tête pour bien y voir.
Heureusement :plus personne sur la route,pas même un autre cycliste que je risquerais de heurter..
La tétanie des bras s'atténue un peu,tandis que la fatigue s’accroît,j'ai soif.
La descente me semble rapide,j'ai dû dormir de temps à autre????!


Je suis enfin dans la vallée,
l'intersection avec la route du col de la Cayolle,
je tourne lentement les pédales dans le faux-plat descendant:le camping Le Tampico est là,sur la gauche,c'est encore éclairé:ah oui,c'est le restaurant....
Le gérant me reconnait (je l'ai vu le matin même) et semble rire et m'autorise à planter ma tente:-" l' endroit est encore libre".
Je ne me rappelle plus avoir planté ma tente,ni même m'y être couché?!....
---------------------------------------------------------------------------
Conclusion:
-ne pas rouler trop vite le 1er col!


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 20:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patoo45
Posteur de bronze
avatar

Messages : 315
Âge : 62
Localisation : St Jean de Braye - Loiret - France
VPH : Challenge Ventus, VTC Lapierre sub-550
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 17 Jan 2012, 14:25

Whouuuuaaaaaa
Quel suspense !!!

Trêve de plaisanterie : toujours s'écouter. La nature (humaine) est toujours la plus forte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patoo45.123.fr/
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Jeu 19 Jan 2012, 14:31

Vindwa a écrit:
el sombrero a écrit:
A peine débarqué du ferry,en provenance d'Angleterre,à Antwerpen (Belgique)
N'était-ce pas plutôt à Oostende, ou Zeebrugge, le débarquement?

y'en a qui chipote!
Depuis le sud de la France: Zeebruge et Antwerpen se jouxtent.

Comme le "9.3" et Paris,yo!
C''est vrai aussi que je roulais un tantinet  plus vite (2x) auparavant!sans parler de la région qui est bien plate....


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 23 Jan 2012, 18:59

Je venais de planter ma tente au camping municipal juste au pied du Ventoux,côté Malaucène.

je repars vers la ville (beau bout de descente),mais je m'arrête finalement un peu avant et commence à faire demi-tour pour admirer des arbres fruitiers sur la gauche.


Une fournée de jeunes automobilistes,tout fraichement motorisés,s'arrêtent à mon niveau,en plein sur la chaussée,avec un l'air hilare et pas sympa du tout .....pour me vanner.
je ne comprend pas un seul mot de leur dialecte,mais je le reconnais aisément,et j'en parle d'ailleurs quelques mots.
Aussi je leur réponds,en faisant la grosse voix et d'un ton tranchant (pour m'en débarrasser):-"mé caisse toumdi lo?".

Aussitôt,un des jeunes sur le siège arrière beugle:'lisse tombé,si 1 caunar".
Le conducteur,que je toisais encore perd son sourire crétin et repart aussi sec sans demander son compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2595
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 24 Jan 2012, 19:44

Vindwa a écrit:
el sombrero a écrit:

A peine débarqué du ferry,en provenance d'Angleterre,à Antwerpen (Belgique)

N'était-ce pas plutôt à Oostende, ou Zeebrugge, le débarquement?
S'il s'agît de ce tunnel, c'était bien à Anvers!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Jeu 26 Jan 2012, 09:54

Ya,dat is deze fietstunnel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindwa
Accro du forum
avatar

Messages : 4991
Âge : 58
Localisation : Esneux (B)
VPH : Rans F5 Enduro / MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Jeu 26 Jan 2012, 19:00

Ce que je faisais remarquer, c'est qu'on ne débarque pas du ferry à Anvers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Dim 29 Jan 2012, 19:27

-le soir arrive (aout 2011),je me précipite sur la dernière épicerie ouverte pour acheter 2 x 1.5l d'eau,juste avant sa fermeture à 19H30.
Pas un seul camping depuis 4H que je roule....je désespère.
C'est vrai que je suis assez loin de la mer ou d'un lac:rien de très attrayant par ici.

La route me semble familière,mais comme toutes les routes,à force de rouler au fil des années:toutes se ressemblent!

-21H00:il faut que je trouve un coin pour camper en sauvage.
-D'ailleurs je fatigue,j'ai dû rouler 10H00 aujourd'hui?!

-Aaah! un petit chemin carrossable...
-300m,500m:rien de bien sur les côtés,et c'est pas faute de regarder:le trike est cool pour cela:arrêts,redémarrages,etc. sans avoir à déclipser à chaque fois.
-à 800m (le chemin s'arrête pour entrer dans une parcelle),
-je tente le coup sur la gauche:rien de bien prometteur,mais bon,la nuit est là.
-tiens,ça tourne encore et c'est herbeux.
-en contre-bas il y a de la bonne herbe,mais pleine de bouses.
-je m'arrête sur le côté pour laisser passer un éventuel tracteur,protégé des regards par un petit bosquet.

-je me fais dévorer tout cru par les moustiques:je plante ma tente sommairement,tel Speedy Gonzales.
-j'entend un chien qui crie au loin:il a dû me repérer.
-je prépare mon repas,et je rouspète en moi-même de ne pas pouvoir recharger les accus de ma caméra paluche!

-la nuit est noire d'encre,pas une habitation visible d'où je suis,la pluie arrive.
-comme il pleut je sais que les moustiques se cachent.
-j'en profite pour "prendre ma douche",mais la pluie s'arrête dès le shampoing mis sur ma tête.
-la première bouteille d'1.5L d'eau est déjà passée pour me laver:je garde l'autre pour la boisson.
---------------------------------------------------------------------------------
Le lendemain,je m'éveille:j'ai bien dormi grâce au silence de la nuit.
je vais aux toilettes et le "coin" me dit quelque chose?!
Je reviens vers ma tente et je me dis que......j'ai déjà planté ma tente ...dans ce chemin,sur le même côté,exactement...au même endroit,des années plus tôt.

C'est souvent ça mon problème:à force de pratiquer le cyclo-camping au fil des ans,je re-fréquente souvent des coins déjà visités.


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Dim 29 Jan 2012, 20:07

J'ai campé au camping de Beaufort .
J'y ai essuyé un très gros orage la veille au soir:un autre cyclo-campeur arrivé tardivement au camping
avait préféré dîner plutôt que de planter sa tente à temps,malgré le ciel très  menaçant:
il a été plus que saucé!!!
Je sais,c'est pas bien,mais je trouvais rigolo de le voir courir en tous sens pour planter sa tente sous le déluge,
sa tartine encore coincée dans sa bouche:
toutes ses affaires furent trempées.
A sa place:...... j'aurais attendu encore,pour profiter d' une petite accalmie.
-----------------------------------------------------------

Ce matin il pleut encore assez.
Mais je finis par me décider de plier ma tente,pour monter le Cormet de Roseland.

Ca caille vraiment.
Je passe Beaufort.
Aucun autre cycliste sur la route.....

Je prend vite de l'altitude et le brouillard glacial est là.
Dans certains virages ,je serre un peu les fesses en pensant à un éventuel automobiliste qui roulerait trop vite.

Je fais encore un arrêt pipi et je me rend compte que je réveille un cyclo-campeur coincé dans le bas-côté de la route:il est totalement frigorifié:
le tarp,c'est pas toujours top!
Je lui propose un peu de mon stock de glucides (gâteaux,jus de fruit,,...),mais il refuse poliment.
On compare notre matos de cyclo-campeur:c'est sûr il fait dans le light avec son Vd de course,mais je ne l'envie pas,des jours comme aujourd'hui.
Il va avoir encore plus froid en terminant sa descente!
Je le quitte,toujours sous la pluie.

La montée est très paisible:pratiquement aucune voiture.
Quelquefois des trouées nuageuses laissent entrevoir un petit bout de paysage.
Je me rabats visuellement sur la vue des longs épilobes mauves qui ornent les bas-côtés.

Enfin!... 3 cyclistes me tiennent compagnie quelques secondes (je roule lentement):
ce sont des hollandais qui roulent comme s'il faisait soleil,mais complètement couverts de leur poncho cycliste.
Ils ont du mal à mouliner:pas seulement à cause du froid:ils ont des trop gros braquets?!

Je les rejoins au bord du lac:les nuages semblent flotter 300m au dessus,dissimulant les montagnes avoisinantes.
Je leur explique qu'on n'est pas encore...arrivés!
Je pointe mon doigt dans les nuages,là où je sais être le col,ce qui finit par les décourager.
Ils font demi-tour.

Je poursuis l'ascension,en prenant garde de rouler lentement au bord du lac pour ne pas me congeler.
Je décide de me protéger avec des sacs poubelles.

Au fil des années,moins je roule vite et plus ce col me semble facile.
Je le connais par cœur,aussi à peine franchi,je ne marque pas de pause et je le descend en trombe.

Mes doigts commencent à s'engourdir,malgré les gants.
je file à toute vitesse:c'est du raid,comme j'aime,
Bourg St Maurice est déjà en vue,
mais la pluie s'intensifie.
Il est à peine 12H30 et je pensais faire un p'tit bout de l'Izoard pour m'avancer,mais je n'ai pas envie de dormir en altitude.
Je me rabats à regret sur le camping municipal.
Je plante ma tente ,tout proche du seul boitier électrique du "coin tente",quasiment désert aujourd'hui.
La douche prise,il me faudra encore 4H00 pour finir de me décongeler dans ma tente,en visionnant quelques films.


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 20:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Jeu 02 Fév 2012, 11:27

C'est le soir et je plante ma tente au camping,le temps est à l'orage,....peut-être?!,...c'est la montagne.

Je fais le guignol comme d'habitude pour bien orienter ma tente (boussole pour repérer l'est (soleil levant),sens du vent,etc.),....ce qui me prends du temps.
Mes voisins de tente se fichent de moi en me voyant chipoter:ils sont assez narquois (ce sont des jeunes),c'est pas rare.
Leur tente est plantée plus que sommairement,3 ou 4 sardines pas plus :la toile pendouille lamentablement:
à en faire une p'tite photo pour montrer ce qu'il ne faut pas faire.

J'enfonce mes sardines bien profondément,ce qui n'est pas facile avec ces ....de cailloux.
je tends bien  les drisses,pour un montage soigneux,fidèle à mon habitude.

Vers 10H du soir,dans les sifflements du vent qui fait gonfler ma tente comme un spy de voilier,j'entend des hurlements,
mais je reste bien sagement dans ma tente,car avec ce vent,il fait froid,et je suis mieux dans ma tente.

Je lève toutefois un petit coin du auvent par curiosité:la tente des voisins est totalement déchirée et ils sont à 8 pour tenter d'en garder les lambeaux dans les mains,tels des drapeaux flottants au vent.
Leurs affaires (linge,...) s'envolent et se dispersent dans le camping.

Après un autre thé chaud et le choix mûrement et délicieusement réfléchi de mon parcours pour le lendemain ,le vent s'arrête,
et je m'endors.

Le lendemain matin,au sortir de ma tente,les regards de ces voisins sont différents:ils n'ont pas dormis (plus de tente,mais des lambeaux de tente),comme en attestent leurs grosses cernes sous leurs yeux.
Je m'étire comme un chat pour bien (leur) montrer comme j'ai bien dormi.
je mange mon petit déjeuner spécialement au dehors de la tente,en prenant mon temps,malgré le froid du petit matin,
je sais ,je suis taquin!

Je propose tout de même un petit déjeuner à mes voisins (j'avais du rab,et je devais repasser devant une boulangerie) ,
de bon cœur,j'ai tout de même pitié ,
qui m'envoient de suite sur les roses.
Bon.

je vais à la douche.J'en reviens
Ils sont toujours là,transis de froid,toujours en position assise.
Et je ne résiste pas à leur signaler que ma tente: " -n'a rien",et "-qu'elle était BIEN plantée,non?!"......
coquinou que je suis!


Dernière édition par el sombrero le Ven 10 Jan 2014, 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Jeu 02 Fév 2012, 11:54

J'étais encore à VD,je pétais la forme,j'avais fais en guise d'apéritif l'ascension du  col de l'Izoard,
puis en suivant celle du col de Vars.
Le descente se faisait à donf,comme d'habitude.

Jausiers n'était plus qu'à quelques kilomètres devant moi,où je comptais camper (camping privé tout pourri avec des douches à jetons!),car le lendemain j'allais à Nice en passant par le col de la Bonnette.
Je m'arrête sur le côté pour une pause pipi:ils ne me voient pas!.

Passe une équipe cycliste professionnelle de Hollandais,s’entraînant pour le TDF,
mais ils fatiguent et ils commençaient à relever la tête,leur allure était assez cool.
j'enjambe mon vélo prestement et je leur donne la chasse.
En 1 km ,il sont juste devant moi.
Le poids de mon barda aidant,je dépasse cette équipe en trombe (comme on le fait avec un VC/VD en descente).
J'entends le capitaine qui explose et injurie les cyclistes de son équipe (j'ai tout compris le hollandais! ce jour là!) dans mon dos
(-"même un cyclo-campeur roule plus vite que vous,et patati et patata"),
[i]bien sûr,le capitaine ,ne m'ayant pas vu en me dépassant à la descente,
et avait de suite imaginé ,pour avoir pu "les dépasser",[/que je roulais plus vite qu'eux en descente,i].
ils n'arrivent pas à me rattraper,je suis à fond,même plus.
Je prends du champ:200,300,400m.
Ouf,le village arrive,enfin!
j'oblique sec pour entrer en trombe dans l'allée du camping,je freine enfin,je me retourne:le groupe ne m'a pas vu et je perçois encore les hurlements du capitaine.
Mais honnêtement je n'aurais pas pu poursuivre plus de 100m ainsi!

Avec mon trike et mon surpoids,je peux encore faire la même chose (en descente de col exclusivement ,bien sûr),
mais sans avoir à pédaler.


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 20:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Jeu 23 Fév 2012, 11:48

C'est la montagne du Massif Central :il faut froid et il bruine depuis 48h.

je suis un peu cours dans mon plan de route,en voulant me mettre à l'abri de la pluie ici et là, trop très copieux cette année là,
aussi je poursuis l'étape longuement pour rattraper un peu de mon retard relatif.

Pas de ravitaillement possible...
.....il me semble qu'il fait encore et encore plus froid:j'arrive tout juste à tourner les jambes qui semblent figées par le froid.

Maintenant je tremble comme une feuille:je sais ,c'est l'hypoglycémie sévère.
Mais les tremblements ne me réchauffent pas comme le ferait un frissonnement.
je laisse tomber mon vélo entre les jambes.
Mes doigts sont trop engourdis pour planter la tente.....et je n'y pense même pas!...

je sors mon poncho,l'enfile et m'assoie sur le rebord d'une pierre plate:je dispose le poncho comme un tipi indien..
j'allume mon Camping-gaz que je place entre mes pieds,à la base du "tipi".
-5mn de chauffe et....je tremble encore de froid,mes vêtements sont trempés de pluie glaciale.
-10 mn:....je suis toujours congelé!....
-15 mn:je n'ai plus guère de gaz de rab,je sors enfin de ma torpeur,les tremblements s'arrêtent!enfin!

Je repars,mais les tremblements reviennent au bout de quelques kilomètres.
Toujours personne à l'horizon avec ce temps épouvantable.
je puise dans mes réserves psychiques pour faire tourner les jambes:je fais tout au mental,je pense à une douche chaude,un bon repas,....

Je vois de la couleur sur le bas-côté,mais trop tard,je ne suis plus assez vigilant.
je m'arrête quand même ,c'est facile à l'allure ou je me traîne,je fais demi-tour:c'est un camping!...sauvé!
La propio me demande ce que je fais là,avec ce temps!
C'est vrai,le camping est désert.
Je remarque vaguement qu'il n'y a rien à vendre comme nourriture (pas de coin "épicerie"),tant pis.
A peine un peu de force revient pour pouvoir m'aider à planter la tente.

Je laisse tomber mon vélo au tout premier emplacement.
A chaque piquet en me baissant pour le planter,ma tête tourne et je sens qu'il ne me faut pas grand chose pour m'évanouir de faim et de fatigue:j'en plante le minimum,tant pis pour la pluie.
je jette mes sacoches et mes baluchons dans la tente.
j'y rentre et la referme pour y être plus au chaud.
je m'écroule en m'endormant.

Je ne me réveille que le lendemain matin à 10H00 ,au son des voitures fréquentant la route,encore tout habillé!....

je n'ai pu faire péniblement que 40 km le lendemain,même si le soleil était revenu,
car j'étais en hypoglycémie toute la nuit et le matin (je n'ai pas mangé).

----------------------------------------
moralité:
-mieux vaut faire moins de kilomètres que "trop" dans la journée!
-toujours avoir un stock de réserve de glucides.
-le ravitaillement,ça se gère!


Dernière édition par el sombrero le Ven 10 Jan 2014, 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Ven 02 Mar 2012, 15:18

Plouf!

J'ai bien roulé,je suis fatigué,j'ai dîné assez tôt et je suis déjà dans mon duvet,en écoutant un peu la radio.

Je m'endors paisiblement et rapidement sur mon matelas bien épais:un luxe pour ce périple (3.5 kg quand même!).
Au matin,j'ai la sensation d'avoir super bien dormi:"comme dans un nuage":une de mes meilleurs nuits.

j'entends déjà certains voisins qui discutent dans le camping,pourtant il est encore ....bien tôt et d'ailleurs  mon réveil n'a pas encore sonné!la preuve!.
Mes yeux sont encore fermés,mais je devine l'aube à travers mes paupières qui ,déjà,éclaire le ciel.

Bizarre!....j'ai bien froid à la main GAUCHE.
Par réflexe,le lève la main et la laisse retomber:-"ploufff".
Surpris,j' entrouvre mes paupières et je vois le toit de ma tente qui bouge,pourtant,....pas de vent....
Je relève ma main,plus haut,la laisse retomber et -"schplaouuff",le toit bouge plus encore:bizarre!!!!
je finis par remuer ma main gauche,comme pour touiller:.....de l'eau!
Je me redresse et constate qu'il y a bien 10 cm d'eau dans la tente et que je flotte sur mon super matelas gonflable caoutchouté (90cm de large,12 cm de haut)).
Mon réveil s'est transformé en sous-marin.
je fais attention de  ne pas tomber dans l'eau,ni de mouiller mon duvet (pas facile!),j' entrebâille ma tente et constate que tout le camping est gorgé d'eau,et que mes voisins devisent debout,tout perturbés,en dehors de leur tente.
Ils semblent surpris de me voir frais et dispo,sans avoir été gêné par le gros orage de la nuit qui ne m'avait pas réveillé.

Conclusion:
un matelas d'une certaine épaisseur peut-être un plus!


Dernière édition par el sombrero le Mar 10 Juin 2014, 20:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.
» Idées? pour chauffage d'appoint dans un petite tente de cyclo-campeur.
» Mon abonnement de cyclo-campeur aux problèmes de jantes
» Cyclocamping... dormir en l'air ! [Hamac]
» Petites tentes pour la rando et le cyclocamping

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Forum du Voyage-
Sauter vers: