Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5062
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 24 Nov 2015, 09:41

Barcelonette, au camping le Tampico:

Mon trike est installé bien visiblement sur le toit de ma citadine, de retour de la Bonette.

-alors, on devient feignasse?!!....2 ans de suite que je vous vois avec la voiture!
-non,....pas feignasse, juste.... "pas en bonne santé".
-et bien , je vais vous le dire franchement: cette année, ça ne me donne pas envie de ...vous prendre en photo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5062
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 10 Juil 2017, 15:49

Pitié, noOOON!....pas lui!

Il a 55 ans, il est très fainéant (plus qu' un ado), c'est surtout le casse-couilleur* de la famille,
(sur une échelle de 1 à 10 de casse-couillage, il est à 9,5!!!....un vrai professionnel).

Il tire une profonde bouffée sur sa énième cigarette, je n'ai pas le droit de lui parler quand il fume: 10 mn à patienter.
Il n'en est qu'à son 3em café, il est encore tôt ...pour lui: 10 H du matin.
Il va se mettre à parler, ....je m'attend au pire, vu que quand il fume, il ne fait habituellement rien d'autre simultanément.
Sa femme a divorcé, il s'ennuie: plus personne à emmerder à la maison.


Oui, je pense partir avec toi cet été (sous-entendu: en cyclo-camping).
A vélo???????!!!! (zut! c'est moi qui risque d'être son souffre-douleur!)
Ben oui.
Je ne roule qu'en montagne!!!!!!!!!!! (ça va probablement le décourager illico).
Pas de problème.

Tiens donc!, sa plus grande distance parcourue remonte à 40 ans
(de la gare au lac, puis du lac à la gare, et sur une belle départementale bien plate, soit ....20 km).

Depuis il n'utilise son vélo que lorsque sa voiture est indisponible, et qu'il est OBLIGE de prendre sa voiture pour acheter ses cigarettes.
J'ai vu son vélo dans son garage, et à la couche de poussière différentielle accumulée sur la tondeuse à gazon et la table de ping-pong,
cela fait au moins 1,5 année qu'il n'a pas utilisé son vélo.
C'est un vélo VTT 1er prix de supermarché, avec pédale et freins en plastique (sans cales).
"Le top" qu'il dit.

Je sais qu'il a fait 1 et 1 seule  fois la côte près de chez lui: du 8% sur 500m.
Il l'a monté....en plusieurs fois sur une heure.
Il termina lessivé (dixit), en clopant entre les arrêts (:3 x 10 mn), soit à une moyenne de 0,5 km/h en montée,
(n'importe qui irait plus vite en poussant son vélo à pied).

Pas besoin donc de lui imposer des cols -qui me plaisent tant- comme le col Agnel, culminant à plus de 2700m, (monté encore 3 fois de suite  en 2015).

Le calcul est simple: rien que pour cloper, à raison de 3 à 4 cigarettes de l'heure, cela fait 30 à 40 mn/h passées à ne faire que cela, il fait pareil au ski:
il a du temps à perdre, pas moi.
Ca ne laisserait finalement que (trop) peu de temps pour monter un col.
Il m'est avis qu'il ne pourrait jamais pédaler plus d'une heure en continu, et sur du plat, et à toute petite vitesse,
et sans sacoches de cyclo-campeur.
Je le connais, il emporterait 30 à 40 kg de barda,...au bas mot.
Ou plutôt et ....pire, ce serait moi qui devrait porter "le surplus".
Quand bien même il m'accompagnerait, il me planterait assurément là, sur place*, à peine au bout de sa 3em cigarette,
en me disant -tout en pleurnichant- que c'est trop dur, et qu'il va rentrer de suite...en taxi.
Et....que je n'aurais qu'à garder TOUT* le barda pour moi.
(*: je le rappelle, son seul vrai plaisir dans la vie est de casse-couiller!).


Tu ne pourras jamais me suivre! (j'insiste lourdement pour le décourager).
Mais siiii!
Ah bon, et tu roules à combien?
à 50 de moyenne.
A combien??????
A 50, ....au moins!
Tu devrais alors t'inscrire pour les championnats du monde de vélo et les courses olympiques (je sais, je suis un peu narquois).
il ne comprend pas où je veux en venir, je n'en suis pas réellement surpris.
J'insiste encore:

comment sais-tu  que tu roules à 50?
Ben ....avec mon compteur.

Voilà, voilà, j'ai compris sa méprise, mais comme il est con, de lui expliquer théoriquement ne serait pas utile.
Je l'invite à voir son épave de vélo: ses pneus sont totalement dégonflés et  craquelés, les câbles de freins bien rouillés.
Ah!, le compteur fonctionne encore, il n'y a que 2 boutons standards: facile à faire fonctionner.
Je zappe le calibrage de la roue VTT en 26", ce serait trop long pour lui de comprendre.
M = 50 km.... oui!,....ça c'est quand il a descendu la côte à 8%, avec le guidon qui devait pris de Parkinson.
(c'est évidemment en anglais; en français = vitesse Max. instantanée et non en moyenne!!!!).
A = 7,5 km, nous y voilà...c'était prévisible...sur le plat autour de sa maison, (Average = Vitesse Moyenne en français), en roulant à fond à 10 km/h.

Facile d'expliquer, après avoir relu les données ensemble une fois le compteur mis "en français".
Je zappe aussi sur la distance totale: 85 km (c'est bien peu pour....10 ans d'utilisation!), pas besoin de l'enfoncer plus.

Il comprend enfin,
et de dépit, s'allume ....une autre cigarette, pour....se remettre de mes explications.
Un détail, je suis asthmatique, il m'asphyxie.

Ouf! je l'ai échappé belle, il ne viendra pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5062
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Jeu 12 Avr 2018, 18:51

Je fonce,
le train que je dois prendre .....ne va pas m'attendre.

Il y en a un qui passe en parallèle à la route, vers la sortie du village.
Le train ralentit: c'est sans doute la gare que j'aperçois à 300 m.

Je rentre dans la gare, tout essoufflé, très peu de monde (fin août),
le ticket est acheté au guichet en 30 secondes, mais le train est déjà reparti,
sans moi, .....bien sûr!

La gare va fermer jusqu'au lendemain matin: c'était le dernier train (17H30?!.....).
Le prochain est à 6H30 du matin,.... j'ai déjà l'angoisse de le rater.

Pas de camping dans ce petit village non touristique .
Si je m'éloigne de trop, il me faudra partir du lieu du bivouac de très bonne heure pour arriver à 6h30 à la gare.


Le couloir ferroviaire me semblait bien verdoyant, juste avant d'entrer en gare.
je reprend donc la route, pour revenir sur mes pas sur 100m.

Croisement de route, passage à niveau, un coup d’œil:
un bon coin à 50m pour camper le long de la voie, d'autant qu'il n'y aura plus un seul train pour y circuler ce soir et cette nuit.
L'accès en est facile en longeant la voie, tout en évitant de rouler sur les traverses en bois et sur le ballast.
Bien mieux qu'une table de la DDE en entrée de village.
C'est très discret, bien frais (l'herbe est moelleuse à souhait), un coin "toilette" possible, qui ne dérangera personne (pas de maisons autour).

J'ai déjà campé en ville , en sauvage, j'ai donc une certaine habitude de la chose: c'est la discrétion (et le confort)  qui priment.


Pour l'eau je ferais "le plein" avec le robinet aperçu* sur la façade de la gare (?dédié à l'arrosage des géraniums???).
Je plante aisément ma tente, dans un sol souple.

(*:à force de cyclo-randonner, il y a des "choses" qu'on remarque plus facilement, voire intuitivement, pour ne pas dire "automatiquement",
comme les points d'eau possibles pour le ravitaillement.).


Plus un chat à la gare,
j'y bois d'emblée une grosse rasade d'eau avant de remplir mon bidon pour le bivouac.
j'en profite pour faire un brin de toilette (la gare est excentrée par rapport au centre ville: il n'y a pas de passage, ni même de voitures),
car je ne sens plus la rose.
Ma petite serviette est très pratique pour lessiver-éponger efficacement , rapidement et discrètement la sueur de mes jambes, de mes bras et de mon torse.
La nuit se passe bien: personne pour me déranger.
-----------------------------
Le lendemain de bonne heure, je me lève, pars à la gare pour attendre le train, cette fois-ci sans le râter!
___________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.
Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.
» Idées? pour chauffage d'appoint dans un petite tente de cyclo-campeur.
» Mon abonnement de cyclo-campeur aux problèmes de jantes
» Cyclocamping... dormir en l'air ! [Hamac]
» Petites tentes pour la rando et le cyclocamping

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Forum du Voyage-
Sauter vers: