Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
LucB
Accro du forum
avatar

Messages : 1199
Âge : 48
Localisation : Belgique, Chênée
VPH : Sprint 2 RS - Koga RoadRunner - Brompton M6R -Raleigh Sprite - Kettler Lite
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Ns    Ven 10 Jan 2014, 17:38

Nan tu déconnes là? C'est pas possible   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lucbosman.com
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Ven 10 Jan 2014, 18:15

Je descend un col avec mon VD...(un peu comme l'Izoard???? de mémoire)....
Je suis à fond dans la descente,je coupe les virages au mieux:j'excelle et je me régale en la matière.
C'est un plaisir sans cesse renouvelé que je ne boude jamais.
Et en coupant les virages ça va mieux avec le gros balourd des sacoches derrière (biens dodues cette année là).
Flûte, il y a un tunnel:il est bien sombre alors qu'au dehors c'est le soleil d'été de midi.

Le tunnel est sombre car non éclairé,et le sol est luisant de l'eau qui goutte du plafond.
Oh noooon!......trop tard pour l'éviter:un nid de poule!!!!...un vrai,bien gros,.....je dois le prendre de face en ligne droite,
impossible de braquer et contre-braquer,sinon à m'exploser sur le bitume.

Je relève de justesse mes fesses de la selle pour amortir le choc,
tant pour le vélo que pour mon popotin qui soufrait le martyr en roulant à VD (quel imbécile j'étais alors à rouler avec un VD!....).
Le choc va être cette fois-ci terrible:.....je m'y prépare dans la seconde,par réflexe.

....TAAAAC,la roue avant plonge dans le trou,ma tête touche pratiquement le guidon sous l'impact,
...re-TAAAAC:c'est la roue arrière aussi qui vient de morfler.
Les sacoches n'ont pas rebondi (comme c'est souvent le cas):ça doit être grave.

Coup de bol :je n'ai pas fait un plongeon ,façon vol plané!!!++++.
Pas de voiture derrière moi qui aurais pu m'écraser:je suis donc toujours vivant et .....sans une égratignure,
mais  avec le cœur qui bat fort de stress.

j'inspecte alors l'énorme trou tout rempli d'eau dans lequel je suis tombé et qui faisait penser à une petite flaque d'eau de loin.
C'est si profond que les roues ont dû taper jusqu'au moyeu!

La roue avant a désormais une jolie forme de cœur: c'est très rigolo chez les autres,mais là je n'ai pas le cœur à rire,franchement pas.
Pas besoin de dénombrer les rayons qui ont cédé:ils sont trop nombreux:la roue est détruite.
La chambre à air a explosé et a finalement amorti une grosse partie de l'impact:le "demi-ballon" a fait toute la différence.
La roue arrière semble en meilleur état:.....petit ouf de soulagement.
Je pousse mon vélo,le pneu avant gigote de tout côté et frotte fortement sur la fourche avant.
Je démonte tout le frein avant: mais même une fois démonté...c'est presque pareil.

Bah,puisque c'est en descente et que je ne peux plus freiner de l'avant,ça va au moins me ralentir.
Je remonte très doucement sur mon vélo,
je tend mes bras au maximum et à l'horizontale pour me mettre le plus en arrière possible sur la selle
pour faire supporter l'essentiel de mon poids par la roue arrière et ça semble bouger.
Je ne vais pas vite,ça frotte beaucoup devant,mais ça avance.
Le tout est d'arriver à la ville en bas en 1 seul morceau pour changer de roues.

Je déjante quelques fois:
-dès que le virage est en épingle ,
-ou quand je laisse la roue avant filer où elle veut.
Ce qui me permet aussi de faire des pauses pour le frein arrière:
ma main est complètement tétanisée à force de freiner en continu tout le long de  la descente,
car je descend à 7/8 km/h au maximum en ligne droite.
Le ruban adhésif très solide de ma trousse à outil de secours a été tout consommé pour tenir le pneu/jante:je suis content de l'avoir.
Sans lui impossible de rouler!++++++
---------------------
Après des heures de descente je finis par atterrir péniblement chez le vélociste,
pour acheter 2 roues neuves,un autre pneu neuf pour l'avant,et des chambres à air.
Une fois remontés la roue avant et le frein avant par le vélociste,
je fis une petite inspection,ne serais que pour re-régler à ma main la câblerie du frein avant (c'est mon côté "maniaque").
Je constatais alors que le pneu avait usé toute la peinture de la fourche avant,ainsi qu'une partie de l'apprêt sous-jacent.


Depuis j’appréhende toujours les entrées de tunnels sombres,
en particulier si au dehors il y a une forte luminosité qui ne permet pas aux yeux de s'y accommoder de suite.
La sagesse et le porte-monnaie (achat de 2 roues,un pneu,3 chambre à air,main d'oeuvre,....) me font désormais nettement ralentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Ven 10 Jan 2014, 18:36

LucB a écrit:
Nan tu déconnes là? C'est pas possible   

Ooooh que si!

N.B.:
je le rappelle:
à part les erreurs (liée au temps) de toponymie,de lieu,de date,et de mémoire ,
toutes mes anecdotes sont vraies!.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Ven 10 Jan 2014, 19:43

Les passages par les cols Espagnols pyrénéens m'ont achevé!

Le col du Portillon pour re-basculer sur la France a épuisé mes dernières forces.
Aussi je décide de m'arrêter à Bagnères de Luchon dans "mon" camping attitré (Camping Caravaning Pradelongue),
pour casser la croûte afin de bien me restaurer et faire une mini grimpette avec mon trike dans l'après-midi,mais SANS mon barda.

Mais la fatigue est là et toute l'après midi fut consacrer à dormir profondément.
De même pour la nuit.
Pas besoin de me dépêcher cette année-là pour rentrer chez moi,car j'ai 1 journée de rab devant moi.
------------------------------------------
La montée du col de  Peyresourde est bien fraîche et ombragée quand on part très tôt ,fin août,et nécessite de se couvrir.
-----------------------------------------
je préfère alors profiter de la piscine de bon matin,une fois n'est pas coutume.

Deux jeunes femmes esseulées sont à barboter dans la piscine en s'ennuyant visiblement.
Elles me dévorent aussitôt  de gourmandise ,tout en pouffant comme le feraient des ados.
Elles sont trop jeunes pour moi (25/30ans???),aussi je fait mine de ne pas m'en préoccuper
et je fais quelques longueurs de bassin en profitant du calme de l'eau.
Je crawle calmement en m'appliquant pour une glisse optimale:j'étend  les bras loin devant pour fendre l'eau.
Le vélo a nettement amélioré mon souffle,j'en profite.

L'une des jeunes femmes m'irrite:elle se place délibérément juste en face de moi à chaque retour,
mais son manège ne marche pas:je pense déjà au prochain col à gravir une fois que je me serai séché.
De temps à autre je fais la planche sur le dos pour profiter du cadre de verdure de ce camping sympa tout entouré de montagnes:
c'est cooool!
La voila qui se met maintenant sur le côté.
Juste à mon passage elle tire soudainement fortement sur les bretelles de son "haut" pour me faire admirer ses 2 belles "pommes" qui ballottent dans l'eau,comme au ralenti.
Mais trop tard!....mon bras passe déjà dans les 2 bretelles et je sens une petite résistance:je viens de lui arracher son maillot de bain.
Elle rougit comme une tomate mûre en se couvrant -mais sans conviction- sa poitrine.
Je m'en excuse aussitôt et.......je me suis fait....pardonné!.......

la suite:censurée!....
en tout cas le camping,c'est bien!......


Dernière édition par el sombrero le Ven 10 Jan 2014, 21:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucB
Accro du forum
avatar

Messages : 1199
Âge : 48
Localisation : Belgique, Chênée
VPH : Sprint 2 RS - Koga RoadRunner - Brompton M6R -Raleigh Sprite - Kettler Lite
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Ven 10 Jan 2014, 21:07

Censuré? Comment ça censuré?   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lucbosman.com
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Ven 10 Jan 2014, 21:16

Si je te dis que je suis célibataire,mais pas moine!
Avec un peu de jugeote il est facile de deviner la suite,non?!!!!!.
L'indice était que "j'avais un jour de rab sur mon planning".


Dernière édition par el sombrero le Lun 13 Jan 2014, 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Ven 10 Jan 2014, 21:33

Je suis dans les landes,à hauteur de Lit et Mix.
Peu de campings sont déjà ouverts ce début juin (2010???).
Je connais vaguement ce camping,la supérette n'est pas bien loin:il est finalement bien placé sur mon retour.

Le camping est désert et je retrouve avec plaisir les emplacements bien herbacés au fond du camping,près du ruisseau et des roseaux.
Je plante sans me presser ma tente:il est encore tôt,il fait chaud,sans plus.
Mais j'ai tout mon temps aujourd'hui.

Une voiture passe et repasse et repasse encore à très faible allure:encore un con qui va m'embêter??????
C'est une femme,cette fois-ci un peu plus âgée que moi,mais,sinon d'être jolie,elle est fine et agréable.
Elle plante sa tente à seulement 3m de la mienne alors qu'il y a plus que de la place partout ailleurs,bon.

Elle vient alors de suite vers moi:
-"il va faire froid cette nuit !,d'autant que je suis -toute- seule dans ma tente!...mon mari n'arrivera que dans 2 jours!,......
....vous êtes bien mignon,....."
Elle en fait des tonnes ,avec des gros sourires entendus.
Grace au trike:je n'ai plus de cuissard avec peau de chamois,mais un short Lycra de running assez TRES moule-bite et en blanc.
Je remarque vite d'ailleurs qu'elle ne me regarde pas toujours dans les yeux......

Et puis,bon,c'est vrai,il est encore tôt et j'ai du temps devant moi!.....
.....et surtout comme j'ai peu roulé sur les pistes landaises assez plates,je ne suis pas fatigué.

Et finalement,je me dis -un peu hypocritement- qu'il ferait peut-être frais cette nuit tout seul dans ma petite tente de cyclo-campeur???
Aussi,avant même d'avoir pris ma douche,je la rejoignis pour "visiter" sa tente,ce qui me pris un peu de temps.

Sa tente étant nettement plus vaste que la mienne,et  après être finalement passé sous la douche,je décidas d'y passer la nuit.
Tout compte fait,je dors mieux seul dans ma tente,mon "sommeil" est moins "agité"?!.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 13 Jan 2014, 16:12

encore avec mon VD ,en direction de Mimizan,il est 12H30.

J'ai une très grosse envie de faire pipi,mais le coin ne s'y prête pas,mon vélo non plus:
impossible de le stabiliser entre mes jambes debout à l'arrêt tout en faisant pipi,sans souiller mon cuissard.

10mn déjà que je roule sans pouvoir m'arrêter comme il faut.
Ma vessie est pleine prête à exploser.
Pas un seul muret dans les parages,ni d'arbres.
Il y a un fossé à ma droite tout contre la route depuis des kilomètres ,fraîchement entretenu et rempli d'une eau saumâtre.
Et....juste derrière c'est du barbelé.
La circulation automobile intense de cet été (et la vitesse des voitures!) rendent l'arrêt à même  la route trop dangereux.
Il n'y a pas encore de piste cyclable:je suis encore trop éloigné.


Ah enfin,il était temps!
C'est pas vraiment suffisant en largeur pour un parking pour les voitures,mais c'est suffisant pour m'arrêter  et casse-croûter.
Il y a un poteau téléphonique ,en limite de la partie bitumée ,certes un peu noyé dans des ronces,
mais qui  me permettra de bien y adosser mon vélo bien lourd cet année là.
Je bloque de suite la roue avant avec mon tendeur dédié:c'est l'astuce pour que le vélo chargé ne tourne pas autour du poteau.

Je soulage aussitôt ma vessie .....qui me remercie,et je casse-croûte rapidement avec les victuailles de ma sacoche arrière,
tout en re-faisant le plein de liquides.
10 mn se passe et je vais repartir.
J'enlève le tendeur de la roue avant et je saisis prestement le guidon en plongeant ma main droite dans les ronces,
juste avant que la roue ne commence à tourner.

Mon sang se glace:il y a un serpent lové en hauteur sur les ronces,juste au dessus du guidon.
Sa tête est juste face à mon nez:pas plus de 15cm:il lui sera facile de sauter dessus.
Sa langue frétille,il est énervé:je lui ai fait peur en attrapant brusquement mon guidon.
Un faux mouvement et j'imagine qu'il pourrait s'en prendre à mon œil: ça fera mal!
La sueur d'épouvante perle sur mes tempes et mon cœur bat la chamade.
Je tiens toujours fermement mon guidon qui m'empêche de partir.

Tant pis:je lâche tout en en faisant un brusque pas en arrière.
Mon vélo retombe,du mauvais côté,dans les ronces.
Le serpent n'a pas eu le temps de me dévorer le bout du nez,c'est l'essentiel.

Cet andouille ne bouge pas!
J’attrape -à distance en allongeant mon bras au maximum- la roue arrière de mon vélo et je tire dessus pour le sortir des ronces.
Le bruit du tissu des sacoches raclant le sol bitumé est épouvantable à mes oreilles (mon côté maniaque!).
je recule le tout d'au moins 3 m,jusqu'à la route proprement dite.
Je surveille du coin de l’œil le serpent toujours lové et qui me guette!
je remonte sur mon vélo et accélère fort,......
.....ouf!.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel à Digne
Posteur d'or
avatar

Messages : 561
Âge : 72
Localisation : Digne les Bains
VPH : Catrike Speed
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 13 Jan 2014, 16:27

A mon avis, si après tout ça, le serpent était toujours là, c'est qu'il était en plastique ou mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 13 Jan 2014, 19:52

Oui à mon avis il a dû avoir aussi peur qu'el sombrero  Very Happy Lol
Quand j'étais berger sur le plateau d'Albion ce n'était pas rare que je tombe sur une vipère.
Les brebis aussi pour leur plus grand malheur car comme elles ont la tête tous le temps dans les herbiers,
souvent elle était mordue à la gorge et mourait par suffocation.
Alors que si elle mange une amanite tue-mouches (fatale pour un humain)
sur une brebis ça la fait avorté mais ne la tue pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 14 Jan 2014, 17:38

je suis de retour sur Tarbes,
c'est à la fois dimanche et mon dernier jour de mes 5 semaines complètes de cyclo-camping.

J'ai eu un peu de difficulté la veille pour arriver à Laruns au pied de l'Aubisque.
En effet j'ai remarqué des craquements de mon petit plateau lors de la montée du col de Marie Blanque.
Plusieurs fois la chaîne s'est échappée des dents du plateaux et j'ai failli tomber plusieurs fois,là où c'est le plus raide.
Je suis toutefois arrivé au camping,bien avant mon compagnon du moment:un Québécois qui faisait les m^mes étapes ces 3 derniers jours.
Au camping j'ai particulièrement nettoyé toute la ligne de chaîne,pensant que ça pouvait venir de là?!.....en attendant le Québécois.
Mais c'est trop tard ce samedi pour passer chez le vélociste en redescendant vers PAU.

Je fausse compagnie au Québécois ce dimanche matin à 7H00 (lui,c'est pas un lève-tôt) ,
car je dois monter :
-l'Aubisque,
-puis en suivant le Soulor (une formalité),
-mais ensuite "descendre" jusqu'à Tarbes :c'est long et pas tout plat.

Le plateau craquouille encore plus que la veille,je fais alors jusqu'à 1 tour de pédalier dans le vide!.....même si au début la pente est pourtant faible.
J’appréhende beaucoup le passage du pont où du 13% m'attend juste après,qui me servira de test.
Et cracacacac: impossible d'avancer:la chaîne ripe sur les dents du petit plateau.
Je redescend à plusieurs reprises jusqu'au pont pour reprendre de l'élan,pour passer cette partie plus pentue!Mais non......impossible!!!!.
La dernière fois j'ai réussi aussi à ne pas tomber,mais de justesse et je suis en plein milieu de la route:pas bon si une voiture arrive.

La mort dans l'âme,je suis obligé de redescendre toute cette partie.
je croise le Québécois qui commençais tout juste la montée,très surpris de me voir rouler dans ce sens.
Je descend,hélas jusqu'à Pau (faux plat descendant:partie roulante) en refaisant une petite tentative pour couper par Nay en tentant le col au dessus de Jouvie
,mais pareil :la chaîne n'engrène plus.
Et je prend la route Nationale jusqu'à chez moi en roulant tout doucement comme un petit vieux:pas très cool pour finir ses vacances!.....


Dernière édition par el sombrero le Mar 14 Jan 2014, 20:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 14 Jan 2014, 20:00

Je le faisais déjà à VD,
mais avec le trike,c'est devenu une "habitude" pour ne pas dire parfois une rigolade,
je m'explique:

Quand j'arrive à un col (Vars,Izoard,Soulor,....),c'est très rare que je m’arrête juste au col* (que je connais souvent fort bien pour les avoir fréquenté à nombreuses reprises).
De plus quand on a un trike équipé cyclo-campeur,on n'a pas toujours envie d'être harcelé par les vacanciers quand on passe des vêtements secs en vu de la descente,
on que se ravitaille la panse et le gosier.
*:l'arrêt juste au col est souvent une nécessité en haute montagne pour un "2 roues",pour pouvoir y adosser son vélo:
-poteau ou borne indicateur de col,mur du chalet aux souvenirs,
-refuge/restaurant,....


Et bien souvent,depuis  ces cols on y trouve des sentes qui semblent des départ de balades pédestres,parfois carrossables,
autrement dit idéales pour les parcourir avec mon trike..
Les emprunter permet de s'éloigner rapidement de la foule harassante (et des appareils photos) et de faire une pause plus plaisante car plus au calme.

Grace au trike qui me permet de rouler très doucement,tout en m'économisant,j'ai toujours un peu de jus qui me permet de les emprunter
dans la foulée,SANS M’ARRÊTER,contrairement à ce que font la plupart des cyclistes.
Quelquefois,je l'avoue humblement,je me la joue "grosse frime",
comme je le fais chez moi pour le col du Tourmalet (en empruntant alors aussitôt le gros sentier carrossable accédant au Pic de midi).
j'ai plaisir alors avec mon trike d'écarter la foule massée au col

Peut-être déçois-je certains vacanciers attendant de pied ferme ,appareil photo à la main,pour m’immortaliser???!


J'ai ainsi l'habitude ,par exemple :
-pour le col de  l'Izeran,de pousser jusqu'au petit lac (à 300m?) et d'y casse-croûter paisiblement.
-Au col de Vars,jusqu'à la ferme.
-A l'Aspin:....jusqu'au bout de la sente horizontale qui donne vu sur le Tourmalet et Payolle.
-au Soulor :sur le promontoire,
-etc.


Dernière édition par el sombrero le Mar 04 Fév 2014, 19:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mer 15 Jan 2014, 08:19

C'est ton côté sauvage qui ressort   Lol
Pour m'a par,
c'est tout le contraire je me prête facilement aux photos et surtout à la discussion
mais j'ai des raisons autres que les tiennes.  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11287
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mer 15 Jan 2014, 11:14

+1 avec toi Mille-pattes!   

J'adore aussi taper la discute, d'où les arrêts bistrots qui, dans les petits villages, sont de fabuleux endroits de rencontre.

Il n'y a que dans les descentes où je ne m'arrête pas pour discuter.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Ven 17 Jan 2014, 18:02

je suis en Angleterre,avec mon VD.

je roule bien depuis 15 jours malgré le temps parfois frisquet  et....humide (18° au mieux) , de ce mois de juillet.
Les plages de galets sont épouvantables pour y marcher,même avec des chaussures et la mer est glaciale:
je n'ai pas tenté de m'y tremper totalement.
J'ai l'intention de faire un peu de tourisme à Londres (en profiter pour refaire mon stock de textiles,etc.)
et de me gaver de délicieux "Fish and Chips" (hélas peu diététiques quand je roule à vélo:c'est trop lourd dans l'estomac).
J'en salive d'avance.

Un petit calcul de mon planning de mon tour d'Europe me dit de zapper en prenant  un "petit bout" de train
pour arriver à Londres et de profiter pil-poil de l'embellie météo annoncée à la radio.
J'ai suivi les indications que des anglais m'ont donné gentiment et spontanément en me voyant perplexe devant mes cartes.
Pas possible de se tromper:c'est rudement bien fléché pour arriver à la gare:il y plein de panneaux avec le pictogramme d'une locomotive.
50 km à parcourir,le terrain est assez plat :....pas de problème.

J'arrive enfin à la gare,mais ça va faire un peu trop juste? pour arriver à Londres en soirée et pour trouver de quoi me loger.....
....sans dépenser une fortune?.....dans un camping????,
Sinon dans un Bed et Breakfast,un peu moins onéreux s'il est en dehors du centre londonien.

Je révise déjà mon anglais:
"a no return ticket","a single ticket","with a bicycle".
Zut!......un trou de mémoire:comment dit-on encore  "combien est le supplément pour le vélo?"
Mais il faut l'avouer,j'ai soudain un petit malaise,lié à l'ambiance du lieu qui m'interpelle.
Il y a en effet un nombre certain de touristes aux abords de la gare,mais aucun qui semble vêtu à "la londonienne".
Il y en a trop,pour ne pas dire tout le monde.....qui sont en short et appareil photo autour du coup
quand j'entend le "tchouuu,tchouuuu" bruyant d'un sifflet de locomotive....à vapeur?!
Flûte! un train touristique.
Je file droit sur le panneau d'affichage:c'est bien cela ....une ancienne ligne qui fait seulement quelques dizaines de km.....

Je suis dépité.
Je vise un banc à l'écart et m'y affale de désespoir:je suis tout d'un coup à plat!
Je sors mes cartes routières pour les examiner plus en détail:la "vraie" gare ferroviaire est encore à  60 km!
Je ne dois pas traîner.
60 km:3H,20km/h de moyenne,c'est bon,c'est faisable.
Je repars aussitôt ,un peu ragaillardi.

----------------------------------------------
Je choisis au jugé 1 des innombrables campings,pas loin de la ville où se situe la gare.
J'ai déjà fait mes emplettes,bien avant la fermeture des commerces (c'est plus tôt dans ce pays),par précaution.
Je plante la tente,passe à la douche,et profite de la longueur du jour pour aller à la gare,en repérage.
C'est trop bêta de ne pas avoir de réveil matin:
aussi je ne prend pas le risque d'acheter mon billet A L'AVANCE pour le lendemain matin de bonne heure,puisque ça m'arrive de me réveiller tardivement,
surtout si le temps est très couvert et qu'ainsi il laisse très peu de lumière passer par le tissu vert foncé de ma tente.
La soirée se passe bien,mais je m'endors difficilement,car je stresse un peu pour le train.

------------------------------------------------

en cours d'édition!

ce sera assez long comme message!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
1nvité
Accro du forum


Messages : 4002
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Sam 18 Jan 2014, 04:31

Je me souviendrai toujours de la portion de national à Ambronay .
une route à très forte circulation sous des trombes d'eau.
ça tombait tellement fort que je n'y voyais pas à 3 m!
Avec ces camions qui me doublé et klaxonné a chaque fois.
Ce qui avait pour conséquence d'augmenter mon stress
À chaque camion je recevais une vague de flotte.
J'avais le trouillomètre à zéro car je savais que je n’étais que très peu visible j'avais l’impression d'être prix au piège et ne pouvais plus faire demi-tour.
Je pédalais le plus vite possible pour sortir de cet enfer.
Dans mon tour de France, je me suis retrouvé 2 ou 3x dans cette situation.
Vous savez cette situation ou vous avez l'impression que votre vie est engagée et qu'à tout moment elle peut basculer.
C'est un curieux sentiment car on ne pédale plus pour le plaisir mais pour fuir la grande faucheuse.

Le battement de son cœur augmente et on scrute l'horizon en espérant y voir une sortie.
Puis arrive la délivrance avec la petite départementale bien sympa à faible circulation avec le petit rayon de soleil qui pointe son nez.
Et on se dit ( punaise je suis encor en vie)

Quand on revient de tout ça ont ce dit, quand même j'ai vécu de sacré moment.
Le temps passe et les mois s'enchainent puis, ce besoin irrésistible de reprendre la route vous reprend.
Car tous ces moment passé ou se mêle des sentiments de joie, de partage de rencontre, de peur et aussi de souffrance physique finit par nous manquer.
Alors de nouveau on recommence à rêver à de futures aventures.
Car au fond de nous on a besoin de se sentir exister.
C'est ça aussi le vélo couché!
C'est vivre ces rêves et non pas rêver sa vie  Wink





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 20 Jan 2014, 11:52

suite:



Je me réveille frais et dispos le lendemain ,tout content d'aller à Londres.
Le train est un expresse et je paye un gros supplément pour le vélo,bon.
10H30:le quai est juste à la hauteur de wagons:très pratique! pour y faire monter mon vélo et mes sacoches.
Le local à vélo est déjà bien plein,mais il est vaste (rien à voir avec un TGV) et il reste de la place.
Le train ne s'arrêtant qu'au terminus de Londres:je n'ai pas besoin de surveiller mon vélo pendant le trajet.
Mes sacoches sont par contre bien encombrantes entre les rangées de sièges pour trouver où poser mon popotin.
Les crochets de rappel des sacoches accrochent tout sur leur passage,même une petite touffe de cheveux d'une passagère toutefois compréhensible....
Je me fais discret dans le train,en potassant mon plan de Londres et de ses environs.
Personne ne repère que je suis français.

--------------------------------------------------
Londres:Victoria station (ou Paddignton station???).
L'office du tourisme est tout proche de la gare,ça tombe bien,et ils y parlent un bon français.
Ils me dirigent vers une sorte de  camping improvisé "pour jeunes",style auberge de jeunesse,mais en camping.
Avec mon gros plan de Londres,je flâne délicieusement dans la ville où des senteurs d'épices exotiques comme le curry flattent régulièrement mes narines.
Finalement,le temps passe vite et je file au camping.
Je le trouve vite fait (1.5km? du centre-ville,10 mn).
J'ai l'habitude de suivre le fléchage des bus:imparable pour ne pas perdre de temps
Les arrêts de bus étant très proches les uns des autres,on peut jouer au jeu de piste en les suivant.
De plus avec le nom des rues,on sait toujours dans quel secteur de Londres on se trouve "SW"=Sud-Ouest.
Plus simple et commode que cela,tu meurs?!

J'en reconnais d'ailleurs un bon bout de cette ligne.
Je suis en fait surpris de trouver l'entrée du camping,pratiquement en face de la ...patinoire (pratiquement une discothèque).
J'ai déjà bien l'intention d'y passer quelques soirées,pour me dégourdir les mollets,pour changer du vélo!

--------------------------------------------------
Le "camping" est en fait un terrain de sport (foot?) avec un gazon épatant de verdure,d'épaisseur et de moelleux:
le vrai gazon anglais,tel qu'on les trouve dans les parcs ouverts à tout le monde.
Les campings cars et les caravanes y semblent interdits?!

Il reste encore un peu de places disponibles ,mais pas plus que cela.
J'ai bien fait d'arriver assez tôt,en partant ce matin.
On n'est tout de même pas aussi serré que dans bon nombre de campings Suisses....
Il est cerné par des grosses barres HLM,et les campeurs servent de divertissement aux habitants des alentours.
A l'accueil :que des jeunes de 18/25 ans.
Plusieurs parlent français,je le regrette presque pour mon anglais,mais 2 mn suffisent à m'enregistrer.

Je plante ma tente:pas d'arbre,pas de poteau,pas de muret pour y adosser mon "2 roues".
Bah! j' antivolerai mon vélo à l'accueil (=les vestiaires) pour passer à la douche.
Il fait doux,je n'ai presque pas transpiré :la douche sera pour après.
----------------------------------------------------
Sans mes sacoches,ça roule plus vite et plus aisément.
Je sors du camping pour consulter les horaires de la patinoire.
Je retrouve la petite épicerie 8à8,et fais mes emplettes dont du pain de mie complet dont l'extrême mollesse commence à me lasser.
Je flâne sur les ponts nombreux londoniens:la vue est superbe et panoramique,
surtout depuis que les cars de touristes et les voitures n'ont plus le droit d'y stationner..

---------------------------------------------------
déjà 17H30,de retour au camping.
Mes sandwichs "au concombre" accompagnant mon thé au lait me font passer pour un anglais de passage
et donc....pour un débile aux yeux d'autres cons comme ces français ,mes voisins les plus proches,très prompts à tout dénigrer.
Je ne fais rien pour les détromper.

18H00:La douche!
Elles sont collectives,à gros pommeaux:ce sont celles des vestiaires de foot:c'est pas ma tasse de thé.....
D'autant que pour l'Angleterre,je n'ai pas prévu de maillot de bain (comme je l'aurais dans mon barda pour le sud de la France ou l'espagne,au climat plus doux).
Je suis donc pris au dépourvu.
J'attend hypocritement 2 mn,sans trop regarder ceux qui se douchent à la vue pratiquement de ceux qui arrivent à l'accueil.
....Plus personne à la douche maintenant!...je fonce.

Je suis pour l'instant seul,et hop,à poil!...
De suite un autre campeur arrive et se met tout nu,zut!.
Par contre,lui semble  très content de la situation.
Son air idiot me fait imaginer qu'il aimerait me savonner????!....
Je lui tourne le dos pour plus d'intimité quand 4 belles jeunes femmes aux longs chevaux blonds entre par le côté (très symbolique) "homme",
elles sont à 5 m de moi,serviette de douche à la main,et elles viennent mâter,c'est évident.
L'une d'elle prend son temps en me regardant bien trop bas pour pouvoir deviner la couleur de mes yeux.
Elle me fait un sourire enjôleur,un peu gênant pour moi qui suis à poil,pile en face d'elle(s).
Avec mon bronzage de cycliste:facile de deviner que je fais du vélo.

Les femmes gloussent bruyamment de l'autre côté de la paroi,pour se faire remarquer:des suédoises,peut-être????
Ce n'est  pas le bon endroit pour faire ma lessive avec ma boite à tout faire:j'abrège la douche.
Je me rince un peu vite pendant que mon "voisin" de douche semble attendre ...."d'autres" hommes.....?! .
Je me sèche vite aussi,et puis tiens!,
je décide moi aussi de passer par "l'autre côté",celui des femmes:....à mon tour de mâter un peu.
Celle qui me souriait n'est pas fâchée,loin s'en faut,les autres non plus d'ailleurs car aucune ne voilent ses seins ou le reste de leur corps avec leurs bras.
Elles n'ont pas profité du bronzage:elles sont toute blanches,mais elles sont bien jolies.
Je regarde plus précisément celle qui me souriait quelques mn plus tôt.
Elle replace ses longs cheveux nordiques en arrière de ses épaules en se cambrant avec lascivité à mon intention.
Je regrette soudainement de ne pas avoir mis de slip -de maintien- sous mon short en sortant de la douche.
Comme il est encore tôt,je reste là ,un tantinet penaud,à attendre qu'elle finisse sa douche!!!!!!...........
On devine encore une fois ce qui se passa 10mn plus tard,en visitant leur tente,puisque je ne suis pas un moine.

----------------------
la suite plus bas!


Dernière édition par el sombrero le Lun 27 Jan 2014, 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benoitb
**
avatar

Messages : 124
Âge : 32
Localisation : Gentilly
VPH : Nazca Pionner
Date d'inscription : 28/04/2010

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 21 Jan 2014, 12:56

Décidément, c'est une chance que tu ne sois pas un moine !   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ofoofo.net
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Lun 27 Jan 2014, 10:01

suite

"toutes les affaires doivent être remisées  au vestiaire pour la nuit,sans exceptions!
......oui!,y compris les vélos"

C'est la règle qu'on m'a servi 2 fois déjà,à cause des nombreux vols de jour et de nuit au "camping" de jeunes.
Mais comme un "bon français" ,je passe outre, me croyant plus malin.

J'ai placé mon vélo dans ma tente,pour l'avoir sous l'oeil,à portée de main.
Le guidon fait une bosse sur la toile extérieure de ma tente et en révèle sa présence.
Il est 21H55 et les gardiens font leur ronde:
-"le vélo doit être remisé pour la nuit".
Je me défend en expliquant qu'il est bien mieux à mes côtés DANS MA tente?!
Mais un français m'explique :"qu'il serait con de me faire éclater la tête à coup de batte de base-ball sur la tente pour me dépouiller,
comme ....c'est déjà arrivé".
Gloups!Je finis par céder,à de si bons arguments.
Je suis pieds nus pour aller jusqu'au local et l'herbe est déjà bien fraîche sous les doigts de pieds.
En 1mn mon vélo est remisé.
------------------------
C'est plus long le lendemain pour récupérer MON vélo:10 bonnes mn:pas si bon leur système???!!!.
Et hop!... direction Londres.
Comme je passe tout prêt du 10 Downing Street,je vais voir cette fois-ci à combien de mètres je pourrais m'en rapprocher:
c'est un jeu débile auquel je m'adonne régulièrement  qui m'amuse bien!
La rue est totalement déserte,comme d'habitude:on dirait un lendemain de réveillon:
pas un chat,sauf toutes ces belles Rolls Royce alignées.
La dernière fois j'avais hésité à pénétrer dans la rue ,aussi je n'avais fait que 5m,
bloqué de suite,par des policiers qui passent leur service DANS les voitures au verre fumé.
Là je fonce à 25km/h:toujours personne.
J'entrevoie à 200m la porte du N° 10.:cooooool!,mais un "taxi" londonien fonce en sens inverse,croise la chaussée et me bloque.
Je suis stoppé net,sans égard,et mon guidon a tapé fermement la portière du "taxi" qui sort prestement de son véhicule
en faisant mine d'être mécontent (c'est un mauvais comédien).
Un Bobbie sorti de nul part arrive de suite,mais il n'est pas pressé:je ne suis qu'un cycliste.
Le "chauffeur" dit qu'il va appeler la police (c'est un agent de sécurité lui aussi!c'est évident).
C'est curieux comme on comprend tout d'une langue étrangère dans ces moments là?!
Tout cela se passe en 1 instant.
Je tire en arrière mon guidon pour le décoincer,je saute sur mon vélo et repars dans l'autre sens.
Bon ,j'ai bien fait 50m de plus cette fois-ci!......

Apparemment je ne suis pas suivi.
--------------------------
Allez,maintenant Oxford street.
je compare bien le taux et surtout les frais de change:on s'y fait facilement escroqué.
Je fais une grosse réserve de pièces qui servent de jetons pour tout:
machine à laver,essoreuse*,sèche linge du camping,sèche-cheveux,four de cuisine,....
Un service à thé bradé à -70% me fait de l’œil,mais je suis à vélo...
Faire du cyclo-camping est parfois frustrant.
Chez "C et A",je trouve mes textiles,mais la mode londonienne est moche et désuète.

*:Dans la plupart des campings anglais,on trouve,outre l'habituelle machine à laver,
des grands séchoirs à tambour à gaz (les mêmes que dans les Lavomatics),
et aussi en complément des mini essoreuses,qui complètent le cycle d'essorage sommaire des machines à laver.
Il faut les utiliser sinon de passer trop de temps et d'argent au sèche-linge.



Dernière édition par el sombrero le Mar 28 Jan 2014, 09:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 28 Jan 2014, 09:32

suite:

--------------------------
Maintenant au tour du "Fish and Schips":miam!miam!.
Celui de la veille était déjà bien copieux pour un "regular",là je tente le coup avec un "large".
A défaut des énormes cornichons aigre-doux des autres jours,je vois dans un énorme bocal des gros oignons au vinaigre.
Je tente le coup pour faire passer le poisson frit.
Je me donne aussi bonne conscience diététique en commandant des petits-pois
(toujours extra-fermes ,extra-verts et extra-gros = le contraire des extra-fins) en plus des ships (frites).
Le "Fich" dépasse de l'assiette des 2 côtés,tellement il est gros!
Les frites sont assez bonnes et je les dévore elles aussi avec délectation,mais les petits-pois sont plus un amusement.
Je sacrifie au rituel:je les écrase soigneusement à la fourchette pour les ramasser en galette afin de pouvoir les enfourner.
Leur peau "délicate" se coince vite entre mes dents.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je ne passe finalement que 5 nuitées au camping pour filer en direction de la Belgique.
Le camping était peu cher,mais là,le total me fait tiquer:et oui:ils veulent me faire payer 7 nuitées.
Je fais un scandale et donc je me fais traiter aussitôt de "sale français"
(eux aussi sont mauvais comédiens:sans doute une comédie "habituelle" servie aux imbéciles).
Ils veulent maintenant transiger à "6",car je suis coriace.....
Je comprend vite que je ne suis pas le dernier à se faire voler:ils semblent faire cela régulièrement?!.
J'ai encore en souvenir mon billet de train et donc la preuve de mon jour d'arrivée:
c'est bien la preuve qu'on veut me rouler.
Je finis par m'imposer et je ne paye donc que mes "5" nuitées,un peu fâché d'être pris pour un con.
et....30mn de perdu!.....

--------------------------------------------
Pas question de demander encore une fois à des anglais de me conseiller une route:le "coup" de la gare touristique m'ayant bien échaudé.
Je fais au feeling,comme c'est souvent la meilleure solution.
---------------------------------------------------------------------------

La traversée maritime se fait avec de la houle:j'ai le mal de mer,mais je ne vomis pas.
La grosse tablette de chocolat Catsburry au raisin et amandes achetée en hors taxe n'était pas une bonne idée pour l'estomac....
J'ai hâte d'arriver.
Je débarque enfin en Belgique,bien content,la traversée a été longue.
Je cherche l'office du tourisme:personne n'y parle le français (la Hollande n'est pas loin!),et ils ne se forcent pas pour le parler:que des têtes de cons.
Pas de problèmes .....je me renseigne .....en anglais:ils deviennent moins désagréables.

à suivre!


Dernière édition par el sombrero le Mar 28 Jan 2014, 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7817
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 28 Jan 2014, 17:11

j'ai passé 10jours en Flandres cet été sans rencontrer une "tête de con"!
modère tes propos ,SVP.

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebm
Accro du forum
avatar

Messages : 1312
Âge : 37
Localisation : cuise la motte OISE
VPH : trike auto-construit,ICE Q26,Performer Jc20/700, hase trets ,M5 Lr
Date d'inscription : 29/05/2011

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 28 Jan 2014, 18:24

J'y ai bossé 1an il y a des personnes super sympa et des "c.n" qui aime pas les français,mais bon c'est comme partout en faite.Ca reste un pays que j'adore   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand pierre
Modo
avatar

Messages : 2378
Âge : 57
Localisation : Caveirac (30)
VPH : Ice adventure HD + Azub Fat-Tris + Ice VTX
Date d'inscription : 01/09/2012

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 28 Jan 2014, 18:52

Que tu prennes ton pied à écrire, basta, mais par pitié ne te laisses pas aller trop loin dans les pitreries masturbatoires de ta prose. Ce serait dommage de priver ceux qui aiment te lire ....

Néanmoins une chose qui me surprend beaucoup c'est que vu le nombre de kilomètres que tu as parcouru et le nombre d'aventures qui te sont arrivées, il n'existe aucune image !!!!

__________________________________
" Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option. " (Bob Marley)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 28 Jan 2014, 19:42

Il n'y aura pas de photos! ....
.....c'est dit,c'est définitif!

En effet,depuis que j'ai été incendié (le mot n'est pas trop faible!) sur ce forum pour y avoir mis en ligne des photos de mes vacances,
(pourtant bien jolies et bien cadrées selon moi...mais cela est subjectif....),
j'ai décidé de ne plus m'y essayé.
En plus c'est long à mettre en ligne?!


D'ailleurs en commençant ce fil,j'avais pensé qu'on me demanderai de l'éliminer....dans la foulée.
Autrement dit :tout le monde peut se tromper,....moi le premier.

En écrivant ces anecdotes,je n'ai absolument aucune prétention particulière
sinon d 'inciter les indécis à franchir le pas pour cyclo-camper comme moi.

-------------------------------------------------------------------------------------------
J'ai trop d'amis étrangers et j'ai visité pas mal de pays pour ne  plus être dupe de sourires commerciaux.
Parfois les gens sont désagréables à mon égard,pourquoi le nier????
Tout n'est pas rose dans le meilleur des mondes.
Et comme mes anecdotes se veulent la réalité ,je suis honnête dans ma narration.

J'ai toutefois remarqué que je suis mieux accueilli depuis :
-que j'ai un certain âge,
-que je fais moins le timide,
-et que je sens nettement moins mauvais!++++ (grâce à une meilleure hygiène).
L'odeur nauséabonde d'autres cyclistes est par ailleurs un sujet moult fois abordé quand je papote avec un dirigeant de camping.
Et en règle général,quand j'arrive à l'accueil d'un camping,je commence par cette phrase emblématique:
-"bonjour,excusez-moi si je sens mauvais,j'ai roulé à vélo toute la journée".

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je me fais souvent passé pour un Hollandais (qui parle anglais,avec leur accent typique que j'imite ma foi....assez bien),
pour améliorer les choses:Angleterre,Suisse,Espagne*,Andorre (versant Espagnol),.....

*:pays pas loin de chez moi où je suis la plupart du temps très très bien reçu,
mais parfois ils sont très racistes,et ça se voit,où plutôt ils font l'andouille en prétextant ne pas parler français!
Les campings y sont nombreux,pas chers bien souvent,avec un service de restauration bon marché++++ et copieux++++ attenant:
à fréquenter!

Maintenant,je suis philosophe et je prend ça au 2èm degré (quand j'ai le temps),en changeant de langue pour me faire comprendre.
Parler italien et avec les mains en Espagne,m'amuse comme un fou.
Et souvent,comme par hasard,ils finissent par...parler ....français.
----------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------
Maintenant,quand tout va bien,que le soleil est là,qu'il fait doux,mais pas trop chaud,
que la route est sympa et jolie,l'herbe verte,que les paysages sont remarquables,
que tout le monde il est gentil,.....
.....il n'y a alors pas d'anecdotes à narrer!

En tout cas,ça laisse peu ou pas de souvenirs.


C'est aussi le cas en photos:
j'ai tellement de photos de panoramas* de montagne que je n'en fais plus guère,car ça me gave moi-même .
Je fais plus volontiers une photo de mes rayons de roues cassées,de la chambre à air éclatée,du doigt retourné,etc. ...
Et en 2012/2013,j'ai encore été plus draconien en photos,en me reposant sur les Vidéos HD,tournées en continue à la journée.
Le rendu en copie d'écran est somme toute assez bon.


*:ainsi ,je ne m’arrête que trèèès rarement en haut d'un grand col pour adosser mon vélo au poteau pour en prendre une photo!
Le plus souvent c'est "une commande spéciale" d'un ami (nettement moins fréquent avec Street View de Google),où du second degré.


Dernière édition par el sombrero le Mar 28 Jan 2014, 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   Mar 28 Jan 2014, 20:16

Massif central.

Ah,le camping...un 3* juste à l'entrée de la ville:il est bien placé,et semble bien coquet....
....tant pis pour le prix!
Il me dit vaguement quelque chose,mais comme tant d'autres,
mais le rond-point attenant semble une nouveauté?

j'ai un  peu de temps devant moi,il est encore tôt,zou!....je ressors du camping toujours assis sur  mon trike
et prend mon temps pour faire quelques photographies.
Je laisse mon trike SUR le giratoire,pour mieux cadrer,je zoom sur l'accueil du camping,
le panneau d'entrée est d'ailleurs attractif et assez joli.

Je re-rentre dans le camping,stoppe mon trike juste en bas du petit escalier donnant sur le local d'accueil et continue à mitrailler de photos.
Idem pour le tableau d'affichage où sont mentionnés les tarifs (c'est devenu une habitude:ce sont mes photos "informatives").

Je distingue à travers les vitres les personnes de l'accueil qui me regardent d'un air pour le moins curieux.

Je finis par entrer et demande s'il font le tarif "cyclo-campeur" (inexistant sur leur tableau):
c'est aussi une autre habitude de le demander illico,plutôt que de payer d'emblée le tarif "tout-compris-couple".

-"heu,non c'est pas 20€,mais ....12 €,heu....7€!....on va vous le faire à 5€....."
Ils m'ont pris pour un reporter,en faisant toutes ces photos????
5€ au lieu de 20!...je prends!

Et....ce n'est pas la première fois que j'ai une bonne ristourne,grâce à mon appareil photo!


Dernière édition par el sombrero le Mar 28 Jan 2014, 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petites anecdotes de cyclo-campeur?.....Cyclo-camping,cyclocamping.
» Idées? pour chauffage d'appoint dans un petite tente de cyclo-campeur.
» Mon abonnement de cyclo-campeur aux problèmes de jantes
» Cyclocamping... dormir en l'air ! [Hamac]
» Petites tentes pour la rando et le cyclocamping

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Forum du Voyage-
Sauter vers: